Vie du site

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le samedi 12 septembre 2009
Animation, fêtes, visites - Vie du site - Entretien du site
0
Voici, pour info, le texte du courriel que j'ai adressé hier soir au Comité départemental du tourisme de l'Orne (avec copie à la Direction régionale des affaires culturelles) :

"Merci beaucoup d'avoir pris la peine d'examiner ma suggestion et d'y répondre positivement (il s'agissait de mieux répertorier la Chaslerie sur le site du Comité départemental au tourisme, NDLR).

Je suis heureux, grâce au site internet de la Chaslerie, d'élargir l'éventail des personnes intéressées par ce manoir.

Ceci étant, je vous présente trois remarques.

1 - D'abord, je suis frappé par le fait que, grâce à ce site et d'après les statistiques de fréquentation dont je dispose, la "visite virtuelle" attire plusieurs dizaines de fois plus que la "visite réelle". C'est vraiment impressionnant. Ceci étant, il doit y avoir une dimension de nouveauté, d'autant que l'hebdomadaire local (le "Publicateur Libre") a très bien rendu compte du lancement du site. On verra si cette observation se confirme au cours des prochains mois. Je serai également intéressé de relever quelle proportion des visiteurs des prochaines Journées du Patrimoine aura déjà eu connaissance du site, voire l'aura déjà consulté.

2 - A titre incident, nombre de "visiteurs physiques" se sont ouverts à moi du mauvais fléchage routier du manoir. En fait, ce fléchage est inexistant à ce jour. Sauriez-vous qui pourrait prendre en charge deux panneaux à implanter, selon moi, l'un au départ de Domfront, l'autre à l'arrivée sur place ?

3 - Je suis convaincu qu'il serait efficace pour le tourisme et peu coûteux pour la collectivité d'encourager les propriétaires de MH privés à créer chacun un site internet. Il faut s'adapter à l'évolution des moeurs et des techniques, que diable ! A mon avis, les réticences sont de 4 ordres :
- crainte des cambrioleurs ;
- crainte du qu'en-dira-t-on ;
- crainte du fisc (ISF, droits d'enregistrement...) ;
- méconnaissance de la façon de s'y prendre (quel webmaster ? quel hébergeur ? comment protéger les photos ? quelles mentions légales ? etc...).
A ma connaissance, le site de la Chaslerie est, à ce jour, le plus détaillé qui concerne un MH privé. Il en existe de plus "travaillés" (i.e. nécessitant des plus fortes compétences informatiques pour les fabriquer). Mais généralement, ces sites existent parce qu'ils permettent de rabattre de la clientèle sur des chambres d'hôtes. Or il y a bien mieux à faire, et c'est facile (par exemple, mon site m'a, à ce jour, coûté 800 €Â€, en tout et pour tout). Je suggère les pistes suivantes :
- très facile à mettre en œuvre, très efficace pour lancer la mode, et peu coûteux : la création, au niveau national, d'un concours permettant de donner un coup de projecteur sur la réalisation de sites intéressants et attrayants. Il me paraît évident qu'un Jack LANG aurait sauté sur l'idée. Ce concours pourrait être organisé par le Ministère des Affaires Culturelles, par exemple à l'occasion des Journées du Patrimoine (ça me paraîtrait faire une excellente couverture médiatique). Ou bien par une association du type V.M.F., qui attribue déjà des prix annuels centrés (mais pas uniquement) sur la qualité des travaux de restauration ;
- plus difficile à mettre en œuvre, mais de bon aloi et tout à fait recommandable : l'implication des A.B.F. (et des A.C.M.H.) pour, soit prendre en charge la partie "laïus" des sites (histoire, description des lieux), soit exercer un contrôle "a posteriori" en labellisant les sites (afin d'éviter qu'on y raconte n'importe quoi) ;
- une assistance et un rôle de conseil aux propriétaires pour décider la création d'un site, voire pour le construire.

Il y a là, je pense, du grain à moudre. Je suis à votre disposition pour en reparler si vous le souhaitez.

Bien cordialement,

Pierre-Paul FOURCADE"

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 18 octobre 2009
Animation, fêtes, visites - Vie du site - Statistiques de fréquentation
0
Le compteur de visites du site internet de la Chaslerie, qui était à 0 le 4 septembre dernier, a dépassé aujourd'hui le chiffre de 500. Ceci signifie qu'un demi-millier de visites virtuelles de la Chaslerie ont eu lieu en 6 semaines.

Ce score est d'autant plus remarquable que, dans l'esprit de ses concepteurs, ce site internet prétend élever le niveau des explications données au public à propos de ce monument historique. On n'y a pas joué la carte de la facilité.

