Vie de l'association

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 30 Juillet 2010
Abords, Avenue, terrasse - Vie de l'association - Animation, fêtes, visites
0
J'ai reçu, dans l'après-midi, la visite de Didier BOISBLUCHE venu, comme convenu, reconnaître ce que pourrait être un circuit de V.T.T. aux abords de la Chaslerie.

Didier BOISBLUCHE est en effet en charge de l'organisation de la prochaine "rando V.T.T. des écureuils" qui devrait réunir, dimanche 22 août prochain, environ 400 participants au départ de Domfront, pour des "randos" de 15 à 65 km et des "raids" de 75 à 100 km. La Chaslerie étant proche du départ, tous ces coureurs passeront par ici, à partir de 7 h 30 du matin.

J'ai montré à Didier BOISBLUCHE des cheminements envisageables aux abords du manoir, et lui ai signalé les endroits d'où les perspectives étaient particulièrement belles selon moi.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 6 Aout 2010
Vie de l'association - Animation, fêtes, visites
0
Reçu aujourd'hui la visite, dans le cadre des "Escapades Bocagères", d'un sympathique groupe d'une bonne quinzaine de touristes dont 5 Anglais, emmenés par le président de l'OTSI de Domfront, M. Guy LEBOSSE et par la charmante Anne-Laure CHAUSSERIE (qui avait veillé à assurer une traduction parfaite...).

Par ailleurs, nous continuons à recevoir d'agréables compliments de toutes parts suite à nos récentes festivités de la Sainte Anne. D'après ce que l'on me dit, nous aurions sans doute été 800 environ le 25 juillet dernier, et j'ai compté une quarantaine de participants à la petite cérémonie du lendemain.

Donc nul doute que, malgré la conjoncture générale, la Chaslerie ne pulvérise son score habituel de visites annuelles. On pourra faire un point plus complet après les prochaines Journées du Patrimoine.

P.S. : Après avoir écrit ceci, j'ai eu un doute : doit-on écrire "continuer à" comme je l'ai fait, ou bien "continuer de" ? Internet ayant désormais réponse à tout, voici ce que j'ai trouvé. Ceci dit, je ne suis pas sûr de comprendre toutes les finesses de ces explications, donc je maintiens à ce stade ma rédaction...

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 14 Aout 2010
Vie de l'association - Animation, fêtes, visites
0
Reçu aujourd'hui la visite d'un groupe d'amateurs de motos de collection. Le temps était humide et une "Panther" d'avant-guerre et "dans son jus" a eu besoin d'un peu d'aide pour redémarrer...

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 17 Aout 2010
Vie de l'association - Animation, fêtes, visites
0
Pour la première fois, à ma connaissance, depuis 19 ans, un photographe professionnel est en ce moment à la Chaslerie pour immortaliser le mariage entre une demoiselle de Saint-Mars-d'Egrenne et un jeune homme de Nantes. Ils vont un peu partout, ce qui montre que tout ici leur plaît, et cela me fait plaisir...

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 19 Aout 2010
Vie de l'association - Assemblées générales
0
On m'a demandé où nous en êtions de la programmation de la prochaine Assemblée Générale de l'association.

La principale question à régler est celle de la date. Il faut en effet tenir compte, d'ores et déjà :
- des possibilités de la présidente, qui sera absente durant la première quinzaine de septembre ;
- des possibilités de M. Michel POUSSIER, dont la présence sera utile pour définir les modalités du concours de photographies envisagé ;
- des possibilités de Carole ;
- des possibilités des officiels, à savoir le président de l'office de tourisme et le maire de La Haute Chapelle que je n'ai pas encore interrogés.

Il semble à ce stade qu'on doive viser un jour de week-end de la seconde quinzaine de septembre prochain.

A préciser.

