Terrassement

0
Grâce à Jérôme, la cour est en train de retrouver un aspect plus civilisé :

19 juillet 2019.

19 juillet 2019.

19 juillet 2019.

19 juillet 2019.

19 juillet 2019.

19 juillet 2019.

Les gravats sont évacués du côté de chez les GAHERY. Ils serviront à rendre un chemin plus carrossable :

19 juillet 2019.

Bien campé sur sa nouvelle passerelle-provisoire-qui-risque-de-durer-un-moment, le loïde fait part de sa satisfaction :

19 juillet 2019.

19 juillet 2019.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 19 Juillet 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administration - Terrassement - Abords, Avenue, terrasse
0
La bonne nouvelle du jour est que la cour a, dès ce soir, "retrouvé figure humaine" (comme aurait dit ma marraine) :

19 juillet 2019.

19 juillet 2019.

19 juillet 2019.

19 juillet 2019.

19 juillet 2019.

19 juillet 2019.

Même s'il reste beaucoup de pain sur la planche, c'est quand même moins oppressant.

Avouez que cela a bien meilleure allure qu'hier ou avant-hier. C'est presque prêt pour la prochaine arrivée des petits-enfants, c'est tout dire !
Les preuves que j'avais données de la profondeur de l'ancien pavage n'étaient pas très nettes. Voici quelque chose qui pourra paraître plus lisible :

20 juillet 2019.

20 juillet 2019.

Mesures prises, la surface supérieure de l'ancien pavage se situe environ 23 centimètres sous le sol actuel.
Le calendrier des deux prochaines semaines devient très tendu. En effet, les carrières seront fermées en août, obligeant le terrassier à prendre ses vacances au même moment. Le géomètre tarde à fournir ses plans qui sont nécessaires au bureau d'études pour calibrer les installations de fluides. Le bureau d'études accepte néanmoins de me dire au début de la semaine prochaine, en prenant un pied de pilote, quels fourreaux et réservations il faudrait enterrer dans la cour. J'essaye de mobiliser le plombier et l'électricien pour qu'ils interviennent sur ces bases au milieu de la semaine prochaine. Ainsi, le terrassier aurait une chance de pouvoir recouvrir ces tubes et réservations de "stériles" avant la fin juillet. Et le nouveau maçon pourrait poser les pavés le long des murs de la cour à partir du début août.

Mais toujours pas de réponse pour le gros lot de pavés dont l'achat permettrait d'engager plus confortablement cette phase des travaux (la réponse dépend d'un élu local qui considère, apparemment, que nous avons l'éternité devant nous).

P.S. : Aux dernières nouvelles, l'intervention du plombier et de l'électricien ne sera pas indispensable la semaine prochaine. Il suffira, me dit-on, que le terrassier installe des fourreaux surabondants en fond de tranchées.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : lundi 22 juillet 2019 15:36
À : ANDRE <julien@beeplus.fr>
Objet : RE: Information suite échange téléphonique - Tuyau pour installation de chauffage

On va laisser en suspens la question des tuyaux d'aquathermie. Mais il me semble qu'on doit pouvoir avancer sur les autres sujets.

L'aquathermie sera entre les forages et le Sud de la cour (colombier si chauffage central ; colombier + tour Sud-Est si 2 chaufferies) ; pour le reste, les tuyaux de chauffage seront dans les bâtiments, donc hors champ de ma demande urgente. Donc laissons de côté les tranchées du Sud de la cour.

Sur les trois autres côtés de la cour, on peut prévoir des réservations pour l'eau, l'électricité et la wi-fi. A vous de me dire SVP quels diamètres de tubes prévoir.

Cordialement,

PPF

_________________________________________________________________________

De : ANDRE <julien@beeplus.fr>
Envoyé : lundi 22 juillet 2019 15:15
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Information suite échange téléphonique - Tuyau pour installation de chauffage


Bonjour,

Suite à notre conversation téléphonique de ce jour, je vous confirme qu'il est trop "tôt" pour vous transmettre une réponse précise sur le diamètres des tuyaux entre la chaufferie et les forages.

Plusieurs inconnues ou incertitudes :
- Distances entre forages aller/retour et la chaufferie,
- Pente entre aller/retour et la chaufferie,
- Puissance nécessaire pour chauffer les bâtiments (suivant calcul de déperditions/Simulation Thermique Dynamique),
- Débit disponible/nécessaire,...

En règle générale, il est nécessaire de passer un tuyau polyéthylène haute densité (inférieure ou égale à 63 mm) pour des petites installations ou des barres de 6 m électro soudées de section plus importante (> 63 mm) pour des installations importantes (probablement entre 3 et 4 pouces pour votre projet). La pose s'effectue avec grillage avertisseur et entourage des tuyaux avec de la terre et sable. En complément, il faut prévoir également une gaine TPC rouge (diamètre 50 ou 63 mm) avec des chambres de tirage tous les 25 mètres.

