SVAADE (artistes et artisans)

Le manoir est mentionné en fin de reportage !

N.D.L.R. : Merci pour l'info !
Effectivement, le manoir favori est cité en fin du reportage consacré à "Correspondances" (entre 13 minutes 56 secondes et 16 minutes 16 secondes de cet enregistrement).
Donc en route vers la gloire !
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : jeudi 13 août 2020 14:12
À : Sébastien Daucé
Objet : Merci pour tout !

Cher Sébastien,

Encore mille mercis pour ces magnifiques concerts. Votre venue dans ces vieux murs aura été un grand moment de nos 30 ans de présence à cet endroit. Merci à vos musiciens et à vos accompagnatrices, cela a été pour nous une grande joie et un grand honneur de vous recevoir avec les moyens du bord.

Merci aussi pour ces deux très beaux enregistrements et ouvrages que vous nous avez donnés, ce que je ne découvre qu'à l'instant :


Je suis désolé de n'avoir pu être plus présent et plus actif à vos côtés (les forces ne sont plus ce qu'elles étaient).

On viendra vous réécouter et vous revoir à Caen avec grand plaisir.

Bien cordialement,

PPF

(Fin de citation)
Audrey ASTRUC m'a communiqué le programme des concerts d'avant-hier qui indique la spécialité de chacun des musiciens.

Voici les "liens Facebook" utiles pour rester en contact avec eux :
- Sébastien DAUCE, le chef d'orchestre,
- Etienne BAZOLA, le baryton,
- et l'"Ensemble Correspondances".

Audrey précise que les musiciens de cette tournée Normande...

... que nous avons eu la joie et l'honneur d'accueillir à la Chaslerie "sont des (très) réguliers de l’ensemble, et participent à presque tous nos projets".
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 28 Aout 2020
Vie de l'association - Animation, fêtes, visites - SVAADE - SVAADE (artistes et artisans) - SVAADE (anecdotes)
0
A l'occasion de la réunion chez Jacques et Armelle BROCHARD, j'ai reçu beaucoup de compliments appuyés pour le récent concert de "Correspondances" à la Chaslerie. J'ai pu expliquer à quelques propriétaires de monuments historiques du secteur en quoi la "SVAADE" pourrait les aider à organiser chez eux de tels spectacles d'"art vivant" : je pense à des partages d'expériences et même à des financements. Ces contacts paraissent prometteurs.

Il se trouve que, par ailleurs, j'ai été contacté ces tout derniers jours (après ce fameux concert) pour accueillir un spectacle de samba brésilienne à la Chaslerie. Je suppose qu'on ne sera pas étonné que, pour ma part, j'y sois très favorable.


Mais, comme on peut s'en douter, Carole aurait plutôt tendance à tordre le nez.
Message envoyé ce soir via "Facebook" à Jean-Pierre ARBON :

"Cher Jean-Pierre, je n'oublie pas votre proposition d'un concert à la Chaslerie. Je viens de participer à la création d'une association qui pourra être utile pour les questions matérielles et nous réfléchissons aux prochains événements, après une première très réussie, le 12 août dernier, avec Sébastien Daucé et l'ensemble "Correspondances". Est-ce que le cœur vous en dit toujours ? Amicalement, PPF"

P.S. (du 14 septembre 2020 à midi) : Jean-Pierre ARBON m'a donné son accord de principe. Il devrait venir reconnaître les lieux en novembre prochain.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 24 Septembre 2020
Vie de l'association - Animation, fêtes, visites - SVAADE - SVAADE (artistes et artisans) - SVAADE (anecdotes)
0
Voici des échanges d'un style assez savoureux qui ne me paraissent guère augurer de concrétisations significatives rapides dans le cadre de la S.V.A.A.D.E., du moins avec cet ensemble particulier.