Tôt ce matin (mais en leur honneur, je n'étais plus en pyjama), par temps d'abord couvert puis clair, les "Ecureuils du bocage" ont traversé les terres de la Chaslerie. Je les ai photographiés abondamment et propose donc aux visiteurs de ce site internet de parcourir à leur tour, ici de façon virtuelle, le chemin emprunté par ces Vététistes. Cela nous donnera l'occasion d'apercevoir quelques perspectives et de nous rendre compte de l'état des plantations.

Les "Ecureuils" étaient partis une dizaine de minutes plus tôt du champ de foire de Domfront. Voici un groupe débouchant du chemin creux du manoir de la Touche et s'apprêtant donc à entrer sur les terres de la Chaslerie :

Voici par où, précisément, ils sont entrés sur ces terres, un petit pont de béton artistiquement édifié par Claude MARTIN et judicieusement agrémenté de gravier (on aura au passage un petit exemple de la qualité de la coordination de l'électrification des campagnes par les bons soins d'EdF...) :

Les concurrents de cette randonnée se sont ainsi engagés sur une Avenue en devenir que ma voisine Mme ROGUE, l'épouse du vétérinaire, appelle d'ores et déjà "l'Avenue Fourcade". Au passage, je remercie Mme ROGUE pour ce choix judicieux que je n'aurais osé suggérer, pour la bonne et simple raison que, comme l'on sait (et je suis bien connu pour cela), je souffre d'une timidité quasiment maladive...

Avenue Fourcade il y a donc, au moins selon l'usage local. En effet, j'avais naguère, lorsque l'occasion s'en était présentée, c'est-à-dire fortuitement, acheté quelques arpents caillouteux supplémentaires, pour me permettre de me rendre du manoir à la mairie de La Haute Chapelle sans guère avoir à quitter mes terres. L'essence que j'avais retenue pour ombrer cette promenade, des hêtres, devait bien sûr donner à cette allée, au moins à terme de 30 ou 50 ans, un caractère majestueux et même triomphal qui n'était pas pour ma déplaire.

Donc, quelques mois avant les dernières élections municipales, je m'étais permis d'approcher le maire de La Haute Chapelle, mon ami Roger GIPPON, agriculteur de son état, pour lui proposer, avec toute la modestie qu'on imagine, de me faire une petite place dans son conseil. Roger avait un peu tardé à donner suite. Au bout de quelques mois, j'étais donc retourné le voir et là, patatras, j'avais appris de sa bouche que "le conseil municipal unanime démissionnerait s'il me prenait sur sa liste" (sic). Or je connais divers "horsains" des environs à qui pareille mésaventure est arrivée : cela semble faire partie des usages locaux de sorte qu'il n'y a pas à s'en formaliser.

Voilà pourquoi je suis resté avec mon allée sur les bras, avec son kilomètre et demi supplémentaire, sans autre usage pour elle que d'y admettre de temps à autre quelques gentils visiteurs comme ces fameux "Ecureuils"...

Il est cependant temps de revenir à ces derniers. En voici justement deux qui, après avoir parcouru la première section de cette bientôt fameuse allée, doublent le bâtiment du Tertre Linot que j'ai revendu à mon voisin Hubert GAHERY après l'avoir acquis de Bernard...

En voici quatre autres sur le sentier qui raconte-t-on, servait naguère aux trafiquants de "goutte" pour échapper aux contrôleurs des droits indirects :

Après le chemin des contrebandiers, un groupe s'éloigne sur la seconde section rectiligne de l'allée :

Un peu plus loin...

... l'allée coupe la route qui permet de se rendre du bourg de La Haute Chapelle à la Thierrière (le "village" de la mère de Maxime). Notez sur la droite le potager de Bernard, en très médiocre état cette année du fait de la sécheresse :

Après avoir coupé cette route goudronnée, les "Ecureuils" devaient s'engager sur une section agréablement ombragée de chemin communal :

Ils longeaient ainsi, sur leur gauche, des prairies appartenant à mon voisin et ami Claude FAVERIS, au "village de la Guerche". A leur droite, un autre terrain que m'a vendu Bernard, avec une carrière dont furent extraites, il y a très longtemps, des pierres utilisées pour construire la Chaslerie...