Concernant votre bâtiment, contenu des incertitudes de dimensionnement à ce stade du projet, il serait judicieux d'attendre !

Si vous souhaitez prendre le risque d'avancer sur le sujet et d'assumer cette responsabilité, prévoir 3 à 4 tuyaux PE de diamètre 63 mm pour l'aller et le retour + gaine TPC pour les réseaux d'électricité (mais sans savoir si 2, 3 ou les 4 tuyaux seront utilisés).

Cordialement.

Julien André
Agence Bee+ Miniac Morvan

(Fin de citation)
Toujours pas de plans du géomètre. Le bureau d'études se tient néanmoins dans les starting-blocks.

(Début de citation)

De : ANDRE <julien@beeplus.fr>
Envoyé : mardi 23 juillet 2019 14:33
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: Information suite échange téléphonique - Tuyau pour installation de chauffage

Bonjour,

Effectivement, le colombier rajoute une difficulté dans les tranchées à prévoir.

Pour le reste, il est difficile de répondre sans connaître les installations existantes (eau et électricité) et sans connaître l'implantation des futurs équipements.

En toute logique, la connaissance des installations existantes est indispensable (relevé technique et mise au propre sur plans) et la connaissance des futures installations est également indispensable (réalisation des plans projetés fluides). Et ensuite, on peut déterminer les diamètres des réseaux, le nombre, le positionnement des chambres de tirages, les regards, les percements...

Encore une fois, je n'ai pas de plans, pas de relevés et aucune idée des futures installations. Je ne peux pas répondre à votre interrogation.

Concernant le relevé technique du bâti et des installations existantes, je peux planifier cela la semaine prochaine suivant vos disponibilités (et sous condition, d'avoir les plans du géomètre).

Cordialement.

Julien André
Agence Bee+ Miniac Morvan
06 07 56 17 78

(Fin de citation)
Julien ANDRE, du bureau d'études "bee +", vient d'accepter ma proposition d'une réunion de chantier lundi matin. Il est d'accord pour compléter lui-même, en tant que de besoin, les mesures nécessaires pour son diagnostic, nous évitant ainsi de perdre davantage de temps à attendre un travail satisfaisant du géomètre. Je l'en remercie.

Le prochain goulot d'étranglement de notre chantier favori devrait être le recrutement d'un maçon pour succéder à Igor. A ce sujet, nous devrions y voir plus clair dans un petite dizaine de jours.
Réunion très utile aujourd'hui, de 10 h 30 à 15 h 30 sans discontinuer, avec Julien ANDRE du bureau d'études "bee +" :

29 juillet 2019.

En plus des plans dont il avait pu prendre connaissance via le sous-onglet "Florilèges" de notre site favori (notamment les plans du logis et du bâtiment Nord par Benoît MAFFRE), je lui ai confié un certain nombre de documents :
- le compte rendu de forages de "Brébant Forage",
- le plan des sorties d'eaux usées réalisé pour le S.P.A.N.C.,
- les plans de la chapelle par Nicolas GAUTIER,
- les plans de la cave par Nicolas GAUTIER,
- le plan du projet d'Arnaud PAQUIN pour l'"aile Ouest",
- l'audit énergétique de la cave par le bureau d'études "Idée",
- les études du fabriquant de pompes à chaleur LEMASSON pour trois plombiers que j'avais mis en concurrence ;
- une note d'Etienne BURIN des ROZIERS.

Par ailleurs, Julien ANDRE s'était muni d'un tirage-papier de grand format du récent travail d'un géomètre avec qui je continue, sans qu'il soit nécessaire que je donne ici plus de détails, à dialoguer pour essayer d'obtenir de lui une documentation qui me soit également utile.

Nous avons, Julien ANDRE et moi, parcouru les différents bâtiments que couvrirait son étude, y compris la chapelle et la cave. J'ai également ajouté à ma commande que l'étude intègre l'option pour une piscine d'une quinzaine de mètres de longueur qui pourrait être installée dans l'arrière-cour. Nous avons imaginé que les abords immédiats du manoir et sa cour puissent faire l'objet d'illuminations. Nous avons prévu des sorties d'eau pour arrosage d'un potager dans la cour.

Sur ces bases, Julien ANDRE va pouvoir lancer la préparation de son rapport. Il m'a d'ores et déjà indiqué le long de quelles portions de murs de la cour il serait loisible de commencer de prochains travaux de drainage et de pavage. Je vais donc m'efforcer de relancer utilement le terrassier avant son départ en vacances, prévu pour la fin de cette semaine-ci.
Philippe JARRY est passé ce matin afin que je lui explique les travaux acceptés à ce stade par le bureau d'études.

Cette après-midi, Jérôme a d'abord pompé l'eau qui stagnait sous la tour Louis XIII :

30 juillet 2019.

30 juillet 2019.

