Derniers messages

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé hier
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
J'en suis toujours à essayer de me dépatouiller avec la demande d'examens médicaux exigés par l'organisme censé améliorer, si j'ai bien compris, ma couverture médicale (je ne sais pas comment ce truc s'appelle). Après plusieurs mois d'attente, j'ai réussi à être examiné par un cardiologue à Bagnoles. Manque de pot, il paraît que j'ai un souffle au cœur (ma mère, informée, m'a appris qu'elle aussi) et un autre machin dénommé bloc ou quelque chose comme ça. Bref, ledit cardiologue n'a pas manqué de me prescrire de nouveaux examens.

Donc je me déglingue et l'affaire va encore traîner. L'embêtant est que tout ça risque d'entraver la délivrance de l'assurance-vie nécessaire pour que je puisse m'endetter jusqu'à ce que j'aie dépassé l'âge de 82 ans (if ever), comme je le dois à la suite de la défection de mon aîné. Autrement dit, c'est le rythme de poursuite du programme de restauration de notre manoir favori qui est en risque, et ceci sans même évoquer les complications administraaaâââtives et fiscales, pour ne parler que d'elles, qui ne manquent pas de réchauffer à qui mieux mieux ce vieux cœur un peu cabossé.
Voici le mémoire en défense déposé par Me MONAMY devant la Cour administrative d'appel de Nantes, à qui notre adversaire a demandé de se prononcer sur le jugement en 1ère instance du tribunal administratif de Caen qui avait déclaré illégaux les arrêtés préfectoraux de 2015 autorisant la construction de 6 éoliennes de 150 mètres de hauteur aux abords de notre manoir favori.

Je suis informé que nous devrions perdre ce procès-ci car la jurisprudence s'est durcie à l'encontre des opposants à de telles défigurations, anti-économiques et anti-écologiques, des paysages de notre pays.

En revanche, j'ai bon espoir que nous gagnions le procès en 1ère instance contre les autorisations d'exploiter ces maudits engins. De ce fait, ce projet funeste devrait continuer d'être légitimement entravé.
On sait que l’âpreté au gain de Salvador DALI lui avait valu, par anagramme, le sobriquet d'AVIDA DOLLARS.

J'observe que, pour un membre d'une profession protégée, on trouverait de même FERME A BIFTON.

Il me semble que ça décrit assez bien un trait essentiel de son caractère, bien connu semble-t-il dans les "milieux informés".
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 21 avril 2018 10:34
À : Maffre Benoit
CC : (...)@culture.gouv.fr ; (...)
Objet : RE: Chaslerie

Monsieur,

Voici plus d'un mois que j'attends, une nouvelle fois, de vous une réaction professionnelle normale.

Quand vous lui aviez succédé ici, Lucyna GAUTIER n'avait fait aucune difficulté pour vous communiquer les informations équivalentes.

Comme vous n'aviez pas manqué de critiquer son travail, il avait fallu vous charger, bien sûr contre rémunération, de dresser de nouveaux plans.

Je trouverais fâcheux de devoir payer un même travail une troisième fois et apprécierais donc que vous vous comportiez convenablement.

Je précise que la communication demandée ici s'entend des trois documents déjà indiqués le 18 mars dernier, plus des plans de votre projet avorté pour l'"aile de la belle-mère".

Salutations distinguées,

PPF

______________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 26 mars 2018 07:33
À : Maffre Benoit
Objet : RE: Chaslerie

Monsieur,

Merci pour cette réponse.

Mais je n'ai jamais reçu de vous, en matière de CD, que celui relatif à la "note détaillée" sur les menuiseries extérieures du logis, datée d'octobre 2016.

Donc, je vous prie de bien vouloir, soit m'adresser les deux CD que je n'ai pas reçus, soit effectuer la manipulation en question pour les trois fichiers.

A dire vrai, c'est de loin cette deuxième branche de l'alternative, l'envoi des trois fichiers, qui serait la plus commode pour moi, compte tenu de l'utilisation que j'ai de ces documents.