Il fallait ensuite, arrivé enfin en haut de l'allée principale du manoir, bifurquer à droite vers "les Martiens". Voici d'ailleurs l'un des benjamins de l'épreuve, en pleine action :

Les concurrents se trouvaient donc là sur ce que j'appelle "l'allée oblique". Tous les jours, celle-ci est empruntée par mon fermier Hervé LEMOINE, sa mère ou son neveu, pour aller contrôler l'état de leurs veaux qui paissent en contrebas...

Et voici enfin ces fameux "Martiens", que j'appelle ainsi en raison de leur aspect redoutable avec ce qui ressemble à une énorme tête ronde quand on les aperçoit dans le lointain :

A partir de cet endroit, "la route est droite mais la pente est rude" quand on descend l'allée oblique vers les champs d'Hervé...

Juste avant d'y arriver, virage en épingle à cheveu sur la gauche, il faut longer "le champ de Mauduit". Je précise que ce Mauduit, oncle de Bernard, était l'ancien propriétaire d'une parcelle attribuée à la Chaslerie à l'occasion du dernier remembrement, il y a une quinzaine d'années

Les jeunes chênes ou hêtres que l'on aperçoit sur beaucoup de ces photos ont été plantés dans la semaine précédant la grande tempête de 1999. Ils ont donc déjà un peu plus de 10 ans

Là, je ne suis pas certain que mes voisins, les frères VINCENT, seraient heureux s'ils voyaient comment les "Ecureuils" traitent le talus qu'ils refusent de me vendre alors que mon offre leur aurait permis une plus-value très substantielle : tant pis pour eux !

Belle vue des derniers mètres de descente vers le manoir :

Souriez pour le correspondant local de "Ouest-France" !

Virage sur l'aile en bout de terrasse, près de la chapelle. Attention quand même à la douve Sud !

Les concurrents s'apprêtent à longer la douve Est :

Descente à l'extérieur de la douve Nord, vers l'endroit où se sont fait prendre, en moins de trois semaines cette année, tant de ragondins (18 à ce jour...)

L'allée du Beaudouët, qui longe ce ruisseau :

Enfin, l'Avenue Gérard PHILIPPE, que je dénomme ainsi car je l'ai plantée dans l'axe du salon de ce dernier (il s'agit non de l'acteur, mais du fils de notre chère Mme PHILIPPE, de la Josselinière...)

Ensuite, après ce hors-d'oeuvre de 3 kilomètres sur les terres de la Chaslerie, c'est la D22. Pour certains des quelques 400 concurrents, dont une dizaine de femmes, il ne restait plus que 95 kilomètres à parcourir, une paille !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 23 Aout 2010
Administraaaâââtion - Vie de l'association - Dans l'Orne
0
La conversation de mon ami Patrice CAHART est toujours passionnante. Il a écrit, sous le pseudonyme de Nicolas SAUDRAY, des romans aux titres aussi évocateurs que "Le maître des fontaines" ou bien "Dieu est-il gentilhomme ?", ainsi qu'une uchronie remarquable dénommée "Les oranges de Yalta" et, depuis une quinzaine d'années, il prépare ni plus ni moins qu'une histoire des civilisations. Je l'ai connu rue de Rivoli où, encore jeune inspecteur des finances, il dirigeait la législation fiscale puis les douanes ; depuis lors, nous sommes restés en contact, qu'il ait été en poste aux Monnaies et Médailles, à l'Association française des banques ou à la Cour de cassation et nous sommes désormais voisins puisque Patrice est le propriétaire du manoir de la Fresnaye, dans le Perche.

