Recherche

Mots-clés : bresson

125 Résultat(s)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 22 Aout 2013
Journal du chantier - Menuiserie - Bâtiment Nord
4
Comme convenu, M. BRESSON pose aujourd'hui le nouveau parquet de ma chambrette en soupente.

Compte tenu de la largeur des planches, 16 à 24 cm, leur face cachée a été striée pour qu'elles ne s'incurvent pas :

22 août 2013, les planches à poser.

Chaque planche est clouée sur les lambourdes, en ménageant un interstice de 0,8 mm entre deux planches :

22 août 2013, l'assemblage du parquet.

M. BRESSON ponce lui-même le parquet posé :

22 août 2013, rabotage d'une petite différence de niveau entre le palier et la chambrette.

En fait, la pose est très lente car le travail est méticuleux :

22 août 2013, au niveau de la fenêtre, les planches ont 4,50 m de long.

Je trouve les ajustages tellement réussis, notamment le long des murs, que je décide de me passer de plinthes :

22 août 2013, au pied du mur Sud de la chambrette.

M. BRESSON m'indique ensuite que, sous Louis XIII, les planches étaient aussi longues qu'ici et qu'il n'y avait pas de plinthes pour de telles pièces. Je m'en réjouis car cela me montre que ma méthode de restauration, en empathie avec le bâtiment plutôt qu'en application de plans définis, a quelque chose de bon. Ce n'est pas inutile pour me remonter le moral après mes dernières déconvenues de bétonneur inconsidéré.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 9 Septembre 2013
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Menuiserie - Bâtiment Nord
0
Igor en aura bientôt fini avec le dégraissage du mur Sud de la grande chambre en soupente, au 1er étage du bâtiment Nord :

9 septembre 2013, au 1er étage du bâtiment Nord.

Il restera à Carole à choisir la couleur du badigeon et à M. BRESSON à poser le parquet, comme je le lui en ai passé commande, sur le même modèle que dans la petite chambre voisine en soupente. Il faudra aussi se mettre d'accord sur un modèle de radiateurs électriques.

J'espère que ces travaux seront rapidement achevés. Nous disposerions ainsi de la première chambre double chauffée depuis très longtemps à la Chaslerie (où il n'y a toujours pas de chambre simple chauffée...).

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 9 Novembre 2013
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Menuiserie - Bâtiment Nord
0
M. BRESSON serait prêt à poser dès le 18 novembre le parquet prévu pour la grande chambre en soupente.

Mais nous sommes bloqués par l'incapacité du "Point P" de Domfront de nous livrer dans un délai raisonnable les enduits et badigeons de Saint Astier dont nous avons prioritairement besoin avant que le menuisier n'intervienne. A l'évidence, on n'éprouverait pas ces difficultés si on se bornait à commander à ce magasin des parpaings, des placos ou d'autres cochonneries de cet acabit.

Bien que mon emploi du temps à la fac soit actuellement saturé, je suis obligé de consacrer pas mal d'énergie au suivi des travaux.

Ainsi, ce matin :
- dès 7 heures, j'ai appelé M. COOS de l'entreprise BODIN afin qu'il complète son devis relatif à la salle-à-manger du logis ;
- dans la foulée, j'ai laissé un message à M. BRESSON pour qu'il m'adresse d'urgence un devis de menuiserie pour 6 fenêtres (salle-à-manger du logis et chambre du 1er) et diverses portes ;
- à 7 h 30, j'ai évoqué avec M. BOUSSIN l'idée de laisser apparaître les extrémités des chevilles sur les sablières des écuries ; à la réflexion et après en avoir parlé avec Mr T., je retire ma demande à ce sujet ; on s'en tient strictement au modèle de Jean MIDY pour les écuries, donc on ne verra pas ces bouts de cheville sur ce bâtiment, alors qu'elles sont visibles sur la cave, la chapelle et le fournil du manoir. Par ailleurs, M. BOUSSIN m'a proposé d'ajouter, dans un souci d'esthétique, un léger coyotage aux brisis des écuries et j'ai accepté.

