Statistiques de fréquentation

bridoz.com
rédigé le Mercredi 14 Février 2018
Statistiques de fréquentation - Vie du site
0
Célébrités au physique ravagé par la chirurgie esthétique

Donatella Versace :

Lara Flynn Boyle

Meg Ryan

Lil Kim

Michael Jackson

Janice Dickinson

Jocelyn Wildenstein

N.D.L.R. : "Sic transit gloria mundi."

C'est affolant (ter).

(On se fait du mal à regarder des trucs pareils.)

(Cela confirme quand même que le ravalement des vieilles pierres n'est pas à la portée de toutes les bourses.)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 8 Mars 2018
Vie du site - Statistiques de fréquentation
0
On dirait que l'audimat n'aura pas trop longtemps "fait la goule" :

J'ai bien fait de relâcher un peu la pression hier, je n'en pouvais plus.

Mais je me trompe peut-être en rêvant au retour du printemps...


Il est plus raisonnable de penser que je vais encore me retrouver seul devant ma semoule :




(Début de citation, trouvée sur "Vieille France" de "Facebook")

Étonnante sculpture qui transgresse la figure mariale dans sa représentation de la Vierge si peu aimante et "compassionnelle "
On a beaucoup écrit sur cette disjonction des postures de la femme et de l'enfant, pour n'en finalement rien dire...
Notre Dame de Grasse... figure sans aucun doute parmi les Vierges à l’Enfant les plus saisissantes de la fin du Moyen Age. Elle tient son nom d’une inscription en caractères gothiques qui se détache sur sa base, de part et d'autre d'un écu hélas illisible. Si sa provenance locale semble assurée, sa datation est malaisée. Seule l’étude stylistique permet de la placer dans les années 1460-1480. Son petit visage au regard pensif et mélancolique se retrouve ensuite dans une grande partie de la sculpture locale, dans le Tarn et l’Aveyron en particulier, tout comme ses drapés aux tissus lourds et épais qui viennent s’écraser à ses pieds.

(Fin de citation)

La Vierge à l'Enfant du musée des Augustins de Toulouse, également nommée "Nostre Dame de Grasse ".



Au final, voici ce que tout ça pourrait donner :

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 4 Avril 2018
Vie du site - Statistiques de fréquentation
0
Très nombreuses visites de notre site favori aujourd'hui.

On s'y est notamment beaucoup intéressé aux GOUPIL, à ce que je constate.

P.S. : 110 visites. Il n'y a pas de quoi grimper aux lustres.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 11 Avril 2018
Vie du site - Statistiques de fréquentation
0
Merci aux visiteurs de notre site favori qui, malgré l'indigence de mes contributions les plus récentes, continuent à suivre cette chronique, ainsi que la statistique en témoigne : c'est bon pour le moral (il en aurait plutôt besoin ces temps-ci).
J'admire les membres du fan-club pour leur fidélité à notre site favori, dont témoigne à minuit pile la statistique du jour : 124 visiteurs ce 15 mai après 120 la veille.

Hier, pourtant, je n'ai pas mis le moindre nouveau message en ligne car j'ai passé le plus clair de mon temps à essayer de régler des problèmes administraaaâââtifs, ceci dans le prolongement de mon rendez-vous de la veille avec une préposée à l'assistance aux retraités complémentaires paumés (dont je suis).

Cette jeune personne, de surcroît aimable, rencontrée à sa permanence de Messei, m'avait demandé de lui fournir mes bulletins de salaires des périodes où j'ai sévi dans le privé, et plus particulièrement lors de ma mission dite de sauvetage du Comptoir des entrepreneurs.

On sait que je conserve toutes pièces qui pourraient être utiles à un historien (la Cour des comptes ayant préféré détourner son regard) pour expliciter le scandale d'Etat qu'a constitué cette opération, menée à grands frais pour les contribuables de notre pays, dans le but principal d'exonérer de leurs responsabilités pénales un certain nombre d'élus et de hauts-fonctionnaires qui avaient, à tout le moins, failli à leur mission (outre qu'ils avaient démontré à mes yeux la corruption du Système).

Aidé de Christian qui descendait les lourds cartons d'archives des étagères où reposent ces reliques, j'ai tout retrouvé sous des tas de mouches crevées. Tout, sauf la collection de ces foutus bulletins de salaires.

Mais, heureusement, il me restait mes dossiers fiscaux que je conserve soigneusement depuis 1971 car ceux postérieurs à 1991 pourront un jour, si nécessaire, permettre de reconstituer, grâce aux factures, la vie de notre chantier favori. Là aussi sous des monceaux de mouches crevées, j'ai retrouvé mes bulletins de salaire des mois de décembre, les récapitulatifs, pour chacune des années en cause.

J'espère que ces documents suffiront à la mignonne qui a bien voulu reconnaître, à ma demande, l'absurdité pour les organismes bénéficiaires de contributions sociales, dument justifiées à l'époque, de réclamer plus de vingt ans après, l'exhumation desdits justificatifs.

