Derniers messages

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé aujourd'hui
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes - Références culturelles
0
La connexion avec "Netflix" a cessé de fonctionner sur mon iPad ce matin aux aurores. Aurais-je trop tiré sur l'abonnement familial ? Le fait est qu'en moins de trois semaines, j'aurai éclusé "Suits" puis "House of Cards" et j'en étais arrivé au milieu de la "saison 7" de "Mad Men".

P.S. : La connexion est revenue, je vais pouvoir continuer à m'abrutir. Tous ces trucs techniques sont bien mystérieux pour ma 'tite tête.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé aujourd'hui
Vie de l'association - Nouvelles associations
0
Christian m'a déclaré ce matin accepter de tenir à jour désormais le cahier de ses heures de travail. Il a donc pu reprendre sa place à bord.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé aujourd'hui
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes - Météo
0
Verglas ce matin aux abords immédiats de notre manoir favori. Une voiture est partie dans le fossé, en face du champ des VINCENT, non loin de l'endroit où un jeune s'est tué au volant il y a quelques mois.

Cet tronçon de route est dangereux et la limite à 70 km/h rarement respectée.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé hier
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : dimanche 16 décembre 2018 11:11
À : (...)
Cc : (...) ; (...)
Objet : RE: (...)

Cher président,

Merci pour votre réaction.

Tous mes vœux vous accompagnent, bien entendu, pour le succès de vos efforts, notamment dans le cadre du PLF 2019 que j'imagine une nouvelle fois gratiné.

Bien cordialement,

PPF

__________________________________________________________________________________

De : (...)
Envoyé : dimanche 16 décembre 2018 11:07
À : Pierre-Paul Fourcade
Cc : (...) ; (...)
Objet : RE: (...)

Cher PPF,

J’accuse réception de votre message et chercherai à savoir dès demain ce qui « coince »…

Merci par avance pour votre indulgence, car l’équipe de la (...) a été extrêmement mobilisée par la préparation et la tenue de notre 94ème congrès annuel, le 6 décembre dernier, lequel fut d’une grande qualité, et par des démarches politiques relatives au PLF 2019 en cours de discussion au Parlement.

Je suis certain que vous obtiendrez rapidement les réponses à vos questions, dont je me sens très « solidaire » ayant récemment posé des questions similaires à l’équipe de la (...).

Les destinataires de ma réponse sont (...) et (...), notre déléguée générale (officiellement à compter du 14 janvier prochain).

Bien à vous,

(...)
06 (...)

__________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade [mailto:penadomf@msn.com]
Envoyé : dimanche 16 décembre 2018 07:15
À : (...)
Cc : (...) ; (...) ; C.F. ; T.F.
Objet : (...)

Cher président,

Cela fait plus d'un mois que, via le site de votre association, j'ai prié votre collaboratrice en charge, paraît-il, de ces questions, de bien vouloir m'éclairer sur un point de fiscalité (les déficits fonciers reportables d'un M.H. ouvert à la visite payante). Je n'ai pas eu l'honneur de recevoir le moindre écho de sa part. Idem quand j'ai laissé des messages téléphoniques à son attention, par l'intermédiaire, je pense, de votre standard.

Je pense utile que vous soyez informé de ces faits et serais heureux d'apprendre quand elle compte me répondre.

Avec mon très cordial et fidèle souvenir,

PPF

(Fin de citation)
Trafic anormalement élevé pour un samedi :

Il est vrai que mes comptes rendus des récents forages ont intéressé beaucoup de monde.

