Terrassement

Voici une bonne chose de faite :


En réalité, je suis engagé dans des activités sylvicoles depuis plus de vingt ans mais j'ai la flemme de demander la correction.

En tout cas, je me réjouis (on a les joies que l'on peut) d'être autorisé à récupérer la T.V.A. avant que ne soient lancés les travaux d'empierrement d'allées que l'on sait.
Comme il l'a encore démontré hier, Arnaud PAQUIN écoute ce que je lui dis et analyse finement les particularités du monument que je lui signale. Il est donc à même de préparer des documents que je pourrais signer sans réserves, tant ses contributions me paraissent susceptibles d'être dignes du label "qualité FOURCADE".

Pour autant, le principal problème pratique que nous rencontrons est celui des délais de préparation de ces documents. Ceci n'est pas une critique de ma part car je comprends bien qu'Arnaud PAQUIN a en portefeuille de magnifiques monuments, d'une autre taille que la Chaslerie, de sorte qu'il doit partager son temps au mieux possible entre ses divers clients, ce qui ne doit pas être aisé.

Tout ceci pour dire que je suis alléché par les premières contributions, encore partielles à mes yeux, d'Arnaud PAQUIN mais tiraillé par le souhait de pouvoir fournir en temps utile aux entités subventionneuses les dossiers qu'elles me réclament pour réamorcer la pompe. A ce sujet, je crains que les sources ne se tarissent, tant je vois poindre tous les périls de l'heure, à commencer par une récession ravageuse due à l'aveuglement (au mieux) de nos dirigeants, par exemple en matière de politique énergétique.

Donc, d'un côté, j'aimerais pouvoir dès que possible obtenir d'Arnaud PAQUIN un dossier complet et de "qualité FOURCADE" sur l'ensemble du programme de travaux envisagés en liaison avec "La SVAADE". Mais je sais que ce sera délicat. Et de l'autre, j'ai le souci de ne pas laisser une nouvelle fois passer le tour de la Chaslerie lors des distributions de la manne publique.

Bref, que faut-il que je fasse ? Me cramponner à mon désir de pouvoir présenter un projet global suffisamment détaillé ? Ou bien, en rabattre dans mes ambitions méthodologiques, donc mettre dans les tuyaux un premier dossier, partiel et incomplet, qui m'obligerait à repasser plusieurs fois aux guichets pour solliciter les mêmes interlocuteurs, de façon itérative donc usante pour eux ?
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 8 Aout 2022
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Terrassement - Charretterie
0
Des trois barriques à cidre que m'avait vendues Claude FAVERIS il y a quelques années, seules deux ne sont pas totalement H.S. et pourront encore, pendant quelque temps, servir de déco dans la charretterie...

8 août 2022.

... charretterie où Igor a commencé à faire sauter du sol le béton agricole datant, j'imagine, de la première moitié du XXème siècle (comme dans les écuries) :

8 août 2022.

8 août 2022.

8 août 2022.

8 août 2022.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 10 Aout 2022
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Terrassement - Charretterie
0
Sous la charretterie, Igor m'a d'abord convaincu que la qualité de l'auge extérieure n'était pas telle qu'on doive la conserver au niveau du passage vers la partie où on loge le "Valtra" :

10 août 2022.

10 août 2022.

10 août 2022.


Il est vite apparu que le reliquat d'auge à cet endroit avait été maçonné en mauvais béton...

10 août 2022.

... donc out pour l'ensemble !

10 août 2022.

10 août 2022.

10 août 2022.


En revanche, la poutre centrale au plafond de la future chaufferie, bien que tardive et de réemploi, comme on le lit dans la maçonnerie,...

10 août 2022.

... sera conservée car elle est en bon état :

10 août 2022.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 11 Aout 2022
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Terrassement - Charretterie
0
Tôt le matin, à l'aide d'une mini-pelle de location (puisque la mienne est trop haute pour le plafond), Igor décape le sol de la future chaufferie :

11 août 2022.


