Plomberie-chauffage

Bonjour,

Je vois que vous aimez les ambiances humides afin de mettre en exergue vos talents de "maître ès drainages".

Quant au nid, n'y aurait-il pas dans votre secteur, un "Asio flammeus" ?

Bonne APM !

N.D.L.R. : Soyons précis, que diable ! Voulez-vous dire un "Asio flammeus sandwichensis" ? En tout cas, les hirondelles protégées par Carole n'ont pas tardé à revenir examiner les lieux dans la tour Louis XIII, une fois le ménage fait de main de maître (même si on ne les voit pas sur ma photo...) :

8 mai 2012, la future chaufferie briquée comme un sou neuf.

Plus de six mois après qu'un chauffard a détruit une partie de la haie sur la D22, les experts d'assurances viennent de passer à la Chaslerie. Il n'y a pas eu de problème, le devis de la S.A.R.L. LEMARINIER est accepté.

Je signale cependant que, bientôt dix-huit mois après le dégât des eaux relaté sous cet onglet, j'attends toujours que mon assureur veuille bien m'indemniser. Cet assureur est Groupama et on sait les difficultés qu'il traverse. Attendons la suite mais le temps est compté...

P.S. du 19 juillet 2012 : La très mauvaise qualité de service de Groupama (plus de 18 mois pour refuser une indemnisation qui n'aurait jamais dû l'être) m'a amené à chercher un assureur plus efficace. Je suis en passe de conclure avec Axa, par l'intermédiaire d'un courtier qui m'a été recommandé par la "Demeure Historique". Bon débarras !

Lucyna GAUTIER n'est nullement affolée par l'état des planches découvertes hier. Nous allons cependant finir de retirer l'argile pour voir combien de celles-ci il y aurait lieu de changer. Pour la suite, Lucyna recommande qu'à défaut d'argile (qui aurait sa préférence), nous coulions sur ces planches un béton allégé contenant du chanvre qu'une toupie viendrait livrer. Pour le plafond, elle suggère de garder l'horrible canevas de sapin implanté par mes prédécesseurs mais de le dissimuler derrière un décor de style 17ème ; j'attends de voir ses dessins pour me prononcer à ce sujet. J'ai fait part de ma préférence pour que cette pièce d'environ 60 m2 ne soit pas divisée (ce qui n'est pas l'avis de Carole) et Lucyna va présenter un projet de compartimentage auquel elle a, paraît-il, déjà réfléchi.

19 mai 2012, Philippe JARRY (de passage pour nous prêter son niveau à laser), Lucyna et Mr T.

Puis Lucyna est entrée en conclave avec Carole et, surtout, Mr T., afin d'avoir une première discussion sérieuse sur les travaux envisagés dans l'"aile de la belle-mère". Comme je l'avais promis, je me suis alors retiré ; d'ailleurs, ainsi que je l'ai déjà expliqué sous cet onglet, je n'ai pas la moindre idée sur la meilleure façon de réparer les dégats occasionnés, dans ces volumes, par les initiatives aberrantes du père de mon vendeur.

19 mai 2012, conférence au sommet dans la cuisine provisoire, au rez-de-chaussée du colombier.

P.S. : En fait, Lucyna proposerait, si j'ai bien compris, d'implanter la cuisine et l'escalier de l'aile de la belle-mère dans l'écurie actuelle. Cela nécessiterait sans doute l'ouverture d'une fenêtre sur cour. Il s'agit là d'un parti auquel, de notre côté, nous n'avions pas réfléchi mais cela paraît astucieux. Par de telles suggestions, l'architecte démontre à mes yeux sa valeur ajoutée. Deux autres domaines où son expérience est précieuse sont le phasage des travaux et tout ce qui concerne les fluides (eau, électricité, chauffage), c'est-à-dire des questions pratiques qui m'ont toujours paru fastidieuses...

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 29 Mai 2012
Journal du chantier - Plomberie-chauffage - Logis - Economie
0
17 mois après le dégât des eaux dans la cage d'escalier du logis, je viens à peine de recevoir l'indemnité d'assurance ; elle est d'un montant ridicule. Il est vrai qu'il faut choisir : ou bien on traite convenablement les clients, ou bien on arrose des mandataires sociaux qui ont envoyé le groupe dans le mur.

