Tour Louis XIII

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : jeudi 5 août 2021 18:17
À : (...)@wanadoo.fr
Cc : Hugues Hourdin ; Jacques Meyer ; C. F. ; T. F. ; W.F.
Objet : Chantier de la Chaslerie - Prise de contact

Monsieur,

Pour faire suite à notre échange téléphonique de ce matin, je vous confirme que :

- Mme (...), architecte du patrimoine, a démissionné de son rôle de maître d'œuvre auprès de moi, maître d'ouvrage à ce jour ;
- la SVAADE ("Association pour la promotion et la défense du spectacle vivant et de l'artisanat d'art dans le Domfrontais et ses environs") va, sur convocation de son président, M. Hugues HOURDIN, Conseiller d'Etat honoraire, se réunir en A.G. le 17 août prochain à 17 h 30 à la Chaslerie ; à son ordre du jour sont notamment inscrits, d'une part, l'extension du chantier dont cette association serait désormais en charge de la maîtrise d'ouvrage et, d'autre part, le recrutement d'un architecte du patrimoine pour assurer la maîtrise d'œuvre correspondante.

Bien que je ne fasse plus partie du bureau de la SVAADE (j'ai en effet démissionné de ma position de trésorier-fondateur), je me permets, avec l'accord de son président, de vous contacter pour vous prier de préparer :

(1) dans les meilleurs délais, une estimation des travaux à réaliser sur le logis, la cave et la ferme de la Chaslerie ; nous disposons déjà d'une estimation pour l'aile Ouest (pour environ 750 000 € T.T.C.) et nous aurions besoin, idéalement pour le 17, d'un travail comparable pour ces trois autres bâtiments ; s'agissant de la cave, nous disposons d'un devis du charpentier-couvreur (pour environ 50 000 € T.T.C., afin d'en améliorer l'isolation thermique) ;
(2) votre projet de contrat couvrant :
- pour les trois bâtiments cités (logis, cave, ferme) plus l'aile Ouest (le bâtiment Nord restant en revanche sous ma maîtrise d'ouvrage) :
- dans un premier temps : la demande d'autorisations relative aux travaux prévus dans la tranche 1 régionale (sur la base d'une réunion tenue le 12 juillet dernier avec des élus, la SVAADE a écrit au président de la Région Normandie pour solliciter une aide d'environ 80 000 € pour une première tranche de travaux d'environ 300 000 €) ;
- dans un premier temps (bis) : la régularisation des travaux faits par moi sans autorisation et l'obtention des autorisations nécessaires pour l'ensemble du programme considéré, tous bâtiments confondus, y compris le relais de Mme (...) dans les relations avec le bureau d'études "Bee +" et y compris tous les fluides, notamment internet ;
- dans une troisième temps, le suivi du chantier dans l'ordre où les tranches seraient définies ; vous pouvez d'ores et déjà vous tenir prêt à assumer ce rôle pour les tranches 1 et 2 des menuiseries extérieures du logis (tranches pour lesquelles, pour des raisons administratives, je continuerai à être le maître d'ouvrage) et pour la tranche 1 régionale.

Quant à l'ordre dans lequel il nous sera possible d'avancer dans ce chantier, il devra tenir compte notamment des considérations suivantes (qui, à mes yeux, sont de simple bon sens) :

- la porte entre l'arrière-cuisine et l'arrière-cour est absolument prioritaire (...) ;
- la logique paraît commander de traiter la "problématique des poutres pourries" au 1er étage Nord du logis avant tout autre travail dans cette moitié Nord ;
- au 1er étage Nord, le remplacement de la "cheminée de Mebzon" par celle de la "Julinière" et la restauration du haut de l'intérieur du conduit de cheminée correspondant, avant de traiter le reste du plancher et du plafond de cette pièce ;
- l'installation (dès que la poutraison et le solivage auront été installés après recalibrage approprié) des circuits de chauffage par le sol, au moins dans la moitié Nord du logis et les étages du colombier, avant tout travail dans ces pièces autre que ci-dessus énoncé ; pour ce qui concerne les volumes voués à être rendus de nouveau habitables (excluant ainsi les futures salles de spectacle et ce qui va avec), ceux-ci auraient la priorité sur les autres (le cas de la ferme étant à part puisque bénéficiant, grâce à mon cadet, d'un mode de financement significativement autonome) ;
- l'installation de l'"escalier-en-facteur-commun" dans l'aile Ouest avant les travaux dans cette aile autres que ceux des étages du colombier ;
- la restauration des enduits de la cage d'escalier du logis une fois seulement que les menuiseries des ouvertures extérieures et les radiateurs de ce volume auront été scellés ;
- l'optimisation des taux de subvention (ce qui, s'agissant des subventions départementales, obligera à certains fractionnements des tranches subventionnables) ;
- la définition, avec l'ADEME, d'un mode d'isolation thermique permettant d'optimiser leurs subventions, compte tenu des autres contraintes évidentes.

Dans ce programme, il est probable que seront traités en dernier lieu les volumes intérieurs de la moitié Sud du logis (salon "pseudo-IIIème République-pseudo-style Louis XV" au rez-de-chaussée, "salle dévastée" au 1er étage, et les deux pièces de la tour Sud-Ouest attenante).