Pour ce qui concerne le passage des tuyaux de la future aquathermie, Igor me dit que, le moment venu, on pourra se faufiler, pour l'aval de la chaudière, sous la pierre de seuil de l'entrée normale...

11 août 2022.

... et que, de la même façon, pour l'amont, il suffira de creuser sous le muret sans que cela nécessite, à ce stade, de réservation particulière :

11 août 2022.


Enfin, pour ce qui concerne l'auge de droite, je crains que son bois n'ait pâti du ciment, donc demande à Igor de la démonter également :

11 août 2022.

Contrairement à l'autre, celle-ci sera entièrement remontée, bien sûr avec de bons matériaux.
Sous le mélange de gravier et de terre qui se trouvait sous le béton, Igor découvre des restes d'un ancien dallage :

11 août 2022.

Il me précise que celui-ci a clairement disparu le long des auges.

Je lui demande de manier la mini-pelle avec une grande douceur, de manière à ce qu'on puisse mieux se rendre compte de l'état des lieux et aviser sur la suite des opérations.

On n'avait encore rien trouvé de tel sous la charretterie. Il est vrai que, dans l'état où on avait récupéré cet ancien pressoir, il ne restait plus grand chose de correct dans le secteur depuis le début du XXè siècle :

Etat au début du XXè siècle.


Je rappelle en effet ce qui, fin 1990 ou début 1991, c'est-à-dire juste avant que je n'entre en scène, tenait encore à peu près debout de ce bâtiment (pourtant inscrit à l'I.S.M.H. depuis 1926...) :

Etat en 1991.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 11 Aout 2022
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Terrassement - Charretterie
0
Regardant de nouveau les dernières photos du muret de gauche, après qu'Igor l'a purgé de son ciment, je trouve que certaines de ses pierres sont trop régulières pour ne pas être issues de l'ancien pavage qu'un agriculteur barbare aurait démonté, dans le secteur de ces murets, pour les réutiliser dans son bricolage local.

Ceci renforce mon intérêt pour le démontage de l'auge de droite. Qu'allons-nous encore découvrir là ?
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 11 Aout 2022
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Terrassement - Charretterie
0
L'hypothèse paraissait séduisante mais Igor me démontre que ce qui, à première vue, aurait pu apparaître comme un ancien dallage n'était en réalité qu'une juxtaposition irrégulière de pierres aux surfaces et formes très inégales, donc sans grand intérêt :

11 août 2022.


Il a donc déterminé jusqu'à quelle profondeur il allait creuser...

11 août 2022.

... puis poursuit son travail...

11 août 2022.

... en me faisant constater que, dans la future chaufferie, l'auge était juste posée sur le béton du sol :

11 août 2022.


C'était donc un bricolage agricole de fort médiocre facture, mais je maintiens ma demande de le restaurer avec de bons matériaux, du moins pour ce qui concerne l'auge de droite.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 12 Aout 2022
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Terrassement - Charretterie
0
Au milieu de la photo, une tâche légèrement bleutée :

11 août 2022.

C'est le reflet du ciel dans une flaque sur le sol décapé de la future chaufferie.

Il sera intéressant de voir ce que tout ceci deviendra au retour des pluies.

"Donner du temps au temps", c'est une des caractéristiques des travaux à la Chaslerie depuis 31 ans...

Igor m'a expliqué que les pierres remarquées hier matin au sol au milieu de ce volume (et dégagées depuis) avaient été grossièrement alignées, comme pour protéger un ancien drainage sous-jacent.

A noter également que la pierre de seuil est bonne d'époque. Elle comporte même une feuillure du côté intérieur, indiquant par là ce qu'était le niveau initial du sol. Quant aux ferronneries rustiques et costaudes visibles, côté extérieur, sur le pourtour de la porte, elles témoignent du fait qu'il y a longtemps déjà que le sens d'ouverture de cette porte avait été inversé, au mépris donc des feuillures et - c'est le cas de le dire - du bon sens.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 15 Aout 2022
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Menuiserie - Terrassement - Charretterie
0
Ce soir, les menuiseries de l'auge de droite ont été démontées...