Guy HEDOUIN
rédigé le Dimanche 24 Novembre 2013
Journal du chantier - Menuiserie - Logis
0
Bonjour Pierre-Paul,

Comme vous parlez de fabrication de fenêtres, voyez ce que M. Bresson a réalisé pour moi.

La finition est brossée potassée.

Bonne journée !

N.D.L.R. : C'est effectivement très beau. Mais c'est au niveau du porte-monnaie que ça coince légèrement...

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 11 Décembre 2013
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Bâtiment Nord
0
Dans la grande chambre en soupente, notre fine équipe enduit les murs :

10 décembre 2013, Igor et Jonathan au travail.

Il va bientôt être temps que M. BRESSON prenne le relais et installe le parquet :

10 décembre 2013, des enduits bientôt terminés.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 11 Décembre 2013
Journal du chantier - Menuiserie - Bâtiment Nord
0
Le gros avantage d'un "9 m2 loi CARREZ", comme l'a constaté l'huissier, est qu'on le chauffe assez facilement.

11 décembre 2013, au 1er plan sous la couette, mes ripatons.

Observez toutefois que je me suis borné à retirer ma veste, mon chapeau et mes chaussures et me suis couché tout habillé :

11 décembre 2013, vue du lit en pleine nuit.

En fait, j'ai dormi comme un bienheureux, jusqu'à 7 heures du matin passées, comme cela ne m'était plus arrivé depuis longtemps. Ma résolution de ne pas me présenter aux épreuves de la semaine prochaine y est à l'évidence pour beaucoup. Pensez donc, je ne me suis réveillé qu'une fois, le temps de mettre en ligne les 3 messages précédents.

Au matin toutefois, j'observe la présence de condensation sur la vitre de la lucarne :

11 décembre 2013, la lucarne embuée et le radiateur électrique poussé à fond.

Or j'ai déjà observé un tel phénomène sur les deux ouvertures de la grande chambre en soupente qui ne sont pas dotées de doubles vitrages, ce qui ne manque pas de détériorer le travail d'Igor et de Jonathan. Pas sûr, donc, que je fasse l'économie du remplacement de ces trois huisseries. J'en parlerai à M. BRESSON dès que j'arriverai à le joindre.

Pas le moindre problème, en revanche, sur la fenêtre dont le volet est encore en cours de traitement :

11 décembre 2013, un radiateur en attente de plombier.

Bien sûr, il ne serait pas inutile que je dispose d'une table de chevet pour y poser une lampe me permettant de lire au lit, voire, le long du mur dans la partie basse, d'un minimum de rayonnages pour y aménager une bibliothèque de base...

... ou encore, luxe suprême, d'une chaise et d'une table où installer un ordi, de manière à ne pas être coupé là du reste du monde...

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 11 Décembre 2013
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administration - Plomberie-chauffage - Menuiserie - Bâtiment Nord
3
Rien de tel qu'une journée sur place pour remettre les pendules à l'heure :

- M. DELTA m'assure qu'il viendra ce vendredi brancher enfin mon radiateur ;
- l'architecte dépose un long message m'affirmant qu'il est prêt et n'attend plus qu'une info de moi (première nouvelle...) pour saisir la D.R.A.C. ;
- M. BRESSON commencera à poser le parquet de la grande chambre en soupente dans une semaine ; sur ma recommandation, lui et son compagnon iront dormir à la Braudière, chez les HURST, c'est-à-dire dans le gîte le plus proche ; cela leur évitera de repartir dans le Grand Nord au moins deux soirs et je sais qu'ils seront très bien traités par mes voisins anglais ;
- enfin, commandez et vous serez entendu, le volet de ma chambrette est à poste :

11 décembre 2013, cette fenêtre à l'étage.

Désormais, ma chambrette est très "cosy" !

11 décembre 2013, volet fermé et...

11 décembre 2013, ... volet ouvert.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 17 Décembre 2013
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Bâtiment Nord
0
Je viens de reporter à des jours meilleurs l'intervention de M. BRESSON qui devait commencer à poser demain le parquet de la grande chambre en soupente.

