Vie de l'association

Christian a souhaité me voir à 8 h 30 ce matin alors que nous avions rendez-vous à 10 heures. Portant un pansement à un bout de doigt, il m'a affirmé qu'il devait être considéré en congé de maladie aujourd'hui.

Je lui ai proposé de tenir notre réunion sur le champ. Il l'a accepté et j'ai donc abordé le fond de notre différend en lui demandant une nouvelle fois d'adopter une attitude compatible avec son statut de salarié. Il a confirmé son refus de me communiquer le cahier sur lequel il doit, comme stipulé par son contrat de travail, noter ses heures de travail. Il accepte toutefois de me prévenir désormais en cas d'absence. La conversation a tourné de façon telle que nous n'avons pas évoqué ses menaces.

Je lui ai en effet recommandé de réfléchir une dernière fois à la nécessité de tenir le cahier. Mais il l'a refusé et a déclaré que, puisque, d'après lui, je ne lui fais pas confiance, il arrêtait là notre collaboration. Il m'a ensuite demandé de lui régler son salaire de novembre, calculé sur la base de 35 heures de travail par semaine, ainsi que 19,10 € de frais sur factures. J'ai voulu lui rembourser ces frais mais ai confirmé que, pour le salaire, j'ai besoin du cahier afin de vérifier qu'après ses nombreuses absences sans qu'il m'en ait prévenu, il ne cherche pas à se faire payer des heures non effectuées.

Il est alors parti en refusant le remboursement immédiat des frais et en me disant : "c'est donc la guerre !".
Vérification faite à 9 h 30, Christian paraît bel et bien avoir abandonné le chantier. Il n'a même pas pris la peine de fermer la porte du colombier derrière lui :

10 décembre 2018.

Voici le spectacle sous les combles du colombier. Il a tout laissé en désordre, se bornant à enlever la scie électrique qui lui appartient :

10 décembre 2018.

10 décembre 2018.

10 décembre 2018.

10 décembre 2018.

Il a quasiment achevé son travail au niveau du panneau central du brisis Est...

10 décembre 2018.

... mais, outre les quatre terrassons, le brisis Nord reste à traiter...

10 décembre 2018.

... de même que tous les encadrements de lucarnes et plus de la moitié du brisis Ouest :

10 décembre 2018.

Le rayon de soleil de ce matin fait ressortir que, pour l'entretien des allées et des massifs de fleurs, il a, malgré mes instructions, utilisé du "Round-Up" :

10 décembre 2018.

10 décembre 2018.

Sans vouloir me livrer ici à un inventaire des reproches qui pourraient être formulés (ce n'est pas le lieu de le faire ni, d'ailleurs, mon intention présente), je puis seulement indiquer que, malgré mes multiples demandes, y compris récentes, il n'a toujours pas mis à l'abri diverses pièces de bois peu décoratives...

10 décembre 2018.

10 décembre 2018.

... ni davantage avancé dans son travail sous la charretterie.

Si, comme cela me semble probable, il ne réapparaît plus ici, il faudra que je trouve une solution pour remédier à la désorganisation résultant de son comportement, tant pour les chantiers en cours ou prévus que pour la pérennité-même de l'APIJOMM. Je me verrais mal en particulier entamer une carrière de jardinier ou, encore moins, d'homme toutes mains durant ma 68ème année.
L' Association des Maires Ruraux de France a décidé de mettre en place, au vu des mouvements de revendications du moment, des cahiers de recueil des "doléances et propositions des habitants ruraux" dans toutes les Mairies des territoires ruraux.

Le recueil des informations qui était prévu initialement pour la seule journée du samedi 8 décembre vient d’être prolongé jusqu'au samedi 15 décembre. Ces cahiers de doléance seront transmis aux Préfets dans chaque département ainsi qu'aux parlementaires (députés et sénateurs).

Ces cahiers sont une occasion supplémentaire pour les adhérents et les sympathisants de nos associations :

- de se prononcer pour une transition énergétique respectueuse de nos paysages et de notre qualité de vie,

- de demander que les taxes prélevées au motif de la transition énergétique soient réutilisées en priorité en milieu rural, dans les zones périurbaines et dans les petites villes pour des projets à taille humaine privilégiant les habitants, l'amélioration du cadre de vie et les emplois locaux,

- de dénoncer les nuisances créées par les sites éoliens en fonctionnement.