15 août 2022.

... de même que plus de la moitié de ses maçonneries :

15 août 2022.


Igor m'explique qu'il a trouvé des bouts de bois verticaux ailleurs que là où j'en ai vus, par exemple le long de cette auge :

15 août 2022.


Quant au sondage au pied du pignon Ouest, il montre qu'il faudra sans doute adosser la fondation à un petit muret de béton (sur le modèle de ce que Claude MARTIN avait réalisé dans la ferme) :

15 août 2022.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 17 Aout 2022
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Terrassement - Charretterie
0
Voici le type de renfort de fondation que suggère Igor contre le pignon Ouest de la future chaufferie, de manière à mieux résister à la pression de la terre qui surplombe à l'extérieur :

17 août 2022.


Il ne s'agit pas d'une reprise en sous-œuvre mais d'un contrefort.

Cela me semble suffisant mais on va prendre le temps d'y réfléchir.

Dans l'immédiat, Igor a de quoi s'occuper avec les joints intérieurs et autres reprises de maçonnerie à l'intérieur du quart Ouest de la charretterie :

17 août 2022.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 17 Aout 2022
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Terrassement - Charretterie
0
Il n'y a plus de doute à avoir : quand il pleut beaucoup, comme ce matin, l'eau entre vite, par capillarité, dans la future chaufferie :

17 août 2022.


Nous aurons donc à résoudre ce problème d'une manière aussi efficace et élégante que possible.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 22 Aout 2022
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Maçonnerie-carrelage - Menuiserie - Terrassement - Charretterie
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 22 août 2022 13:19
À : Arnaud PAQUIN <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Cc : Xavier MEYER
Objet : Re: Chaslerie

Cher Monsieur,

Nous vous reverrons demain avec plaisir.

Bien cordialement,

PPF

Envoyé de mon Galaxy A32 5G Orange
Obtenir Outlook pour Android

_________________________________________________________________________________________________

From: Arnaud PAQUIN <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Sent: Monday, August 22, 2022 12:59:41 PM
To: Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Subject: Re: Chaslerie

bonjour M. Fourcade,

à vrai dire, après avoir attentivement regardé votre rapport des travaux dans la charretterie, où vous avez bien fait de supprimer les auges in fine, je pense qu'il n'est pas forcément nécessaire de réaliser ce contre-mur en béton qui risque de bloquer les eaux de ruissellement souterraines sous la base de la maçonnerie en pierre du mur pignon et amollir le sol naturel sous son emprise, et donc de créer potentiellement un tassement de tout le pignon, ce que le contre-mur ne pourra d'ailleurs empêcher.

Il me semble en revanche utile et nécessaire de réaliser un drainage en patte d'oie au milieu de la pièce, sous la future dalle pour canaliser les eaux souterraines. Je pourrai vous l'implanter et viendrai avec mes baguettes la prochaine fois.

Je pense passer demain 23/08 à 16h. je vous confirme l'horaire en repartant d'Alençon

Bien cordialement,

Arnaud Paquin


Atelier PAQUIN architecte D.P.L.G
architecte du patrimoine DSA école de Chaillot.
2, rue du collège 50300 AVRANCHES
tél: 02 50 26 01 32
arnaudpaquin.architecte@gmail.com
atelierpaquin.architecte@gmail.com

_________________________________________________________________________________________________

Le mer. 17 août 2022 à 09:30, Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com> a écrit :

Cher Monsieur,

J'espère que vos vacances se déroulent bien. Je me permets de vous poser trois questions :

- Est-ce que votre laser de compétition est de nouveau opérationnel ?

- Quand avez-vous prévu de revenir à la Chaslerie ?