Je suis également informé que notre site favori est consulté pour d'autres motifs. Par exemple, je viens de recevoir ces tout derniers jours deux coups de fil :
- l'un d'une résidente à l'étranger, susceptible d'être intéressée par l'achat d'un manoir voisin, très pittoresque, dont je lui avais communiqué, à sa demande formulée lors des dernières "Journées du patrimoine", le numéro de téléphone du propriétaire ; cette fois-ci, elle doit rencontrer ce dernier et m'a interrogé sur le prix des terres dans le secteur ; elle souhaitait me rencontrer également un de ces jours mais je lui ai répondu que je serais indisponible aux dates qu'elle indiquait ; nous avons donc longuement échangé par téléphone ; je l'ai alertée sur le régime fiscal des monuments historiques et lui ai communiqué les coordonnées d'Arnaud PAQUIN pour suivre les travaux prévisibles dans ce manoir, non sans lui recommander la capacité rare de cet architecte du patrimoine à concevoir de bons escaliers dans des espaces compliqués ;
- l'autre de la personnes qui aura été l'acquéreur final de la belle taque récemment vendue aux enchères à la Raterie ; son numéro de téléphone commence par 04 ; il est convaincu que sa taque était destinée au château de Versailles et voudrait en savoir davantage sur l'histoire de la Raterie car il s'interroge sur les raisons pour lesquelles une taque royale a séjourné dans ce manoir ; je lui ai indiqué le nom de Bernard DESGRIPPES et suggéré d'entrer "taques" sur le moteur de recherche de notre site favori pour retrouver le nom de l'auteur (peu sympathique selon moi et que j'avais rencontré au château de Bourgon) d'un ouvrage consacré à ces produits de l'ancienne sidérurgie locale ; je lui ai également recommandé d'entrer en contact avec le fils très compétent des actuels propriétaires des forges de Varenne voisines.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le samedi 15 décembre 2018
Vie du site - Entretien du site
0
Pour une raison qui m'échappe, je ne puis accéder qu'un par un aux messages de ma page "Accueil" de "Facebook". Je ne sais si cela résulte d'une mauvaise manipulation de ma part ou d'une facétie inédite de leurs algorithmes. De toutes façons, je trouvais que le niveau avait beaucoup baissé depuis un moment. Dommage, il fut un temps où je trouvais l'outil utile.

P.S. : Il s'agissait là d'une remarque relative à mon ordi n°1. Je me suis en effet aperçu que tout fonctionne normalement à partir de mon téléphone portable. Ce sera donc une mauvaise manipulation de ma part.

P.S. 2 (du 16 décembre 2018) : L'affichage normal est revenu sur l'ordi n°1 sans aucune manipulation de ma part. Bizarre.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le samedi 15 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes - Météo
0
Je comptais livrer ce matin à ma mère trois douzaines d'huîtres achetées hier chez CHISTREL. Elle reçoit en effet la visite de ma sœur et de mon beau-frère ce week-end. Mais les abords immédiats, au moins, de notre manoir favori sont totalement verglacés, empêchant même que j'arrive à remonter l'allée vers la D22.

J'espère que tout cela aura fondu en début d'après-midi car je dois revenir à Pontorson pour trois visites de candidats à la location.

Sinon, il y aura, encore un moment, de la spéciale n°1 à déguster à notre manoir favori. Avis aux amateurs !

P.S. : En fin de journée, j'ai eu la flemme de revenir à Alençon pour la 3ème (ou 4ème ?) fois en une semaine. Je ne le pourrai pas davantage demain matin. Donc ces huîtres me restent sur les bras.

P.S. 2 (du 16 décembre 2018) : Livraison faite à Alençon ce dimanche après-midi. Huîtres toujours appréciées. J'ai compris au passage que mon beau-frère fait partie de notre fan club favori.
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
A : David Brébant
Objet : Chaslerie - Forages
Sam 15/12/2018, 09:08

Cher Monsieur,

Après avoir relu vos derniers courriels et mis en ligne mes comptes rendus des deuxième et troisième forages, j'ai encore une série de questions à vous poser :

1- De quel "collage" m'avez-vous parlé le 12 en arrivant ?
2 - Quel est finalement le débit du 1er puits ? Est-il vrai que, comme me l'a prétendu Christophe, "le débit se développe" ?
3 - N'y a-t-il rien à craindre de la nette odeur d'H2S rencontrée tout au long du 3ème forage ? Il ne faudrait pas que vos tubes bleus ou d'autres matériels risquent d'être corrodés par de l'acide sulfurique issu de cet H2S.
4 - Que pensez-vous des fuites d'eau dont vous m'avez fait part, si j'ai bien compris, au niveau de la cimentation du premier puits ? J'ai, pour ma part, constaté que les chantepleures du mur derrière la chapelle avaient recommencé à couler.
5 - N'y aurait-il pas également des fuites à la cimentation du 3ème puits, finalement destiné à être le puits de rejet ?
6 - Vous m'indiquez qu'il faudra prévoir des tranchées drainantes du trop-plein (si je puis m'exprimer ainsi) des deux puits vers la douve Sud. Interviendrez-vous pour la réalisation de ces tranchées qui nécessiteront, en tout état de cause, une modification de vos têtes de puits ?

