Tour Louis XIII

J'ai mis fin ce matin à ma recherche de solutions pour obtenir d'un jeune architecte du patrimoine, par ailleurs ingénieur thermicien, qu'il daigne s'occuper de la relation avec le bureau d'études "Bee +" et avec l'ADEME.

Par voie de conséquence, je rendrai visite mercredi matin à Gregory VANNOBEL, de "Bee +", dans ses locaux près de Rennes afin de définir la poursuite de sa mission.

La veille, Arnaud PAQUIN sera passé à la Chaslerie. En liaison avec Xavier MEYER, nous évoquerons les tâches que je souhaiterais lui confier, y compris d'être à mes côtés le correspondant de "Bee +" pour que nous puissions tirer le meilleur parti du travail de ce bureau d'études.
La réunion cette après-midi avec Arnaud PAQUIN et en présence de Xavier MEYER s'est très bien passée.

J'ai signé le contrat de maîtrise d’œuvre de la restauration des menuiseries extérieures des bâtiments sur cour. La restauration des "poutres pourries" fait partie des priorités, il est prévu qu'elle soit effectuée dans le cadre de la "tranche A" destinée à se substituer aux "tranches 1 et 2" antérieures. Cette "tranche A" devrait être achevée pour le 1er novembre 2022.
Une "tranche B" suivrait dans les meilleurs délais, couvrant toutes les autres menuiseries extérieures, y compris le remplacement des horribles "casts" par des lucarnes et la résorption de l'affreuse porte agricole de la façade Ouest du bâtiment Ouest. Normalement, c'est mon aîné qui devrait assurer la maîtrise d'ouvrage de cette "tranche B" qui sera présentée sans retard aux entités publiques subventionneuses.

Une étude préalable permettra de concrétiser l'accord de toutes les parties concernées sur les principes de la restauration intérieure du logis et de l'aile Ouest.
En marge de cette étude préalable, Arnaud PAQUIN se coordonnera avec le bureau d'études "Bee +" pour résoudre toutes les problématiques des fluides, y compris internet et y compris les relations avec l'ADEME, entité subventionneuse qu'il faudra convaincre, et avec le service régional d'archéologie qui s'est trouvé mis dans la boucle.

Pour la cave, il n'y aura pas d'étude préalable et on passera directement aux travaux, en continuité avec le permis de construire obtenu il y a une trentaine d'années par Nicolas GAUTIER. Les questions d'isolation thermique feront l'objet d'un grand soin, tant sur les murs que dans les combles, avec l'espoir de convaincre l'ADEME de leur qualité subventionnable (La SVAADE devant donc être leur maître d'ouvrage délégué). Le principe de vitraux en losange sera appliqué à toutes les ouvertures mais un double vitrage intérieur sera ajouté. A l'étage, les pannes de onze mètres de longueur (ce qui a paru remarquable à Arnaud PAQUIN) ne seront pas touchées et resteront visibles malgré l'isolation, de même que les croix de Saint-André de la charpente mais contrairement aux chevrons. Il n'y aura plus, à l'étage, que deux pièces principales, vastes, la plus à l'Est pouvant être éclairée par des chatières. Il est possible que la cave dispose d'une chaudière indépendante tout en recourant à l'aquathermie.
L'aménagement intérieur de ce bâtiment bénéficiera d'une nette priorité de ma part puisqu'il me permettra de m'y replier pour, je l'espère, le reste de ma vie, après avoir transmis à mon aîné, dans les meilleures conditions pour lui, l'ensemble des bâtiments sur cour.
Ainsi conçus, les travaux sur la cave sont considérés comme simples et relativement peu coûteux à réaliser.

Il en ira différemment pour la ferme, destinée à servir de résidence d'artistes (la cave aussi d'ailleurs mais, pour celle-ci, à titre subsidiaire).
A première vue, Arnaud PAQUIN préfère redonner à ce bâtiment son aspect initial de longère. Les lucarnes et houteaux actuels seront remplacés par des ouvertures mieux dessinées. La grande porte double de grange devrait être conservée, alors que le permis de construire obtenu par Lucyna GAUTIER la faisait sauter.
Ces problématiques de la ferme seront éclairées par une étude préalable "ad-hoc".