- Par ailleurs, que pensez-vous de la proposition d'Igor pour conforter la fondation du pignon Ouest de la future chaufferie ?
Nous avons en effet mis de l'ordre dans ce volume et, en particulier, fait disparaître son sol en béton ainsi que ses deux auges, également en béton, dont celle de droite qui était adossée intérieurement à ce pignon. Comme partout à la Chaslerie, la fondation actuelle n'est pas très profonde et, pour éviter tout risque de désordre, nous nous proposons de la conforter intérieurement par un muret de béton armé qui serait un peu plus profond mais deviendrait invisible une fois le sol intérieur remis à son état d'origine (tel que prouvé par la feuillure intérieure du seuil de la porte).
Je suis à votre disposition pour en parler.
Toutes photos pertinentes sont disponibles sur le site favori (onglet "Charretterie").

Bien cordialement,

PPF

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 23 Aout 2022
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Terrassement - Bâtiment Nord
0
Pour son dernier jour de vacances en France, Stefan, jeune frère d'Igor, est venu lui donner un coup de main pour évacuer les gravats :

23 août 2022.

23 août 2022.

23 août 2022.

Demain, Igor le conduira à Paris d'où il prendra l'avion pour retourner en Roumanie.

P.S. (à 12 heures 30) : En fin de matinée :

23 août 2022.

23 août 2022.


P.S. 2 (à 18 heures) : Igor a réussi à dégager comme demandé le béton du sol de l'arrière-cuisine :

23 août 2022.


Après-demain, il pourra s'occuper des enduits muraux, ce qui permettra aux réunions programmées en début de la semaine prochaine avec d'autres artisans (l'homme du faux-plafond lundi et Alexandre GURY mardi) d'être aussi utiles que possible.
Pour la seconde fois consécutive, Xavier MEYER n'aura pu assister à la réunion de chantier avec Arnaud PAQUIN puisque celui-ci a été retardé par des incidents sur un autre site. En revanche, Carole était présente cette fois-ci, comme la précédente.

Elle s'est beaucoup intéressée aux futures salles d'eau de la ferme. Arnaud PAQUIN nous enverra le fichier pdf de sa proposition tenant compte de ces remarques.

Pour le reste, nous avons recherché, grâce à un matériel de sourcier, la présence d'eau proche de la surface dans le secteur de la charretterie. A ce sujet, j'avoue avoir toujours été sceptique quant à la radiesthésie, même si je sais que des sommités scientifiques difficilement contestables par des béotiens comme moi se sont penchées sur la question, comme le père de Michel ROCARD. Quoi qu'il en soit, Arnaud PAQUIN y croie lui aussi...

23 août 2022.

... et a même initié Igor à cet art (?) :

23 août 2022.

23 août 2022.

Notre architecte du patrimoine favori estime ainsi avoir de bonnes raisons d'affirmer qu'il y a sans doute eu un puits dans la future chaufferie. Il conseille donc la mise en place, à l'occasion, d'un drainage intérieur profond débouchant, via la porte authentique, vers le manoir puis vers la douve Sud.

Pour ma part, j'ai tâché de ramener le débat à des sujets qui, comme explicité dans le pensum du jour, me semblent, sinon plus excitants, du moins plus immédiatement pratiques comme, par exemple :
- la fourniture d'un devis pour une "étude préalable d'ensemble" ;
- la fourniture d'un devis de maçon pour bien caler la "tranche A" que l'on sait (et les suivantes) ;
- la résolution de la "problématique du pavement-cailloutis de la cour", ce qui supposera au préalable la relance de la relation avec "Bee +", donc des plans au laser de compétition ;
- le retour enfin de Franck LIEGEAS sur le chantier favori pour y régler des questions en suspens depuis beaucoup trop longtemps à mes yeux (comme la revue de l'ensemble des couvertures, la pose de bardeaux sur les dépendances de la cave ou encore divers travaux intérieurs dans cette dernière), certaines réglées d'avance par mes soins depuis plus d'un an (de manière à ne pas subir toute la hausse des matériaux).

Arnaud PAQUIN projette de revenir à la Chaslerie sous quinzaine.

P.S. (du 25 août 2022 à 7 heures) : J'ai réussi à joindre Franck LIEGEAS hier. Il m'assure qu'il pourra intervenir à la Chaslerie à la mi-septembre. Il est prêt à participer à la prochaine réunion de chantier d'Arnaud PAQUIN.