Statistiques de fréquentation

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 5 septembre 2018
Vie du site - Statistiques de fréquentation
0
Comme m'en informe la "tour de contrôle" de notre site favori, les visiteurs du matin, déjà nombreux, filent direct vers les derniers messages et ne butinent pas ailleurs.

Je salue cordialement ces accros manifestes !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 18 septembre 2018
Vie du site - Statistiques de fréquentation - Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation
0
En regardant les informations que m'envoie la "tour de contrôle", ainsi que je le fais chaque nuit, je constate qu'hier, un visiteur de notre site favori s'est attardé sur le message 1741 du 21 novembre 2010 dont j'ai évoqué le contenu avant-hier devant un certain groupe de visiteurs, lors de la "Journée du Patrimoine". Je sais même le temps que cette personne a consacré à le lire.

Je remets ce message en ligne ici car il me paraît toujours utile.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 2 octobre 2018
Vie du site - Statistiques de fréquentation
0
D'après "Google Analytics", notre site favori a connu hier un pic de fréquentation de 166 visites :

En l'état de mon examen de la "tour de contrôle", je ne vois pas à quoi l'attribuer.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 5 octobre 2018
Vie du site - Statistiques de fréquentation
0
Mon examen quotidien du rapport que m'envoie la "tour de contrôle" me permet de constater qu'un visiteur de notre site favori a passé en revue, hier, un grand nombre de pages consacrées à la maçonnerie. Il s'est particulièrement attardé, chaque fois pendant une vingtaine de minutes paraît-il, sur les pages suivantes de l'onglet "Vie du chantier/Par corps de métier/Maçonnerie" : 8, 11, 18, 30 et 86.

En consultant à mon tour ces pages rédigées, pour certaines, il y a bientôt dix ans, je me dis que tout cela n'a, dans l'ensemble, pas trop mal vieilli.

Il y a même là un fond de documentation sur la restauration de notre manoir favori dont je me dis qu'il présente un intérêt d'ordre général tel qu'il serait temps, alors que j'ai 66 ans et qu'un expert a considéré que ma santé se déglingue trop pour qu'une banque accepte de me prêter de l'argent, que je veille à en assurer, autant que faire se peut, la pérennité. Affaire à suivre.