Patrice ne conduit pas. L'ayant invité à déjeuner avant-hier avec d'autres amis à la Chaslerie, je suis donc allé le chercher chez lui (et l'y ai ramené le soir) d'un coup de Kangoo. Nous avons donc pu bavarder à loisir à propos de ses activités de vice-président de "La Demeure Historique", l'association des propriétaires privés de monuments historiques, où Patrice suit plus particulièrement les questions fiscales. C'est un sujet qui pourrait bouger, et pas forcément dans le bon sens, dans la conjoncture présente.

J'ai aussi recommandé à Patrice que, dans le cadre de son association ou dans celui du Ministère de la Culture, soit créé un prix national pour récompenser la création de sites internet de qualité consacrés à des monuments historiques privés. Patrice m'a dit prendre bonne note de cette idée. Nous avons même évoqué une entreprise du CAC 40 qui pourrait sponsoriser un tel prix.

Malgré le temps qui se gâte, le chantier du puits de la ferme progresse, désormais sous l'abri d'un parapluie :

Mardi 7 septembre 2010, vers 17 heures.

Par ailleurs, Bernard a tondu l'herbe aux abords immédiats du manoir. Elle avait bien repoussé courant août. Ce soir, l'aspect en est impeccable. La Chaslerie devrait donc être en beauté pour les prochaines Journées du Patrimoine, dans moins de deux semaines.

En revanche, je n'ai plus de nouvelles du forgeron, Roland FORNARI, qui avait pourtant, de longue date, promis ses grilles pour cette échéance.

Rien de neuf non plus du côté de Roland BOUSSIN, le charpentier-couvreur dont j'attends toujours le devis pour le fournil de la ferme.

Enfin, le nouvel électricien auquel j'ai fait appel semble incapable de s'organiser. Il avait l'avantage de ne pas venir de loin. Je dois donc en rencontrer prochainement un nouveau, établi dans une commune un peu plus éloignée.

Maxime LEBOUTEILLER
rédigé le 15 Septembre 2010
Journal du chantier - Animation, fêtes, visites
0
Un petit bonjour du Mans où tout se passe très bien.

Je profite de 5 minutes de répit pour vous laisser un petit message et admirer l'avancée des travaux.

Je vais faire tout mon possible pour vous rendre visite lors des Journées du Patrimoine.

Passez le bonjour à toute l'équipe !

A bientôt,

Maxime

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 18 Septembre 2010
Vie de l'association - Dans l'Orne
0
Nous déplorons le décès de notre voisine et membre de notre association Mme Margaret VYSE dont nous appréciions la gentillesse et la grande compétence horticole. Margaret était encore des nôtres à la Chaslerie le 25 juillet dernier et je la reverrai longtemps, assise sous un poirier, en train de participer à la fête. Carole a perdu une amie. Nous présentons à Michaël, son époux, nos condoléances attristées.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 18 Septembre 2010
Administraaaâââtion - Vie de l'association - Animation, fêtes, visites - Dans l'Orne
0
Excellente interview de Patrice CAHART dans Ouest-France aujourd'hui. Patrice répond clairement à des questions d'ordre technique sur la situation des monuments historiques en matière de fiscalité et de subventions. Il permet ainsi d'éviter des malentendus. A la fin de l'article, Patrice nous fait la gentillesse de citer la Chaslerie parmi les monuments dont il recommande la visite ce week-end. Nous nous trouvons, grâce à lui, en excellente compagnie, avec le château de Sassy et le château du Tertre à Sérigny.

Pour le reste, la couverture de presse de la Chaslerie à l'occasion des Journées du Patrimoine 2010 apparaît des plus modestes. Décidemment, j'ai beaucoup de mal à faire entrer dans la tête des journalistes locaux que, chaque fois qu'ils évoquent la Chaslerie, il serait utile de donner l'URL de ce site internet...

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 18 Septembre 2010
Vie de l'association - Animation, fêtes, visites - Météo
0
Le ciel était pur et l'on entendait le silence. J'étais en train de retailler au sécateur les charmilles qui bordent la départementale quand un véhicule Espace, immatriculé dans le Calvados, s'est arrêté à ma hauteur, un couple à bord.