Pour accéder à toute la documentation, je demeure bien entendu à votre disposition et vais sans doute vous envoyer une série de courriels complémentaires, plus, à coup sûr et par la poste, une clé USB. En plus de ceci, je ne saurais trop vous recommander l'usage du moteur de recherche du site de la Chaslerie (par exemple en y entrant des mots-clés comme Mebzon ou Julinière).

Je suis conscient que tout cela est complexe et suis à votre disposition pour clarifier en tant que de besoin.

Vous voudrez bien m'indiquer si cela vous gêne que votre nom apparaisse sur mon site (...). Outre Hugues HOURDIN, président de la SVAADE, j'ai mis en copie de ce courriel Jacques MEYER, futur trésorier, mon épouse et mes deux fils, (...) (43 ans) et (...) (39).

A titre personnel, je me réjouis de nos premiers échanges et ne doute pas que vous êtes doté de la compétence, du bon sens et de la réactivité des plus utiles dans de tels dossiers.

Cordialement,

PPF

(Fin de citation)
Dès sa une, "Le Publicateur Libre" nous fait beaucoup d'honneur cette semaine :


J'ai signalé à Nathalie GUERIN la coquille en fin d'article : l'A.G. de la SVAADE est convoquée pour le mardi 17 août prochain (et non le lendemain), à 17 h 30 au manoir favori. Elle me dit qu'elle va corriger sur les versions en ligne du journal, y compris sa page "Facebook".

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 13 août 2021 16:11
À : (...)@culture.gouv.fr>
Cc : Hugues Hourdin
Objet : Manoir de la Chaslerie (Orne) et SVAADE

Monsieur,

(...), avec qui je me suis longuement entretenu hier, notamment de la "mission BERN", m'a parlé de vous en termes élogieux. Bien que je n'aie pas le souvenir que nous nous soyons déjà rencontrés, même si j'ai lu votre nom dans un courriel récent, je me permets de vous écrire.

Sachez que je serais heureux de vous faire découvrir la Chaslerie quand vous le souhaiterez. Depuis plus de trente ans, je restaure ce manoir qui était dans un triste état quand mon épouse et moi l'avons acheté. J'aurai 70 ans dans quelques semaines et j'ai souhaité commencer à préparer ma succession dans l'intérêt du monument, notamment en aidant à y développer, sous la bannière de la SVAADE (statuts joints) qui a déjà montré son dynamisme, des animations culturelles de qualité (résidences d'artistes incluses) qui soient essentiellement gratuites pour le public.

La SVAADE, dans le cadre d'un bail à long terme en cours de finalisation, devrait me relayer comme principal maître d'ouvrage des travaux de restauration de cet ensemble manorial, de manière à y disposer de locaux appropriés pour ses activités.

Sachez que la SVAADE se réunira en assemblée générale mardi 17 août prochain à 17 h 30 au manoir, avec l'ordre du jour suivant :

1 - Rapport moral.
2 - Rapport financier.
3 - A titre extraordinaire : déménagement du siège de l'association vers la maison des associations à Domfront-en-Poiraie.
4 - Changement de trésorier à la suite de la démission de M. Pierre-Paul FOURCADE, trésorier-fondateur.
5 - Nomination d'un (ou de deux) secrétaire(s), membre(s) du bureau.
6 - Prospections en cours pour de prochaines animations. Projet de résidences d'artistes.
7 - Mise en dépôt chez un adhérent du tableau acheté par la SVAADE.
8 - Actions tendant à développer la notoriété de la SVAADE.
9 - Projet de bail à long terme à conclure avec les propriétaires du manoir de la Chaslerie.
10 - Etat du chantier de restauration de la Chaslerie. Programme de travaux envisagé par la SVAADE en relais des propriétaires. Extension et phasage des travaux à venir.
11 - Architecte du patrimoine à mandater par la SVAADE, maître d'ouvrage.
12 - Relations avec la D.R.A.C. (conservation régionale du patrimoine et service régional d'archéologie).
13 - Recherche de financements pour les spectacles (subventions, dons et mécénat).
14 - Recherche de financements pour les travaux (subventions, dons et mécénat).
15 - Décision de préparer un dossier pour la "Mission BERN".
16 - Questions diverses.


S'agissant du point 12 de l'ordre du jour, il s'agira pour moi d'exposer comment je compte régulariser les dossiers de travaux menés sans autorisation et finir les travaux subventionnés dont je suis le maître d'ouvrage, deux responsabilités que j'entends bien assumer dans les meilleurs délais, le cas échéant avec l'aide de la SVAADE.

Si vous avez la possibilité d'assister à cette A.G., vous ou l'un de vos collègues, je pense me faire l'interprète d'Hugues HOURDIN, Conseiller d'Etat honoraire, président de la SVAADE, en vous écrivant que vous êtes évidemment les bienvenus.

Je vous informe que Madame la sous-préfète d'Argentan (compétente territorialement pour la partie de l'Orne où est implantée la Chaslerie), viendra au manoir mercredi 18 août à 10 heures pour découvrir le monument et la SVAADE et nous rencontrer, le président de la SVAADE et moi. Nous avons en effet souhaité lui faire part de l'état des lieux et, surtout, de nos ambitions qui sont grandes pour ce monument et son animation.