Si nécessaire, je serais bien entendu prêt à vous défrayer pour ladite manipulation.

Salutations distinguées,

PPF

______________________________________________________

De : Maffre Benoit <b.maffre@bmap.fr>
Envoyé : lundi 26 mars 2018 07:11
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : Re: Chaslerie

M. Fourcade, bonjour,

Nous venons de changer de serveur, suite à des incidents techniques.
Les fichiers en question sont sur notre ancien serveur et nécessiteraient une manipulation longue pour les récupérer.
Aussi, je vous invite à utiliser les CD fourni avec les exemplaires papier des études.

Bien cordialement.

Benoît Maffre
Architecte du patrimoine, DPLG
Gérant

B.MAP Sarl d’Architecture
La Brosse - 7, rue des Forges – 27320 Droisy
Tel : 02 32 30 57 97 – Port : 06 08 49 19 85

______________________________________________________

> Le 24 mars 2018 à 09:20, Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com> a écrit :
>
> Monsieur,
>
> Comme vous le savez, j'aurais besoin de trois fichiers que vous m'aviez transmis via un site temporaire afin de pouvoir les communiquer aux architectes du patrimoine que je suis amené à contacter pour prendre votre relais.
>
> Je me permets de réitérer ma demande d'il y a une semaine. Ces fichiers me sont en effet nécessaires pour ne pas entraver mes démarches.
>
> Salutations distinguées,
>
> PPF
> 06 12 96 01 34
______________________________________________________
>
> De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
> Envoyé : dimanche 18 mars 2018 15:42
> À : b.maffre@bmap.fr
> Cc : Fourcade, Thibaud
> Objet : Chaslerie
>
> Monsieur,
>
> Puis-je vous prier de me communiquer de nouveau les fichiers des trois documents importants que vous avez rédigés pour moi :
> - votre document de mars 2014 sur le "programme 2014",
> - votre étude de diagnostic de septembre 2015 sur les menuiseries extérieures,
> - et votre note détaillée d'octobre 2016 sur les menuiseries extérieures du logis ?
>
> Hélas les liens de vos envois initiaux par courriels sont corrompus et je n'avais pas sauvegardé ces fichiers dont j'aurais de nouveau besoin.
>
> D'avance je vous remercie.
>
> Salutations distinguées,
>
> PPF

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé hier
Désultoirement vôtre ! - Economie - Anecdotes
0
Le dernier locataire à m'avoir expédié son congé prétendait à tort que son préavis ne devait être que d'un mois. Heureusement, j'ai trouvé un nouveau preneur dans les 15 jours, ce qui m'évitera des tracas. Le loyer de ce T2 est de 265 €/mois, ce qui, une fois prise en compte l'A.P.L., doit laisser quelque chose comme 9 €/mois à la charge du locataire. Cherchez l'erreur !

Sur le même palier, le jeune à la coiffure bizarre ne s'est pas présenté à l'audience du T.I. d'Avranches. L'affaire est renvoyée au 20 juin prochain. Ce jeune vient néanmoins de régler la moitié des loyers en retard. Mais il n'a toujours pas fourni son attestation d'assurances alors que son banquier, auprès de qui je me suis renseigné, m'a dit qu'il était couvert. Comprenne qui pourra.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 20 avril 2018
Vie du site - Entretien du site - Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Anecdotes
0
Pour info : inutile d'essayer de me joindre désormais au 02 33 37 08 10, cette ligne ne servira plus qu'à ma connexion à l'internet.

J'ai désormais un numéro de fixe qui commence par 09 et que j'ai fait placer sur liste rouge : j'en avais ras le bol d'être dérangé plusieurs fois par jour par des démarcheurs dont je n'ai rien à foutre.
0
Un soleil d'été, de jolis dessins d'enfants et des travaux qui redémarrent, il n'y a (presque) rien de tel pour me regonfler le moral.