J'ai signalé le projet de pilastres en haut de l'avenue historique. Arnaud PAQUIN trouve le modèle envisagé très beau et parfaitement adapté à l'endroit.

J'ai communiqué à Arnaud PAQUIN de nombreux plans et documents pertinents. Il envisage de vérifier des cotes au laser.
Il reviendra à la Chaslerie dans deux semaines.

Voici une affaire qui semble enfin bien partie. Espérons que la "conjoncture" (appelons cela ainsi) ne la freinera pas.
En tout cas, de notre côté, nous comptons pousser les feux.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 8 mars 2022 18:26
À : Hugues HOURDIN ; Jean-Aimable LENEGRE ; Jean THUAUDET ; C.F. ; T.F.
Cc : Xavier MEYER ; Jean LOUCHET
Objet : SVAADE : M. PAQUIN, concert PSE, réunion du bureau

Pour info.

La réunion avec M. PAQUIN, architecte du patrimoine, à laquelle j'avais convié Xavier MEYER, s'est en effet très bien passée. Vous en trouverez le compte rendu sur le site favori.
Il reviendra dans deux semaines.

Comme l'indique Xavier MEYER, Jean LOUCHET m'a donné l'accord du groupe "Les resjouissances baroques" pour intervenir (...) le 7 mai prochain à la Chaslerie, "dans l'intérêt de PSE". Il va falloir qu'on se coordonne avec Jacques BROCHARD sur les questions de publicité, de billetterie et de tarif.

La réunion du bureau de La SVAADE que Xavier évoque également pourrait, avec l'accord de Hugues HOURDIN, avoir lieu au tout début d'avril pour régler divers points en suspens :
- liste des membres de l'association et des prospects ;
- tarifs des concerts 2022 (discounts pour achat de plusieurs billets, pour les donateurs, etc)
- publicité des concerts et billetterie,
- contrats des artistes,
- qui se dévoue pour suivre le stage d'"organisateur de spectacles" ?
- signature de la 2ème version du bail au bénéfice de La SVAADE
etc

Amicalement,

PPF

___________________________________________________________________________________

De : Xavier MEYER
Envoyé : mardi 8 mars 2022 17:50
À : penadomf@msn.com <penadomf@msn.com>
Objet : M. PAQUIN

Cher Pierre-Paul

J'ai trouvé cette rencontre avec Monsieur PAQUIN très intéressante et je formule le souhait qu'elle porte les fruits que vous attendez pour l'avancement du chantier. Il m'a semblé vouloir s'intéresser, avoir des connaissances et compétences indubitables, sans compter qu'il a déjà une connaissance du monument.
De plus, je trouve que cela fonctionne plutôt bien avec vous.
Je vous remercie donc pour cette rencontre et pour le déjeuner.
Dès que vous aurez des dates pour la prochaine réunion du bureau, dites-le moi pour que puisse vérifier si je peux être libre.
Pour le concert PSE du 7 mai, je ne serai malheureusement pas à Domfront.

Bien cordialement.

Xavier MEYER

(Fin de citation)
La séance de travail d'hier après-midi a réuni Arnaud PAQUIN, architecte du patrimoine, Grégory VANNOBEL et son collègue Vincent ELIE, du bureau d'études "Bee +", Xavier MEYER, vice-président de La SVAADE, Carole et, bien entendu, Guguss-chien-de-chantier et moi. Elle a duré cinq heures et s'est déroulée dans un excellent climat.

J'ai commencé par signer le contrat relatif à la mission complémentaire confiée à "Bee +", étendant leur mission initiale à la ferme et la poussant jusqu'à la conception des installations des "missions fluides" (y compris les "courants faibles", c'est-à-dire le téléphone et la connexion à internet) et, même, à l'"assistance à la sélection des entreprises - lots fluides". J'ai en revanche laissé de côté, à ce stade du moins, l'"assistance au suivi de chantier - lots fluides" et la "mission de suivi énergétique de l'installation pendant une durée de trois ans".