Vent de Colère ! Fédération Nationale

N.D.L.R. : Tout cela me paraît globalement justifié. Je soutiens !

J'ai toutefois un regret et il est de taille : pourquoi réclamer (au point 2) encore plus d'Etat quand, à l'évidence, l'Etat a failli ?
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 11 Décembre 2018
Vie de l'association - Nouvelles associations
0
J'ai envoyé une lettre recommandée de mise en demeure à mon interlocuteur d'hier matin.

P.S. (à 17 h) : Je découvre que cet interlocuteur m'a envoyé un S.M.S. ce matin à 8 h 46. Il m'y informait que son médecin lui a "donné 5 jours d'arrêt" pour sa coupure. Il a conclu son message par : "A lundi..."
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 17 Décembre 2018
Vie de l'association - Nouvelles associations
0
Christian m'a déclaré ce matin accepter de tenir à jour désormais le cahier de ses heures de travail. Il a donc pu reprendre sa place à bord.
Objet : VOTEZ MASSIVEMENT

Bonjour

Que chacun diffuse autour de soi. Que les présidents diffusent à leurs adhérents

Dans le cadre de la crise des gilets jaunes, le CESE (Conseil économique, social et environnemental) a lancé une vaste consultation pour envisager les aspirations des Français.
Une proposition de suppression des subventions dans l'éolien en mer et sur terre a été déposée hier.

Pour voter à la consultation CESE, il convient de cliquer sur ce lien ci-dessous. S’inscrire en haut à droite et voter sur le bouton vert sous le titre « FIN DES SUBVENTIONS A L’EOLIEN »

Ceux qui le souhaitent peuvent ajouter un commentaire en bas

Hervé Texier
Président BNE

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 28 décembre 2018 21:35
À : (...)
Cc : C.F.
Objet : RE: coupole

Chère Madame,

Depuis quelques jours, je pensais vous écrire pour vous demander comment avance votre dossier d'éoliennes. Mais vous me prenez de court. Nous pourrons en reparler si vous le souhaitez.

Je vous suis très reconnaissant de bien vouloir m'inviter, avec mon épouse, à une séance solennelle de l'Académie Française. Nous l'acceptons avec une grande joie. Toutefois, il est possible que le 21 février prochain, mon épouse ne soit pas encore pleinement remise d'une opération qu'elle doit subir à un œil. Je me permets de vous demander s'il me serait alors possible de me faire accompagner par l'un de mes fils.

Je vous présente mes vœux les plus sincères pour la nouvelle année.

Très respectueusement,

PPF

____________________________________________________________________

De : (...)@college-de-france.fr
Envoyé : vendredi 28 décembre 2018 15:33
À : penadomf@msn.com
Objet : coupole

Cher Monsieur Fourcade,

La prochaine "coupole", réception de Patrick Grainville par Dominique Bona, se tiendra le jeudi 21 février à 15 heures. Si vous voulez y assister avec votre épouse faites-le nous savoir dès que vous le pourrez. Je vous reverrai avec plaisir.

Avec tous nos meilleurs voeux pour 2019,

Amitiés,

(...)

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 30 Décembre 2018
Vie de l'association - Nouvelles associations - Vie du site - Statistiques de fréquentation
0
J'ai eu la curiosité d'examiner les statistiques de fréquentation de mes deux autres sites internet, celui de l'"Association pour le développement durable du Domfrontais et de ses environs (A.D.D.O.O.E.)" et celui que j'appelle "Vivre à Domfront-en-Poiraie".

Je dois reconnaître que je ne suis guère actif sur ces deux sites, puisque j'ai cessé d'émettre sur le premier le 24 mai dernier (ou interrompu ma prose) et que j'en ai fait de même sur le second dès le lendemain.

Sur ces deux sites, le compteur de "Google" n'est en place que depuis le début de septembre 2017 (date à laquelle le geek Tom a refondu ces sites).

Le public quotidien de ces sites est confidentiel avec, néanmoins, des pointes significatives :

- pour l'A.D.D.O.O.E. :


- pour "Vivre à Domfront-en-Poiraie" :


Bien entendu, je me suis demandé à quoi avaient pu correspondre les pointes de fréquentation constatées.

Pour l'A.D.D.O.O.E., ce sont :
- le 19 septembre 2017,
- le 27 mars 2018,
- et le 18 août 2018.

Pour le second site, il s'agit :
- du 28 janvier 2018
- et du 26 décembre 2018.

