Derniers messages

lefigaro.fr
rédigé aujourd'hui
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux
0
Notre-Dame: l’exécutif veut s’affranchir des réglementations

Par Jean-Baptiste Garat Mis à jour le 24/04/2019 à 20:24 Publié le 24/04/2019 à 20:24

Un projet de loi devrait permettre d’agir par ordonnances pour restaurer au plus vite la cathédrale. Certains expriment leur inquiétude.

L’incendie de Notre-Dame fut un événement exceptionnel. En réponse, l’exécutif multiplie les mesures d’exception. Le sujet est revenu au menu du Conseil des ministres mercredi avec la présentation du «projet de loi pour la restauration et la conservation de la cathédrale Notre-Dame de Paris et instituant une souscription nationale à cet effet». Le texte, présenté par le ministre de la Culture Franck Riester et celui des Comptes publics Gérald Darmanin, sera examiné en première lecture à l’Assemblée «courant mai».

Le gouvernement prévoit également de se soustraire à quasiment toutes les réglementations applicables à ce type de chantier: normes encadrant la construction, celles pour la délivrance des autorisations de travaux, l’élaboration des documents de planification, l’urbanisme, la préservation du patrimoine, l’archéologie préventive, la voirie, les transports, celles définissant la commande publique et protégeant le domaine public. Enfin, les règles concernant l’évaluation environnementale et la protection de l’environnement.

N.D.L.R. : Ras-le-bol de ces porcs qui nous gouvernent !

Qu'ils fassent enfin leur boulot au lieu de dilapider nos sous sans retenue ni le moindre sens des responsabilités et alors que, sur des sujets comparables, ils nous emmerdent tant et plus avec leurs réglementations débiles et leurs préposés monopolistes aussi incontrôlés que gloutons !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé aujourd'hui
Désultoirement vôtre ! - O'Gustin - Météo
0
Très violent orage de grêle, avec tonnerre et foudre, ce soir vers 19 h 20. A l'abri de la fenêtre de ma chambrette monacalo-monastique, j'observe le spectacle :

24 avril 2019.

24 avril 2019.

24 avril 2019.

24 avril 2019.

24 avril 2019.

En un instant, le sol de la cour se retrouve blanc de grêlons :

24 avril 2019.

24 avril 2019.

24 avril 2019.

C'est, je crois, le premier orage de la vie d'O'Gustin qui s'est mis à aboyer à tue-tête.

Pour le rassurer, je lui donne à ronger sa corne de buffle en plus de son bois de cerf, tous deux livrés dès ce matin :

24 avril 2019.

A 19 h 40, tout rentre dans l'ordre. Le loïde se fait les dents en ronronnant de plaisir...

24 avril 2019.

... tandis que, cette fois de l'entrée du bâtiment Nord, j'évalue la taille des grêlons, près d'un centimètre de diamètre :

24 avril 2019.

Il y aura sans doute des dégâts dans les toitures. Quant à l'ancien salon de l'"aile de la belle-mère", il sera, une fois de plus, sous l'eau.

On verra ça demain, tranquillement.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé aujourd'hui
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis
0
Puisque je me trouvais au 1er étage du logis, dans mon ancienne chambre (en moitié Nord du logis), j'en ai profité pour réfléchir à ce qui resterait à entreprendre pour restaurer les maçonneries des fenêtres.

Pas grand chose d'après moi pour ce qui concerne la fenêtre Est, tant l'appareil de maçonnerie a été bâclé lors de sa reconstruction après l'incendie de 1884 dont l'épicentre devait se trouver par là :

24 avril 2019.

24 avril 2019.

24 avril 2019.

A mon avis, tout cela pourra se contenter d'être enduit à la chaux le moment venu.

Chaque fois que, levant les yeux, je regarde la poutre pourrie en équilibre débile sur le linteau de cette fenêtre, je me dis qu'il est minable qu'aucun des kroumirs monopolistes que l'on sait n'ait encore daigné y remédier :

24 avril 2019.

En revanche, les deux fenêtres sur cour sont en bien meilleur état, mais pas d'un intérêt tel qu'un recouvrement par un enduit à la chaux ne m'y paraisse insuffisant :

24 avril 2019.

24 avril 2019.