La recherche des entrées des eaux d'infiltration dans le mur Sud du bâtiment Nord, au niveau de l'alcôve, va en effet nous obliger à remettre d'aplomb une dizaine de m2 du parement extérieur de ce mur. Nous venons juste de nous en apercevoir. Ce mur présente des creux et des bosses d'une amplitude de 7 cm et c'est l'occasion où jamais d'y remédier, au moins pour partie. Bien sûr, cela nécessitera de démonter l'alcôve pour la remonter de façon plus durable.

Une fois de plus est ainsi démontré que la restauration des vieilles pierres est impossible à planifier. Le bon côté de la chose est que, une fois la réparation effectuée, nous ne devrions plus entendre parler d'infiltration d'eaux pendant 150 ans.
Au moins là où nous allons devoir intervenir.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 18 Décembre 2013
Journal du chantier - Menuiserie - Logis - Bâtiment Nord - Ferme et son fournil
1
M. BRESSON a livré ce matin les planches du futur parquet de la grande chambre en soupente. Il changera les battants des ouvertures de cette pièce pour les équiper, en tant que de besoin, de doubles vitrages.

Je lui ai passé commande, pour ma "chambre mortuaire", de boiseries de style Louis XIV, en chêne blanc. Il devra mettre en conformité les volets intérieurs des fenêtres de cette pièce. Le bois devrait être suffisamment beau pour rester ciré.

Il est entendu que, lors de son prochain passage, courant février, M. BRESSON rectifiera la porte d'entrée du fournil de la ferme qui a été mal dimensionnée et mal posée par un de ses confrères, de sorte que sa course se bloque sur un angle de 20° environ, ce qui est bien entendu lamentable.

M. BRESSON doit également me fournir rapidement le dessin des trois portes extérieures à changer avant l'été, à savoir les deux du logis et la porte Sud du bâtiment Nord.

Enfin, nous avons évoqué l'équipement de ma chambrette "en part de potiron" en cache-radiateur et en étagères basses. Mais ceci presse beaucoup moins, le camping ne me gênant toujours pas.

Guy HEDOUIN
rédigé le Mercredi 18 Décembre 2013
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Menuiserie - Logis - Aile "de la belle-mère"
0
J’espère que M. Bresson vous donnera entière satisfaction dans la réalisation de vos boiseries. Sur ce que j’ai au château de Sébeville, cela avait belle allure.

le château de Sébeville.

Vous aurez aussi un chouette escalier, encore du beau boulot.

Bonne soirée !

N.D.L.R. : Il est certain qu'en s'adressant à de tels artisans que M. BRESSON ou l'entreprise BODIN, on attend quelque chose de très réussi.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 30 Décembre 2013
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Menuiserie - Bâtiment Nord
0
Malgré une météo très maussade, Jonathan poursuit les travaux de redressement du parement extérieur du mur Sud du bâtiment Nord, au niveau de la grande chambre en soupente.

30 décembre 2013.

Il me dit avoir identifié par où passait l'eau qui finissait par déboucher dans l'alcôve de cette chambre et y avoir remédié.

Il est important qu'on profite de la température clémente pour finir ces réparations afin de ne pas avoir à poser un nouveau lapin à M. BRESSON pour la pose du parquet de cette chambre.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 7 Janvier 2014
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Bâtiment Nord
0
Le redressement du parement extérieur Sud du mur Sud du bâtiment Nord (ouf, je l'ai dit !) se poursuit :

7 janvier 2014, Jonathan démonte le parement extérieur.

7 janvier 2014, les choses s

Ces travaux, au départ dus au souci d'assurer l'étanchéité de l'alcôve de la grande chambre en soupente, nous ont un peu retardés mais il faudra que M. BRESSON puisse poser le parquet dans cette pièce début février. Avec un peu de chance, si le plombier ne nous pose pas de lapin, Carole devrait pouvoir accepter de recoucher à la Chaslerie début mars, lorsque cette pièce lui paraitra habitable. On n'en est pas là...

7 janvier 2014, la grande chambre en soupente.

Puisque nous en sommes à parler portes, je voudrais vous montrer les premières propositions de M. BRESSON et vous faire part des réactions qu'elles m'inspirent.

