SVAADE (animations et visites)

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 17 Mai 2022
SVAADE - SVAADE (animations et visites) - Vie du site - Entretien du site - Vie de l'association
0
Mme SOUL, de MicroMatic Domfront, a su faire en sorte que les vidéos soient visibles via mon ordi sur le site favori. Pour ceci, elle a mis de côté le navigateur "Firefox" et l'a remplacé par "Chrome".

Maintenant, c'est mon scanner qui ne répond plus. Est-ce le passage à "Windows 11" qui l'aurait déconnecté ?

P.S. (à 20 h 30) : J'ai réussi à faire marcher le scanner après avoir redémarré l'ordi.

Voici l'article du "Ouest-France" de ce matin que je voulais mettre en ligne :

17 mai 2022.

Effectivement, ce chanteur paraît ne pouvoir se passer de matériel de sono, même en petit comité.

Dommage qu'il semble avoir imaginé qu'on en trouve plus facilement à louer à Domfront qu'à Paris...
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 21 Mai 2022
SVAADE - SVAADE (animations et visites) - Vie de l'association
0
Dona SEVENE est passée ce matin pour vérifier l'état du crapaud "ERARD". Elle a immédiatement détecté à l'oreille que l'agrafe remplacée n'est pas idéale. Elle s'est demandé si son jeu serait gêné, dans les notes les plus graves, par la vrille d'une pièce de bois. Un accordeur, choisi avec son accord, interviendra quelques jours avant le concert pour essayer de remédier à ces défauts. Enfin, elle a envisagé d'adapter son programme :
Traversée
Par Jean-Pierre Arbon / 20 mai 2022

Un jour, il s’agira de monter dans la barque et de gagner l’autre rive, celle qu’on ne voit pas. Vous n’aurez pas le choix. Le temps sera maussade. À peine aurez-vous quitté l’embarcadère qu’un grand vent se lèvera. Votre esquif roulera et tanguera, chahuté par la houle. Vous serez dans l’obscurité. Vous aurez peur. Vous serez perdu.

Il se peut que quelqu’un, émergeant de la nuit et marchant sur les eaux, vienne alors à votre rencontre ; qu’à sa vue vous soyez saisi d’une crainte plus grande encore que celle de la tempête ; qu’il vous dise « N’ayez pas peur », et que la barque touche terre, de l’autre côté.

Il se peut aussi que vous tombiez à l’eau, et que cette histoire de traversée s’arrête là. Il se peut même qu’elle se termine au moment même où vous monterez dans la barque, car elle ne s’adresse qu’à ceux qui demeurent sur la rive, inquiets de votre départ et de ce qui vous (et donc les) attend.

Quelle fin choisir ? Que croire ? Et se pourrait-il enfin que selon que vous optez pour l’une ou l’autre version, ce soit celle que vous aurez retenue qui réellement vous advienne ?


« Le soir venu, les disciples de Jésus descendirent au bord du lac. Ils s’embarquèrent pour gagner l’autre rive. Déjà il faisait nuit et Jésus ne les avait pas encore rejoints. Un grand vent se mit à souffler et le lac devint houleux. Les disciples avaient ramé pendant cinq mille mètres environ, lorsqu’ils virent Jésus qui marchait sur la mer et se rapprochait de la barque. Alors ils furent saisis de crainte. Mais il leur dit : “C’est moi. N’ayez pas peur.” Aussitôt, la barque toucha terre là où ils se rendaient. » Evangile selon Saint Jean 6, 16-21

N.D.L.R. : Même moi, je peux comprendre qu'un homme qui écrit ceci a d'autres soucis en tête que venir chanter du BRASSENS à la Chaslerie.