Message #45052

A l'heure où je reviens de mon déjeuner à ma cantine favorite, j'ai la surprise de constater que l'eau coule à flot du forage :

6 décembre 2018 à 13 h 11.

6 décembre 2018 à 13 h 30.

6 décembre 2018 à 13 h 34.

Je note ici mes observations dans l'ordre chronologique :

6 décembre 2018 à 13 h 36.

6 décembre 2018 à 13 h 39.

6 décembre 2018 à 13 h 39.

Dès que le forage reprend, l'eau sort en geyser à près de 10 mètres de hauteur et éclabousse abondamment les alentours :

6 décembre 2018 à 13 h 43.

6 décembre 2018 à 13 h 43.

6 décembre 2018 à 13 h 45.

6 décembre 2018 à 13 h 47.

6 décembre 2018 à 13 h 47.

6 décembre 2018 à 13 h 47.

6 décembre 2018 à 13 h 47.

6 décembre 2018 à 13 h 47.

6 décembre 2018 à 13 h 50.

6 décembre 2018 à 13 h 51.

6 décembre 2018 à 13 h 52.

6 décembre 2018 à 13 h 53.

6 décembre 2018 à 13 h 56.

6 décembre 2018 à 13 h 57.

6 décembre 2018 à 13 h 58.

6 décembre 2018 à 14 h 04.

6 décembre 2018 à 14 h 08.

6 décembre 2018 à 14 h 24.

6 décembre 2018 à 14 h 35.

Christophe PRUDENCE me montre un résidu de schiste issu des 12 premiers mètres de forage :

6 décembre 2018 à 14 h 38.

6 décembre 2018 à 14 h 45.

6 décembre 2018 à 14 h 49.

Le trépan de 165 mm a été remonté du fond et va être retiré :

6 décembre 2018 à 14 h 50.

6 décembre 2018 à 14 h 51.

6 décembre 2018 à 14 h 51.

Voici le trépan de 165 mm :

6 décembre 2018 à 14 h 51.

L'eau sort à gros bouillons du trou foré ...

6 décembre 2018 à 14 h 51.

... et coule vers les douves selon des chemins divers :

6 décembre 2018 à 16 h 28.

6 décembre 2018 à 16 h 28.

6 décembre 2018 à 16 h 29.

6 décembre 2018 à 16 h 30.

6 décembre 2018 à 16 h 30.


Je me borne ici à signaler que la situation que je viens d'illustrer est exceptionnelle. On a affaire à un puits artésien et c'est totalement inattendu. David BREBANT m'expliquera un peu plus tard dans l'après-midi qu'en 28 ans de carrière, il a foré 6 000 à 7 000 puits et n'est tombé sur des puits artésiens qu'en une vingtaine d'occasions. Celui-ci est le plus puissant qu'il ait jamais rencontré.

Inutile de dire que cette découverte risque fort de rebattre totalement les cartes de l'installation de chauffage central projetée. Il ne serait plus question de forer 19 puits de 100 mètres comme prévu ce matin encore. Il semble bien que nous devrions basculer dans un système d'aquathermie.

J'en expliquerai les conséquences et les risques dans un prochain message.

Commentaires