Bien cordialement,

PPF
0
Les foreurs sont revenus avant-hier, pendant que je me trouvais à Paris.

Hier, j'ai vu qu'ils avaient disposé des tuyaux pour déverser l'eau excédentaire des puits artésiens :

14 décembre 2018.

14 décembre 2018.

Ces tuyaux sont posés en travers de l'allée historique sur laquelle ils empêchent par conséquent toute circulation. Il va donc falloir que, très rapidement, je fasse à tout le moins enfouir ces tuyaux, ce qui va défoncer l'empierrement de l'allée.

14 décembre 2018.

Pas mal d'eau continue ainsi à être canalisée vers les douves...

14 décembre 2018.

... et j'observe que les chantepleures ont repris du service...

14 décembre 2018.

... ce qui me paraît corroborer l'information, donnée par un courriel de David BREBANT, que la cimentation du premier puits fuit.

Il va falloir évaluer la situation. Je me propose donc, dans un premier temps, d'interroger de nouveau David BREBANT puis de demander son avis à Thierry BURIN des ROZIERS.
0
Après le premier forage, nous étions tous enthousiastes. Après le deuxième, j'étais devenu très perplexe et me mettais à douter de la possibilité de forer un puits convenable pour le rejet.

Le troisième forage a commencé vers 15 heures, à un endroit que j'avais fait niveler par le terrassier COURTEILLE de Domfront peu de temps après mon achat de la Chaslerie. Je n'ai donc pas été surpris qu'il y ait là très peu de bonne terre et qu'on arrive tout de suite sur de l'argile :

12 décembre 2018 à 14 h 55.

12 décembre 2018 à 14 h 55.

12 décembre 2018 à 14 h 56.

12 décembre 2018 à 14 h 58.

Avant même que le premier trépan soit complètement enfoncé, on a en effet trouvé de l'argile. Et, tout au long du forage, j'ai senti une nette odeur d'H2S dont je doute qu'elle soit porteuse de bonnes nouvelles pour la pérennité de l'installation :

12 décembre 2018 à 14 h 59.

12 décembre 2018 à 15 heures.

12 décembre 2018 à 15 h 02.

12 décembre 2018 à 15 h 04.

12 décembre 2018 à 15 h 05.

Voici l'eau de surface :

12 décembre 2018 à 15 h 08.

12 décembre 2018 à 15 h 12.

Le passage au petit trépan :

12 décembre 2018 à 15 h 12.

12 décembre 2018 à 15 h 13.

12 décembre 2018 à 15 h 13.

Le tubage des 12 premiers mètres de forage :

12 décembre 2018 à 15 h 14.

12 décembre 2018 à 15 h 15.

12 décembre 2018 à 15 h 15.

12 décembre 2018 à 15 h 18.

12 décembre 2018 à 15 h 19.

12 décembre 2018 à 15 h 20.

12 décembre 2018 à 15 h 21.

12 décembre 2018 à 15 h 23.

12 décembre 2018 à 15 h 25.

12 décembre 2018 à 15 h 25.

12 décembre 2018 à 15 h 27.

12 décembre 2018 à 15 h 27.

12 décembre 2018 à 15 h 42.

A une profondeur de 55 mètres, on a trouvé de l'eau en débit médiocre :

12 décembre 2018 à 15 h 44.

12 décembre 2018 à 15 h 51.

12 décembre 2018 à 16 heures.

12 décembre 2018 à 16 h 05.

12 décembre 2018à 16 h 15.

A 61 mètres de profondeur, le débit était de 4,5 m3/h :

12 décembre 2018 à 16 h 21.

12 décembre 2018 à 16 h 21.

Les foreurs ont alors décidé de descendre à 70 mètres.
A 16 h 35, Christophe m'a dit que le débit avait progressé à 5,5 m3/h.
La remontée du trépan a commencé à 16 h 40. En attendant, Yves alignait sur le sol les tubes destinés à être enfilés dans le puits :

12 décembre 2018 à 16 h 48.

