Transmission du patrimoine

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le samedi 8 juin 2019
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Transmission du patrimoine
0
(Début de citation)

De : Betty Toubert
Envoyé : samedi 8 juin 2019 09:21
À : Pierre-Paul Fourcade
Cc : Thibaud Fourcade; Walter Fourcade ; Carole Fourcade
Objet : Re: Jules Janin ce week-end

C’est gentil tout ça et je t’en remercie. J’y suis très sensible.
Pas de soucis pour la collection des albums qui restera intacte à terme, bien sûr ! On se rappelle trop tous les 2 et avec quel amour comment Papa faisait ces albums...

Pour ce qui est des cours de Bon Papa, j’en parlerai à Felix très volontiers quand il sera dégagé de quelques obligations professionnelles et familiales de cet été... cad quand il aura l’esprit plus libre. Je te re contacterai donc plus tard.
Tout ça n’est pas pressé bien sûr!
A +
BT

Envoyé de mon iPhone

___________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 8 juin 2019 08:55
À : Betty Toubert
Cc : Thibaud Fourcade; Walter Fourcade ; Carole Fourcade
Objet : RE: Jules Janin ce week-end

OK et merci.

Il m'est revenu que tu es triste qu'un album de photos familial (celui de ta naissance, si j'ai bien compris) ne t'ait pas été attribué.
Je te propose de te le confier aussi longtemps que tu le souhaiteras, avec clause de retour pour ne pas dépareiller la collection.
De même, j'ai à la Chaslerie les cours de Centrale de Bon-Papa. J'aime les feuilleter de temps à autre. Après mon décès, je souhaite qu'ils soient attribués à ton aîné qui saura apprécier ces documents d'un ancien "piston".

___________________________________________________________________

De : Betty Toubert
Envoyé : samedi 8 juin 2019 08:30
À : Pierre-Paul Fourcade
Cc : Thibaud Fourcade; Walter Fourcade ; Carole Fourcade
Objet : Re: Jules Janin ce week-end

On est d’accord avec ta proposition.
Comme déjà dit, j’irai à JJ ce week-end pour enlever les objets dont j’ai parlé.
Bon week-end à tous!
Betty

Envoyé de mon iPhone

___________________________________________________________________

Le 7 juin 2019 à 23:55, Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com> a écrit :

> Ceci représente un gros effort de la part de Betty que j'en remercie.
>
> Mon offre de voiture-balai ferait alors que je règlerais (pour faire un compte rond) 3 000 € aux Toubert, à charge pour eux de se les répartir.
>
> Est-ce que ceci vous convient ?

(Fin de citation)
Alors que j'ai acheté la Chaslerie il y a plus de 28 ans et qu'après plus de 28 ans de travaux de restauration permanente, je n'y dispose encore que de 65 m2 habitables (selon les standards normaux), je suis en mesure, cette nuit de faire la déclaration suivante :

La restauration intérieure du manoir a, du moins à mes yeux, franchi hier un stade critique qui m'autorise à affirmer que, sauf événement dramatique (géopolitique, économique ou personnel), on aperçoit désormais le bout du tunnel :
- le positionnement de l'"escalier-en-facteur-commun" susceptible de desservir proprement l'aile Ouest est défini, grâce aux travaux d'Arnaud PAQUIN ;
- le lancinant problème de la perte d'imperméabilité de différents murs extérieurs et des dégâts des eaux subséquents a été résolu, l'apport intellectuel le plus décisif en la matière ayant été le fait d'Yves LESCROART ;
- le traitement professionnel du préalable à tous travaux intérieurs constitué par le chauffage des bâtiments paraît en bonne voie, au moins pour ce qui concerne la définition des moyens à mettre en œuvre ;
- pour ce qui concerne les parties classées, mon impression à ce stade est que nous avons enfin, et en y mettant beaucoup du nôtre il est vrai, peut-être trouvé l'architecte du patrimoine qui saura parfaire la mise hors d'eaux des bâtiments.

Donc tout baigne à ce stade !

Mon principal défi pour les années à venir consistera à obtenir de mon aîné qu'il se prépare à me relayer dès que possible, c'est-à-dire :
- qu'il adapte son mode de vie familiale de manière à le rendre, le moment venu, compatible avec une suffisante présence sur place ;
- qu'il se force à suivre les péripéties du chantier, y compris en venant en rencontrer régulièrement les intervenants, de manière à ce que se tissent entre eux les relations de confiance sans lesquelles rien de plaisant ne pourrait se poursuivre dans l'intérêt du monument.