Je retire de cette anecdote deux conclusions opérationnelles immédiates :
- il faudrait que je veille à m'entourer de conseils appropriés en vue de pouvoir porter un jugement étayé sur la qualité musicale relative de diverses propositions ; même si j'ai une opinion claire dans le cas d'espèce par exemple, je ne me sens pas suffisamment légitime en la matière pour l'exprimer ici d'une façon développée ;
- il convient également que je me renseigne davantage sur l'économie de ces concerts et sur les aides disponibles aux différents niveaux signalés ainsi qu'en faveur des diverses parties prenantes, ceci sans oublier la part qui revient en amont aux musiciens ; en attendant, il vaut mieux, quoi que j'en pense à ce stade, que je m'abstienne de qualifier telles ou telles prétentions.

Bref, du travail pour la S.V.A.A.D.E., avis aux amateurs qui voudraient nous aider à faire des progrès dans ces deux directions !

En tout cas, tout cela confirme que, pour un coup d'essai, nous avions eu beaucoup de chance de pouvoir, le mois dernier et à la Chaslerie, organiser deux concerts d'un groupe de musiciens de notoriété internationale (un chef d'orchestre très talentueux, trois chanteurs et de nombreux instrumentistes).
Et des plus sympathiques au demeurant, ce qui ne gâtait rien.

(Début de citation)

De : Mathieu BRAUD <braudmathieu@hotmail.fr>
Envoyé : mardi 22 septembre 2020 10:56
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : RE: Pierre-Paul Fourcade, 1ère discussion :

s'il y a une deuxième date (autre que "chez vous") le concert peut être à 2000 euros.
Mais nous ne pourrons pas descendre en dessous partant du principe que tout travail mérite salaire.

A votre retour,
Bien à vous,

_____________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 22 septembre 2020 08:34
À : Mathieu BRAUD <braudmathieu@hotmail.fr>
Objet : RE: Pierre-Paul Fourcade, 1ère discussion :

Cela fait beaucoup, même dans la première formule, pour notre association naissante...

_____________________________________________________________________________

De : Mathieu BRAUD <braudmathieu@hotmail.fr>
Envoyé : mardi 22 septembre 2020 10:30
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : RE: Pierre-Paul Fourcade, 1ère discussion :

Merci de votre réponse rapide !

A mon tour d'être encore devant l'ordinateur.

J'imagine que la situation du sol est temporaire.
Pour la météo, si c'est au beau jour (mai-juin), c'est sans doute jouable.

Pour les bugdets sachant que tout le monde est déclaré, la formule "musique de chambre" tourne autour de 2500 euros TTC.

Pour l'opéra sachant qu'il y a plusieurs chanteurs (4 ou 5), un metteur en scène, 5 instrumentistes (4 cordes et un clavier/piano), un chef d'orchestre, on est aux alentours de 15 000 euros TTC.

Je ne compte pas les décors et les costumes qui peuvent nous être prétés ou fabriqués par des associations ou des lycées professionnels du coin.
La scène et la lumière peuvent sans doute être envisagées en interne.

Les aides sont multiples : municipal, départemental, régional (sans doute difficile à avoir la première année et de plus les élections sont l'année prochaine), rotary, mécènat, Sacem (à partir de plusieurs spectacles), ....

Une billeterie peut diviser par 2 le "coût" du spectacle musique de chambre et peu allégé considérablement le projet opéra.

A votre regard,

_____________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 22 septembre 2020 08:21
À : Mathieu BRAUD <Braudmathieu@hotmail.fr>
Objet : RE: Pierre-Paul Fourcade, 1ère discussion :

Merci pour ce message.

La cour a deux inconvénients :
- le sol est actuellement en travaux,
- la météo est incertaine.

Quels budgets faut-il prévoir selon les différentes formules suggérées et quelles sont, à votre connaissance, les aides possibles ?

Cordialement,

PPF

_____________________________________________________________________________

De : Mathieu BRAUD <Braudmathieu@hotmail.fr>
Envoyé : mardi 22 septembre 2020 10:15
À : penadomf@msn.com <penadomf@msn.com>
Objet : Pierre-Paul Fourcade, 1ère discussion :

Bonjour Pierre-Paul,

comme dit hier au téléphone et en attendant de vous rencontrer et de découvrir en vrai la Chaslerie, veuillez trouver un premier échange mail.