Je ne resterai donc plus longtemps client de ces zozos.

P.S. du 19 juillet 2012 : L'affaire est mûre, je serai désormais client d'Axa. Oublions vite Groupama, le service y est devenu minable !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 1er Juin 2012
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Plomberie-chauffage - Menuiserie - Logis - Tour Louis XIII - Murs divers
0
Carole s'impatiente de l'indisponibilité du salon. En outre, elle se déclare très réticente à l'idée que de futures planches du plafond aient servi précédemment dans un wagon à bestiaux.

De tous côtés, il me faut donc expliquer, justifier, relancer... Qui a cru que la vie de restaurateur de vieilles pierres était un long fleuve tranquille ?

Le fait est que, pour une durée indéterminée, le salon du logis demeurera inutilisable :

1er juin 2012, l'état du grand salon.

La cour n'est pas dans un meilleur état, dans l'attente du repavage de la future chaufferie :

1er juin 2012, l'état de la cour.

Mes employés et moi ne pouvons quand même pas être actifs simultanément sur tous les fronts, sans aide et sans financements supplémentaires, tout juste bons à recevoir critiques et doléances de certains visiteurs épisodiques ou, pire encore, à se faire continuellement mettre des bâtons dans les roues par divers plumitifs du secteur !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 11 Juin 2012
Journal du chantier - Plomberie-chauffage - Electricité - Menuiserie - Logis - Ailleurs
0
Au sol de la nouvelle salle d'exposition de la ferme de Mondaye, j'ai remarqué un caillebotis qui dissimule tout en maintenant accessibles les différents tubes dont la vie moderne nous encombre. C'est un problème auquel se heurtent tous les restaurateurs de vieilles pierres. A la Chaslerie, le problème se pose dans l'immédiat pour la pièce dévastée du 1er étage du logis, là où Sébastien LEBOISNE peine, semble-t-il, à nous trouver 18 solives pour remplacer les anciennes vermoulues.

9 juin 2012, une solution astucieuse.

Je me demande cependant si cette rigole aménagée ne se transforme pas rapidement en nid à poussières et autres vermines...

La priorité évidente du chantier dans les prochains jours doit être donnée à la remise en état du plafond du salon du logis et au coulage du béton allégé au-dessus, afin de servir de sol à ce que j'appelle pour le moment la "pièce dévastée".

A ce jour, il reste à finir de traiter les solives du plafond du salon, puis à rampanner ces solives à la chaux, puis à demander à Sébastien LEBOISNE de venir clouer les nouveaux entrevous, puis à protéger les murs du salon contre les risques de coulures de béton, puis à couler le béton.

Mon objectif est de permettre, dans toute la mesure du possible, à Carole de récupérer l'usage du salon et de la salle-à-manger voisine (où sont entreposés les meubles du salon) pour le début de ses congés, programmés du 6 au 27 août prochains. Avec un peu de chance, on devrait arriver à tenir cette échéance.

Le programme de travaux de l'été comporte d'autres tâches pressées, comme la fin du jointoyage de la future chaufferie puis son repavage avant l'intervention du plombier qui devra, avant le retour du froid, avoir déménagé la chaudière actuellement installée au bout Est du bâtiment Nord...

6 juillet 2012, on avance le jointoyage de la future chaufferie pendant qu'il pleut.

... mais aussi la pose de torchis là où nous avions interrompu ce chantier l'an dernier, c'est-à-dire, notamment, sur l'appentis de la cave et dans le fournil de la ferme ; il ne faudra pas oublier de peindre le plus tôt possible les nouvelles menuiseries extérieures de M. DUVEAU (sur le fournil de la ferme, la cave, la charretterie ou au rez-de-chaussée du colombier). Bref, je pense qu'Igor et Jonathan ne vont pas chômer avant leur départ en vacances !

Par ailleurs, dès que j'aurai le feu vert de Lucyna GAUTIER consultée, je lancerai les travaux sur les boiseries de la chambre du rez-de-chaussée du bâtiment Nord.

