Vie des associations

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 10 Juillet 2024
Vie des associations - La SVAADE - La SVAADE (animations et visites)
0
Grâce à Stéphanie de PAS que j'en remercie très chaleureusement, je suis en possession des coordonnées d'une graphiste, Cathie ARBEFEUILLE (06 10 22 38 99 ; cathie.arbefeuille@gmail.com), et d'un fabricant de panneaux extérieurs très résistants (www.atsgroup.fr) car j'ai le projet de disposer, aux abords de la Chaslerie, des panneaux didactiques que je souhaiterais inspirés de l'"étude de diagnostic d'ensemble" d'Arnaud PAQUIN. Je pense en particulier aux "plans chronologiques".

Je suis par ailleurs en contact avec "Cambérabéro" pour fabriquer des QR codes qui pourraient être intégrés à ces panneaux, afin de livrer aux visiteurs des informations supplémentaires pertinentes.

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 11 juillet 2024 15:35
À : Lucile Bourdin <lbourdin.apaquinarchitecte@gmail.com>
Cc : arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com> ; Xavier MEYER
Objet : RE: La Chaslerie - Etude de diagnostic d'ensemble - Demande de corrections aux parties I à V de la version du 28 juin dernier

Erratum : dans le 2ème tiret, supprimer la 3ème rondelle ("Renuméroter convenablement").

______________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 11 juillet 2024 15:17
À : Lucile Bourdin <lbourdin.apaquinarchitecte@gmail.com>
Cc : arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com> ; Xavier MEYER
Objet : La Chaslerie - Etude de diagnostic d'ensemble - Demande de corrections aux parties I à V de la version du 28 juin dernier

Madame,

Je vous prie de trouver ci-joint la liste en objet :


La principale remarque est d'ordre général et porte sur certaines questions de présentation.

Pour ce qui concerne la partie VI, j'espère vous en fournir une première version avant demain.

De la sorte, on devrait pouvoir disposer d'un texte quasiment final (après une nouvelle relecture complète et méticuleuse de l'ensemble) pour la fin-juillet.

Comme vous le verrez, j'envisage de mettre à la disposition du public, à l'occasion de la réunion prévue avec M. PAQUIN pour le 22 septembre prochain, divers tirages de certaines planches, réalisés en grands formats. Dans ces planches, il conviendra d'inclure des QR codes que je mettrai au point en août (vraisemblablement pas plus tôt). Mon idée serait de faire imprimer dès que possible ces planches sur un support en résine, de manière à ce qu'elles puissent résister durablement aux intempéries et agrémenter les visites du public au cours des prochaines années.

Cordialement,

PPF

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 12 juillet 2024 13:34
À : Lucile Bourdin <lbourdin.apaquinarchitecte@gmail.com>
Cc : arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com> ; membres du bureau de La SVAADE
Objet : La Chaslerie - Etude de diagnostic d'ensemble - Partie VI - Première version complète

Madame,

Je vous prie de trouver ci-joint ma première version complète de la partie "VI- Programmation" de l'étude de diagnostic d'ensemble. Par complète, je veux dire qu'elle tient compte de vos dernières transmissions, le 28 juin dernier, relatives aux estimations :


Sur le fond, la fin de mon laïus témoigne sans doute d'un certain désenchantement de ma part quant aux possibilités de mettre en œuvre une portion significative de cette étude, désenchantement évidemment rendu plus net par les circonstances de l'heure et mon opinion ancienne sur nombre d'intervenants obligés à valeur ajoutée incertaine.
Si des membres du bureau de La SVAADE trouvent des moyens de rendre cette rédaction plus engageante, qu'ils n'hésitent pas à intervenir !

De façon plus ponctuelle :
- j'ai supposé que l'"estimatif détaillé" que vous m'avez transmis le 28 (paginé de 287 à 302) prend en compte toutes mes dernières demandes de corrections et de compléments à propos des estimations, telles que formulées notamment dans mon courriel du 23 juin dernier (à 15 h 08). Pouvez-vous me le confirmer ?
- En complément de mon courriel d'hier, je signale qu'en page 301, les "aléas" sont cités en début de cartouche de synthèse mais que leur mention disparaît ensuite, dans le même cartouche, alors qu'ils sont pourtant inclus dans les chiffres fournis. Corriger en conséquence les textes de ce cartouche (par exemple, à l'avant-dernière ligne : "TOTAL TRX + Aléas + ETUDES (H.T.)".

Comme proposé ce matin, je pourrais passer à Avranches pour caler la présentation finale de l'étude si vous pensez que c'est utile.