Au plafond, le chevêtre réalisé dans les années 1950 est une ânerie de plus, à ajouter à une longue collection :

24 avril 2019.

Ce problème non plus n'a jamais intéressé les indécents kroumirs monopolistes non contrôlés qui se sont succédés sous mes yeux effarés.
(Effarés par l'incompétence alcoolisée de l'un ou, pour les deux derniers, par leur mauvaise foi.)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé aujourd'hui
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis
0
Après avoir terminé la surélévation du linteau d'une porte à l'étage du logis (celle vers la tour Nord-Est), Mickaël a rangé le secteur :

24 avril 2019.

24 avril 2019.

24 avril 2019.

Ce dernier travail de l'"entreprise BODIN" me donne entière satisfaction.

Sur la dernière photo, on aperçoit les deux meurtrières qu'Igor avait mises à jour lorsqu'il avait fait tomber l'enduit au ciment, il y a quelques mois.
Igor était absent aujourd'hui. Il passait en effet un examen de français en vue de sa naturalisation qui, selon moi, ne devrait poser aucun problème.

Gérald a poursuivi sa tâche sous les combles du colombier :

24 avril 2019.

24 avril 2019.

24 avril 2019.

En fin de journée, il s'est transformé en fée du logis :

24 avril 2019.

Voici où il en est rendu ce soir :

24 avril 2019.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé aujourd'hui
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes - Annonces - A la Chaslerie
0
Voici la tondeuse déportable à satellite démontable, ayant très peu servi, que je mets en vente :

24 avril 2019.

24 avril 2019.

24 avril 2019.

Elle est visible à la Chaslerie.

Si intéressé, faire offre au 06 12 96 01 34.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé aujourd'hui
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Voici le message que l'ancien locataire défaillant de Pontorson trouvera tout à l'heure scotché sur la porte de l'appartement qu'il occupait désormais sans titre. Ce message va lui faire d'autant plus d'effet que la serrure de son nid douillet a été changée ce matin :

24 avril 2019.

Pour ce qui concerne les sommes dues, on attend toujours que la juge du T.I. d'Avranches fixe une date d'audience pour ordonner une saisie sur salaires puisque l'individu est en C.D.I. D'après l'huissier, la patience sera récompensée.

En tout état de cause, l'appartement, tel qu'il a été ouvert ce matin par un serrurier en présence de cet huissier et de deux gendarmes, est toujours meublé, avec, notamment, une télé de qualité et divers jouets électroniques sophistiqués, en plus du lit, du linge personnel, de l'électro-ménager quasi-neuf etc... , tous appartenant à l'individu en question. Une audience est d'ores et déjà fixée au 19 juin prochain en vue d'autoriser la vente de ce barda si nécessaire. D'ici là, je ne peux remettre l'appartement en location. Mais il paraît que je serai également indemnisé pour ce préjudice.

On s'approche donc de la fin de ce dossier un tantinet usant.

P.S. : Depuis des mois, j'ai essayé de comprendre la psychologie de ce jeune homme à la coiffure bizarre. A dire vrai, je n'y suis jamais parvenu. Curieux.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé aujourd'hui
Journal du chantier - Arboriculture-horticulture - Abords, Avenue, terrasse
0
Comme chaque année en début de saison, Carole se met en devoir, malgré mes protestations, de ratisser la première herbe tondue :

23 avril 2019.

Cette fois-ci, elle a jeté son dévolu sur Igor qui n'a pu que déférer à cette réquisition :

23 avril 2019.

Puis elle a voulu me relayer au volant du "John Deere", non sans me piquer mon beau chapeau à cette occasion :

23 avril 2019.

Mais là, le résultat, d'ailleurs très rapide, a été moins brillant :
Heureusement, Maxime, immédiatement alerté, m'a promis d'intervenir dès l'heure de son prochain déjeuner. Il est probable qu'il devra embarquer le "John Deere", ce qui ne devrait pas trop gêner puisque la météo immédiate n'est plus propice à la tonte.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé aujourd'hui
Journal du chantier - Arboriculture-horticulture - Abords, Avenue, terrasse
0
Six heures d'affilée à être secoué sur un tracteur, ce n'est pas un régime recommandable pour un Bon-Papa...