Enfin, je me garderai d'oublier la restauration de l'Avenue qui, aux dernières nouvelles, débutera le 23 juillet prochain.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 31 Juillet 2012
Journal du chantier - Plomberie-chauffage - Electricité - Menuiserie - Logis
0
Le plombier a passé hier des tubes de réservation pour les futurs radiateurs de la "salle dévastée". On voit aussi, sur la photo suivante, que le châssis de fenêtre est complètement H.S. (à ce sujet, j'attends toujours le devis et les recommandations de M. PEROTTE) :

31 juillet 2012, les tuyaux pour le futur radiateur de la fenêtre Sud.

Aujourd'hui, le nouvel électricien a gaîné les fils électriques existants et en a passé de nouveaux.

31 juillet 2012, le chantier en fin d'après-midi.

Son ouvrier s'est présenté à moi, il se dénomme Ludovic PHILIPPE et c'est un petit-fils de Mme PHILIPPE, notre plus proche voisine dans ce bocage et première femme de ménage ici, dès l'été 1991 donc :

31 juillet 2012, Ludovic PHILIPPE.

Enfin, je me suis renseigné au sujet de la pose de béton allégé. Compte tenu de la période des congés, je vois mal comment nous arriverons à nous en faire livrer avant la fin-août au plus tôt. Je crains fort que nous n'échappions pas à la nécessité (?) de remettre provisoirement le salon en état pour les vacances de Carole, ce qui nécessitera d'importants efforts dont je me passerais volontiers en l'état du chantier...

J'aime beaucoup la nouvelle cloison en torchis du fournil de la ferme. Elle est loin d'être banale et a déjà beaucoup de "vécu" (on dirait qu'elle est là depuis au moins deux siècles).

3 août 2012, dans le fournil de la ferme.

Je pressens que toute ma petite famille va se battre pour occuper cette dépendance de préférence à tout autre local de la Chaslerie. Moi aussi, j'avoue caresser l'idée d'y passer quelques-uns des prochains hivers.

Je rappelle toutefois qu'il reste encore à :
- en drainer le sol puis le recouvrir de tomettes ;
- y effectuer tous les branchements électriques ;
- concevoir et y aménager tout le circuit de l'eau ;
- concevoir et aménager un coin-cuisine et un coin-toilettes, sans oublier le plafond correspondant ni la V.M.C. ; d'abord, décider où l'on implante ces deux "coins" ;
- prévoir une penderie suffisante et pratique ;
- faire fabriquer la porte extérieure et la (ou les) porte(s) intérieure(s) ainsi qu'un coffret pour les fusibles ;
- décider quel revêtement on prévoie pour les murs (je serais assez tenté de les laisser en l'état, c'est-à-dire juste jointoyés) ;
- le meubler ;
- et j'en oublie sans doute...

Donc, au mieux et au rythme où vont les choses, ce palace tant attendu pourrait être livrable pour l'hiver 2013-2014.

Je viens de profiter de la présence de la jeune classe, au complet pour quelques heures encore, et leur ai demandé leur avis sur le futur aménagement intérieur du fournil de la ferme.

Leur idée est que je conserve le coin cabinet de toilettes là où je l'avais envisagé (c'est-à-dire près du futur emplacement du lit), que je réduise au minimum le coin cuisine mais que je consacre l'espace ainsi gagné à un dressing. Sur le choix entre douche et petite baignoire, les avis sont partagés : Mr T. fait valoir qu'en hiver, un bain chaud serait le bienvenu, la demoiselle à l'écharpe blanche et W.F. préférant une douche. Enfin, la question du revêtement mural n'est pas réglée, Mr T. et la demoiselle à l'écharpe blanche appréciant la vue des pierres simplement jointoyées (comme actuellement), alors que W.F. préférerait un enduit à la chaux.

Bref, je crois que je vais devoir, encore une fois, décider tout seul et imposer mes choix...