A 17 h, Christophe m'a déclaré que ce troisième forage s'est également traduit par un puits artésien. Sentant que je doutais du caractère suffisant du débit de ce puits, il a ajouté que "le débit va se développer, comme pour le premier forage où il est passé de 25 à 50 m3/h". D'où sortait-il ce chiffre ? Je l'ignore et devrai le demander à David BREBANT. En tout cas, toutes ces histoires de circulation de l'eau dans le sol m'apparaissent de plus en plus mystérieuses :

12 décembre 2018 à 17 h 14.

12 décembre 2018 à 17 h 17.

12 décembre 2018 à 17 h 21.

12 décembre 2018 à 17 h 30.

12 décembre 2018 à 17 h 32.

12 décembre 2018 à 17 h 32.

Le travail s'est poursuivi à l'éclairage électrique :

12 décembre 2018 à 17 h 41.

12 décembre 2018 à 17 h 45.

Voici Yves en train de faire couler de petites billes d'un produit blanc dans l'espace entre le tube bleu et la terre forée ; il ne travaillait que d'un côté du tube et j'ai alors exprimé mon doute sur le fait que les billes puissent ainsi se répandre en quantité suffisante tout autour de ce dernier :

12 décembre 2018 à 17 h 49.

12 décembre 2018 à 17 h 49.

En fin de journée, je me retrouvais ainsi avec un résultat très différent de celui encore espéré le matin-même. J'étais resté toute la journée debout dehors, le moral n'était pas terrible. D'où mon courriel d'interrogations à David BREBANT et la ribambelle d'échanges qui ont suivi à ce stade mais que je vais prolonger ce matin.
0
Le début du deuxième forage a commencé à 11 h 30 :

12 décembre 2018 à 11 h 29.

12 décembre 2018 à 11 h 30.

12 décembre 2018 à 11 h 31.

12 décembre 2018 à 11 h 33.

12 décembre 2018 à 11 h 34.

12 décembre 2018 à 11 h 34.

On a rencontré les eaux de surface sur la roche vers 12 mètres de profondeur :

12 décembre 2018 à 11 h 36.

Remontée du gros trépan :

12 décembre 2018 à 11 h 37.

Installation du petit, qui est neuf :

12 décembre 2018 à 11 h 52.

12 décembre 2018 à 11 h 54.

A midi, le petit trépan a touché la roche :

12 décembre 2018 à midi.

A une profondeur de 15 mètres :

12 décembre 2018 à 12 h 03.

A la reprise du travail, vers 13 h 30 :

12 décembre 2018 à 13 h 39.

A une quarantaine de mètres de profondeur :

12 décembre 2018 à 13 h 51.

12 décembre 2018 à 13 h 55.

12 décembre 2018 à 13 h 56.

12 décembre 2018 à 14 h 11.

A une soixantaine de mètres de profondeur, toujours pas d'eau, rien que de la roche noire réduite en poudre par le trépan :

12 décembre 2018 à 14 h 12.

Les deux foreurs se concertent et décident d'arrêter le forage à une profondeur de 68 mètres :

12 décembre 2018 à 14 h 13.

La sortie du petit trépan :

12 décembre 2018 à 14 h 31.

Les tubes bleus à retirer :

12 décembre 2018 à 14 h 34.

12 décembre 2018 à 14 h 34.

12 décembre 2018 à 14 h 38.

12 décembre 2018 à 14 h 39.

Comme un œil mort :

12 décembre 2018 à 14 h 44.

Les foreurs ont remis dans le trou un maximum des matériaux qui en avaient été retirés...

12 décembre 2018 à 14 h 53.

... mais, après ce travail, environ la moitié de ces matériaux est restée en surface puisque le sable est moins dense que la pierre :

12 décembre 2018 à 14 h 54.

En résumé, deux heures de travail pour rien.

Donc un troisième forage au moins sera nécessaire. Direction le premier alignement de tilleuls, vers le deuxième tilleul en partant de la charretterie.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 14 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
J'assiste, comme interdit, à ma décrépitude rapide :

13 décembre 2018 à 18 h 16.