Je constate que le flux est régulier dans le temps, et qu'en particulier, on ne peut relever de pointe significative parmi les "visites virtuelles" comme il y en a une très marquée, habituellement, parmi les "visites réelles" à l'occasion des Journées du Patrimoine.

Cette remarque me paraît significative et semble indiquer que, grâce à ce site, nous atteignons un public très souvent différent de celui qui vient sur place.

D'après les commentaires recueillis, et pas uniquement à travers le Livre d'Or, les visiteurs virtuels sont très satisfaits de ce site internet.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 4 novembre 2009
Vie du site - Aspects juridiques
0
Parmi les visiteurs du site, il y a un crétin (je ne vois pas comment le qualifier autrement) qui, intervenant sous des pseudos variables et sans signification, essaye d'inonder le livre d'or de photos de femmes nues ou bien, dernièrement, de blagues qui tombent à plat. Il écrit généralement en Anglais, parfois en Espagnol.

Bien entendu, en ma qualité de modérateur, je "supprime" tous ses messages au lieu de les "valider", de sorte qu'aucun d'entre eux n'apparaît sur le site (c'est bien sûr le seul visiteur dont les messages sont ainsi censurés). En d'autres mots, cet individu perd son temps.

La seule question qui se pose est de savoir combien de temps il lui faudra pour le comprendre.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 24 novembre 2009
Animation, fêtes, visites - Vie du site - Statistiques de fréquentation
0
Le site vient juste d'être consulté pour la millième fois depuis le 4 septembre dernier, date du calage à 0 de son compteur.

On avait vu que le premier demi-millier de visites avait pris six semaines, le second n'en a donc nécessité que cinq.

Ainsi, alors que j'aurais pensé que le rythme de visites se calmerait après la relative effervescence du lancement, il n'en a rien été, au contraire. Pourtant, à l'exception notable du journal de circonscription du député DENIAUD, le site n'a fait l'objet d'aucune nouvelle publicité.

On pourrait donc penser que le bouche à oreille a bien fonctionné. C'est là en effet une explication possible.

En l'absence de toute donnée précise, je pense cependant que plusieurs visiteurs virtuels sont revenus plusieurs fois, soit que la masse d'informations du site ait retenu leur attention sans qu'ils puissent en prendre connaissance en une seule connexion, soit qu'ils trouvent un intérêt suffisant dans les rubriques qu'avec d'autres visiteurs dont quelques habitués, je contribue à alimenter (il s'agit, outre le "livre d'or", du "journal du chantier" et de la "vie de l'association").

A signaler cependant, un sensible tassement de la fréquentation du site depuis une semaine environ. Sur ce dernier point, il est encore trop tôt pour épiloguer.

Enfin, je note que le ratio des visites virtuelles par rapport aux visites réelles demeure très fort, sans aucun doute sensiblement supérieur à dix. L'effet d'entraînement d'un mode de visite sur l'autre demeure cependant à déterminer : on ne sait encore lequel est la poule et lequel l'oeuf !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 1 décembre 2009
Animation, fêtes, visites - Vie du site - Statistiques de fréquentation
0
Une amie m'a téléphoné aujourd'hui, pour me dire à quel point elle trouvait le site internet de la Chaslerie "épatant". Elle en parle autour d'elle, ce qui me paraît très bien, mais, manifestement, n'en a pas encore exploré tous les recoins.

A-t-elle vu par exemple, qu'à la page "Travaux", à côté de la photo du sympathique M. LECORPS, le taupier, elle peut cliquer sur le mot "taupe" et accéder ainsi, par hyperlien, à un site à la fois rigolo et instructif, que je lui recommande bien volontiers ?

A-t-elle vu encore qu'en cliquant sur n'importe quelle photo du site, elle peut l'agrandir et en faire même l'image de fond d'écran de son ordinateur ? Non, bien sûr, pas celle où l'on me voit en train de lever les bras (et l'appareil photo numérique) au ciel, à côté d'une girouette ! Car ma pudeur bien connue m'a fait choisir, pour me représenter, une photo floue...

Bonne (re)visite(s) virtuelle(s) donc. Mais, surtout, que cela n'empêche pas les visites réelles, toujours bienvenues bien entendu, car, en l'état des moeurs épistolaires de nos contemporains, elles permettent plus facilement l'échange, semble-t-il !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 31 décembre 2009
Vie du site - Statistiques de fréquentation
0
Au 31 décembre 2009, ce site internet a reçu 1 375 visites virtuelles. Je rappelle que le compteur était à 0 le 4 septembre dernier, à 500 le 18 octobre et à 1 000 le 24 novembre.