Il est de fait que mon incapacité financière à engager des travaux importants sur les bâtiments sur cour et le doute qui persiste, malgré tous mes efforts, sur l'identité du prochain propriétaire de la Chaslerie ne facilitent guère la tâche des experts dont je m'entoure et rémunère les services. En effet, si La SVAADE et moi avons désormais les idées claires sur l'usage qui sera fait à terme de la cave ("maison du gardien", ainsi qu'il était prévu sur le permis de construire obtenu il y a trente ans par Nicolas GAUTIER) et de la ferme ("résidence d'artistes"), un certain flou demeure, à propos des bâtiments sur cour, sur l'usage qui sera fait de la "pièce dévastée" (au premier étage du logis ; Arnaud PAQUIN recommande de ne pas cloisonner ce volume, ce qui serait également ma préconisation à mon successeur, quel qu'il soit) et sur le futur statut, en termes de "réglementation ERP", de la grande salle au premier étage des écuries (Arnaud PAQUIN insiste sur l'implantation d'un ascenseur et de sorties de secours, tant à cet étage que dans la grande salle du rez-de-chaussée de ce bâtiment). En tout état de cause, Arnaud PAQUIN devra communiquer à "Bee +", afin de leur permettre de travailler utilement, des plans suffisamment détaillés et explicites quant aux prochaines affectations de l'ensemble des bâtiments d'habitation (bâtiments sur cour, cave et ferme). Je rappelle ici que l'élaboration de tels plans fait partie des missions confiées à Arnaud PAQUIN, notamment celles relatives aux "études préalables" à mener, d'une part, sur l'aménagement intérieur des bâtiments sur cour et, d'autre part, sur la ferme (y compris les extérieurs de celle-ci). A propos de ces deux missions-ci, Arnaud PAQUIN ne m'a pas encore communiqué ses projets de contrat mais il a déjà beaucoup travaillé et je sais que ces dossiers sont, en sa personne, en d'excellentes mains.

Une visite des différents bâtiments de la Chaslerie a notamment permis :
- dans la chapelle, de reconnaître l'ampleur des dégâts causés aux peintures murales et aux enduits par l'humidité et l'absence de ventilation de la pièce ; Arnaud PAQUIN devra définir des solutions et préparer les demandes d'autorisation correspondantes ;
- dans la cave, de réfléchir à la forme du futur escalier et de repenser les cloisons prévues à l'étage ainsi que les questions d'isolation thermique ou du mode de chauffage. Ainsi, l'escalier comporterait, selon les premières idées d'Arnaud PAQUIN sur le terrain, un virage à 90° à gauche au départ et - idée nouvelle - un virage à 180 ° à droite au sommet ; en d'autres termes, il ne voit pas comment réduire la trémie si, comme souhaité, on désire un escalier "confortable" quant à sa pente. Pour ce qui concerne les cloisons de l'étage, Arnaud PAQUIN a émis plein d'idées inédites et astucieuses que je n'explicite pas ici mais dont il fournira rapidement les plans afin de ne pas freiner cette partie du chantier (sur laquelle je souhaite qu'Igor et M. BOISANFRAY interviennent rapidement) ; comme je m'en doutais, la pose des cloisons précèdera l'installation du circuit de chauffage par le sol. Enfin, s'agissant de l'isolation, son idée serait de remplacer les portes extérieures par de nouveaux modèles, ceux-ci étanches ; j'ai suggéré que deux de ces trois portes soient réutilisées pour occulter les sorties de secours à créer, aux deux niveaux des écuries, entre ces dernières et la tour Louis XIII ; Arnaud PAQUIN a estimé que c'est là une bonne idée ; en ce qui concerne l'isolation intérieure des murs, il est probable qu'il faudra commencer par faire tomber l'enduit à la chaux, au minimum sur le mur Nord où l'isolation efficace à installer réduirait trop la largeur du passage si l'on faisait l'économie de ce préalable. En ce qui concerne le mode de chauffage de la cave, "Bee +" juge possible de bénéficier du captage en place à côté de la charretterie mais recommande que la cave dispose d'une chaudière autonome, soit par aquathermie (ce qui supposerait la mise en place d'une servitude juridique en lien avec les bâtiments sur cour), soit par aérothermie ; dans les deux cas, la nouvelle chaudière serait installée dans l'appentis de la cave.