J'ai reçu hier Cédrick COOS afin d'arrêter la liste des travaux que je souhaite lui confier sans tarder en vue de restaurer le cul du four de la salle-à-manger du logis (situé dans la pièce qui abrite actuellement une chaudière au fuel très polluante) et de relever quelques linteaux de porte, de manière à permettre à des individus d'une taille de 1 m 95 (suivez mon regard) de passer là sans se raboter le crâne (on y croit toujours ou on fait comme si...).

Pour permettre aux compagnons de Cédrick (notamment Sébastien DUVAL que j'aurai plaisir à observer travailler) d'évoluer dans des espaces parfois exigus, j'ai fait déplacer ce matin la chaudière de deux mètres. La voici avant...

20 avril 2018.

... et après cette intervention :

20 avril 2018.

Avec ces tuyaux provisoires, je me dis qu'elle pourra servir un hiver de plus. Espérons que ce ne soit pas, là encore, du "provisoire-qui-dure". Il faut qu'on en sorte et qu'on avance !

Un plombier spécialisé en géothermie est également venu reprendre quelques mesures sur le terrain :

20 avril 2018.

Enfin, Igor m'a téléphoné pour me confirmer que je peux compter sur lui samedi dans huit jours et le lundi suivant. Il faudra qu'il se transforme en déménageur pour mettre un maximum de meubles à l'abri du chantier. Je vais essayer de trouver des costauds pour l'aider à déplacer quelques monstres (telle la grande table de la salle à manger du logis qui pèse, facile, quelque chose comme 300 kg).
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 20 avril 2018
Vie de l'association - Animation, fêtes, visites - Désultoirement vôtre ! - Transmission du patrimoine
0
Des visites sympathiques ces derniers jours :

- Dominique FRANCOIS, qui fut mon collaborateur de 1983 à 1986 au Trésor puis de 1995 à 1998 à la D2 :

16 avril 2018.

- Lilian GIBERT et sa petite famille aujourd'hui :

16 avril 2018.

Lilian, membre de notre fan-club favori, est informaticien de profession et a joué un rôle précieux lorsque Thomas a décidé de passer la main pour la maintenance de notre site favori. "Cambérabéro", c'était lui.

J'ai également reçu la visite de Marc CHALUFOUR et de son voisin et ami Michel DUBOSC, venus me faire part de leur expérience et de leurs idées en matière d'isolation thermique.

Malheureusement pour Dominique, Marc et Michel, j'avais le moral à zéro quand je les ai reçus, tant le comportement confirmé de mon aîné m'affecte et continue de m'attrister.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 20 avril 2018
Désultoirement vôtre ! - Météo
0
Chaleur caniculaire aujourd'hui. Les poiriers sont en fleurs...

20 avril 2018.

20 avril 2018.

20 avril 2018.

... un oiseau a fait son nid dans la boîte aux lettres (bien que j'aie essayé plusieurs fois de l'en dissuader)...

20 avril 2018.

20 avril 2018.

... une boîte aux lettres où j'ai trouvé tout à l'heure deux très beaux dessins de notre manoir favori et de sa chapelle, dessins dont je remercie les auteurs, hélas pour moi passées à l'heure où l'on peut me trouver attablé à ma cantine favorite :

20 avril 2018.

20 avril 2018.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 20 avril 2018
Vie du site - Entretien du site
1
D'abord, quelques mots sur la panne.

Je suis client d'"Orange" mais l'agence la plus proche, basée à Flers, est fermée le lundi.

Mardi matin, j'étais retenu à notre manoir favori, mais mardi après-midi, je me suis rendu à cette agence où l'on a constaté que ma ligne téléphonique était en dérangement. On a toutefois tenu à échanger ma "Livebox" contre une neuve. Surtout, on m'a dit que la ligne serait rétablie avant ce vendredi.

Aujourd'hui, en début d'après-midi, deux techniciens de "Scopelec", mandatés par "Orange", se sont enfin présentés à notre manoir favori.