1 - Porte d'entrée du logis ; il s'agit de sa porte principale, sur cour :

Pour cette porte, M. BRESSON a voulu s'inspirer du modèle actuel qui a dû être mis là par le Tonton que l'on sait ; en tout cas, cette porte n'est pas assez épaisse à mon goût. Le modèle de M. BRESSON ne me convainc pas ; je trouve que son dessin accentue l'impression déjà produite par la hauteur de la porte ; il ne me semble pas certain que l'imposte ne doive pas être corrigée pour être davantage en phase avec le reste de la structure du châssis en question.

2 - Porte du logis donnant sur la terrasse :

Mme CHEVILLON, à qui j'ai montré ce dessin lors de notre réunion de vendredi à Alençon, a regretté qu'on remplace la porte actuelle qui est très ancienne ; je lui ai expliqué que son bas était pourri, de sorte que j'y avais fait placer une rustine. Elle s'est ensuite demandé s'il était judicieux de doter cette porte de chevilles de bois taillées en pointe ; or, tel est le cas sur les nouvelles portes, approuvées par l'administration des affaires culturelles, de Notre-Dame-sur-l'Eau à Domfront, et l'on sait les liens historiques très forts entre cette église et la famille LEDIN, propriétaire de la Chaslerie avant la Révolution.

Mais je préférerais des clous de fer qui orneraient opportunément, selon moi, cette porte, tristounette sans ce décor.

3 - Porte sur cour du bâtiment Nord :

Sans avoir d'avis définitif, je m'interroge sur le montage en parquet de Versailles du bas de la porte ; n'est-il pas un peu trop précieux, compte tenu du caractère bricolé et du statut relativement secondaire de ce bâtiment ?

Les petits bois des fenêtres voisines, approuvés par un A.C.M.H. travaillant mal, sont trop épais. On n'est pas obligés de reproduire cette erreur sur la porte. Je propose de réduire de 20 % peut-être la largeur de ces petits bois sur cette porte.

4 - Les boiseries de la chambre mortuaire :

Leurs moulures commandent celles des portes voisines, y compris la porte d'entrée sur cour du bâtiment Nord.

Je suis incapable de formuler un avis sur ces moulures. Sur ce sujet, j'aurais tendance à faire confiance à l'homme de l'art qu'est M. BRESSON. En tout cas, son projet de boiseries pour cette pièce (dont je ne dévoile ici que 50 %) me plaît beaucoup dans ses grandes lignes ; il me semble très bien conçu.

5 - Porte intérieure de séparation entre l'entrée du bâtiment Nord et le dégagement donnant accès à la chambre mortuaire :

On retrouve sur ce dessin le type de vitrail des fenêtres de la Bézirie (c'est-à-dire chez Guy HEDOUIN).

Je me demande si, ici, il ne serait pas plus judicieux de conserver une simplicité analogue à celle de la partie vitrée de la porte voisine d'entrée du bâtiment Nord sur cour.

Comme on le constate, je ressens la nécessité de m'interroger sur certaines propositions de M. BRESSON. Mais je ne suis pas assez calé ni ne me sens assez de goût pour trancher seul sur tout.

C'est pourquoi, plus j'y pense, plus je me dis qu'une étude diagnostic confiée à un architecte de qualité serait opportune.

Resterait à se mettre d'accord sur le contenu et le coût d'une telle étude et sur la nécessité qu'elle tienne compte de mes urgences (à savoir la livraison rapide de la porte du logis sur terrasse et, dans le bâtiment sur cour, de la porte sur cour, des portes intérieures et des boiseries de la chambre mortuaire).
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 6 Février 2014
Journal du chantier - Menuiserie - Bâtiment Nord
0
Discussion entre experts :

6 février 2014.

M. BRESSON présente son projet de moulures pour les boiseries de la chambre mortuaire :

6 février 2014.