Aidé d'un engin au laser très performant (du même type que celui employé dernièrement à la Chaslerie par le géomètre "Géomat"), Arnaud PAQUIN a relevé en grand détail les dimensions intérieures et extérieures de la cave et de la ferme.

Voici, pour terminer ce message, les quelques photos que j'ai prises de cette après-midi de travail :

22 mars 2022.

22 mars 2022.

22 mars 2022.

22 mars 2022.

22 mars 2022.



P.S. (du 23 mars 2022 à 7 heures) : Au cours de cette réunion et de la visite des lieux, j'ai montré à "Bee +" les arrivées générales de l'eau et de l'électricité, aussi bien sur les bâtiments sur cour que sur la ferme. Dans le logis et le bâtiment Ouest, j'ai montré les anciennes tuyauteries et les réservations existantes pour les futures. Idem dans la cave. Dans la ferme, je n'ai rien eu à montrer car, à part le circuit d'assainissement des eaux usées, tout est à faire en la matière.

Surtout, j'ai rappelé à mes interlocuteurs qu'ils trouveront sur le site favori toutes photos utiles sur les réservations qui ont été faites, notamment (1) sous le dallage de l'entrée du logis, (2) sous le dallage du rez-de-chaussée de la tour Louis XIII et (3) sous la porte située entre la cour et l'arrière-cour.

Au cas où ils ne retrouveraient pas ces photos (dont les principales doivent être accessibles sous l'onglet "Vie du site/Florilège des travaux extraordinaires"), je les aiderais à les débusquer. Si nécessaire, j'"exhumerais" des photos reléguées aux pages "Privé" quand La SVAADE a été saisie, à mon encontre et à celle du site favori, d'un prurit de censure par bien-pensance qui, jusque là, était la spécialité quasi-exclusive de Carole.

P.S. 2 (le même jour à 18 heures) : Quant à la troisième porte extérieure de la cave, elle pourrait à mon avis être réutilisée pour occulter le passage entre l'arrière-cuisine (du bâtiment Nord) et l'arrière-cour. Idée à soumettre à mon "Richard BURTON" favori.
Excellente nouvelle de bon matin : alors qu'il me raccompagnait au manoir favori, le mécanicien du garage Renault de Domfront m'a fait remarquer que les ouvriers sont à l’œuvre pour installer la fibre à La Haute Chapelle.

18 mai 2022.


Bernard DAVY, maire-adjoint de Domfront immédiatement interrogé, m'informe que la desserte sera opérationnelle sans que j'aie besoin de me manifester. Il me dit que c'est la décision du conseil départemental.

Grand merci aux élus !

Voici qui devrait simplifier grandement la mission du bureau d'études "Bee +" !

Quand je pense que les voyous de l'agence "Orange" la plus proche, tout juste bons à me racketter et à me planter comme l'on sait, n'ont jamais été fichus de m'informer...
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 25 Mai 2022
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administration - Logis - Tour Louis XIII - Aile "de la belle-mère" - Cave
0
Réunion de chantier en fin d'après-midi avec Arnaud PAQUIN mais en l'absence de Xavier MEYER, retenu.

Carole a fait part de ses remarques sur l'aménagement des salles d'eau dans la cave.

J'ai demandé un nouveau dessin de la porte entre l'arrière-cuisine et l'arrière-cour, de manière à ce qu'elle ouvre vers l'extérieur.