Elle, par la fenêtre : "Pardon, Monsieur, nous cherchons le manoir de la Chaslerie."

Lui, au volant, derrière son épouse : "Oui, nous n'arrêtons pas de parcourir cette route dans tous les sens et nous ne le trouvons pas."

Moi : "Bonjour, vous y êtes, c'est ici !".

Lui, apercevant le toît de tuiles de la ferme par-dessus mon épaule : "Non, les toitures sont en ardoise..."

Moi, amusé : "Oui, mais c'est quand même ici..."

Lui, vraiment pas convaincu : "Non, les bâtiments étaient recouverts d'ardoise... Et c'était grandiose !"

Moi, tout sourire : "Mais c'est bien ici, vous y êtes, en contrebas, sur votre droite...".

Ce visiteur ô combien déterminé à retrouver "sa" Chaslerie était un "Ecureuil du bocage". Il avait fait partie du peloton des vététistes d'il y a moins d'un mois, engagé pour une randonnée de plus de 80 km. Il tenait à montrer à son épouse ce manoir qui l'avait tant impressionné ce jour-là mais qu'il n'avait guère aperçu qu'en descendant l'allée principale puis en parcourant le Pournouët.

Quand ils sont repartis, après avoir visité la chapelle et fait le tour des bâtiments, je les ai encouragés à laisser un message sur le Livre d'Or. Aurai-je été entendu ?

P.S. : A ma dernière question, la réponse est non. On a l'habitude...

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 19 Septembre 2010
Vie de l'association - Assemblées générales
0
Je viens d'adresser à un certain nombre de correspondants un courriel pour les interroger sur la date qu'ils préfèrent pour la prochaine A.G. de notre association.

Bien entendu, les visiteurs du site peuvent faire part de leurs éventuels commentaires et suggestions.

Voici le texte de mon courriel :

"Bonjour !

Nous envisageons de réunir, un samedi d'octobre prochain à 15 heures au manoir, l'assemblée générale de l" « association pour la restauration et l"animation du manoir de la Chaslerie ».

Je vous prie de me faire part de vos possibilités (ou de vos empêchements), selon la date, pour participer à cette réunion.

L'ordre du jour serait le suivant :

1 - Opportunité d'organiser, fin juillet 2011, une nouvelle "fête de la Sainte Anne" à la Chaslerie. Le cas échéant, proposition d'animations possibles.

2 - Lancement d'un concours de photos en vue d'éditer une carte postale de la Chaslerie.

3 - Information sur la fréquentation du public en 2010 (visites réelles, y compris lors de la "Sainte Anne 2010" et des "Journées du Patrimoine 2010" ; visites virtuelles). Développements envisageables pour le site internet www.chaslerie.fr

4 - Information sur le programme 2010 de travaux de restauration et sur les projets pour 2011.

5 - Questions diverses.

Un pot sera servi à l'issue de la réunion.

Bien cordialement,

Pierre-Paul FOURCADE"

Les Journées du Patrimoine 2010 sont passées, je les termine sur les rotules, effet de l'âge sans doute. Carole officiait dans la cour et moi dans la chapelle.

Cette année, le public était plus local que d'habitude et la proportion d'anglophones était notablement faible. Les festivités de la Sainte Anne, encore présentes dans les esprits, avaient certainement détourné nombre de personnes de revenir aussi vite. En sens inverse, le bouche à oreille avait dû fonctionner pour en attirer d'autres.

Au total, j'ai plutôt eu l'impression qu'il y a eu un peu moins de monde que l'an dernier. Disons 450 personnes au lieu de 500. Bien entendu, il est impossible pour moi d'en être sûr car, coincé dans la chapelle, je n'étais sans doute pas le mieux placé pour en juger. Je n'ai pu m'en extraire qu'exceptionnellement, afin de photographier Carole en train d'expliquer la Chaslerie. Voici les trois photos que j'ai pu prendre :

- d'abord, Carole en pleine conversation avec une dame qui s'est présentée comme "une autre Madame FOURCADE" (rassurez-vous, je veux dire l'épouse d'un homonyme, en tout état de cause une preuve de goût assurément) ; c'est suffisamment rare par ici pour que je l'aie portraiturée (c'est la dame en orange) :

Que peuvent se raconter, quand elles se rencontrent, deux Madame FOURCADE ?