Je ne tire pas de conclusion claire de l'observation de ces pointes. En revanche le nombre d'"utilisateurs" recensé me paraît, dans l'un et l'autre cas (et si je l'interprète correctement), très satisfaisant par comparaison aux bassins de population respectivement couverts.
Donc j'ai arrêté de tenir deux blogs, comme cela, un beau matin de mai dernier. Ou peut-être un soir. Et personne ne s'en est plaint, du moins à moi. De temps à autre, j'ai regardé si le message d'un tiers y avait été déposé, en attente de publication. Mais jamais rien.

Certes, je pourrais toujours les redémarrer si l'envie m'en prenait. Mais à quoi bon ?
Chers Amis,

Il ne reste que deux jours pour voter dans le cadre de la consultation du CESE pour la fin des subventions dans l'éolien.

Pour maintenir cette contribution en pôle position il est très important que ceux qui ne l'ont pas encore fait s'inscrivent sur le site du CESE et votent pour cette contribution qui a déjà un énorme succès.

ON NE LACHE RIEN !

Fabien BOUGLÉ
Porte parole du collectif Touche Pas à Nos Iles
06 82 86 22 14

N.D.L.R. : A voté !
Une grande victoire.
Bravo à tous qui avez participé à la concertation organisée par le CESE. Même le Journal de l'Environnement si pro-éolien est obligé à le reconnaître même si "ce n'est pas une bonne nouvelle pour le secteur" !
Encore bravo. On continue.

Hervé Texier
Président BNE

N.D.L.R. : Bien sûr qu'on continue !
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 8 janvier 2019 10:29
À : YVARD Eric
Cc : C.F. ; T.F.
Objet : RE: La Chaslerie

OK. Merci.

PPF

_______________________________________________________

De : YVARD Eric <eric.yvard-mairie@orange.fr>
Envoyé : mardi 8 janvier 2019 10:25
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : La Chaslerie

comme promis, je vous envoie une généalogie Ledin mais seulement la branche de la Chaslerie

j'ai incorporé à cette généalogie tous les éléments glanés un peu partout auprès des chercheurs précédents qui ont travaillé le sujet ou les pièces originales telles que les trois inventaires après décès que j'ai retrouvés (1715, 1716 et 1724).
Vous y trouverez des renseignements généalogiques (baptêmes, mariages et inhumations), des dates de contrats notariés mais aussi des choses sur la carrière de chaque membre de cette famille.
A ne pas mettre encore en ligne, la rédaction et la présentation sont encore à revoir.
les points d'interrogation dans cette généalogie sont des choses douteuses

Je vous joins aussi la transcription de l'inventaire après décès de Jacques Ledin, mort en 1715 à l'âge de 90 ans (sources A.D.61. 4 E 140/45).
Pour cet acte il me reste des mots à trouver dont la lecture me pose des problèmes. Ne pas mettre encore en ligne SVP

J'ai retrouvé 3 poses de scellés et 3 inventaires. ils sont tous complémentaires par les différents renseignements qui s'y trouvent.
Le premier 1715 Pierre Ledin
le second Jacques Ledin de 1716 et le troisième la veuve de Pierre née Croisilles de 1724
Je vous transcris tous ces docs mais une lecture très difficile et des documents en mauvais état.

le reste va suivre progressivement de jour en jour

cordialement
eric Yvard

_______________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 8 janvier 2019 09:02
À : eric.yvard-mairie
Objet : RE: La Chaslerie

Super.
Tous mes vœux en retour.
Bien cordialement,
PPF

_______________________________________________________

De : eric.yvard-mairie <eric.yvard-mairie@orange.fr>
Envoyé : mardi 8 janvier 2019 08:57:35
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : La Chaslerie

Bonjour
(...)
Je vous envoie ce matin
L inventaire apres deces de Jacques ledin mort en 1715.
Il ne faut pas le mettre encore en ligne
Il me manque quelques mots à identifier.
Je dois retourner vers les originaux pour les déchiffrer.
La généalogie ledin noble et non noble va suivre. C est à dire les branches de la Chaslerie. de la guerche et du chatellier
L étude du fief de la Chaslerie des sa formation est en cours
L étude sur les vraies origines des ledin de la Chaslerie aussi
Ces deux parties doivent être mieux rédigées pour être compréhensible par tous
Mes meilleurs voeux 2019
Eric yvard

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 9 Janvier 2019
Vie de l'association - Nouvelles associations - Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux
0
J'ai reçu ce matin, du greffe de la Cour administrative d'appel de Nantes, une lettre recommandée m'informant que notre adversaire a bien fait appel dans l'affaire des éoliennes de Ger et de Saint-Georges-de-Rouelley, à propos de laquelle Me MONAMY avait obtenu du tribunal administratif de Caen l'annulation des arrêtés préfectoraux accordant l'autorisation d'exploiter.

