Terrassement

Voici donc Daniel dont Igor m'a parlé avant-hier et qu'il m'a présenté dès ce matin :

14 août 2019.

Il parle français sans accent mais avec un débit très rapide et se définit comme hyper-actif.

Il serait d'accord pour intervenir ici jusqu'à la mi-septembre au moins.
Le test avec Daniel a été concluant.

Il devrait pouvoir commencer à travailler à notre chantier favori à partir de mardi prochain.

Dans cette perspective, le voici en train de livrer de premiers pavés pour les futurs "trottoirs" de la cour :

14 août 2019.

Voici peut-être les dernières photos des "spaghettis" et autres réservations que j'avais prévus à l'époque où j'envisageais d'installer une chaufferie centrale au rez-de-chaussée de la tour Louis XIII :

-vus de l'extérieur de la tour, à son angle Nord-Est :

16 août 2019.


- vus de l'intérieur de la tour :

16 août 2019.


Et voici les regards qui étaient pleins d'eau jusqu'aux drainages du mois dernier :

- dans la tour Louis XIII :

16 août 2019.


- dans les écuries :

16 août 2019.

On voit qu'il reste encore de l'eau dans le regard des écuries mais le niveau a baissé d'une bonne quarantaine de centimètres, ce qui confirme que ces drainages n'étaient pas du luxe et remplissent leur rôle.
Comme on l'a compris, je m'apprête à siffler la fin de la récréation de notre chantier favori.

J'ai ainsi, ce matin, laissé des messages ou envoyé des courriels aux intervenants qui se retrouvent désormais en première ligne : le géomètre, le bureau d'études, l'entreprise BODIN, l'entreprise PICAULT, l'assistant à la maîtrise d'ouvrage (ce dernier en le priant de se renseigner sur les projets de l'architecte). En pensant, bien sûr, à Igor dont l'absence ne manque pas de se faire ressentir en tous domaines.

Parmi les urgences signalées, la nécessité de savoir quoi faire au sol de la "pièce dévastée" car, compte tenu de mes travaux à Paris, j'aurai très vite besoin de lui redonner son usage provisoire de garde-meubles.
J'ai demandé à Francis de faire disparaître tous les éclats de pierres occasionnés par les récents terrassements et travaux des "trottoirs" extérieurs...

19 août 2019.

19 août 2019.

... et, à l'intérieur de la cour, de commencer à livrer des pavés.

On devrait ainsi, grâce à Daniel, pouvoir reprendre les choses sérieuses dans les tout prochains jours. Du moins, je l'espère.

Il est en effet grand temps que les abords et la cour retrouvent un aspect plus présentable, ne serait-ce que dans la perspective des prochaines "Journées du patrimoine".
Francis a passé une bonne partie de la journée d'hier à essayer de rendre plus présentables les bordures du "trottoir" extérieur :

19 août 2019.

19 août 2019.

19 août 2019.

Le résultat est encore loin d'être satisfaisant selon moi :

19 août 2019.

19 août 2019.

Mais le plus embêtant est que nous sommes trompés sur le choix des matériaux des joints de ce "trottoir". Ceux-ci ne résisteront pas longtemps au choc des gouttes de pluie tombant de la couverture. Il faudra donc recommencer.
Je commence à réfléchir à ce que nous ferons dans la cour, entre la tour Louis XIII et le bâtiment Nord.

Il faudra sans aucun doute changer, dès que possible, la pierre du seuil de la porte d'entrée dans cette tour. J'hésite encore sur la hauteur du nouveau seuil, identique à l'actuelle ou bien surélevée d'une marche pour être au niveau du sol de la pièce du rez-de-chaussée de cette tour. Je penche pour la deuxième solution qui est compatible avec une porte de belles dimensions et imposte (comme l'actuelle, qui est un ersatz, au demeurant H.S., dû aux prédécesseurs) :

22 août 2019.

Au niveau de l'escalier extérieur de la tour, je crois qu'on n'échappera pas à un "trottoir", celui-ci pour de simples raisons esthétiques. On en profitera pour enterrer le fourreau d'alimentation du colombier en eau du robinet :

22 août 2019.

Au pied du bâtiment Nord, j'ai bien envie d'utiliser des pierres de mes collections ; l'une (qui se trouvait précédemment à gauche de l'entrée dans le colombier) pour un pédiluve qui pourrait être implanté à droite du passage vers l'arrière-cour,...

22 août 2019.

... l'autre (une ancienne double mangeoire de cheval qui était en dépôt au côté de l'escalier)...

22 août 2019.

22 août 2019.

... comme lavabo extérieur, à droite de l'entrée dans le bâtiment Nord :

22 août 2019.

Il resterait à statuer sur le lieu de réimplantation des deux granits à usage indéfini qui se trouvaient précédemment de part et d'autre de l'entrée dans le salon de l'"aile de la belle-mère" :

22 août 2019.

Je suis en effet décidé à transformer cette porte en fenêtre (conformément au projet d'Arnaud PAQUIN) et à le faire sans traîner car les récents terrassements ont illustré à quel point les travaux des années 50 avaient été débiles là aussi.