- ensuite, Carole au milieu d'un premier groupe de visiteurs :

Attention, il y en a 3 qui ne suivent pas...

-enfin, Carole au milieu d'un autre groupe de visiteurs. Et l'on voit qu'ils étaient (presque) tous attentifs...

On écoute ce que dit Carole, M. LEROUX...

A noter qu'à l'occasion de cette "Journée", est revenu sur place aujourd'hui l'artisan qui, il y a une cinquantaine d'années, avait carrelé le salon de l'"aile de la belle-mère". Il m'a appris que ses clients, à savoir les parents de mon vendeur, étaient alors établis là et que le logis était encore inhabitable.

Une autre personne m'a parlé de M. Francis IDRAC, qui fut préfet de la région Basse-Normandie il y a quelques années. Elle l'avait connu enfant à la Chaslerie. Je savais déjà que ce mari d'un membre du gouvernement actuel avait pour oncle le père de mon vendeur, cet Henri LEVEQUE qui repose dans la chapelle.

Un autre visiteur, venu de la région de Coutances dans la Manche, m'a manifesté en quelques allusions une connaissance pointue de ce site internet. Il m'a confié le regarder tous les jours. Or c'est toujours agréable pour moi de découvrir un nouveau membre de mon fan-club...

P.S. du 13 juillet 2012 : Pour info, le nouveau membre du fan-club était un personnage dont nous avons, depuis lors, souvent lu les messages puisqu'il s'agit de... Guy HEDOUIN !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 19 Septembre 2010
Animation, fêtes, visites - Vie du site - Statistiques de fréquentation
0
55 visites virtuelles quotidiennes aujourd'hui, nouveau record. Il faut dire que, pendant l'après-midi de ces "Journées du Patrimoine 2010", je n'ai pas lésiné sur la distribution de "papillons" publicitaires recommandant ce site internet aux visiteurs (réels) de la chapelle. J'ai dû en disperser près de 250.

Malgré cela, cependant, je n'ai reçu ce soir qu'un nouveau message sur le Livre d'or. Il est ainsi confirmé, si c'était nécessaire, que nos contemporains ont bien du mal à sortir de l'anonymat pour s'exprimer sur un tel site. Ne serait-ce que pour dire merci...

Merci donc à Mme LEFEVRE de Lonlay, l'unique !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 22 Septembre 2010
Vie de l'association - Assemblées générales
0
Après avoir consulté un certain nombre de membres de notre association et d'amis, je suis en mesure d'indiquer que l'assemblée générale annuelle de l"« association pour la restauration et l"animation du manoir de la Chaslerie » se tiendra le samedi 9 octobre prochain, à partir de 15 heures, au manoir.

Tous ceux qui s'intéressent à la Chaslerie et à son animation (au sens large) sont les bienvenus.

L'ordre du jour est précisé dans la rubrique "Annonces" de ce site.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 22 Septembre 2010
Assemblées générales - Annonces - A la Chaslerie
0
La prochaine assemblée générale de l" « association pour la restauration et l"animation du manoir de la Chaslerie » se déroulera au manoir, samedi 9 octobre prochain, à partir de 15 heures.

L'ordre du jour sera le suivant :

1 - Opportunité d'organiser, fin juillet 2011, une nouvelle "fête de la Sainte Anne" à la Chaslerie. Le cas échéant, proposition d'animations possibles.

2 - Lancement d'un concours de photos en vue d'éditer une carte postale de la Chaslerie.