Ce sera pour nous le 5ème procès de cette série... Que d'énergie et d'argent dépensés pour tenter de résister à cette barbarie !

A noter que la lettre recommandée en question me demandait de me connecter à un certain site internet pour en extraire le mémoire de l'adversaire. Ce fut impossible pour moi. La fracture numérique passe par là. Me MONAMY doit faire le nécessaire pour me procurer ce texte que je mettrai en ligne dès qu'il me parviendra.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 9 Janvier 2019
Vie de l'association - Nouvelles associations - Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : mercredi 9 janvier 2019 18:26
À : danielle (...)
Cc : C.F.
Objet : RE: réception (...)

Chère Madame,

Mon épouse Carole et moi-même vous remercions très vivement pour cette invitation. Nous serons très honorés d'approcher Sir Michael et de rencontrer vos amis. Nous viendrons donc avec grand plaisir.

Très respectueusement,

PPF

______________________________________________________

De : danielle (...)
Envoyé : mercredi 9 janvier 2019 13:20
À : penadomf@msn.com
Objet : réception (...)

Michael et Dani (...)
seraient heureux de vous accueillir
le dimanche 20 janvier 2019
de 15 à 18 heures
pour une réception entre amis
au (...) rue de Rivoli (4e)

code rue: (...)
interphone: (...)

RSVP

(Fin de citation)
Le journal en ligne « Contrepoints » a publié le 28 décembre dernier, son classement des députés les plus actifs à l'Assemblée nationale et Véronique LOUWAGIE, la remarquable députée de la circonscription Ouest de l'Orne, se positionne à la 4ème place sur les 577 députés :


J'assistais hier soir à L'Aigle, en compagnie de Carole (qui débarquait du train de Paris), à une réunion du "conseil de circonscription" de cette députée, une excellente initiative qu'elle a prise pour faire remonter de la base les attentes et préoccupations des électeurs de sa circonscription.

14 janvier 2019.


Du premier rang du public, Carole et moi avons été impressionnés par la qualité du travail qui s'effectue dans le cadre de ce conseil de circonscription.

La séance d'hier soir était consacrée à la "transition énergétique" et a donné lieu, notamment, à un exposé très complet et très documenté de Jean Claude LENOIR, ancien sénateur de l'Orne (et mon vieux copain de la rue de Rivoli, du temps de René MONORY et de sa loi sur laquelle j'ai tant œuvré à l'époque).

14 janvier 2019.


J'espère que Jean Claude acceptera de me transférer ses "charts". Je pourrai alors les mettre en ligne ici.

14 janvier 2019.


A noter que, dans l'assistance, j'ai remarqué plusieurs de mes valeureux camarades de luttes anti-éoliennes, dont mon ami et allié dans ces luttes Hervé TEXIER, accompagné, entre autres, d'Arlette et de Jules :

A Monsieur Hervé MORIN, Président de la Région Normandie

Je vous écris au nom de la fédération régionale normande : Belle Normandie Environnement.
Comme Xavier Bertrand (Hauts de France), Laurent Wauquiez (Auvergne - Rhône Alpes), nous vous demandons d'organiser un débat régional sur l'éolien pour que les victimes des nuisances des éoliennes soient entendues.
L'idéologie actuelle qui entraîne la France dans une catastrophe énergétique sans précédent a des opposants qui doivent pouvoir s'exprimer. Ce ne sont pas des éoliennes au fonctionnement intermittent et aléatoire qui pourront nous sauver d'un black-out tel que celui du 10 janvier dernier évité de justesse. Au contraire, elles en seraient responsables si les centrales thermiques et nucléaires venaient à manquer.
Au nom de toutes nos associations et de nos adhérents particuliers, j'espère Monsieur le Président être entendu.
Veuillez croire en mes meilleurs sentiments.
Le président H. Texier

N.D.L.R. : Très bien, je soutiens !