Tour Louis XIII

Comme promis, Franck LIEGEAS est passé ce matin contrôler l'état des couvertures après les deux tempêtes de l'hiver et, à la demande de Sébastien, vérifier quelques sablières à l'intérieur des tours du logis :

11 avril 2019.

Je lui ai fait remarquer qu'il a pris quelques cheveux blancs depuis notre dernière rencontre. Il a tiré argument de ce propos pour me demander de ne pas publier sa photo sur notre site favori.

Mais, comme on vient de le voir, c'est encore raté :

Coup de chapeau à Nathalie LEROY de la communauté de communes "Domfront-Tinchebray Interco" qui a immédiatement retrouvé ce matin, dans les archives dont elle est en charge, l'"Etude de filière d'assainissement autonome" réalisée en 2007, dont je pourrai ainsi communiquer une copie à l'architecte que je vais rencontrer cette après-midi.
Séance de travail très positive avec Philippe JARRY :

11 mai 2019.


1 - il n'y aura pas besoin de modifier le système de collecte des eaux pluviales à l'angle Sud-Ouest du bâtiment Ouest. En effet, les arrivées et les sorties d'eau dans ce regard sont à des profondeurs parfaitement adaptées au programme envisagé, consistant à drainer le pied du mur Ouest et à assurer l'évacuation des eaux vers la douve Sud. La pente du terrain, du Nord au Sud, à l'Ouest du bâtiment Ouest, est tout à fait compatible avec le projet. Quant à la profondeur du drainage, elle ne posera aucun problème par rapport à celle des fondations du bâtiment ni par rapport au niveau de l'eau actuellement constaté au rez-de-chaussée du colombier ;

2 - un drainage au pied Nord de la tour Louis XIII est, de même, parfaitement envisageable sans difficultés particulières en termes de terrassement ; là aussi, j'aurais tout intérêt à profiter de la présence d'Igor pour lancer rapidement ces travaux :

11 mai 2019.


3 - un curetage du drainage Nord du bâtiment Nord sera le bienvenu et ne devrait pas, lui non plus, poser de problème pratique :

11 mai 2019.

11 mai 2019.

J'ai profité de cette visite pour observer les circuits d'eau sous la dalle de béton qu'avait implantée Claude MARTIN à l'angle Nord-Est du bâtiment Nord. C'est du solide, tout y est en ordre :

11 mai 2019.

11 mai 2019.

11 mai 2019.

4 - Tant qu'à faire intervenir un terrassier, autant lui demander d'installer un drainage au pied Est du talus Ouest de l'arrière-cour :

11 mai 2019.

5 - Enfin, j'ai demandé à Philippe JARRY de me préparer un devis pour un drainage de surface au pied du mur Sud du bâtiment Nord et au pied du mur Ouest du logis, y compris le quart de la tour Sud-Ouest qui se trouve dans la cour. Là aussi, Igor pourra intervenir utilement. Quant aux roses des parterres de Carole, il paraît qu'elles ne devraient pas trop souffrir de l'opération.
Il faut battre le fer tant qu'il est chaud. Je viens donc d'appeler Régis FOUILLEUL, le plombier que j'ai sélectionné, afin qu'il se tienne prêt à passer sans délai les fourreaux d'aquathermie dans les tranchées qu'aura creusées le terrassier.

Avec un peu de chance, malgré les très fortes contraintes qui pèsent sur le chantier et dont nous entendons respecter les plus légitimes, j'ai bon espoir qu'on ait vivement progressé dans les réalisations d'ici quelques semaines, en pensant toujours, prioritairement, à l'intérêt du monument.

Pour autant, je ne reste pas inactif sur les aspects formels puisque, sur les recommandations d'un ami dont j'ai déjà parlé et qui connaît ma problématique, j'ai contacté ce matin un nouvel architecte du patrimoine.

Touchons du bois !