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 23 Octobre 2012
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Plomberie-chauffage - Ferme et son fournil
0
Le plombier, M. DELTA, est passé ce soir afin que nous discutions de l'aménagement du futur cabinet de toilettes du fournil de la ferme. Compte tenu du soin apporté à la réalisation du plafond, il va falloir démonter des pierres pour disposer, dans la saignée, un tuyau permettant la ventilation indispensable afin que les eaux usées ne remontent pas dans la future douche. Voici M. DELTA en train de discuter de ce sujet avec Igor et Jonathan :

23 octobre 2012, réunion au sommet.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 9 Novembre 2012
Journal du chantier - Plomberie-chauffage - Terrassement - Tour Louis XIII
0
Dans la future chaufferie, au rez-de-chaussée de la tour Louis XIII, les terrassements sont terminés et les premiers drains sont en place. On n'attend plus que le retour du plombier qui devra disposer les deux tuyaux qui, à un horizon indéfini, apporteront l'eau chaude au logis et à l'"aile de la belle-mère" :

9 novembre 2012, la future chaufferie.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 16 Novembre 2012
Journal du chantier - Plomberie-chauffage - Tour Louis XIII
0
Aurait-on trouvé du pétrole à la Chaslerie ?

A la vue d'un des deux tuyaux que le plombier envisage de poser dans la future chaufferie, on pourrait se le demander :

16 novembre 2012, le pipe-line de la Chaslerie.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 5 Décembre 2012
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Plomberie-chauffage - Logis - Tour Louis XIII
0
Rien de bien extraordinaire sur le chantier : sous les combles, la deuxième couche d'enduit est achevée.

4 décembre 2012.

Dans la future chaufferie, le plombier, passé ce soir, confirme qu'on ne s'est pas trompés dans l'enfouissement de ses tubes. Ouf !

M. DELTA a profité de son passage pour purger les deux seuls radiateurs en fonction à la Chaslerie (dans mon cabinet de toilettes et le dressing attenant) et pour couper l'eau dans la cage d'escalier du logis (ce qui devrait nous éviter la répétition des déboires d'il y a deux ans).

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 20 Décembre 2012
Journal du chantier - Plomberie-chauffage - Terrassement - Aile "de la belle-mère"
0
Dans les écuries, Igor a percé le sol de ciment pour faire passer la sorte de pipe-line destiné à abriter diverses canalisations, dont celles du futur chauffage de l'"aile de la belle-mère". J'observe ce matin le niveau de l'eau dans ce trou. Elle n'est vraiment pas loin de la surface :

20 décembre 2012, le niveau de l'eau à ce jour sous les écuries de la Chaslerie.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 27 Décembre 2012
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Plomberie-chauffage - Electricité - Bâtiment Nord
0
Au premier étage du bâtiment Nord où Jonathan a fait hier le ménage, je m'efforce d'imaginer comment on va pouvoir poursuivre les travaux.

Voici en effet comment se présentent, en l'état du chantier, la future chambrette n°1 (celle située au-dessus de l'ancienne cuisine)...

27 décembre 2012, vue vers l'Est.

27 décembre 2012, vue vers l'Ouest.

... la future chambrette n°2 (celle située au-dessus de la future "chambre mortuaire")

27 décembre 2012, vue vers l'Ouest.

27 décembre 2012, vue vers l'Est.

27 décembre 2012, autre vue vers l'Est.

... ou la future passerelle :

27 décembre 2012, vue vers l'Est.

Il va falloir commencer par mettre de l'ordre dans les circuits du chauffage et de l'électricité. Puis on pensera à enduire les murs. Enfin, on terminera par les sols. C'est en tout cas ainsi que je vois les choses à ce jour...

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 24 Janvier 2013
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Plomberie-chauffage - Bâtiment Nord - Tour Louis XIII
0
Le plombier, M. DELTA, vient de vérifier que la chambre en soupente du bâtiment Nord où je pensais transférer mes pénates pourrait être facilement chauffée. Apparemment, il n'y a pas de problème, les réservations sont faites. Par souci d'économie, on attendra cependant pour connecter un radiateur en fonte au circuit de chauffage que la petite chaudière actuelle au fuel ait été déménagée dans la future chaufferie.

Dans cette dernière, Igor et Jonathan profitent du redoux pour avancer dans le pavage.

24 janvier 2013, Igor et Jonathan au travail dans la future chaufferie.

24 janvier 2013, on tient enfin le bon bout !

Les pierres de Céaucé ne suffiront pas mais Igor et Jonathan ont trouvé de quoi compléter dans les tas stockés au bord de la D 22.

24 janvier 2013, il ne reste plus beaucoup de pierres du lot de Céaucé.