Cordialement,

PPF

(Fin de citation)
La SVAADE
rédigé le Vendredi 12 Juillet 2024
Vie des associations - La SVAADE - La SVAADE (animations et visites) - Annonces - A la Chaslerie
0


La SVAADE
Association de la loi de 1901
Maison des associations - 5, rue de Godras – 61700 – Domfront-en-Poiraie
svaade61@gmail.com




Madame, Monsieur,

La SVAADE est heureuse de vous annoncer les deux spectacles qu’elle organise samedi 27 et dimanche 28 juillet au manoir de la Chaslerie, 3490 route de Lonlay, La Haute-Chapelle, 61700 Domfront en Poiraie.

Comme l’été dernier, ces deux récitals lyriques différents viendront en couronnement de la classe de maître que Sophie Hervé, professeur de chant au conservatoire du XVIIIe arrondissement de Paris, et Marie-Pascale Talbot, professeur de piano au conservatoire de Caen, auront dirigée pendant une dizaine de jours pour les membres de l’Académie Lyrique de Domfront : des artistes lyriques en début de carrière professionnelle venus se perfectionner au cours d’une résidence chez Annick et Xavier Meyer, président de La SVAADE.

Au programme du samedi 27 juillet à 18 heures, dans le salon du manoir, une Envolée lyrique consacrée à des airs d’opéras et d’opérettes, à des mélodies, à des lieds…

Dimanche 28 juillet à 18 heures, dans la chapelle du manoir – qui impose une jauge plus réduite –, Musique sacrée : Bach, Pergolèse, Vivaldi, Haendel, Verdi, Mendelssohn, Puccini…

À l’issue de chacun des récitals, un pot amical permettra d’échanger informellement avec les artistes.

Pour chacun de ces spectacles, le prix du billet est de 22 euros.
Réservations par Internet : www.chaslerie.fr/concert
Ou à l'Office de Tourisme du Pays de Domfront, au 02 33 38 53 97.

Nous joignons à ce courriel un bulletin d’adhésion à La SVAADE, à l’intention des adhérents désireux de régler leur cotisation 2024, et de tous ceux qui voudraient rejoindre l’association.
Par ailleurs, nous vous rappelons que l’association est apte à recevoir des dons et à délivrer alors un reçu fiscal permettant une réduction d’impôt sur le revenu selon la loi.

Cordialement à vous.

Guillaume Béesau, secrétaire de La SVAADE
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 13 Juillet 2024
Vie des associations - La SVAADE - La SVAADE (animations et visites) - Anecdotes - Désultoirement vôtre !
0
Trois chefs scouts sont arrivés ce matin en vue de préparer le camp qui réunira une quarantaine de jeunes à la Chaslerie durant la seconde quinzaine de juillet.

Alors qu'ils remplissaient de flotte un nombre élevé de bidons de plastique, j'ai discuté avec celui que j'avais déjà rencontré il y a quelques semaines alors qu'il attendait encore le résultat de son concours d'entrée à Saint-Cyr.

Il a été reçu, je l'en ai félicité, l'ai tout de suite surnommé "mon lieutenant" et lui ai demandé son nom : du PAYRAT.

"- N'auriez-vous pas un officier de marine dans la famille ?
- Si, un grand-oncle !
- Armand NOËL du PAYRAT ?
- Oui, c'est lui !
- Plutôt blond et un peu bedonnant, n'est-ce pas ?
- Oui, c'est cela.
- Il présidait le carré des officiers subalternes du "DUPETIT-THOUARS" lorsque, en 1971, au début de mes trois ans à Polytechnique, j'y servais, avec le grade d'aspirant, en qualité de midship et chef de quart."


J'ai raconté, tels qu'ils me revenaient, c'est-à-dire très bien et en foule, les souvenirs de ce premier séjour pour moi dans "la Royale" : tout cela n'était certes pas très glorieux, je veux dire de nature à donner de moi l'image d'un grand marin ni, moins encore, d'un fana mili.

Il paraît que le grand-oncle en question vit désormais, du côté d'Angoulême, dans l'ancienne maison du docteur GUILLOTIN qu'il a achetée il y a quelques années :


"Nobody is perfect", et moi moins que quiconque bien entendu.

P.S. (à 22 heures) : Parcourant la fiche relative aux escales du "DUPETIT-THOUARS", je peux confirmer que j'ai participé à celles de Lisbonne, Portsmouth, Cherbourg, Port-Gentil, Pointe-Noire et Dakar. Pour trois mois que j'aurai passés à bord de cet escorteur d'escadre, j'ai donc été plutôt verni.