Nous comptons entreprendre la même démarche, de concert, auprès de Madame la directrice régionale des affaires culturelles.

Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.

Pierre-Paul FOURCADE
06 12 96 01 34

______________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : samedi 7 août 2021 16:17
À : (...)@gmail.com>
Objet : Mission BERN, bail, mécénat, programme Leader etc

Madame, Monsieur,

Notre amie Isabelle d'Harcourt m'a recommandé de vous contacter pour vous demander conseil sur les sujets en objet.

L'assemblée générale de l'association qui va désormais assurer la maîtrise d'ouvrage de la restauration de mon manoir de la Chaslerie se réunit le 17 août prochain pour traiter, entre autres, de ces sujets.

Dans cette perspective, je souhaiterais, si vous en avez le loisir, m'entretenir avec vous à leur propos. (...).

Je me tiens à votre disposition pour, à votre choix, soit échanger par courriel ou par téléphone, soit venir à (...) (dont je suis avec beaucoup d'intérêt la progression des travaux via "Facebook"), soit vous recevoir à la Chaslerie (www.chaslerie.fr).

Bien cordialement,

PPF
06 12 96 01 34

(Fin de citation)
La SVAADE est très diligente. Je reçois à l'instant, sous forme de projet, le document suivant :


Pour ma part, je n'ai pas de remarque. Ce texte me paraît permettre de procéder sans attendre aux formalités requises par les changements de siège et de trésorier.
Reçu hier, par téléphone, une convocation à me rendre lundi prochain à la D.R.A.C. de Caen pour rencontrer le conservateur régional des monuments historiques, flanqué de mon "officier traitant" et d'une autre personne que je ne pense pas avoir déjà croisée.

J'imagine que c'est pour faire le point des dossiers en cours à la suite de la démission de la dernière architecte du patrimoine et dans la perspective de l'intervention prochaine de la SVAADE. Depuis l'A.G. du 17 août dernier, la SVAADE a en effet été désignée pour être le nouveau maître d'ouvrage du chantier favori. Comme tel, elle est chargée de recruter un nouvel architecte du patrimoine (même si celui-ci pourrait, à titre secondaire, intervenir également comme mon maître d’œuvre pour les travaux dont je garderais la maîtrise d'ouvrage, travaux à définir dans le temps compte tenu de la réussite de la SVAADE que j'espère).

Ces dossiers en cours concernent selon moi :
- les tranches 1 et 2 de restauration des menuiseries extérieures du logis, travaux que je freinais pour deux raisons, d'une part - et, compte tenu de la limitation de mes moyens financiers, c'est important pour moi - parce que je demeure en avance sur le chantier dans ma problématique fiscale (du fait notamment de "déficits fonciers reportables"), d'autre part et surtout, parce que j'essayais de faire pression sur mon interlocutrice pour qu'elle traite enfin les questions qu'en ma qualité de maître d'ouvrage, je lui avais désignées comme prioritaires (mais "chante, fauvette" ; comme d'autres, elle préférait évidemment écrémer mon dossier en facturant des honoraires ne lui demandant guère de travail, ce qui explique par exemple que, depuis une douzaine d'années au moins, la question des "poutres pourries" n'a toujours pas été traitée) ;
- la consommation, enfin, d'un petit reliquat de subvention relatif à la restauration des enduits muraux de la cage d'escalier du logis ; à mes yeux, ce dossier a été mal emmanché dès le départ puisqu'il n'a pas été tenu compte de la nécessité, au préalable, de traiter la restauration des menuiseries extérieures de ladite cage (ceci fait partie de la "tranche 1") ni le scellement des radiateurs (lui-même conditionné par la problématique de l'aquathermie, donc, à ce stade des débats, du pavement de la cour).

Il est fort possible que, lors de cet entretien, mes interlocuteurs cherchent de nouveau à m'inviter à canaliser le programme de travaux en me concentrant sur la restauration intérieure du colombier et de la moitié Nord du logis, comme ils l'ont déjà fait il y a quelque chose comme dix-huit mois. Or, même si je perçois la part d'empathie que comporte une telle recommandation, je demeure rétif à de tels conseils car je considère que la question fait partie des prérogatives du maître d'ouvrage, seul responsable "in fine" du bon déroulement de l'ensemble des opérations et seul en capacité de gérer au mieux toutes les contraintes dont lui seul a une vue d'ensemble (et Dieu sait que ce ne sont pas les contraintes qui manquent dans une telle entreprise).


D'aucuns pourront me déclarer un peu raide dans mes positions. Mais pensez-vous qu'on puisse changer un homme âgé de bientôt 70 ans dans son comportement face au chantier de sa vie ?
(Début de citation)

De : (...)@culture.gouv.fr>
Envoyé : jeudi 26 août 2021 09:31
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : (...)@culture.gouv.fr> ; (...)@culture.gouv.fr> ;(...)@culture.gouv.fr> ; (...)@culture.gouv.fr>
Objet : RE: Réunion de lundi 30 août à, 16 heures.

