Vie de l'association

Messages "WhatsApp" envoyés hier soir à Silvère JARROSSON :

- A 21 h 05 ; "En ce moment à Argentan, concert du quatuor Debussy avec le peintre 8"

- A 21 h 50 : "Benjamin Massé... Je pense que cela t'aurait beaucoup intéressé... Benjamin Massé, dit Primat. En as-tu déjà entendu parler ? C'est de l'abstraction lyrique au pinceau laser, une technique étonnante. J'aurais voulu t'envoyer une vidéo mais mon voisin râlait à cause de la lumière de mon smartphone."

- A 22 h 01 : "C'est tout ce que j'ai pu enregistrer :"

17 septembre 2021.

17 septembre 2021.

17 septembre 2021.


P.S. : Le fameux quatuor DEBUSSY. Hier soir, ils jouaient pieds nus. Comme le peintre PRIMAT. Le nom du spectacle : "Egérie(s)"

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : samedi 18 septembre 2021 05:51
À : Hugues HOURDIN ; Jean Thuaudet ; Jacques Meyer ; Flore Merlin
Cc : Bernard Soul ; Davy Bernard ; MEUNIER Catherine ; Jérôme Nury ; Leroy-Tullie Jean Paul
Objet : Une première version du logo de la SVAADE

Visible en bas à gauche de cette affiche.

Le premier logo de la SVAADE.


Au centre du logo, l'ancien écu de Domfront qui portait, en surimpression, l'écu des LEDIN (propriétaires de la Chaslerie avant la Révolution).

Ancien écu dont on peut rappeler l'existence quand on invoque l'intérêt médiéval de la Chaslerie.

L'ancien écu de Domfront avait servi de modèle lors de l'édition d'un "pin's de la Chaslerie"?


Gardons-nous d'oublier que, selon la littérature du XIXème siècle, la date de 1382 figurait sous cet ancien écu, tel qu'il était visible sur un très ancien vitrail d'une chapelle disparue dans l'enceinte du château de Domfront.

A la Chaslerie elle-même, nous voyons toujours des traces significatives d'une existence médiévale...

Intéressant à plus d'un titre, n'est-ce pas ?

(Fin de citation)
Les gens ont parfois des comportements étranges, notamment face à moi dont le style pourrait être qualifié de direct et le comportement de réactif.

Parfois je les comprends. D'autres fois, c'est plus difficile.

Dans le premier cas, je cite cette galeriste domfrontaise, aperçue hier après-midi et qui, alors que je lui demandais ce qu'elle avait pensé du "coup de gueule de Pierre-Paul FOURCADE" tel que rapporté par le "Publicateur Libre", me répondait que son compagnon lui avait dit, en substance, à propos de moi, "Il est gonflé mais il a raison". Cette nuit, sur "Facebook", j'ai vu que le "Publicateur" avait mis en ligne cet article, ne s'attirant à ce sujet que des "like" ou des "j'adore". Soyons précis, juste un écho d'un protestataire, un fonctionnaire d'après ce que je comprends. Glissons donc.

Dans le second cas, l'architecte du patrimoine avec qui la SVAADE et moi sommes en contact actuellement pour essayer d'organiser la suite du chantier favori. Il avait écrit qu'il fournirait cette semaine sa proposition de contrat de maîtrise d’œuvre et rien n'est venu. Or, comme l'on sait, la SVAADE, lors de son assemblée générale d'il y a un mois, a décidé de se porter candidate à la "mission BERN" en vue de décrocher le gros lot. Perspective d'autant plus délicate que les candidatures doivent être déposées avant la fin de novembre 2021 si l'on vise la timbale de 2022. Tout cela nous rendait tendus, et ceci d'autant plus que l'architecte du patrimoine en question ne réagissait plus à nos messages.

Or il apparaît qu'il était sans doute impossible de boucler en temps utile l'étude préalable (ou de diagnostic) que supposerait prête une telle candidature. Pourquoi diable cet architecte du patrimoine ne nous l'a-t-il pas dit ? Mystère !