Le rythme des visites virtuelles s'est donc ralenti en cette saison et une fois l'effet de lancement passé. Mais l'on peut considérer qu'il demeure très satisfaisant.

Lorsque, mi octobre, j'ai répondu à un questionnaire de la "Demeure Historique", j'avais escompté que le site aurait, à ce jour, reçu 1 500 visites. J'avais donc été un peu trop optimiste.

Pour 2010, j'imagine aujourd'hui que ce serait un excellent résultat de recevoir 5 000 visites virtuelles supplémentaires. Pour y arriver, il faudrait sans doute améliorer le site (j'aurais donc encore besoin de l'expertise de mon jeune webmaster) et, surtout, relancer une campagne publicitaire, si possible avec l'aide de l'office de tourisme du domfrontais.

Sur ces deux sujets, nous aviserons au retour des beaux jours.

D'ici là, bonne année à tous les visiteurs du site ! Mes voeux sont de paix, de santé et de sérénité ; le reste suivra nécessairement.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 21 février 2010
Vie du site - Statistiques de fréquentation - Entretien du site
0
2 000 visites virtuelles depuis le 4 septembre dernier. Le rythme se maintient de façon très satisfaisante.

J'ai pris rendez-vous pour samedi prochain avec Thomas TALBOT afin qu'il me transmette les mots de passe du site, me communique les codes-sources et m'explique comment corriger le texte et changer les illustrations moi-même. Je n'ai pas l'ambition (ni la compétence) de me transformer en webmaster, mais il me paraît nécessaire de pouvoir adapter marginalement le site sans dépendre de tiers.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le samedi 27 février 2010
Vie du site - Entretien du site
0
Excellente séance de travail aujourd'hui avec Thomas TALBOT.

Il a pu apporter quelques améliorations au site, comme les nouvelles rubriques "Sujets divers" et "Vie du site", où nous avons rebasculé des messages qui y trouvaient mieux leur place que dans les rubriques "Livre d'or" ou "Vie de l'association".

Thomas a également modifié son programme afin de me permettre de changer les illustrations du site sans avoir à me préoccuper de la compression des images. Cela me sera utile notamment pour montrer la nouvelle livrée rouge sang de bœuf de toutes les fenêtres de la Chaslerie (là où le site ne montre à ce jour que des croisées peintes en blanc).

Lors d'une prochaine séance de travail, Thomas pourra donc me mettre enfin en mesure de procéder moi-même, sans trop de difficultés, à des corrections de détail qui ne remettent pas en question l'architecture du site.

Il m'a proposé de mettre en place une barrière anti-hameçonnage, ce que j'ai volontiers accepté, ne serait-ce que pour ne plus recevoir, sur mon module d'administrateur du site, les messages débiles du crétin évoqué ici à la date du 4 novembre dernier. A noter que cela affectera à la baisse les statistiques de fréquentation du site.

Il lui reste enfin à mieux régler les menus déroulants, de manière à faire disparaître des disparités gênantes selon les navigateurs internet utilisés par les visiteurs virtuels.

Pour ce qui concerne d'autres améliorations du site dont je n'ai pas vraiment l'idée (sauf peut-être d'avoir une version simplifiée en Anglais), nous en reparlerons le moment venu.

P.S. du 12 juillet 2012 : A ce jour, le dispositif anti-hameçonnage n'a toujours pas été mis en place. Je reçois donc toujours des messages débiles que je "supprime" à la main.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 17 mai 2010
Vie du site - Statistiques de fréquentation
0
Le cap des 3 000 visites virtuelles (depuis le lancement du site) vient d'être franchi. Cela fait une moyenne de 12 visites virtuelles par jour.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 26 mai 2010
Vie du site - Entretien du site
0
Pour des raisons que j'espère pouvoir divulguer un jour prochain, il se pourrait que Maraîka Van Wessem puisse aider bientôt à préparer une version de ce site en langue anglaise.

Cette jeune, jolie, sportive et très sympathique Australienne (1/4 anglaise, 1/4 néerlandaise, 1/4 polonaise et 1/4 russe), résidant encore dans une île du Golfe Persique, a laissé une trace de son passage à la Chaslerie sur le livre d'or du site, à la date du 17 août 2009.

J'ai comme l'impression que Maraïka pourrait bientôt être volontaire pour apprendre les vocabulaires techniques (architecture et féodalité) nécessaires pour la confection de cette version anglaise. A suivre...