3 - Information sur la fréquentation du public en 2010 (visites réelles, y compris lors de la "Sainte Anne 2010" et des "Journées du Patrimoine 2010" ; visites virtuelles). Amélioration de la signalisation routière. Amélioration de la prise en compte de la Chaslerie par les guides touristiques. Développements envisageables pour le site internet www.chaslerie.fr

4 - Information sur le programme 2010 de travaux de restauration et sur les projets pour 2011.

5 - Questions diverses.

Un pot sera servi à l'issue de la réunion.

Il n'est pas indispensable d'être à jour de sa cotisation pour venir. Il est en effet toujours possible de régulariser sa situation, au tarif modique et défiant toute concurrence de 5 € par an.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 25 Septembre 2010
Vie de l'association - Assemblées générales - Animation, fêtes, visites
0
Ci-joint le projet de règlement de notre concours de photographie qui devrait être lancé lors de notre prochaine A.G. :

"Concours de photographies pour photographes amateurs, sur « le manoir de la Chaslerie », organisé du 1er octobre 2010 au 31 juillet 2011.

Objet :

L" « association pour la restauration et l"animation du manoir de la Chaslerie » (ci-après « l"Association ») propose un concours photo destiné aux photographes amateurs sur le thème du manoir de la Chaslerie.

I ) Modalités des candidatures :

Article 1 : Ce concours est ouvert à tous, excepté aux membres du conseil d"administration de l"association, ainsi qu"aux photographes professionnels.

Article 2 : L"inscription au concours se fera de la manière suivante : les personnes désirant participer devront remplir un bulletin d"inscription dans lequel elles seront tenues d"indiquer :
- leur nom et leur prénom ;
- leur adresse postale ;
- leur numéro de téléphone et/ou de courriel ;
- le nom de la ou des photos présentées (texte original pouvant illustrer la ou les photos).
Seront aussi indiqués sur ce bulletin un extrait de règlement, ainsi qu"une mention indiquant que les participants acceptent de céder les droits d"exploitation de leur(s) photo(s) pour une durée illimitée à l"Association, en vue notamment d"en tirer des posters, des cartes postales ou des illustrations pour le site internet www.chaslerie.fr .
Les bulletins de participation sont disponibles auprès de la présidente de l"Association (Mme de SAINT MELOIR, manoir des Brosses à 61700 – CEAUCE).

Article 3 : Chaque candidat devra transmettre les photos qu"il propose, accompagnées de son bulletin de participation avant la date limite du concours, le 31 juillet 2011.

Article 4 : Le dépôt des photos peut se faire soit par courrier à la présidente de l"Association, soit en les déposant directement au manoir des Brosses à CEAUCE.

Article 5 : Toute image comportant des personnages devra être accompagnée d"une autorisation des personnes figurant sur la photo.

Article 6 : Les candidats peuvent proposer jusqu"à trois photos, avec un format minimum de 10 cm X 15 cm. Les photographies peuvent aussi bien être en couleur qu"en noir et blanc, argentiques que numériques.

Article 7 : Les photographies ne doivent être ni collées sur un support, ni encadrées, ou comporter de signe distinctif pouvant être interprété comme un signe de reconnaissance.

II ) Modalités du concours :

Article 8 : Un jury sera chargé de sélectionner et de classer les photos qui seront en lice. Ce jury sera composé des membres du conseil de l"association et de 2 membres du Club Photo de Domfront. En cas de partage des voix, celles des membres du Club Photo de Domfront compteront double. S"il y a encore partage des voix, chaque juré aura un nombre de voix égal à son âge. Les décisions du jury se feront à huis clos et ne pourront être contestées.
La sélection du ou des lauréats devra être faite avant le 15 septembre 2011.

Article 9 : Lors de la sélection, le jury ne pourra pas connaître le nom des candidats. Les photos seront répertoriées par un numéro représentant le candidat. Pour les candidats qui proposent plus d"une photo, leurs photos se verront attribuer 2 numéros, le premier fait référence au candidat et le second permettant de distinguer les photos entre elles (Exemple : 15.1 ; 15.2 ; 15.3). Ce deuxième chiffre empêchera les jurés de sélectionner deux photos du même
candidat.