A cette occasion, je me suis un peu plus persuadé de la nécessité de ne pas attendre pour changer le grès éclaté au seuil du rez-de-chaussée de ce bâtiment :

30 juillet 2019.

30 juillet 2019.

Le "stérile" était entreposé derrière la charretterie où Jérôme l'a chargé...

30 juillet 2019.

30 juillet 2019.

... avant de commencer à le déposer au fond du fossé de la cour, de la grosse pierre de fondation visible du côté Ouest jusqu'à l'entrée principale du logis, en passant par le Nord de la cour :

30 juillet 2019.

30 juillet 2019.

30 juillet 2019.

30 juillet 2019.

30 juillet 2019.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 31 Juillet 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administration - Maçonnerie-carrelage - Terrassement - Logis
0
La ligne bleue indique jusqu'où montera le "trottoir" fini :

31 juillet 2019.

Tout cela a été calé sur la base d'une pente de 2%, de manière à ce que les eaux pluviales coulent dans de bonnes conditions.

31 juillet 2019.

Jérôme est allé un peu au-delà de ma demande immédiate en disposant du "stérile" au Sud de l'entrée principale du logis :

31 juillet 2019.

En fin de journée hier, Jérôme a dû intervenir de nouveau dans le fossé Ouest de la cour :

31 juillet 2018.

Il en a notamment extrait un réservoir de décantation désormais sans usage, de même que la canalisation amont en ciment, ce qui lui a permis d'élargir ledit fossé :

31 juillet 2018.

Puis il est allé dans l'arrière-cour pour niveler la terre à proximité du "trottoir" du bâtiment Nord. L'effet me semble excellent, même si une ancienne trappe de fonte apparaît désormais trop enfoncée par rapport au niveau du sol voisin :

31 juillet 2018.

On verra ce qu'on peut faire pour y remédier. Les précédents hortensias, qui ont crevé après qu'on les a malmenés au début du chantier de ces "trottoirs", pourraient être remplacés par un rang de nouveaux. Il faudrait que je contacte pour ceci les frères Mickaël et Yoann LEMARINIER, horticulteurs à Taillebois (02 33 66 23 47). Je pourrais en profiter pour les charger de replanter des charmes le long de la D22, là où des chauffards en ont arrachés, voire le long du fossé des "nouvelles terres" où l'incurie et la flemme de mes deux derniers employés avaient favorisé le dépérissement de nouveaux feuillus. Nul doute qu'avec l'aide de Francis, du moins dument formé, de tels incidents ne se reproduiraient pas.
Jérôme venait de disposer au fond de la tranchée le tuyau d'arrivée d'eau et s'apprêtait à installer le drainage...

1er août 2019.

1er août 2019.

... sous la surveillance effective d'O'Gustin...

1er août 2019.

... lorsque l'entrée fracassante de Mara...

1er août 2019.

... nous a avertis de l'arrivée imminente d'Igor :

1er août 2019.

Celui-ci, en tenue de baigneur, venait montrer où sont les outils au maçon auto-entrepreneur qui devait commencer à intervenir ce matin.

Hélas, ce maçon a manqué à l'appel. J'ai lui ai téléphoné à son numéro de portable, suis tombé sur sa mère ou sa grand-mère qui m'a appris que la récente canicule avait retardé ses autres chantiers...
Jérôme dispose un géotextile de 2 mètres de large en fond de tranchée, y pose le drain et dépose du gros gravier avant d'emballer le tout :

1er août 2019.

A l'entrée de la tour Louis XIII, il ne procède pas différemment. Le tube de 300 se trouvera ainsi protégé contre l'entrée de boues tandis que le drain d'aération (jaune) débouchera au-dessus du drain bleu (dont les stries sont orientées vers le bas) :

1er août 2019.

1er août 2019.

Le drainage Ouest s'arrêtera, au Nord, au pied du mur de soutènement de l'escalier...

1er août 2019.

... et, du moins à ce stade, au Sud, à côté de la grosse pierre qui dépasse des fondations :

1er août 2019.

Du côté Est de la cour...

1er août 2019.

... Jérôme prévoit de laisser, du moins à ce stade, un accès aisé aux deux tuyaux de chauffage (dont l'un détérioré il y a quelques jours)...

1er août 2019.

1er août 2019.

... tandis qu'au Sud de cette tranchée, on s'arrêtera devant la tour en attendant d'en savoir davantage sur la future installation d'aquathermie :

1er août 2019.

Ce que je préfère dans un chantier, c'est travailler avec des professionnels compétents et réactifs. Avec Philippe JARRY, Julien ROBVEILLE et Julien ANDRE, j'ai le sentiment ce soir de disposer d'une équipe pleinement opérationnelle.

Regardez où nous en étions rendus en cette fin de journée :

1er août 2019.

1er août 2019.

Comme vous le voyez, le nécessaire pour l'alimentation des futurs projecteurs dans la cour est déjà en train d'être mis en place !