Tout cela pour dire que, lors de ce travail avec Christian, j'ai déposé quelque part mon appareil photo généralement pendu autour de mon cou, que je l'y ai oublié et que, le soir venu, au moment de rendre compte de ma journée, j'ai eu la flemme de remonter une échelle dans une tour, la plus haute, pour aller le récupérer afin d'illustrer ma prose. L'accessoire a alors suivi le principal, comme de bien entendu.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 23 Mai 2018
Vie du site - Statistiques de fréquentation
0
165 visiteurs hier, voici longtemps que notre site favori n'avait pas connu une telle affluence !

J'observe qu'une recherche portait sur le prénom Yassin. Je suppose que telle est l'orthographe du prénom du compagnon de Sébastien DUVAL (point à vérifier).

P.S. : Yasin. Il est d'origine chypriote mais né à Paris, me dit-il.
"GENERATION NET" m'a rendu hier mon ordi n°1 en état de marche. J'ai profité de mon passage à leur agence de Louvigny pour leur montrer l'ordi n°2 qui n'avait pas résisté au voyage en Sicile puisqu'il refusait de s'allumer. Ils l'ont immédiatement réparé.

Je déduis de ces mésaventures qu'à l'avenir, je ne transporterai plus l'un ou l'autre de mes deux "Asus" qui, bien que réputés portables, ont amplement prouvé qu'ils ne le sont guère. En revanche, j'ai désormais acquis assez de familiarité avec mon "iPad" pour que, notamment quand j'irai à Paris, ce soit lui que je fasse suivre.

A noter que, pendant toute cette période de fonctionnement erratique de mes ordis, le fan-club a continué à consulter consciencieusement notre site favori. Je le remercie de sa fidélité. Les affaires vont pouvoir reprendre un cours normal, même si, dans l'immédiat, je vais donner la priorité, si c'est encore possible, à une modification de ma déclaration des revenus 2017 en ligne, ce qui, compte tenu de la complexité à mes yeux délirante du site "impots.gouv.fr", va encore me plomber une partie de la journée.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 24 Juin 2018
Vie du site - Statistiques de fréquentation
0
De retour de Paris, je jette un coup d’œil à la "tour de contrôle" et remarque qu'entre hier et aujourd'hui un visiteur semble avoir pris connaissance de la quasi-totalité des 111 pages de notre site favori consacrées au logis.

J'ai une petite idée sur l'identité de ce visiteur mais n'en dirai pas plus ici.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 3 Juillet 2018
Vie du site - Statistiques de fréquentation
0
Curieusement pour moi, mon absence de ces quelques jours n'a guère freiné l'enthousiasme du fan club :

Merci à eux !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 23 Juillet 2018
Vie du site - Statistiques de fréquentation - Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Je vois que, quelque part au Sud-Ouest de Paris, on s'étonne que je n'aie toujours pas mis en ligne, au moins dans les pages "Privé", les photos d'un certain baptême.

Deux raisons à cela :
- hier encore, j'étais crevé ;
- surtout, dès lors que, tout à leur frénésie de consommation, d'aucuns fuient ostensiblement la Chaslerie et que, malgré mes demandes réitérées, ils ne m'envoient plus beaucoup de photos de mes petits-enfants (après, coincés je ne sais trop d'où, avoir multiplié les obstacles artificiels à leur diffusion), il ne faudrait pas s'étonner que je me sois détaché ici aussi.

P.S. (en milieu de journée) : Mon cadet ne s'est pas borné, en outre, à m'envoyer des S.M.S. pour me signaler son impatience, il a fait donner sa mère. Avec le même résultat, bien entendu.

P.S. 2 (à 22 h 30) : Comme il continue à tambouriner sur mon portable en y laissant des messages, toujours polis même s'ils ne témoignent pas d'une grande compréhension de la situation, et que sa bonne foi à lui n'est pas en cause, je n'ai, à dire vrai, pas de raison de retenir plus longtemps la satisfaction que me réclame mon cadet.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 5 Septembre 2018
Vie du site - Statistiques de fréquentation
0
Comme m'en informe la "tour de contrôle" de notre site favori, les visiteurs du matin, déjà nombreux, filent direct vers les derniers messages et ne butinent pas ailleurs.

Je salue cordialement ces accros manifestes !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 18 Septembre 2018
Vie du site - Statistiques de fréquentation - Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation
0
En regardant les informations que m'envoie la "tour de contrôle", ainsi que je le fais chaque nuit, je constate qu'hier, un visiteur de notre site favori s'est attardé sur le message 1741 du 21 novembre 2010 dont j'ai évoqué le contenu avant-hier devant un certain groupe de visiteurs, lors de la "Journée du Patrimoine". Je sais même le temps que cette personne a consacré à le lire.