Si je comprends bien, il convient que l'on puisse rapidement :
- présenter à la D.R.A.C. ce que serait le contenu de la nouvelle "tranche A" (à substituer aux "tranches 1 et 2" précédentes),
- lui soumettre pour autorisation un nouveau dossier de restauration des menuiseries extérieures du logis,
- lui présenter nos ambitions pour l'aménagement intérieur de l'aile Ouest, préalable à la fourniture d'un projet de restauration des menuiseries extérieures de cette aile,
- agir de même, si nécessaire, pour l'aménagement intérieur de la cave et de la ferme et pour les extérieurs de la cave.

Bref, tout ceci est bien compliqué et lourd à préciser, même si les idées sont claires dans les grandes lignes.

J'ai également réclamé des chiffrages de travaux envisagés. Ils me sont indispensables pour solliciter des subventions de l'Etat, de la région et du département.

La prochaine réunion de chantier devrait avoir lieu mardi dans douze jours.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 30 mai 2022 15:45
À : Grégory Vannobel Bee+ <gregory@beeplus.fr>
Cc : arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com> <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>; Xavier MEYER ; C. F. ; T. F.
Objet : Re: Manoir La Chaslerie

Bonjour !
Pas encore mais je sais qu'il y travaille.
Cordialement,
PPF

Envoyé de mon Galaxy A32 5G Orange
Obtenir Outlook pour Android

_____________________________________________________________________________________________________

From: Grégory Vannobel Bee+ <gregory@beeplus.fr>
Sent: Monday, May 30, 2022 3:41:56 PM
To: Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Subject: Manoir La Chaslerie

Bonjour M. Fourcade,

Je viens aux nouvelles concernant la disponibilité des plans par l'architecte.
Avez-vous une date de rendu ?

Cordialement,

Grégory Vannobel
Dirigeant
06 37 98 62 69
gregory@beeplus.fr

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Jean-Louis CHARON
Envoyé : lundi 13 juin 2022 14:34
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : C. F. ; B. C. ; M. I.
Objet : Re: Un grand merci !

Merci Pierre-Paul de tes encouragements.

Tout ton travail de rénovation exigeante et d’animation culturelle à La Chaslerie méritent les mêmes éloges! Nous reviendrons dès que possible avec grand plaisir, mais pas le 26 juin (...).

En ce qui concerne les artisans, (...), en copie, Secrétaire Générale du Château, se fera un plaisir de t’indiquer comment et avec quels architectes et fournisseurs nous avons travaillé.

Merci encore de votre visite et à très bientôt.

Amitiés,

JLC.

Envoyé de mon iPhone

______________________________________________________________________________________

> Le 13 juin 2022 à 07:31, Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com> a écrit :
>
> Chers camarades,
>
> Votre travail à Médavy est admirable à tous égards et, mieux que tout à mes yeux, vous savez faire partager votre joie devant toutes ces splendeurs. Quel accomplissement !
>
> Il y aurait là pour moi beaucoup à apprendre de votre expérience, à commencer par les noms de quelques fournisseurs ou artisans, par exemple, le charpentier et l'escaliéteur de la tour, ou même les fabricants des matériels de chauffage (radiateurs de la tour) ou de cuisine ou de salles d'eau...
>
> J'espère vivement que vous pourrez revenir bientôt à la Chaslerie (26 juin, concert de piano ? ou autre occasion).
>
> Très cordialement,
>
> PPF
> 06 12 96 01 34

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 29 juin 2022 09:12
À : Leroy-Tullie Jean-Paul
Cc : Fondation du Patrimoine ; Hugues HOURDIN ; Xavier MEYER ; ROCHAS Philippe ; arnaudpaquin architecte ; Fourcade Thibaud ; BERGER Jérôme ; Arnaud Tiercelin
Objet : RE: Chaslerie - "Fondation du patrimoine associée à Airbnb"

Cher Jean-Paul,

Merci pour ce message.

De notoriété publique, le château de Bourgon est protégé et nullement visible de la rue.
Je vous suggère plutôt de vérifier pour quelles raisons, manifestement autres, ce château a retenu l'attention bienveillante de vos collègues de la Fondation du patrimoine dans le département voisin de la Mayenne.

