Terrassement

Le gel étant réapparu hier matin, Carole m'a demandé de rallumer le chauffage au fuel dans le bâtiment Nord et, comme on pouvait s'en douter, j'en ai été incapable. Régis FOUILLEUL est donc venu à la rescousse. Il m'a rappelé que certaines prises électriques devaient être branchées (une ou deux, je n'ai même pas retenu le nombre) puis a constaté que l'eau pluviale était, une fois de plus, entrée dans la citerne. Il faudra donc purger. Il propose de revenir demain pour faire le nécessaire.

Nous avions depuis quelque temps déjà allumé des radiateurs électriques (un peu mieux que le modèle grille-pain mais guère) dans nos deux chambres et, pour Guguss, dans la cuisine. Moyennant quoi, il faisait hier 13° dans l'entrée du bâtiment Nord, 15,2° dans la cuisine et 17,6° dans ma chambrette qui, par comparaison, apparaissait surchauffée.

Le fait est que, s'il ne tenait qu'à moi, on attendrait encore quelques semaines pour rallumer cette vieille chaudière au fuel.

P.S. (du 3 décembre 2022 à 7 heures 15) : Le dispositif électronique que Carole a fait réparer hier (à la bijouterie de Domfront où la nouvelle commerçante lui a réservé, me dit-elle, un excellent accueil) me permet de compléter mon message en précisant que, dans le cabinet de toilettes que nous utilisons en l'état du "chantier-qui-dure", c'est-à-dire au 1er étage du bâtiment Nord...

3 décembre 2022.

... la température est, ce matin, de 8,9 °C et le taux d'humidité de 70 %.

Comme on le voit, on vit malgré tout dans des conditions assez spartiates dans les 65 m2 "habitables toute l'année car chauffables" à quoi se réduit notre "bulle d'habitation" après 31 ans et demi de chantier au manoir favori.

Il est vrai que l'installation d'un chauffage par aquathermie se trouve bloquée par la fantaisie de la "problématique du pavage-cailloutis de la cour" que l'on sait, telle qu'inventée par la Conservation régionale des monuments historiques, appuyée pour ce faire par le Service régional d'archéologie, et ceci en février 2020, c'est-à-dire il y a bientôt trois ans !

Réjouissons-nous d'avoir en France la meilleure administration du monde, comme on risque encore de pouvoir le vérifier en janvier prochain si la stupidissime politique énergétique poursuivie depuis une vingtaine d'années par les pouvoirs publics sous influence écolo (au mieux) aboutit, comme on nous le laisse entendre, à des coupures du courant électrique !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 4 Décembre 2022
Journal du chantier - Plomberie-chauffage - Terrassement - Abords, Avenue, terrasse - Bâtiment Nord
0
Régis FOUILLEUL a réussi à rallumer hier la chaudière au fuel du bâtiment Nord.

En mon absence, il a expliqué à Carole le type de drainage dont il serait urgent de pourvoir la citerne afin d'y éviter l'afflux des eaux pluviales.

Le réalisation de ce drainage sera donc la priorité d'Igor quand il réapparaîtra ici.
Igor a repris contact avec moi. Il est en train d'en finir avec un chantier à Laval et il propose de revenir en fin de semaine au manoir favori.

Ma réaction a été de lui dire que je ne suis pas pressé. Il faut en effet, de temps en temps, que je pense aussi à mon porte-monnaie.

A la réflexion, mon penchant à la dépense reprend le dessus et je me dis que, pour Igor, les priorités pourraient être :
- de drainer l'arrière-cour, autour de l'ouverture de la citerne à fuel, afin d'éviter que n'y entrent des eaux pluviales ; en effet ça devient un peu lassant de devoir pomper toute cette flotte chaque fois qu'on essaye de rallumer la chaudière ;
- de terminer, à l'entrée de l'allée principale, le regard permettant de capter les eaux pluviales descendant de l'allée qui débouche sur la D 22. Il y a là un dispositif provisoire qu'il va falloir consolider.

Ensuite, il pourrait s'occuper du faux-plafond de la partie lingerie de l'arrière-cuisine du bâtiment Nord.

Au-delà de ceci, et si l'équipe de Franck LIEGEAS en a fini avec la pose des colombages intérieurs, il pourrait monter la terre entre les colombes, aussi bien au premier étage de la cave que sous la charretterie.

En fait, comme on le voit, j'aurais déjà de quoi recourir un moment à ses services.
(Début de citation)

De : GOMANT Jean-Sebastien - DDT 61/SET/DR <jean-sebastien.gomant@orne.gouv.fr>
Envoyé : mardi 6 décembre 2022 08:21
À : penadomf <penadomf@msn.com>
Objet : Re: [INTERNET] Re: Affiche publicitaire
 
Bonjour Monsieur Fourcade,

En effet, les règles édictées par la région n'imposent pas ces précisions. Il est demandé seulement de faire apparaître sur quelle mesure vous avez été aidé. Toutefois, vous pouvez ajouter les précisions que vous souhaitez faire apparaître tant que le cadre de l'affiche est respecté (logos, format, "L'EUROPE - LA REGION NORMANDIE ONT PARTICIPE A LA REALISATION DE..."...). Vous pouvez également cliquer sur le lien suivant de la région servant de guide sur les obligations de communication et de publicité sur son Programme de Développement Rural 2014-2020 (programme prorogé de 2 ans) : Communication et publicité 2014-2020 - Europe en Normandie.

Bien cordialement,

_______________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 6 décembre 2022 03:42
À : GOMANT Jean-Sebastien - DDT 61/SET/DR <jean-sebastien.gomant@orne.gouv.fr>
Objet : Re: Affiche publicitaire
 
Cher Monsieur,
C'est aussi général que ça ? Il n'y a aucune précision sur le lieu, le maître d'ouvrage ni les montants en cause ? Ça paraît vraiment bizarre...
Bien cordialement,
PPF

Envoyé de mon Galaxy A32 5G Orange
Obtenir Outlook pour Android

_______________________________________________________________________________________

From: GOMANT Jean-Sebastien - DDT 61/SET/DR <jean-sebastien.gomant@orne.gouv.fr>
Sent: Monday, December 5, 2022 4:13:18 PM
To: penadomf <penadomf@msn.com>
Subject: Affiche publicitaire
 
Bonjour Monsieur Fourcade,

Pour faire suite à notre conversation téléphonique de vendredi dernier, je vous prie de bien vouloir trouver en pièce jointe l'affiche publicitaire concernant votre chantier de desserte forestière. Celle-ci doit être imprimée au format A3 et placée à la vue du public.
Vous en souhaitant bonne réception.

Bien cordialement,
A la Chaslerie, on a sans doute beaucoup de défauts mais on n'est pas ingrats.

Le paiement de la subvention transitant par la Région n'a pas encore été réclamé mais, déjà, on affiche notre reconnaissance :

7 décembre 2022.

7 décembre 2022.


A dire vrai, la première facture du terrassier pour la restauration de l'allée historique ne nous est pas encore parvenue.