Cher Monsieur,

Je vous remercie de ce retour . Nous maintenons donc notre entretien de lundi prochain 16 h en vous indiquant toutefois avoir un impératif à 17h. Une heure devrait suffire pour que vous nous brossiez la situation actuelle et nous faire part plus en détail de vos projets sur la Chaslerie.

Je vous communiquerai à cette occasion les contacts de notre collègue en charge du spectacle vivant et de l’animation .

Cordialement

(...)
Conservateur régional des monuments historiques
Direction régionale des affaires culturelles de Normandie
13 bis rue st Ouen 14052 Caen cedex4

_______________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 26 août 2021 08:54
À : (...)@culture.gouv.fr>
Cc :(...)@culture.gouv.fr>; (...)@culture.gouv.fr>; Hugues Hourdin ; (...)@culture.gouv.fr
Objet : RE: Réunion de lundi 30 août à, 16 heures.

Monsieur,

A dire vrai, la demande de rendez-vous auprès de Mme BOURA, datant du 23 juillet dernier, n'était pas formulée que par moi mais aussi par Hugues HOURDIN, Conseiller d'Etat honoraire et président de la SVAADE ("Association pour la promotion et la défense du spectacle vivant et de l'artisanat d'art dans le Domfrontais et ses environs").

Il s'agissait en effet d'évoquer le futur rôle de la SVAADE, y compris les projets de cette association en matière d'animations culturelles et de résidences d'artistes, sujets qui, en l'état de mon information, ne me semblaient pas de votre compétence directe. Ce sont des sujets pour lesquelles la SVAADE est d'ores et déjà en contact avec des entités dont Mme BOURA a à connaître, comme l'ensemble "Correspondances" de Sébastien DAUCE ou encore le "Préau de Vire", mais je crois me faire l'interprète de la SVAADE (dont j'ai démissionné du bureau lors de la dernière A.G., le 17 août) en confirmant que cette association serait intéressée par tous contacts lui permettant d'élargir ses perspectives en ces domaines.

Bien entendu, je ne vois que des avantages à évoquer avec vous la maîtrise d'ouvrage du chantier de restauration de la Chaslerie, du moins pour la partie qui relève de moi seul. A ce titre, la réunion de lundi prochain est sans doute opportune, ne serait-ce que parce qu'il y a eu divers événements de mon côté depuis notre dernière rencontre, à la Chaslerie il y environ dix-huit mois. Le moindre de ces événements n'est certainement pas le relais que la SVAADE devrait m'assurer en matière de maîtrise d'ouvrage pour une forte proportion, espérons-nous, du programme des travaux à venir, estimé à ce stade à 2 M€ dont les trois-quarts restent à trouver.

Donc, si vous le voulez bien, maintenons ce rendez-vous. D'ici là, je vais me concerter avec Hugues HOURDIN pour savoir ce qu'il m'autorisera à vous divulguer des projets de l'association en matière de travaux dont la SVAADE assurerait la maîtrise d'ouvrage à la Chaslerie.

Mais un autre rendez-vous serait nécessaire, me semble-t-il, celui-ci soit avec Mme BOURA, soit, si son secrétariat n'en trouve toujours pas le créneau dans son emploi du temps, avec ses collaborateurs en charge des questions d'animation culturelle et de spectacle vivant.

Cordialement,

PPF

______________________________________________________________________________________________

De :(...)@culture.gouv.fr>
Envoyé : jeudi 26 août 2021 08:16
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : (...)t@culture.gouv.fr>; (...)@culture.gouv.fr>
Objet : RE: Réunion de lundi 30 août à, 16 heures.

Bonjour Monsieur Fourcade

Il s’agit simplement de donner suite à la demande de rv que vous avez vous même formulée auprès de notre directrice pour évoquer l’avenir de la Chaslerie et que m’a fait suivre Mme Boura .

Je vous remercie de bien vouloir m’indiquer si vous confirmer ou non ce rendez vous .

Cordialement,

(...)

Conservateur régional des monuments historiques
Direction régionale des affaires culturelles de Normandie
13 bis rue st Ouen 14052 Caen cedex4


______________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 26 août 2021 00:04
À : (...)s@culture.gouv.fr>Cc : Hugues Hourdin
Objet : Réunion de lundi 30 août à, 16 heures.

Monsieur le conservateur régional,

Vous m'avez fait demander de me rendre lundi prochain dans vos bureaux de Caen pour vous rencontrer avec deux de vos collaborateurs.

Puis-je vous prier de me communiquer l'ordre du jour de cette réunion ?

Cordialement,

PPF

(Fin de citation)
Voilà. C'est signé :

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 27 août 2021 08:15
À : (...)@culture.gouv.fr>
Cc : (...)
Objet : RE: Réunion de lundi 30 août à 16 heures.

Merci.

PPF

______________________________________________________________________________________________

De : (...)@culture.gouv.fr>
Envoyé : vendredi 27 août 2021 08:14
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : (...)
Objet : RE: Réunion de lundi 30 août à 16 heures.

Bien noté .

Alors maintenons cette première rencontre de lundi .

Bonne journée.