Si j'écris ici que cette mission pouvait être qualifiée d'impossible, c'est parce qu'un autre architecte du patrimoine, qui m'a reconnu (la réciproque n'étant pas vraie mais l'on sait que je ne suis pas physionomiste et ces masques n'aident pas) alors que j'étais attablé à ma cantine favorite et avec qui j'ai engagé une rapide conversation me l'a affirmé, pas plus tard qu'hier soir.

Si cette mission est effectivement impossible, chose que pour ma part, je n'avais guère supposée telle (il est vrai que je me complais rarement dans des réflexions de type métaphysique et qu'en outre je connais le dossier), nous sommes assez grands, mes amis de la SVAADE et moi, pour nous l'entendre dire, le comprendre et l'admettre.

Corrélativement, s'il est impossible qu'une étude préalable soit menée en un temps record, qu'elle le soit donc dans le temps qu'il y faudra. Après tout, le tourniquet de la "mission BERN", s'il existe encore à l'horizon de cinq ans, devrait repasser les plats. Et, d'ici là, nous pourrons nous mettre en chasse d'autres financements, ce en quoi une bonne étude préalable nous serait, en tout état de cause, d'un grand secours.

Comme on l'apprenait de mon temps (est-ce toujours le cas aujourd'hui ? On peut en douter quand on lit certaine prose officielle), "Ce qui l'on conçoit bien s'énonce clairement Et les mots pour le dire arrivent aisément".

J'espère que, lorsqu'il lira ce message, l'architecte du patrimoine en question saura à quoi s'en tenir et répondra enfin.

Et je n'ai guère de doute sur le fait qu'il lira ce message car il me semble un accro du net, très présent sur "Facebook" où il se montre souvent très drôle et toujours très réactif.
Voici le flyer des animations proposées par la SVAADE en octobre 2021. Je le trouve très réussi. Je suis heureux de voir ainsi le logo de l'office de tourisme de Domfront figurer au côté de celui de la SVAADE.

Je remercie très vivement la très sympathique équipe de cet office de tourisme pour leur aide constante afin de mettre en valeur auprès de leur public les sites emblématiques de leur territoire.

Cette fois-ci, ils ont accepté, sans chichis chronophages ni autres billevesées stériles, de tenir la billetterie de ces spectacles, un service très utile.

Qu'on se le dise, c'est à eux seuls qu'en l'état du dossier doivent s'adresser, pour retenir des places, les personnes désireuses d'assister aux spectacles prévus !
Pour info, des discussions sont activement en cours, entre le bureau de la SVAADE et moi, afin de marquer sans ambiguïté le rôle et les attributions de chacun à la suite de la signature du bail du 20 août dernier.

Je comprends qu'au cours de la présente "phase de transition", on me trouve parfois un peu trop envahissant et que cette mise au point pourrait aboutir, entre autres, à la mise en ligne d'un nouveau site internet, celui-ci sous la responsabilité de la SVAADE.

Pour autant, il ne m'est pas (pas encore ?) demandé de m'abstenir de commenter de ma fenêtre la vie de cette jeune et dynamique association. Je continuerai donc de le faire de la même façon, notamment sous l'onglet "Nouvelles associations" du site favori où je mêle, il est vrai, les topos relatifs aux trois associations que j'ai contribué à créer, par démembrement en quelque sorte de l'association initiale des "Amis du manoir de la Chaslerie" (actuellement dénommée, pour ne s'en tenir qu'à son sigle, "A.R.D.A.M.C."). Donc, si vous me suivez bien, vous continuerez de retrouver sous ledit onglet, tout ce qui touche, outre la SVAADE, à l'A.D.D.O.O.E. (combats anti-éoliens, le site propre de cette association ayant été perdu lors d'un incendie chez l'hébergeur) ou à l'APIJOMM (emploi en vue de la réinsertion).
En tant que propriétaire d'un monument historique, j'avais reçu de la D.R.A.C. un questionnaire à remplir pour rendre compte des "JEP 2021".