20 avril 2018.

Ils ont constaté que la raison de la panne se trouvait dans un câble passant dans un fourreau enterré entre le coin Sud-Ouest de la ferme...

20 avril 2018.

... et l'angle Nord-Ouest de l'appentis de la cave :

20 avril 2018.

Il restait à espérer que ces techniciens arriveraient à retirer le câble du fourreau correspondant, faute de quoi j'étais prévenu qu'il y aurait lieu de prévoir des terrassements pour changer le fourreau et un délai de réparation beaucoup plus long.

Par chance, le câble a pu être changé très facilement et il est apparu qu'il avait dû être rongé par une sorte de mulot ou de campagnol suffisamment vorace pour bouloter une gaine de P.V.C. et entamer des fils électrifiés :

20 avril 2018.

Bref, bravo à Boris et à son apprenti Brandon...

20 avril 2018.

... qui ont su, de surcroît, brancher ma nouvelle "Livebox", donc m'éviter d'en lire le mode d'emploi.

Apparemment, je suis sauvé !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 20 avril 2018
Vie du site - Entretien du site
0
Enfin la ligne téléphonique de la Chaslerie fonctionne de nouveau, ce qui n'était plus le cas depuis six jours. Par voie de conséquence, je ne pouvais plus me connecter à internet qu'exceptionnellement depuis dimanche. Merci à mes voisins FAVERIS ou à M. HORGNIES de m'avoir permis d'utiliser l'ordi de leur domicile pendant cette période !

En me branchant sur "Google Analytics", je constate que, pendant toute cette semaine de silence forcé, la statistique de fréquentation de notre site favori n'a guère molli, ce qui confirme l'attachement du fan-club à ces pages plus ou moins désultorisantes. Un grand merci à cette communauté virtuelle dont la fidélité me touche beaucoup !

Jacqueline X.
rédigé le lundi 16 avril 2018
Vie du site - Entretien du site
0
Bonjour

J'ai eu récemment le même souci, livebox blanche remplacée au bout de quelques jours par une noire, le débit n'est pas meilleurs mais je n'ai plus de coupure.

Je dépannage prends quelques jours, des techniciens se déplacent. Il faut appeler le 2900 et signaler que vous êtes sur portable, en principe on vous rappelle.

Cordialement,

JG
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 16 avril 2018
Vie du site - Entretien du site
0
Ma "Livebox" est de nouveau en panne depuis ce week-end. Je suppose que je vais devoir l'échanger contre une neuve. A moins que le problème ne provienne de ma ligne téléphonique. J'essaye de faire résoudre ces problèmes dans les meilleurs délais.
Pour bien faire, et puisque je dois en parler en public tout à l'heure, je devrais étudier le projet de mémoire en défense de Me MONAMY devant la Cour d'appel de Nantes dans l'affaire des permis de construire une palanquée d'éoliennes dans les parages de notre manoir favori.

Mais cela me casse tellement les pieds que, pour meubler cette insomnie, je vais commencer la lecture de l'ouvrage que m'a recommandé tout à l'heure le libraire de Flers...

... à savoir "Pour services rendus" de Iain LEVISON.

Ce libraire que j'avais rapidement croisé quelques jours plus tôt tenait à me parler d'événements qui l'ont contrarié. J'en ai appelé à mes propres souvenirs et expériences de l'amplification de faits bénins par le on-dit, donc ai cru pouvoir l'inciter à ne pas s'exagérer la netteté de quelques-unes de ses propres conclusions. En l'écoutant, j'ai toutefois été étonné de l'intérêt qu'il porte à sa clientèle au point d'être presque choqué à mon tour de la vive curiosité qu'il va jusqu'à éprouver pour elle. Au fil de nos échanges que nous aurons peut-être l'occasion de poursuivre car il m'a paru faire preuve d'une rare empathie, il a compris que je ne biaisais pas et senti, je crois, à quel point je suis en réalité un homme atteint.