23 avril 2019.

23 avril 2019.

23 avril 2019.

23 avril 2019.

... fût-ce au milieu des pommiers en fleurs :

23 avril 2019.

23 avril 2019.

Reconnaissons toutefois que le résultat est à la hauteur de l'investissement :

23 avril 2019.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé aujourd'hui
Journal du chantier - Arboriculture-horticulture - Abords, Avenue, terrasse
0
Sauf lorsqu'il a donné un coup de main à Maxime, je n'avais guère aperçu Francis de la journée.

Mes photos d'hier soir montrent qu'il n'a pas chômé au volant du "Valtra" :

23 avril 2019.

23 avril 2019.

23 avril 2019.

23 avril 2019.

Il se confirme ainsi que Francis est d'une efficacité rare.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé aujourd'hui
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis
0
Il est temps que je relate à quoi les maçons ont pu travailler hier, à leur retour de congés, quand ils n'étaient pas occupés à leurs agapes favorites :

- Sébastien a poursuivi sa restauration des granits de l'ébrasure droite de la fenêtre Est de la salle-à-manger du logis :

24 avril 2019.

24 avril 2019.

24 avril 2019.

24 avril 2019.

- Mickaël a continué de tailler trois granits pour remplacer des pierres trop abîmées pour être restaurées dans l'ébrasure gauche :

24 avril 2019.

24 avril 2019.

24 avril 2019.

- je ne sais pas lequel des deux a commencé l'intervention à base de résine sur l'ébrasure gauche :

24 avril 2019.

24 avril 2019.

Je ne pense toutefois pas que ce puisse être Frédéric LEBON qui nous a pourtant gratifiés d'un de ses sourires d'affiche de mode lors de son passage, dans l'après-midi, à notre manoir favori :

24 avril 2019.

On se souvient que l'entreprise "BREBANT Forage" avait, à la mi-décembre, foré deux puits au Sud de la charreterie, près du départ de l'allée historique, et avait eu la surprise que les deux soient artésiens, dont l'un, le premier, de fort débit.

Or, au début de ce mois-ci, j'ai constaté, à environ 1,25 mètre du centre du premier puits, une résurgence, correspondant manifestement à une fuite de celui-ci, comme si la gaine en ciment-bentonite de 254 mm de diamètre et d'une vingtaine de mètres de profondeur avait lâché. J'avais donc alerté David BREBANT.

Il est passé hier, en tout début d'après-midi, pour constater enfin la situation. Voici ce qu'il a pu voir :

- l'allée historique sous l'eau sur quasiment ses 100 premiers mètres :

23 avril 2019.

23 avril 2019.

- un débit d'eau toujours important à la sortie de la tuyauterie qu'il avait fait installer :

23 avril 2019.

- enfin, une résurgence désormais à 25 cm environ du centre du premier puits :

23 avril 2019.

23 avril 2019.

Comme mes photos ne sont pas très parlantes, je les double de deux vidéos dont le son donne une idée des débits en cause :
Impressionnant, n'est-ce pas ?

En fait, et contrairement à ce que je craignais, David BREBANT n'a fait aucune difficulté pour reconnaître sa responsabilité pleine et entière de professionnel dans cette situation. Il a immédiatement proposé d'envoyer ses deux compagnons pendant deux jours à la fin de cette semaine-ci pour terrasser autour des deux puits afin d'y ouvrir deux réceptacles de l'eau fuyante de manière à ce qu'elle ne ressorte plus ailleurs que dans le circuit des douves.

Je lui suis très reconnaissant de son attitude responsable.

Se posait néanmoins la question de savoir où faire passer le nouvel exutoire de ces deux réceptacles, la solution techniquement la meilleure étant à travers l'allée historique vers la douve Sud.

Compte tenu de l'attitude de M. BREBANT, j'ai accepté que le passage se fasse sous l'allée historique, avec un exutoire là où Claude MARTIN avait enterré un collecteur, accolé au mur Ouest de la douve Sud lorsque, fin 2007-début 2008, il avait restauré ce dernier.

Rappelons-nous les travaux en question :

Décembre 2007.

Décembre 2007.

Décembre 2007.

Février 2008.

Février 2008.

Février 2008.