(...)
Conservateur régional des monuments historiques
Direction régionale des affaires culturelles de Normandie
13 bis rue st Ouen 14052 Caen cedex4

______________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 27 août 2021 08:12
À : (...)@culture.gouv.fr>
Cc : (...)
Objet : RE: Réunion de lundi 30 août à 16 heures.

Monsieur le conservateur régional,

Merci.

Toutefois, si la rencontre ne peut être programmée avant trois semaines, maintenons, si vous le voulez bien, celle de lundi. Cela permettra de déblayer le terrain en vue d'une rencontre ultérieure à programmer. Et à la SVAADE d'avancer en attendant, sur le terrain des animations.

Cordialement,

PPF

______________________________________________________________________________________________

De : (...)@culture.gouv.fr>
Envoyé : vendredi 27 août 2021 07:50
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : (...)
Objet : RE: Réunion de lundi 30 août à 16 heures.

Monsieur Fourcade bonjour,

Très bien , je comprends votre position et cela ne me pose aucune difficulté.

je demande donc à M (...) de vous recontacter pour convenir d’un créneau qui vous convienne davantage mais qui ne pourra vraisemblablement être trouvé dans les semaines à venir, la rentrée s’avérant très chargée.

Cordialement,

(...)
Conservateur régional des monuments historiques
Direction régionale des affaires culturelles de Normandie
13 bis rue st Ouen 14052 Caen cedex4

______________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 27 août 2021 03:44
À : (...)@culture.gouv.fr>
Cc : (...)@culture.gouv.fr> ; (...)@culture.gouv.fr> ; (...)@culture.gouv.fr> ; (...)@culture.gouv.fr> ; Hugues Hourdin ; C. F. ; T. F. ; W. F.
Objet : RE: Réunion de lundi 30 août à 16 heures.

Monsieur le conservateur régional,

A la réflexion, je crains qu'une heure ne suffise pas pour me permettre de vous exposer la problématique qui est la mienne puis de dialoguer avec vous pour essayer de trouver des solutions. Cette problématique tient à ma situation financière, tendue à mon âge et dans ma situation et face aux travaux qui restent à entreprendre.

Certes, je peux préparer une note de synthèse, que je rédigerais ce vendredi à votre intention et sur laquelle nous pourrions nous appuyer lors du rendez-vous de lundi.

Mais peut-être, si cela vous est possible, le plus confortable et le plus raisonnable serait-il de trouver un autre créneau, celui-ci de deux bonnes heures, afin que la discussion puisse être aussi utile que possible ?

Cordialement,

PPF

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 27 août 2021 14:53
À : (...)@culture.gouv.fr>
Cc : (...)
Objet : RE: Réunion de lundi 30 août à 16 heures.

Monsieur le conservateur régional,

Comme convenu, je vous prie de trouver ci-joint une note de synthèse sur la problématique du chantier de la Chaslerie.

Cordialement,

PPF

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 31 août 2021 14:56
À : Jean Paul Leroy-Tullie
Cc : (...)
Objet : RE: Mission BERN - Candidature de la SVAADE pour la Chaslerie à Domfront-en-Poiraie

Cher Jean Paul,

Merci beaucoup et à très bientôt !

Cordialement,

PPF

______________________________________________________________________________________________

De : Jean Paul Leroy-Tullie
Envoyé : mardi 31 août 2021 14:31
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: Mission BERN - Candidature de la SVAADE pour la Chaslerie à Domfront-en-Poiraie

Bonjour,

Lors de mon précédent mail, je vous ai écrit que dans le cadre de mes fonctions de délégué local de la Fondation du Patrimoine, je n’avais personnellement pas de compétence ni d’autorité pour intervenir dans la constitution de votre dossier relevant de la mission Bern. A ce jour cette situation reste inchangée, ne soyez donc pas étonné de ma réponse, cette mission relève des responsables départementaux. Il est important que vous soyez accompagné par les personnes compétentes et autorisées.

Mes fonctions et position sont partagées avec mes représentants départementaux de la Fondation, compte tenu de ma prise de fonctions en juillet de cette année. S’il tel en avait été le cas, je vous en aurait tenu informé.

Lors de votre appel téléphonique de début Août, je vous ai informé qu’étant en déplacement à Bordeaux à la date du 17 Août, je ne pouvais pas participer à la réunion à laquelle vous m’aviez convié en qualité d’observateur.

J’ai transmis aux responsables départementaux votre mail. Vous obtiendrez donc une réponse de leur part et je serai en copie pour information du développement de votre candidature que je soutiendrais bien évidemment.

Cordialement, JPLT,

______________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : mardi 31 août 2021 01:32
À : Jean Paul Leroy-Tullie
Cc : (...) ; Hugues Hourdin ; Jacques Meyer ; Jean Thuaudet ; Flore Merlin
Objet : Mission BERN - Candidature de la SVAADE pour la Chaslerie à Domfront-en-Poiraie

Cher Jean Paul,

Je vous écris, dès votre retour de congés, en votre qualité de représentant local de la Fondation du Patrimoine.

Tous les échos qui me reviennent, à part de vous, concordent : la Fondation du Patrimoine joue un rôle central dans la Mission du Patrimoine (ou Mission BERN).