Article 10 : Les propriétaires des photos sélectionnées devront fournir les négatifs et/ou diapositives originaux et/ou un fichier au format TIF en résolution de 300 DPI pour les photos numériques afin d"agrandir ces photos et de pouvoir les exposer à l"Office de Tourisme du Bocage Domfrontais, du Passais et du Pays d"Andaine.

Article 11 : Les 3 premiers prix au plus se verront récompensés par des lots :
1er lot : 1 bon d"achat au Studio Guy Pottier (valeur : 75 €).
2ème lot : 1 bon d"achat au Studio Guy Pottier (valeur : 50 €).
3ème lot : 1 panier « produits du terroir » (valeur 25 €).

Article 12 : Les lots seront à récupérer lors de la remise prévue lors de la prochaine assemblée générale de l"Association. Les lots ne pourront être échangés contre une valeur pécuniaire.

Article 13 : Aucune photo ne sera retournée à l"auteur. Celui-ci pourra éventuellement venir la récupérer au manoir des Brosses à CEAUCE."

Et, puisqu'il est question, dans ce règlement, du manoir des Brosses de nos amis SAINT MELOIR, en voici la photographie prise ce jour par moi :

le manoir des Brosses à CEAUCE

L'assemblée générale de l'association pour 2010 vient de se tenir sous la présidence de Marie-Annick de SAINT MELOIR, que voici en train d'en lancer les débats :

9 octobre 2010, la présidente ouvre les débats tout en souriant à la presse locale.

L'atmosphère était studieuse et les échanges ont été profitables.

9 octobre 2010, A.G.

On a beaucoup parlé du projet de pérenniser les festivités de la Sainte Anne à la Chaslerie. On a évoqué de nouvelles animations envisageables, les recettes qu'il serait souhaitable de prévoir, les possibilités de se faire prêter des tentes.

Le concours de photos a été lancé, il bénéficiera de l'expertise de M. Michel POUSSIER ; sur sa recommandation, trois modifications ont été introduites dans le règlement :
- les photos seront à fournir en format A5 ;
- les participants au concours conserveront la propriété intellectuelle de leurs oeuvres, sans toutefois pouvoir les utiliser sans l'accord des propriétaires du manoir ;
- le jury a été porté à 5 membres, le Docteur LENEGRE y faisant son entrée ; il a été convenu que les membres du jury ne devaient pas concourir personnellement, sans autre obligation pour eux.

La fréquentation de la Chaslerie a été évoquée. Plusieurs participants à l'A.G. ont trouvé que mes chiffres (800 visiteurs le 25 juillet, 45 le lendemain) étaient insuffisants. Quoi qu'il en soit, l'ordre de grandeur du nombre de visites réelles est de 2 000 en 2010, ce qui marque une forte progression par rapport à l'année précédente, même si les visiteurs anglophones ont été moins nombreux. Le nombre de visites virtuelles devrait être d'environ 6 000 en 2010, ce qui était inespéré et confirme le remarquable succès de ce site.

Le maire de La Haute Chapelle, M. Roger GRIPPON, et le président de l'office de tourisme du Domfrontais, M. Guy LEBOSSE, se renseigneront pour savoir qui peut financer des panneaux routiers de signalisation du manoir. Ils interviendront pour tâcher d'en hâter l'implantation.

Enfin, le programme de travaux a été décrit très rapidement, toutes informations à ce sujet figurant déjà sur ce site internet. J'ai signalé que la restauration de la couverture des écuries étant subventionnée par l'Etat (40 %) et le conseil général (10 %), je n'étais désormais plus libre de différer ces travaux de plus de quelques mois.

On s'est quittés après avoir bu le Champagne et goûté aux canapés et gâteaux préparés par Carole et Marie-Annick.