Notons au passage qu'il est heureux que, grâce à notre site favori, la documentation utile de cette installation soit facile à retrouver.
J'avais dû interrompre hier soir la tonte de l'herbe aux abords de notre manoir favori car la courroie d'entraînement des couteaux du "John Deere" était sortie de son circuit. Heureusement, Claude MARTIN, toujours disponible en cas de coup dur, a pu passer ce matin pour voir s'il pouvait la remettre en place. Mais impossible pour lui de dégager les 185 kg de ferraille du bloc de tonte. Francis, appelé en renfort, a également dû déclarer forfait car je ne retrouvais pas la notice d'entretien du tracteur.

Une fois de plus, Maxime nous a sortis d'embarras à l'heure du déjeuner. Voici la courroie qu'il a su immédiatement remettre en place :

23 avril 2019.

Maxime a appris à Francis où graisser l'appareil...

23 avril 2019.

... puis ils ont refixé le bloc de tonte sous le tracteur :

23 avril 2019.

Grâce à Maxime, j'ai donc pu reprendre le volant dès 13 heures et ne l'ai guère lâché avant 19 heures.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé hier
Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Mes derniers "amis Facebook" en date sont :
- à sa demande, Guillaume OUDARD, déjà intervenu sur notre site favori où mes propos sur les architectes du patrimoine ne le laissent pas toujours indifférent
- et Philippe MENARD dont j'apprécie les poteries, que j'ai découvertes lors d'une exposition organisée au logis de Moullins.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé hier
Désultoirement vôtre ! - O'Gustin
0
Ce matin, O'Gustin a pris une leçon de maintien (à laquelle j'ai participé avant d'être relayé par un certain Mao)...

23 avril 2019.

... suivie d'une séance de gastronomie puisqu'il a découvert le bois de cerf :

23 avril 2019.

Au terme de la séance, Sandrine BOSSE, éducatrice canin diplômée d'Etat, m'a déclaré qu'O'Gustin lui est apparu très sociable, très équilibré dans son comportement et très vif. Elle m'a notamment appris que les bouledogues français ne sont pas de bons nageurs car leur tête trop lourde les entraîne vers le fond. Je n'ai pas à être surpris que notre cher Gugusse ingurgite les crootes de ragondin qu'il trouve sur le Pournouët puisqu'il paraît que ce sont des friandises pour lui. Mon interlocutrice m'a recommandé de ne pas jouer à la balle ou à des jeux bruyants avec O'Gustin parce que cela est de nature à lui fatiguer les membres ou à le rendre nerveux, ni de lui faire mâchouiller les nerfs de bœuf qu'on trouve dans le commerce (car pleins de produits chimiques) mais plutôt, des morceaux de bois de cerf ou de cornes de buffle, ou d'un truc dénommé kong qu'on peut se procurer via "Amazon" ; j'ai immédiatement suivi ce conseil :

J'ai également entendu qu'il serait préférable de faire castrer notre jeune loïde, ce qui ne me semble pas évident, s'agissant d'attributs qui promettent d'être de la "qualité FOURCADE" bien connue de nos services ; sur ce sujet ô combien délicat, je vais donc prendre le temps de la réflexion (sans toutefois solliciter l'avis du principal intéressé).
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé hier
Journal du chantier - Vie de l'association - Nouvelles associations
0
En début de journée, Christian est passé chercher son "solde de tout compte". Notre discussion s'est déroulée dans un très bon climat. Au point qu'il n'est pas exclus que Christian revienne de temps à autre donner un coup de main, voire même mener à bien certains petits travaux de charpente, couverture ou menuiserie. On aura, j'imagine, l'occasion d'en reparler.
Journée très active. Je n'ai pas eu le temps d'intervenir sur notre site favori. On va essayer de se rattraper dans les prochaines heures.

Qu'il me suffise ici de dire qu'à certains moments de la journée, une dizaine de personnes travaillaient simultanément à notre manoir favori (dont votre serviteur, ce qui, au passage, confirme que la journée était bel et bien exceptionnelle).

Comme vous pouvez néanmoins vous en douter, tout cela ne suffisait pas à empêcher certains (toujours les mêmes, d'ailleurs) de prendre un peu de bon temps à l'occasion :

23 avril 2019.