C'est ce que me disent sans réserve tous les lauréats que j'ai contactés, notamment les propriétaires du château de Lassay (Mayenne) et de l'abbaye de Longues (Calvados).

C'est aussi ce qui ressort de l'article suivant, trouvé en ligne.

Bien entendu et d'après tous ces échos, l'intervention de la Fondation du Patrimoine en matière de Mission BERN touche autant les monuments protégés que ceux qui ne le sont pas. Les deux que je viens de citer le sont sans aucun doute.

Pouvez-vous me dire si vous avez toujours des informations contraires et, si oui, avoir l'amabilité de nous les communiquer (aux personnes mises en copie de ce courriel autant qu'à moi, s'il vous plaît) ? Il serait en effet des plus dommageables que la candidature de la SVAADE pour la Chaslerie soit freinée de fait pour on ne saurait quelle raison, notamment une insuffisance d'informations pertinentes.

Je vous signale en effet que l'AG de la SVAADE, réunie le 17 août dernier (et vous aviez été invité à y assister), a décidé (extraits de PV joints) que cette association concourrait pour être retenue par la Mission BERN, avec le souhait de décrocher, pour la Chaslerie, le label de "site emblématique". Nous avons d'ailleurs eu confirmation, s'il en était besoin, que le "site emblématique" normand de 2022 sera ornais.

La SVAADE a la volonté de préparer un dossier de très haute qualité et apte à triompher dans ce concours, dossier centré sur les idées suivantes :
- l'intérieur de la Chaslerie est, sur un plan général, dans un très mauvais état que vous connaissez fort bien ; certes, la restauration extérieure peut paraître achevée (il reste toutefois les menuiseries extérieures à changer, ce qui représente quand même la bagatelle d'un budget de l'ordre de 0,5 M€ ; il reste également, en préalable à tous autres travaux intérieurs, le chauffage des bâtiments à mettre en place, ce qui représente environ 250 000 € de plus à prévoir) ;
- de manière à ne pas voir son essor bridé comme actuellement, la SVAADE a clairement besoin que cet intérieur soit restauré, chauffage inclus, et le plus tôt étant le mieux ; la SVAADE, qui campe actuellement à la Chaslerie, a besoin de salles propres à recevoir du public dans de bonnes conditions et de locaux aptes à y héberger des résidences d'artistes ;
- une association d'insertion, l'APIJOMM, est activement à l'œuvre pour les travaux dans ce monument,
- accessoirement, l'APIJOMM intervient aussi aux abords immédiats du monument où plus de 70 000 arbres ont été plantés depuis une vingtaine d'années ;
- le mode de chauffage retenu, après une étude en cours de finalisation et menée par un bureau d'études habilité, sera par aquathermie, ce qui illustre le désir de tous, propriétaires du manoir comme SVAADE, de manifester leurs très vives préoccupations écologiques en ces temps de "transition énergétique", un sujet sur lequel la Chaslerie pourrait sans aucun doute servir de vitrine aux pouvoirs publics. Après tout, les monuments historiques où l'on se préoccupe à ce point de ces problématiques majeures ne doivent pas être légion (pourtant on attend toujours que l'ADEME veuille bien réagir utilement à nos demandes de contact présentées depuis plus de trois mois, ceci pour optimiser ce volet du dossier).

Un architecte du patrimoine est en cours de recrutement par la SVAADE pour préparer, entre autres, les aspects techniques du dossier de candidature de la SVAADE à la reconnaissance que la Chaslerie est digne d'être déclarée "monument emblématique de Normandie".

Nous avons noté que, pour l'édition 2022, les dossiers peuvent être déposés jusqu'à la fin novembre prochain.

D'avance merci pour votre retour et vos conseils pour faire triompher un monument domfrontais qui a bien besoin de cette reconnaissance majeure et de la manne financière en résultant (ci-joint une note du 30/8/21 sur la problématique financière, telle que vue par les propriétaires).

Je profite enfin de ce courriel pour vous informer qu'une réunion est en préparation, à l'horizon de fin septembre-début octobre pour coordonner toutes les parties, élus ou fonctionnaires, au dossier. La Fondation du Patrimoine y sera bien évidemment conviée.

Cordialement,

PPF

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com
>Envoyé : mercredi 8 septembre 2021 16:57
À : (...) ; Hugues Hourdin ; Flore Merlin
Objet : RE: Manoir de la Chaslerie - Suites de l'entretien du 30 août 2021

Monsieur le conservateur régional,

Merci beaucoup pour ces infos. Nous allons contacter ces personnes, sans doute Mme Flore MERLIN (qui suit plus particulièrement les questions des animations au bureau de la SVAADE) et moi, si elle le veut bien.

Bien cordialement,

PPF

______________________________________________________________________________________________

De : (...)@culture.gouv.fr>
Envoyé : mercredi 8 septembre 2021 16:32
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : (...)
Objet : RE: Manoir de la Chaslerie - Suites de l'entretien du 30 août 2021


Cher Monsieur,

N’étant en rien spécialiste de sujets spectacles et action culturelle envisagés sur le monument je vous invite à contacter mes collègues suivants en DRAC :
- Sur la partie organisation de spectacle, je vous invite à vous rapprocher de Mme (...) (licences d’entrepreneurs de spectacles).
- Pour les activités culturelles, le mieux serait de contacter Mme (...).