Dans la rubrique des commentaires, j'ai écrit : "A la Chaslerie, pour la première fois, les visites ont été organisées par et pour le compte d'une association, la SVAADE. Les propriétaires ont aidé mais, compte tenu notamment de leur âge, il est probable que ce sera la dernière édition des JEP à laquelle ils auront participé."

Pour le reste, j'ai indiqué qu'il y avait eu environ 250 visiteurs hier après-midi.
Voici une vidéo que m'a adressée une visiteuse d'hier :

69 ans bien sonnés et se donner ainsi en spectacle, n'est-ce pas pitoyable ? Je vous le demande !

J'avais choisi cet air en clin d’œil amical à Fabrice, présent hier à mes côtés malgré sa blessure due à "sa chienne de moto" et que j'en remercie.

Accessoirement, si quelqu'un peut me donner les coordonnées de cette dame que j'ai égarées, semble-t-il, je lui en serais reconnaissant. Car je ne doute pas que la SVAADE, grande organisatrice de ces journées du patrimoine au manoir favori, sache l'en remercier.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 21 septembre 2021 02:51
À : Flore Merlin
Objet : RE: un court retour sur les nombreux mails que nous a fait parvenir Pierre Paul

Chère Flore,

Vous doutiez-vous, lorsque vous êtes venue visiter la Chaslerie le 9 juillet dernier, si j'ai bonne mémoire, de tous les soucis que vous poserait si vite l'avenir de ce monument ?

Sachez en tout cas que je suis particulièrement sensible au fait que, (...), vous ayez accepté de m'accompagner demain à tous ces rendez-vous. Vous y porterez avec talent la voix de la SVAADE.

Désolé pour le nombre de mes mails, notamment hier. A l'avenir, je veillerai à le limiter à l'indispensable. Du moins je m'y efforcerai. Plus généralement, après les remarques de Jacques, nous devrons veiller de concert à une bonne répartition des rôles après la période de transition, à ce stade un peu cafouilleuse de ma part, j'en conviens volontiers et vous prie de m'en excuser.

Préoccupé comme je le suis, à mon âge et après trente ans d'efforts, par la difficulté de la tâche, je ne doute pas d'avoir trouvé en vous quatre, mes "fabulous four", des équipiers idéaux. Puissions-nous partager de la joie, si possible, dans nos efforts désormais communs dans l'intérêt du monument !

Amicalement,

PPF

_______________________________________________________________________________________________

De : Flore Merlin
Envoyé : mardi 21 septembre 2021 00:43
À : Hugues Hourdin ; Jean Thuaudet ; Jacques Meyer
Cc : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : un court retour sur les nombreux mails que nous a fait parvenir Pierre Paul

Bonsoir Messieurs , membres du bureau

Je voulais juste vous informer que je serai demain avec Pierre-Paul pour qu'un membre du bureau de la SVAADE soit présent pour les divers RDV de la journée... afin de

1) me présenter à l'OT de Domfront en tant que secrétaire de la SVAADE, les remercier de ce qu'ils ont déjà fait, préciser concrètement notre collaboration à propos des concerts d'octobre et de la billetterie organisée par le syndicat d'initiative de Domfront.
Discuter avec eux du moyen et du long terme.
2) rencontrer les responsables de la maison des associations de Domfront où siège désormais la SVAADE et voir avec eux quelles aides ils sont prêts à nous donner et quelle visibilité ils pourraient apporter aux spectacles divers (dont ceux d'octobre bien sûr), organisés à la Chaslerie,
3) Être présente aux cotés de Pierre-Paul pour exposer au journaliste de Ouest-France les objectifs et le fonctionnement de la SVAADE, nouveau maître d'ouvrage des restaurations à la Chaslerie.

(...)

Amicalement ,

Flore Merlin

(Fin de citation)