Je remets ce message en ligne ici car il me paraît toujours utile.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 2 Octobre 2018
Vie du site - Statistiques de fréquentation
0
D'après "Google Analytics", notre site favori a connu hier un pic de fréquentation de 166 visites :

En l'état de mon examen de la "tour de contrôle", je ne vois pas à quoi l'attribuer.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 5 Octobre 2018
Vie du site - Statistiques de fréquentation
0
Mon examen quotidien du rapport que m'envoie la "tour de contrôle" me permet de constater qu'un visiteur de notre site favori a passé en revue, hier, un grand nombre de pages consacrées à la maçonnerie. Il s'est particulièrement attardé, chaque fois pendant une vingtaine de minutes paraît-il, sur les pages suivantes de l'onglet "Vie du chantier/Par corps de métier/Maçonnerie" : 8, 11, 18, 30 et 86.

En consultant à mon tour ces pages rédigées, pour certaines, il y a bientôt dix ans, je me dis que tout cela n'a, dans l'ensemble, pas trop mal vieilli.

Il y a même là un fond de documentation sur la restauration de notre manoir favori dont je me dis qu'il présente un intérêt d'ordre général tel qu'il serait temps, alors que j'ai 66 ans et qu'un expert a considéré que ma santé se déglingue trop pour qu'une banque accepte de me prêter de l'argent, que je veille à en assurer, autant que faire se peut, la pérennité. Affaire à suivre.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 29 Octobre 2018
Vie du site - Statistiques de fréquentation
1
Depuis quelque temps déjà, la tour de contrôle me rapporte que quelqu'un consulte systématiquement toutes les pages, l'une après l'autre, de nombreux onglets de notre site favori, notamment celles consacrées aux travaux entrepris, donc, depuis une dizaine d'années. Aujourd'hui, je constate que ce personnage, actuellement plongé dans les pages "Abords, Avenue, terrasse", est matinal.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 31 Octobre 2018
Vie du site - Statistiques de fréquentation - Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Un visiteur du site a passé en revue, aujourd'hui, toutes les pages, ou quasiment toutes, de l'onglet "Désultoirement vôtre/Archives, histoire, documentation". Dont 8 minutes sur celle-ci et 5 sur cette autre et je pourrais en citer d'autres encore sur lesquelles ce visiteur s'est appesanti. (Il est vrai que tout cela ne vieillit pas trop mal, je trouve.)

Quelle constance ! Ne serait-il pas bénédictin ?
(J'ai une petite idée à ce sujet.)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 1er Novembre 2018
Vie du site - Statistiques de fréquentation
0
(Début de citation)

De : Guillaume Gendraud <guillaume.gendraud@tenqi.fr>
Envoyé : jeudi 1 novembre 2018 14:45
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : Re: TR: AWS Free Tier limit alert

Bonjour,

Vous recevez cela tous les mois. Chez Amazon AWS, les 20 000 premiers appels pour récupérer des images hébergées chez eux sont gratuits. Les suivants sont payants.
Là, ils informent que vous avez déjà utilisé 85% des 20 000 appels. Usuellement, cela arrive un peu plus tard dans le mois. Cela doit signifier que vous avez eu plus de visites sur votre site Internet en ce premier jour du mois.

Numériquement,

Guillaume "Matrix" Gendraud
Conseil, expertise et développement technique
https://www.tenqi.fr
06.16.53.69.37

_________________________________________________________

Le 01/11/2018 à 14:41, Pierre-Paul Fourcade a écrit :
> Kezako ?
>
_________________________________________________________
>
> De : no-reply-aws@amazon.com <no-reply-aws@amazon.com>
> Envoyé : jeudi 1 novembre 2018 14:30
> À : penadomf@msn.com
> Objet : AWS Free Tier limit alert
>
> Description: awslogo
>
> AWS Free Tier usage limit alerting via AWS Budgets 11/01/2018
>
> Dear AWS Customer,
>
> Your AWS account (...) has exceeded 85% of the usage limit for one or more AWS Free Tier-eligible services for the month of November.
>
> AWS Free Tier Usage as of 11/01/2018 AWS Free Tier Usage Limit
> 20,000 Requests 20,000 Get Requests of Amazon S3
>
> To learn more about your AWS Free Tier usage, please access the AWS Billing & Cost Management Dashboard. You can find more information on AWS Free Tier here.
>
> This alert is provided by AWS Budgets. AWS automatically tracks your service usage and will alert you if you have reached 85% of the usage limit for one or more AWS Free Tier-eligible services. To unsubscribe from these alerts or to change the email address to which you would like your alerts to be sent, please visit the Cost Management Preferences.

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 13 Novembre 2018
Vie du site - Statistiques de fréquentation
0
Où il est confirmé qu'il suffit que je me tourne les pouces ou, plus précisément, me taise...

... pour faire remonter la statistique de fréquentation de notre site favori.