Avec des souvenirs particuliers, notamment de Lisbonne, Port-Gentil et Pointe-Noire, que je raconterai peut-être un jour sur le site favori.

Poursuivant par la lecture de la fiche sur la famille du PETIT THOUARS, j'apprends que le premier cité s'illustra de façon originale à la bataille d'Aboukir : "Au cours d'un combat d'une extrême violence qui dura plus d'une journée, il força le Bellerophon à amener son pavillon et obligea le Majestic à lâcher prise. Ayant eu successivement les deux bras et une jambe emportés, il s'était fait mettre dans un baquet plein de son pour assurer son commandement jusqu'à sa fin."

Mazette, de lui on n'aurait certes pas écrit que "malade, il n'assure pas son quart" !
On vient de me signaler que l'agent en charge du "projet MORIN" au sein des services de la mairie de Domfront en Poiraie aurait démissionné.

Il est vrai que ce ne serait jamais, en six ans, que la troisième titulaire à quitter un tel navire en perdition.

Ce poste relève d'un adjoint particulièrement obtus, inculte, néfaste, nocif, fermé à tout dialogue, incompétent et mal inspiré. Comme nul membre du fan club favori ne peut l'ignorer.

On souhaite bien du plaisir au successeur de cet agent, s'il y en a un !
Voici l'étude de diagnostic d'ensemble, dans sa version du 17 juillet 2024 :
- Sommaire et préambule.
- Relevés des bâtiments sur cour.
- Relevés des dépendances.
- Étude historique et patrimoniale : du temps des LEDIN.
- Étude historique et patrimoniale : du temps des LEVÊQUE.
- Étude historique et patrimoniale : depuis 1991.
- Étude historique et patrimoniale : bibliographie.
- Étude historique et patrimoniale : plans chronologiques.
- Diagnostic sanitaire : introduction et abords.
- Diagnostic sanitaire : bâtiments sur cour.
- Diagnostic sanitaire : dépendances.
- Projet.
- Estimation du projet.
- Programmation.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 20 juillet 2024 08:53
À : Lucile Bourdin-Norgeot <lbourdin.apaquinarchitecte@gmail.com>
Cc : arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com> ; XavierMEYER
Objet : RE: Diagnostic-Manoir de la Chaslerie

Madame,

Mon matériel fonctionne enfin de nouveau.

Voici donc ma dernière vague(lette) de corrections :


Il me semble que tout cela se présente fort bien et qu'on est extrêmement proches du but. Je vais néanmoins prendre le temps de tout relire en détail, de sorte que mes remarques finales, s'il y en a encore, vous seraient envoyées au plus tard au tout début de septembre.

En tout état de cause, pensez s'il vous plaît, à me transmettre dès que possible les planches chronologiques (pages 137 à 151) sous la forme indiquée au début de ma liste du 11 juillet dernier (deuxième tiret, dernière rondelle). Il faut en effet que je réfléchisse à la meilleure façon de les mettre à la disposition du public du 22 septembre prochain. Peut-être sur papier A4, tirées à 75 exemplaires (jauge prévue, sauf si la météo est clémente).

Cordialement,

PPF

(Fin de citation)
Afin de savoir le nombre de versions successives de l'étude de diagnostic d'ensemble sur lesquelles nous avons travaillé, je me suis efforcé de les retrouver dans mes archives.

Voici le résultat de la pêche :
- 6 septembre 2023.
- 29 septembre 2023.
- 14 novembre 2023.
- 9 décembre 2023.
- 20 décembre 2023.
- 15 janvier 2024.
- 14 mars 2024.
- 22 mars 2024.
- 26 mars 2024.
- 5 avril 2024.
- 22 avril 2024.
- 14 mai 2024.
- 22 mai 2024.
- 6 juin 2024.
- 17 juin 2024.
- 28 juin 2024.
- 17 juillet 2024.

Je ne suis pas sûr que cette liste de 17 versions soit exhaustive. Elle donne néanmoins une idée du travail considérable qui a été accompli. De ce travail, je suis extrêmement reconnaissant à l'en tous points excellent Arnaud PAQUIN et à ses collaborateurs, notamment Lucile BOURDIN-NORGEOT. Face à moi, tous deux auront constamment fait preuve d'une patience angélique, il n'en fallait pas moins.

A ce stade, il ne devrait plus y avoir qu'une nouvelle version, la finale.

La principale différence entre la version finale et celle du 17 juillet dernier devrait porter sur l'inclusion d'un avant-propos et d'une préface. Deux personnalités éminentes, Pierre TOUBERT et Patrice CAHART, m'ont en effet donné leur accord de principe pour prendre en charge ces contributions exceptionnelles. Je les en remercie très vivement.