Je vous renouvelle mes excuses pour le rendez-vous manqué.

Votre site internet comme dit recèle d'information très intéressante, les photos et la vidéo permettent d'avoir des visuels significatifs.

Je ne sais qu'est ce que vous souhaitez que nous réalisions ensemble mais j'ai plein d'idées !

Nous pourrions programmer de la musique de chambre comme nous l'avons fait ce week-end.
Cela peut être un quatuor à cordes mais également un quintette à vents (flûte, hautbois, clarinette, basson et cor) ou même de la voix (une voix avec un accompagnement instrumental).

Mais il y aussi la folle espérance de pouvoir monter un opéra de Mozart (en version « simplifié, donc plus court).
Votre manoir et notamment la cours extérieur représenterait un endroit idylique.

Ces deux « formules » comme vous pouvez l'imaginer ont un coût et il faudrait prospecter différentes aides.

A votre sentiment sur mes premières lignes,
Bien à vous,

Mathieu
https://www.facebook.com/mathieu.braud.31
https://twitter.com/mathieu_braud
https://www.linkedin.com/in/mathieu-braud-568438142/

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Sébastien Daucé
Envoyé : jeudi 15 octobre 2020 15:45
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>; C.F.
Cc : Audrey Astruc <audrey@ensemblecorrespondances.com>; Céline Portes <celine@ensemblecorrespondances.com>
Objet : merci

Chers amis,

J’espère que ce mail vous trouve tous deux en bonne forme.

Audrey m’a fait savoir que vous aviez fait tout récemment un don à l’ensemble : je vous en remercie très sincèrement. Tout soutien nous est aujourd’hui précieux et même vital pour nous permettre de continuer à avancer.
Vous aviez tout de suite répondu présent cet été pour notre tournée de relance, et cela me touche donc particulièrement que vous ayez souhaité poursuivre votre soutien cet automne dans cette nouvelle phase de crise.

Nous ne pourrons malheureusement pas nous croiser jeudi prochain au théâtre de Caen, puisque les mesures sanitaires m’obligent à rester dans les coulisses du théâtre et à ne pas passer dans la partie publique. Mais je suis très heureux de vous savoir parmi nous pour cette générale ! Nous avons réussi à maintenir la création et les 3 représentations la semaine dernière au théâtre des Champs-Elysées, et même si Madrid est tombé, Caen devrait tenir !

Amitiés
Sébastien

(Fin de citation)
Ensemble Correspondances - dir. Sébastien Daucé
rédigé le Mercredi 4 Novembre 2020
Vie de l'association - SVAADE - SVAADE (artistes et artisans) - Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Le rideau n'est pas encore tiré !

A notre grand regret, le nouveau confinement a pour conséquence immédiate l'annulation de plusieurs représentations et concerts, pour certains déjà des reports du printemps dernier.
Cependant Correspondances souhaite collaborer autant que possible avec les lieux partenaires qui le pourront pour imaginer à huis clos des projets à partager avec le plus grand nombre.

N.D.L.R. : De tout cœur avec vous ! Merci pour tout, vous êtes tous si extraordinaires !
Excellente nouvelle, Hugues HOURDIN me transmet ce matin l'accord de principe de Silvère JARROSSON pour venir à la Chaslerie, dans le cadre des animations organisées sous l'égide de la S.V.A.A.D.E.

Il reste des détails pratiques à finaliser dont le moindre n'est pas la date.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 5 juin 2021 00:24
À : jpa@jparbon.net <jpa@jparbon.net>
Objet : RE: photo et infos arbon

Cher Jean-Pierre,

Merci beaucoup ! C'est parfait !

La perspective de vous voir et de vous entendre nous réjouit tout particulièrement ! J'espère que vous excuserez l'imperfection des lieux, toujours en travaux lourds.