Ainsi hier, face à Carole, impossible de retrouver le nom de voisins normands. Puis, lui expliquant que je passais beaucoup de temps sur "Netflix", j'ai précisé que j'en étais à ma troisième série d'affilée, tant ce type de récréation est addictif. Mais impossible d'en donner les noms, il m'en manquait toujours un. Il a fini par me revenir la nuit dernière lors d'une insomnie.

Tout cela ne présage rien de bon.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 14 décembre 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Plomberie-chauffage - Terrassement - Abords, Avenue, terrasse
0
Installation du manomètre en tête du puits du premier forage :

12 décembre 2018 à 10 h 13.

12 décembre 2018 à 10 h 14.

On tourne un robinet de manière à bloquer la sortie de l'eau vers le tuyau noir de dérivation et on observe le résultat : seulement 100 grammes de pression !

12 décembre 2018 à 10 h 19.

Je lis une certaine déception sur les visages, il faudra une pompe immergée pour amener l'eau à la chaufferie mais on me dit qu'on ne devrait pas avoir de problème pour le rejet :

12 décembre 2018 à 10 h 22.

L'eau a en outre l'inconvénient d'être ferrugineuse puisque la tôle ondulée utilisée quelques jours seulement a déjà rouillé :

12 décembre 2018 à 10 h 54.

Il est temps de se déplacer vers l'endroit du deuxième forage, à 20 mètres à l'Ouest du premier, légèrement en aplomb. Il est en effet prévu à ce moment-là que l'eau sera pompée du 2ème puits pour être rejetée dans le 1er :

12 décembre 2018 à 11 h 24.

Je note au passage la température de l'eau du 1er puits : 11° C, ce qui est moins que ce que nous avions pensé au toucher :

12 décembre 2018 à 11 h 22.

On me déclare que le 1er puits débite 32 m3/h d'eau et que le caractère ferrugineux de celle-ci, dont je m'inquiète, ne devrait pas poser de problème dans la mesure où elle circulera en circuit fermé, sans contact avec l'air ; il faudra cependant, par précaution, installer sur les puits des pompes en inox.

On m'explique enfin que le fort débit et la petite pression caractérisent le fait qu'on a atteint une rivière souterraine. Tout cela me semble bien mystérieux.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 14 décembre 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Plomberie-chauffage - Terrassement - Abords, Avenue, terrasse
0
L'équipe de Brébant-Forage est réapparue sur notre chantier favori ce jeudi matin. Elle était composée de David BREBANT, accompagné de Christophe PRUDENCE et d'un certain Yves. Florian avait été affecté à un autre forage.

David BREBANT m'a expliqué que les questions à régler sur le premier puits étaient de savoir si le collage allait se faire comme il faut (je n'ai pas compris de quel collage il s'agissait) et si l'on montait beaucoup en pression. S'il y avait trop de pression, cela rendrait impossible le rejet dans un tel puits, sachant que la pompe à chaleur accepte, pour sa part, une pression de 3 à 3,5 bars au maximum. Il avait téléphoné ces derniers jours à ses collègues chez les trois plus grands foreurs de l'Hexagone et avait ainsi appris qu'en Bretagne, au bord de la mer, l'un d'entre eux avait trouvé un puits artésien d'un débit de 100 m3/h à la pression de 3,9 bars ; les deux autres avaient été obligés de reboucher des forages ayant mis à jour des puits artésiens, ce que David BREBANT n'avait jamais fait pour sa part. Il a ajouté qu'en Basse-Normandie, les forages faisaient découvrir en moyenne de l'eau au débit de 6 m3/h et à la profondeur de 40 mètres.

Voici deux photos du matériel fraîchement débarqué de la camionnette de cette équipe, un manomètre à fixer en haut du puits artésien mis à jour lors de la précédente intervention...

12 décembre 2018 à 9 h 10.

... et un ciment spécial pour les puits de forage :

12 décembre 2018 à 9 h 21.

Mais place au spectacle :

12 décembre 2018 à 9 h 22.

12 décembre 2018 à 9 h 22.

12 décembre 2018 à 9 h 24.

Voici donc la bête à dompter dans un premier temps :

12 décembre 2018 à 9 h 25.

Vu de dessus, on dirait l’œil d'un immense poisson qui nous fixe et nous nargue :

12 décembre 2018 à 9 h 25.

Impressionnant, n'est-ce pas ?