Bien cordialement,

(...)
Conservateur régional des monuments historiques
Direction régionale des affaires culturelles de Normandie

______________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 8 septembre 2021 05:39
À : (...)culture.gouv.fr
Cc : BOURA Frédérique <frederique.boura@culture.gouv.fr>; Hugues Hourdin ; Jean Thuaudet ; Jacques Meyer ; Flore Merlin
Objet : RE: Manoir de la Chaslerie - Suites de l'entretien du 30 août 2021

Monsieur le conservateur régional,

J'ai appris hier soir, incidemment, en discutant avec une cheffe de bureau du pôle attractivité territoriale du conseil départemental de l'Orne, venue présenter à Domfront la prochaine "saison culturelle de l'Orne", qu'il existe des réglementations, certaines nouvelles, relatives à l'organisation de spectacles vivants, notamment dès lors que l'on propose au public un programme de plus de six spectacles par an.

Dans le prolongement de mon courriel du 31 août dernier, je renouvelle donc mon souhait, puisque Mme BOURA n'a toujours pas eu la possibilité, semble-t-il, de répondre à la demande d'entretien que le président de la SVAADE, M. Hugues HOURDIN, Conseiller d'Etat honoraire, et moi-même lui avions présentée avant ses vacances, que vous nous indiquiez à qui nous adresser parmi vos collègues et voisins de la D.R.A.C. pour nous renseigner, nous aider et nous conseiller en ces matières particulières.

Toujours dans le prolongement de mon courriel consécutif à la réunion du 30 août dernier dans vos locaux, nous vous serions également reconnaissants de bien vouloir nous indiquer quelles aides la SVAADE pourrait obtenir si, comme cela semble utile, ainsi que vous avez bien voulu me le dire, une étude préalable ou de diagnostic (je ne sais plus quel est le bon terme) était confiée à un architecte du patrimoine. Il s'agirait pour ce dernier de définir et de décrire, dans toute son ampleur, le programme de travaux à mettre en place et à financer afin de permettre à la SVAADE, maître d'ouvrage, de disposer à la Chaslerie des locaux nécessaires à ses activités, tant de spectacles que d'expositions ou de résidences d'artistes.

Pour information, si la SVAADE a organisé, avec un plein succès, trois spectacles en juin dernier, il est d'ores et déjà prévu trois nouveaux concerts en octobre prochain, l'un avec un trio de cordes emmené par David PETRLIK, un deuxième avec un joueur de viole de gambe et son épouse en adaptation du roman de Pascal QUIGNARD "Tous les matins du monde", le troisième avec un pianiste et un ténor autour d'œuvres françaises d'il y a un siècle.

Ceci ne peut que confirmer que les activités de la SVAADE sont en plein essor et qu'il serait souhaitable de ne pas brider un si bel élan.

Nous nous permettons donc de réitérer le vœu que la D.R.A.C. de Normandie puisse nous y aider.

Cordialement,

PPF

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 10 septembre 2021 14:51
À : (...)archi.com>
Cc : (...)@culture.gouv.fr ; (...)@culture.gouv.fr ; (...)@culture.gouv.fr ; Hugues Hourdin ; Jean Thuaudet ; Jacques Meyer; Flore Merlin ; C. F. ; T. F. ; W. F.
Objet : Re: Chaslerie

Cher Monsieur,

Merci beaucoup pour votre message.

Sur le plan administratif, il y aurait, semble-t-il, une possibilité que, pour les deux premières tranches de restauration des menuiseries extérieures du logis, (...).

En tout état de cause, la réalisation de la première tranche en question devra être lancée très rapidement, pour ne pas risquer de dépasser la date-butoir stipulée par l'arrêté de subvention de l'Etat.

Outre les membres du bureau de la SVAADE et mes plus proches parents, j'ai mis le conservateur régional des M.H., (...), et ses principaux collaborateurs sur ce dossier, (...), en copie de cet échange afin que ces derniers n'aient pas de doute sur le fait que la SVAADE et moi sommes très désireux d'avancer en bon ordre, si possible avec leur aide active.

Bien cordialement,

PPF

Envoyé de mon Galaxy A32 5G Orange
Télécharger Outlook pour Android
_______________________________________________________________________________________________

From: (...)archi.com>
Sent: Friday, September 10, 2021 10:14:18 AM
To: Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Subject: RE: Chaslerie

Cher Monsieur,

Je vous envoie semaine prochaine une proposition de contrat en deux parties :
- Une étude préalable générale correspondant à la phase APD (Avant-Projet-Définitif) qui permettra de déposer demandes d'autorisations de travaux et permis de construire ainsi que les demandes de subvention.
- Un contrat de maîtrise d’œuvre "type" qui sera établi pour chaque phase de travaux et qui portera sur les missions d'exécution :
- PRO-DCE : Projet - Dossier de Consultation des Entreprises
- ACT : Assistance aux Contrats de Travaux
- DET : Direction de l'Exécution des Travaux
- AOR : Assistance aux Opérations de Réception

Par ailleurs, les études de maîtrise d’œuvre sont subventionnables par la CRMH.