Amitiés,

PPF

___________________________________________________________________________________

De : Jean-Pierre Arbon <jpa@jparbon.net>
Envoyé : vendredi 4 juin 2021 18:45
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : Claudine Plas-Arbon <cplas@plasetpartners.com>
Objet : photo et infos arbon

Bonjour Pierre-Paul

Je suis dans les Landes et n'ai pas avec moi le disque dur où sont stockés tous mes documents. Mon choix de photos est réduit, mais je vous propose celle-ci :

Jean-Pierre ARBON.


J'ai également retrouvé (voir ci-dessous) le texte du flyer qui accompagnait un de mes derniers concerts, vous pouvez vous en inspirer.

N'hésitez pas à revenir vers moi. Je suis très pris demain, mais j'essaierai de vous appeler dimanche ou lundi.

La perspective de chanter chez vous me réjouit beaucoup.

Amitiés

Jean-Pierre


ARBON en CONCERT

Après quinze années de scène, Arbon met plus que jamais le cap sur sa liberté de trouvère. Il y a longtemps déjà qu’il a dévié de sa propre route, et qu’il se fie à une boussole dont les quatre points cardinaux sont l’humour, la poésie, les mots d’amour et les chansons, pour accomplir une traversée profonde et légère de la vie des hommes.

« Les chansons d’Arbon sont fines, légères, intelligentes, secrètes… un peu comme du La Fontaine, un peu comme la poésie de Brassens » Michel Serres, de l’Académie française

« Amoureux, désabusé, amusé, paternel, fraternel, Arbon étonne, séduit et déride »
Les Inrocks

« Plein d’humour, écriture et dérision joyeuses »
Europe1

« Chanson drôle, intelligente et poétique »
Le Figaro

« Arbon insuffle une fraîcheur délectable à la chanson française »
20 minutes

DISCOGRAPHIE
2005 - Être et avoir été (P&PP) Télérama ƒƒƒ, Prix de la chanson poétique
2007 - Il pleut au paradis (P&PP) Coup de cœur Académie Charles Cros.
2010 - Ça arrive à tout le monde (P&PP) Incontournables de Chorus
2015 - Le Cap et la boussole (P&PP / Absilone)

http://arbon.website
https://www.facebook.com/arbonchansons
--
https://arbon.website
https://chansonsetmotsdamou.fr

(Fin de citation)
Merci à tous ceux qui sont venus hier au vernissage de l’exposition Debré - Jarrosson, à la Galerie Faidherbe. Un grand moment de partage et d’émotion 😃
L’exposition reste ouverte jusqu’au 17 juillet ✨🌸


N.D.L.R. : Silvère m'a téléphoné, par "vidéo WhatsApp", pendant que je me promenais avec Guguss sur l'"Avenue Fourcade". Nous avons commencé à parler des conditions matérielles de sa "performance" (je ne sais pas encore quel terme employer). Celle-ci se déroulerait dans le grand salon de la Chaslerie dont je lui ai transmis des photos prises avec mon appareil pourri ; Silvère me recommande d'en protéger le sol par du lino d'entrée de gamme car il déverse beaucoup de peinture sur ses toiles. Sous réserve que son ami violoniste en soit d'accord, et en particulier soit disponible à la date qui serait retenue, il pense venir accompagné de Théotime LANGLOIS de SWARTE (nommé en début d'année 2021 "révélation instrumentale" aux "Victoires de la musique classique").

J'ai communiqué à Silvère les coordonnées de mon aîné afin qu'ils essayent de se coordonner pour que celui-ci et sa petite famille puissent assister à ladite performance. Si ceci s'avère trop compliqué, j'arrêterai la date avec Silvère. Bien entendu, je rendrai compte de ces choix sur le site favori.
Je me suis rendu ce soir au château de Chaulieu, pour assister à une représentation du spectacle du "Préau de Vire" qui sera également donnée au manoir favori dans moins de dix jours (les 17 et 18 juin prochains à 20 h 30). Je souhaitais me rendre compte des besoins d'espace de la pièce, "Un soir chez Victor H.", et, le cas échéant, rencontrer le nouveau propriétaire des lieux. Ce dernier n'était pas présent ce soir mais le sera demain. Il paraît qu'il a environ 40 ans, comme celui de la Saucerie, soit dit en passant...