M. MAFFRE demande une simplification des profils pour tenir compte du caractère rustique du bâtiment Nord.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 16 Février 2014
Journal du chantier - Menuiserie - Bâtiment Nord
1
Igor a repris l'étanchéité des fenêtres du bâtiment Nord. La réparation donne toute satisfaction dans ma chambrette en soupente. Il n'en va pas de même dans la chambre voisine :

14 février 2014.

Jonathan m'a fait observer que l'eau s'accumule dans la rigole du bas du bâti sans s'écouler à travers les trous que Sébastien LEBOISNE m'assure pourtant avoir débouchés. Cette rigole m'apparaît en outre insuffisamment profonde quand je la compare à celle de la fenêtre réalisée par M. BRESSON pour Guy HEDOUIN.

Je ne vois pas comment Sébastien LEBOISNE pourrait éviter, cette fois-ci, de remettre de l'ordre dans son travail imparfait.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 18 Février 2014
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administration - Menuiserie - Logis - Bâtiment Nord - Florilège de portes - Florilèges
0
M. BRESSON m'a transmis hier soir ses nouveaux dessins et devis. Je l'en remercie. Je les ai communiqués à M. MAFFRE pour commentaires. Voici ce qui est ainsi envisagé :

- pour la délimitation du w.-c. sous l'escalier :

Je ne suis pas sûr que la cloison soit suffisamment épaisse pour supporter un lavabo ;

- pour la porte destinée à ménager un sas avec la porte donnant accès à la terrasse :

Il est en effet prévu que la porte d'accès à la terrasse soit restaurée et non remplacée ; comme elle ne comporte pas de dormant mais bute directement sur la pierre, il se pose un problème d'isolation thermique que ce sas doit régler ; s'agissant des ferronneries, je me demande si Roland FORNARI ne ferait pas mieux que ces produits industriels (j'aperçois une trace de moulage sur un gond) ;

- pour la porte sur cour du bâtiment Nord :

Il s'agit là non de deux projets distincts mais des deux faces de la même porte ;

- pour les boiseries de la chambre mortuaire :

La tête de lit.

Là, je me demande si la relative simplification des moulures ne justifierait pas une certaine réduction du devis ; je prie M. MAFFRE de me donner son avis à ce sujet. Par ailleurs, n'était-il pas prévu de modifier le panneau au-dessus de la porte vers le dégagement ?
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 26 Mars 2014
Journal du chantier - Electricité - Menuiserie - Bâtiment Nord - Ferme et son fournil
0
M. BRESSON est venu changer le battant de la fenêtre Ouest de la grande chambre en soupente. Le précédent, réalisé en simple vitrage, avait en outre le défaut de ne pas être étanche alors que son exposition lui faisait recevoir à peu près toutes les eaux de pluie du secteur :

26 mars 2014.

Pendant ce temps, le compagnon de M. BRESSON, aidé de l'apprenti, retaille la porte d'entrée du fournil de la ferme. Bien que réalisée par un "meilleur ouvrier de France", celle-ci n'a pu fermer de tout l'hiver...

26 mars 2014.

... pas plus que, depuis leur pose, il n'a été possible d'ouvrir les fenêtres, dues au même M.O.F., sans risquer de les casser tant leur ajustage avait été excessivement serré.

Puisque, enfin, le fournil de la ferme va se trouver hors d'eaux, j'ai demandé à Freddy JARDIN, de l'entreprise E.J.S. de Domfront, de repasser me voir afin qu'on se mette bien d'accord avant la pose d'un chauffage électrique par le sol dans ce bâtiment.

Arriverai-je à livrer cette chambre pour le mariage ? Ce serait bien agréable mais ne rêvons pas...

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 15 Avril 2014
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Plomberie-chauffage - Electricité - Menuiserie - Ferme et son fournil
0
Dans le fournil de la ferme, Jonathan passe le sol de béton à la disqueuse, afin d'en gommer les aspérités qui gêneraient la pose de l'isolant prévu pour le chauffage électrique par le sol.

15 avril 2014.

Ce ponçage dégage énormément de poussières. Il est heureux que Jo ait enfin pu, aujourd'hui, ouvrir la fenêtre dont l'ajustement excessif demandera une prochaine intervention de M. BRESSON.