Je vous prie de croire, Cher Monsieur, en l'expression de mes dévoués sentiments.

(...), Architecte DPLG et du Patrimoine.

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : samedi 18 septembre 2021 04:42
À : (...)
Objet : "Monopole légal mal contrôlé"

Cher Philippe,

Vous avez paru étonné hier soir, quand, en marge du très intéressant spectacle auquel nous avons assisté grâce à vous, je vous ai parlé du monopole des architectes du patrimoine.

Dans le cas des monuments classés, il y a bien monopole dans la présentation des demandes d'autorisation de travaux. Le cas des monuments inscrits est très différent.

Or, au bout de trente années de travaux continus à la Chaslerie, j'en suis encore à rechercher, tâche épuisante, le huitième membre de cette corporation (ou assimilée, vu les changements de réglementations qui n'ont certes pas manqué sur la période) qui, à défaut de me paraître très bon en tous domaines, couvrirait un spectre suffisant de ce qu'il me semblerait légitime d'en attendre.

Nous pourrons, si vous le voulez bien, reparler de cette question à l'occasion de l'entretien, dont vous avez bien voulu accepter le principe, que je solliciterai prochainement pour parler d'un sujet ô combien plus agréable, celui de (...).

Encore un immense merci pour tout ce que vous faites sans relâche dans l'intérêt général !

Amicalement,

PPF

(Fin de citation)
Les gens ont parfois des comportements étranges, notamment face à moi dont le style pourrait être qualifié de direct et le comportement de réactif.

Parfois je les comprends. D'autres fois, c'est plus difficile.

Dans le premier cas, je cite cette galeriste domfrontaise, aperçue hier après-midi et qui, alors que je lui demandais ce qu'elle avait pensé du "coup de gueule de Pierre-Paul FOURCADE" tel que rapporté par le "Publicateur Libre", me répondait que son compagnon lui avait dit, en substance, à propos de moi, "Il est gonflé mais il a raison". Cette nuit, sur "Facebook", j'ai vu que le "Publicateur" avait mis en ligne cet article, ne s'attirant à ce sujet que des "like" ou des "j'adore". Soyons précis, juste un écho d'un protestataire, un fonctionnaire d'après ce que je comprends. Glissons donc.

Dans le second cas, l'architecte du patrimoine avec qui la SVAADE et moi sommes en contact actuellement pour essayer d'organiser la suite du chantier favori. Il avait écrit qu'il fournirait cette semaine sa proposition de contrat de maîtrise d’œuvre et rien n'est venu. Or, comme l'on sait, la SVAADE, lors de son assemblée générale d'il y a un mois, a décidé de se porter candidate à la "mission BERN" en vue de décrocher le gros lot. Perspective d'autant plus délicate que les candidatures doivent être déposées avant la fin de novembre 2021 si l'on vise la timbale de 2022. Tout cela nous rendait tendus, et ceci d'autant plus que l'architecte du patrimoine en question ne réagissait plus à nos messages.

Or il apparaît qu'il était sans doute impossible de boucler en temps utile l'étude préalable (ou de diagnostic) que supposerait prête une telle candidature. Pourquoi diable cet architecte du patrimoine ne nous l'a-t-il pas dit ? Mystère !

Si j'écris ici que cette mission pouvait être qualifiée d'impossible, c'est parce qu'un autre architecte du patrimoine, qui m'a reconnu (la réciproque n'étant pas vraie mais l'on sait que je ne suis pas physionomiste et ces masques n'aident pas) alors que j'étais attablé à ma cantine favorite et avec qui j'ai engagé une rapide conversation me l'a affirmé, pas plus tard qu'hier soir.

Si cette mission est effectivement impossible, chose que pour ma part, je n'avais guère supposée telle (il est vrai que je me complais rarement dans des réflexions de type métaphysique et qu'en outre je connais le dossier), nous sommes assez grands, mes amis de la SVAADE et moi, pour nous l'entendre dire, le comprendre et l'admettre.

Corrélativement, s'il est impossible qu'une étude préalable soit menée en un temps record, qu'elle le soit donc dans le temps qu'il y faudra. Après tout, le tourniquet de la "mission BERN", s'il existe encore à l'horizon de cinq ans, devrait repasser les plats. Et, d'ici là, nous pourrons nous mettre en chasse d'autres financements, ce en quoi une bonne étude préalable nous serait, en tout état de cause, d'un grand secours.

Comme on l'apprenait de mon temps (est-ce toujours le cas aujourd'hui ? On peut en douter quand on lit certaine prose officielle), "Ce qui l'on conçoit bien s'énonce clairement Et les mots pour le dire arrivent aisément".

J'espère que, lorsqu'il lira ce message, l'architecte du patrimoine en question, saura à quoi s'en tenir et répondra enfin.

Et je n'ai guère de doute sur le fait qu'il lira ce message car il me semble un accro du net, très présent sur "Facebook" où il se montre souvent très drôle et toujours très réactif.