Certes, il n'est pas coutumier que les études de diagnostic soient ainsi placées sous le patronage de personnalités éminentes qui s'expriment en plus de tout ce qui a été expliqué et avancé par l'architecte du patrimoine mandaté. Bien évidemment, il n'y a là nulle volonté de contraindre ceux dont c'est le métier d'approuver ou pas les études de diagnostic menées sur des monuments historiques.

Mais, dans la mesure où le diagnostic d'ensemble de la Chaslerie est destiné à être, en quelque sorte, mon testament spirituel à propos de ce monument où j'aurai tant œuvré, cet apport, sollicité par moi, ne m'est pas apparu incongru.

A titre secondaire, j'ajoute que le choix des diverses citations placées en exergue des différentes parties du document est également de moi. Faire intervenir de grands auteurs dans un document au départ technique est également inhabituel. Il ne m'a toutefois pas semblé inutile de suggérer ainsi dans quel état d'esprit et sous quel éclairage je recommanderais de lire - d'étudier, pourrais-je même préciser - ce document.

P.S. (à 7 heures 30) : S'il me lit, Patrick TIMSIT sera sans doute stupéfait d'être qualifié de grand auteur, à côté d'EPICTETE ou de CHURCHILL.

Mais on voit l'idée...
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé hier
Vie des associations - La SVAADE - La SVAADE (artistes et artisans)
0
Ce matin, messe à l'église Saint-Julien de Domfront avec des chants de l'"Académie Lyrique de Domfront" :

Nous les retrouverons demain matin au manoir favori, pour une rencontre avec les journalistes.
J'ai commencé cette après-midi à relire, stylo en main, les parties I à IV de l'"étude de diagnostic d'ensemble" dans la version du 17 juillet dernier.

Je vois encore des trucs à corriger ou à améliorer. Pas moins de 5 sur la seule page 83.

C'est quand même sidérant d'être pinailleur et perfectionniste à ce point. Je n'en reviens pas et en suis confus.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 22 juillet 2024 10:09
À : Guillaume Beesau
Cc : Xavier MEYER ; Jacques BROCHARD ; arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com> ; Lucile Bourdin <lbourdin.apaquinarchitecte@gmail.com>
Objet : RE: Etude de diagnostic d'ensemble

Cher Guillaume,

Merci pour ces réflexions très utiles.

De mon côté, j'ai regardé, via "Google", ce qu'il pouvait en être. Et je n'ai rien trouvé de significatif.

Comme quoi le banc de tir de la Chaslerie est bien quelque chose d'exceptionnel qui aurait donc mérité (et mériterait encore, comme tout le manoir favori au demeurant) la manne du "projet MORIN".

CQFD

Amicalement,

PPF

__________________________________________________________________________________________________

De : Guillaume Beesau
Envoyé : lundi 22 juillet 2024 08:45
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: Etude de diagnostic d'ensemble

Cher Pierre-Paul,

voilà une question à laquelle j'aurai plaisir à réfléchir avec vous. Je n'ai pas de réponse toute faite. Je constate avec surprise que l'expression "banc de tir" ne figure ni dans le dictionnaire de l'Académie, ni dans le Trésor de la langue française, ni dans le Robert, ni dans le Littré.

Un banc de tir, me semble-t-il, n'est pas forcément un mur : ce peut être un talus, une barricade, etc. Donc, il n'y a pas pléonasme à dire "mur de/du banc de tir".

Avec "de", l'expression signifie : "mur qui sert de banc de tir". Avec "du", "mur qui fait partie du banc de tir'. Mais si le banc de tir n'est constitué de rien d'autre, l'expression me semble peu heureuse. On parlerait très bien des "meurtrières du banc de tir", en revanche, ou de ses pierres, parce que ce sont deux éléments complémentaires qui le caractérisent.

En l'état de ma petite réflexion, il me semble que parler de "mur de banc de tir" peut être utile pour commencer, puisque cela apporte une précision sur le dispositif choisi comme banc de tir. Mais ensuite, l'expression risque d'être inutilement lourde. "Mur de tir" et "banc de tir" peuvent la remplacer, pour alléger et varier.

Amicalement.

Guillaume

__________________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : dimanche 21 juillet 2024 17:06
À : Guillaume Beesau
Objet : Etude de diagnostic d'ensemble

Cher Guillaume,

Ne devrait-on pas parler de "mur du banc de tir" au lieu de "mur de banc de tir" ?

Amicalement,

PPF

(Fin de citation)