Quant à la mission BERN, dont la puissance de la mobilisation de fonds qu'elle permet ne fait aucun doute, "La SVAADE" a estimé, après l'échec non motivé de sa candidature récente à un petit prix de la fondation BERN susceptible de reconnaître la qualité de ses animations culturelles, qu'elle n'a aucune chance de voir sa candidature ni celle de la Chaslerie prospérer auprès d'elle. Après 31 ans de travaux de restauration du monument menés par les propriétaires, il nous semble en effet que les extérieurs de la Chaslerie ne présentent plus l'état de décrépitude favorisant la couverture médiatique, intense, propre à cette orientation particulière de l'action des pouvoirs publics.
En tout état de cause, le "tour" de l'Orne vient de passer au guichet le plus généreux de cette "mission", de sorte que l'on peut craindre que, au moins pour les cinq ans à venir, il nous demeure fermé.
Si toutefois vous aviez d'autres informations, nous serions évidemment heureux d'en prendre connaissance.

Plus généralement et en l'absence hélas confirmée du moindre relais familial utile, nous demeurons dans l'immédiat à la recherche de mécènes pour nous aider dans le financement des travaux à venir à la Chaslerie.
Tous conseils à ce sujet, désormais tout à fait critique pour nous, nous seraient des plus utiles.

Cordialement,

PPF

________________________________________________________________________________

De : Leroy-Tullie Jean-Paul
Envoyé : mercredi 29 juin 2022 08:17
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : Fondation du Patrimoine
Objet : Travaux La Chaslerie

Bonjour,
>
> Suite à votre demande prospective d’aide potentielle de la Fondation du Patrimoine pour le changement des huisseries de l’aile droite de vos bâtiments.
> Il me paraît nécessaire que vous constituiez un dossier complet relatif à votre projet patrimonial.

En ce qui concerne le Label de la Fondation du Patrimoine, je vous en rappelle les principes d’attribution que vous connaissez, il s’applique dans le cas suivant :
- visible de la rue
- pour les parties non classées MH
Intervention limitée de la Fondation au regard des sommes que vous citées.

> Afin de bien vous orienter prenez contact avec les propriétaires du château de Bourgon pour constituer et documenter à bon escient votre dossier et de l’adapter à votre démarche patrimoniale de laChaslerie, chaque dossier étant unique.
Nous serons alors en mesure de déterminer éventuellement l’approche la mieux adaptée à votre projet définitif .
Il me semble que vous avez abandonné l’idée de concourir pour la mission Bern qui est un levier puissant de mobilisation de fond.
> Je suis en déplacement actuellement et je n’ai pas accès à l’ensemble des documents de travail de la Fondation, je reprendrais donc contact avec vous début juillet à mon retour. »
> Cordialement,
> Jean-Paul,
>
> Envoyé de mon iPhone

________________________________________________________________________________


De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 23 juin 2022 21:09
À : Leroy-Tullie jean paul
Cc : Claude Trianon ; Hugues HOURDIN ; Xavier MEYER
Objet : Chaslerie - "Fondation du patrimoine associée à Airbnb"

Cher Jean-Paul,

Des fenêtres à changer, nous n'en manquons pas à la Chaslerie. Une demande d'autorisation a été dernièrement transmise à la DRAC. Le budget va m'en être prochainement précisé par l'architecte du patrimoine maître d'œuvre ; pour le seul logis (bâtiment principal, à droite de la cour), il devrait y en avoir pour plusieurs centaines de milliers d'euros.

Pensez-vous que la Fondation du patrimoine pourrait nous aider comme elle le fait au château de Bourgon en Mayenne, pour une dizaine de fenêtres à changer ?

A la Chaslerie, il y a en effet, pour le seul logis, plus de vingt fenêtres à changer, plus deux portes, plus une dizaine de fermetures de meurtrières. Et il y en aura à peu près autant, dans un second temps, pour l'aile Ouest.

C'est dire à quel point cette aide nous serait utile et paraîtrait justifiée.