Le porche d'entrée qui, contrairement aux apparences, n'a pas trente ans, fut inspiré de celui de la Chaslerie :

9 juin 2021.

Avant le spectacle, l'équipe du "Préau de Vire" se restaurait :

9 juin 2021.

9 juin 2021.

J'observe que les normes sanitaires en vigueur pour pouvoir accueillir une quarantaine de spectateurs obligent à mettre à leur disposition, non seulement des toilettes "normales" (la boîte marron) mais encore des toilettes pour handicapés en fauteuil roulant (la construction verte). Bien entendu, il n'y avait pas l'ombre d'un fauteuil roulant parmi le personnel du "Préau" ni les spectateurs :

9 juin 2021.

9 juin 2021.

9 juin 2021.


Et dire que j'ai vu tout cela en restauration, du temps de l'ancien propriétaire, Patrick CENNI, à l'époque désormais lointaine où je prenais celui-ci pour (...) :

9 juin 2021.

9 juin 2021.

9 juin 2021.

9 juin 2021.


A 21 heures précises, après que, pendant trente minutes, des rafraichissements et amuse-gueules ont été servis par le "Préau" aux spectateurs, la représentation a commencé, une barque traversant l'étang voisin :

9 juin 2021.

9 juin 2021.

9 juin 2021.

9 juin 2021.


Dans la pièce du château où, pendant une heure, s'est déroulée la partie à couvert de la représentation, j'ai observé que les préparatifs techniques, notamment pour l'éclairage, n'étaient pas trop invasifs :

9 juin 2021.


Comme le début, la fin de la représentation a eu lieu en extérieurs :

9 juin 2021.

9 juin 2021.


A la fin du spectacle, les comédiens ont salué et ont été applaudis :

9 juin 2021.


Voici enfin Lucie BERELOWITSCH, la directrice du "Préau" et metteur en scène, à qui j'ai pu dire quelques mots de bienvenue pour la semaine prochaine :
Message envoyé, via la messagerie de "Facebook", à Silvère JARROSSON :

Cher Silvère, mon aîné me dit qu'il vous a contacté en vous indiquant les dates de sa présence chez moi cet été (du 9 au 18 août). Si votre ami Théotime n'est pas disponible à ces dates, j'écouterai votre recommandation à propos de la meilleure marche à suivre : trouver une autre date comme un week-end où mon aîné pourrait également venir ou, faute de meilleure solution, penser à un autre musicien.

P.S. (à 11 heures 30) : Réponse de Silvère JARROSSON, par le même canal :

Cher Pierre, merci pour ces précisions. Cependant, après avoir discuté de l'ensemble de ce projet avec Théotime, il nous a semblé qu'il ne valait mieux pas programmer notre performance à la Chaslerie. Nous allons concentrer notre énergie sur des lieux publics ouverts à plus de monde, comme des musées notamment.

Merci en tout cas d'avoir proposé, ça reste un beau signal auquel je suis sensible. Je vous prie de nous excuser pour ce contretemps et ce désistement.

Bien à vous,
Silvère
0
Cher Pierre-Paul, chère Carole,

Je poursuis notre échange par téléphone à l’instant avec quelques informations complémentaires sur notre actualité des prochains mois en Normandie.

Nous tournerons un tout nouveau programme de « Motets normands », qui met à l’honneur des compositeurs actifs en Normandie au 17e siècle, montrant que la grande musique à cette époque ne résonnait pas qu’à Versailles !
Nous proposerons 3 représentations de ce programme :
. À l’abbaye de Lessay le 27 juillet ;
. À la cathédrale de Lisieux (concert exceptionnel car la cathédrale n’accueille jamais de concert !) le 28 juillet
. À Fécamp le 15 août.

Et nous enfourcherons à nouveau nos vélos du 17 au 25 septembre, de la région de Bernay au Bessin (Balleroy et Port-en-Bessin) en passant par Caen. Pas de détour par l’Orne cette année, mais ce n’est que partie remise, l’expérience réussie de l’été dernier nous a convaincus de pérenniser ce projet avec une nouvelle édition chaque année !