Je me tiens à votre disposition, en liaison avec le bureau de La SVAADE, pour répondre à vos questions en vue de vous présenter plus complètement ce dossier.

Bien cordialement,

PPF

________________________________________________________________________________

De : Isabelle Ducatillon <chateaudebourgon@gmail.com>
Envoyé : jeudi 23 juin 2022 17:24
À : penadomf@msn.com <penadomf@msn.com>
Objet : Programme mis à jour du 26 Juin à Décembre 2022

Une excellente nouvelle !!
La Fondation du Patrimoine associée à Airbnb vient d'allouer un prix de 20 000 € pour la présentation du projet de remplacer une dizaine de fenêtres au château de Bourgon (...)

(Fin de citation)
Mon interlocuteur à la Région me dit qu'il est trop tard pour présenter un dossier de demande de subvention avant les vacances d'été. Il faudra en outre remplir des formulaires sur une "plateforme de dématérialisation" dont sa collaboratrice me transmettra le lien quand elle rentrera de congé.

Arnaud PAQUIN reviendra au manoir favori le 18 ou le 20 juillet prochain. Son niveau à laser lui permettra de préparer des plans très précis des bâtiments sur cour, préalables utiles au bureau d'études "Bee +".

Malgré des difficultés diverses et les casse-tête administratifs, on essaye donc d'avancer en bon ordre.
En codicille à la facture qu'il m'a apportée ce matin, voici ce que note Julien LEMAIRE :

Malheureusement, il ne serait pas disponible pour intervenir avant l'année prochaine...

Par ailleurs, voici les coordonnées du copain qu'il me recommande pour poser un faux-plafond, dans la première partie de l'arrière-cuisine pour commencer :

Igor a pris quelques jours de congé pour recevoir sa famille, venue de Roumanie.

Arnaud PAQUIN repousse au 26 juillet prochain son rendez-vous au manoir favori.

Autant dire que, par ici, les prochaines journées devraient être on ne peut plus calmes.
Comme il l'a encore démontré hier, Arnaud PAQUIN écoute ce que je lui dis et analyse finement les particularités du monument que je lui signale. Il est donc à même de préparer des documents que je pourrais signer sans réserves, tant ses contributions me paraissent susceptibles d'être dignes du label "qualité FOURCADE".

Pour autant, le principal problème pratique que nous rencontrons est celui des délais de préparation de ces documents. Ceci n'est pas une critique de ma part car je comprends bien qu'Arnaud PAQUIN a en portefeuille de magnifiques monuments, d'une autre taille que la Chaslerie, de sorte qu'il doit partager son temps au mieux possible entre ses divers clients, ce qui ne doit pas être aisé.

Tout ceci pour dire que je suis alléché par les premières contributions, encore partielles à mes yeux, d'Arnaud PAQUIN mais tiraillé par le souhait de pouvoir fournir en temps utile aux entités subventionneuses les dossiers qu'elles me réclament pour réamorcer la pompe. A ce sujet, je crains que les sources ne se tarissent, tant je vois poindre tous les périls de l'heure, à commencer par une récession ravageuse due à l'aveuglement (au mieux) de nos dirigeants, par exemple en matière de politique énergétique.

Donc, d'un côté, j'aimerais pouvoir dès que possible obtenir d'Arnaud PAQUIN un dossier complet et de "qualité FOURCADE" sur l'ensemble du programme de travaux envisagés en liaison avec "La SVAADE". Mais je sais que ce sera délicat. Et de l'autre, j'ai le souci de ne pas laisser une nouvelle fois passer le tour de la Chaslerie lors des distributions de la manne publique.

Bref, que faut-il que je fasse ? Me cramponner à mon désir de pouvoir présenter un projet global suffisamment détaillé ? Ou bien, en rabattre dans mes ambitions méthodologiques, donc mettre dans les tuyaux un premier dossier, partiel et incomplet, qui m'obligerait à repasser plusieurs fois aux guichets pour solliciter les mêmes interlocuteurs, de façon itérative donc usante pour eux ?