Ensuite, nous reviendrons le samedi 2 octobre pour ce dîner de levée de fonds accueilli gracieusement par Charles-Edouard de Broglie au Château de Bonneville à Chamblac. La soirée offrira un concert privé dans l’église attenante au château, un dîner dans les salles du château en présence de 13 artistes de l’ensemble, et un rdv musical surprise en fin de soirée dans l’Orangerie du château. (...)
Et nous serions ravis de partager cette soirée avec vous ! Bien entendu, un carton d’invitation en bonne et due forme vous sera envoyé d’ici quelques semaines, mais nous commençons par proposer à l’entourage proche de l’ensemble de manière informelle, car les places seront limitées.
Si vous souhaitez proposer à des personnes qui vous sont proches de participer à cette soirée, n’hésitez surtout pas à leur proposer, et nous pourrions aussi leur envoyer une invitation officielle.

Je viens de faire un tour sur votre site que, je le reconnais, je n’avais pas visité depuis quelques temps. Quelle surprise d’apercevoir Sébastien Juilliard sur votre reportage photo des représentations théâtrales que vous avez accueillies à la Chaslerie ! Le monde est décidément petit, c’est une très belle équipe qui anime le projet du Préau, tant à Vire que hors les murs, bravo pour cet accueil. Nous sommes vraiment fiers à Correspondances d’avoir inauguré la riche vie de la SVAADE.

Tenons-nous informés concernant ces différents événements, et à très bientôt je l’espère.
Audrey

Audrey Astruc
Responsable de l’administration et du mécénat
Ensemble Correspondances
+33 (0)6 31 13 11 90

Membre d’ARVIVA
Arts vivants, Arts durables

N.D.L.R. : Motets normands ?
Sur son blog, Jean-Pierre ARBON a écrit :

1969. Bernard Moitessier allait être le premier à boucler une course autour du monde à la voile sans escale et en solitaire. Il avait quitté l’Angleterre, descendu l’Atlantique, franchi le cap de Bonne-Espérance, traversé l’océan Indien, puis le Pacifique, doublé le Cap Horn, et remontait vers l’Europe en longeant les côtes de l’Argentine, lorsqu’il changea brutalement de cap, et fit à nouveau route vers le sud de l’Afrique. Il croisa un cargo, auquel il confia ce bref message (il ne disposait pas de radio pour communiquer) : « Je continue sans escale vers les îles du Pacifique, parce que je suis heureux en mer, et peut-être aussi pour sauver mon âme. »

Quitter la course, suivre sa voie, sauver son âme… Ce sont des mots qui me parlent. Ils parlent à beaucoup de monde, d’ailleurs, chacun peut les entendre. Le difficile, ce qui demande individuellement du temps et de l’effort, c’est de leur donner un sens véritable, un contenu concret, c’est-à-dire de trouver la manière de les mettre en acte(s) simple(s), dans sa vie. Si je ne cours plus là où l’on m’a dit de courir, où aller, et comment ? Quelle est ma mer ? Quel est mon bateau ? Que veux-je faire de mon voyage ?


Au nom de la SVAADE, je tâcherai tout à l'heure de coller à ce texte, qui me touche tout particulièrement, pour présenter ARBON lors de son concert à la Chaslerie.
Bonjour,

J’ai passé un excellent moment, félicitations, ces soirées artistiques sont vraiment intéressantes et préfigurent un festival (?)

N.D.L.R. : Très bonne question ! Nous avons commencé à en parler hier soir avec Claudine PLAS-ARBON qui trouve que les lieux s'y prêteraient. De mon côté, j'essaye de comprendre comment insérer la Chaslerie dans les réseaux utiles pour ce faire et je suis conscient d'avoir du professionnalisme à acquérir. Claudine, qui connaît le métier de l'intérieur, insiste notamment sur la nécessité de disposer d'appareils de sono dont la présence est indispensable pour conforter les artistes et bâtir la réputation d'un tel festival. J'ai beaucoup de choses à apprendre en ce domaine et j'espère qu'elle pourra m'y aider.