Plomberie-chauffage

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 12 décembre 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Plomberie-chauffage - Terrassement - Abords, Avenue, terrasse
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
A : David Brébant
Mer 12/12/2018, 18:18

Cher Monsieur,

Les résultats des deux forages du jour ont été, si j'ai bien compris, beaucoup moins favorables qu'espéré en votre compagnie ce matin encore.

Vous paraissent-ils compatibles avec la poursuite du projet d'aquathermie basé sur 2 pompes à chaleur du modèle T130 de Lemasson tel qu'il venait d'être envisagé, dans notre enthousiasme commun, à la suite du 1er forage ? Je serais désireux de connaître en particulier votre analyse en termes de débits de pompage ainsi que de rejet, nécessaires au bon fonctionnement des PAC et calibrés de manière à ne pas pas non plus porter atteinte à la nappe phréatique, et ceci y compris dans le temps.

Merci de bien vouloir m'éclairer sur ces sujets techniques de votre ressort, me semble-t-il.

Bien cordialement,

PPF

(Fin de citation)
0
Même en roulant, je bosse :

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : Jeu 13/12/2018, 17:47
À : David Brébant
Objet : RE : RE : RE: RE : RE : RE : RE : RE : RE : Forages du jour et suites.

Vous êtes très correct. Je m'inquiète cependant pour le débit du rejet et pour cette histoire de fuite autour du premier puits.

________________________________________________________________

De : - M- BREBANT DAVID <brebant.forage@orange.fr>
Envoyé : jeudi 13 décembre 2018 17:05:30
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : RE : RE : RE: RE : RE : RE : RE : RE : Forages du jour et suites.

Je vous facturerai le montant du devis ce qui signifie que je vous offre le 2nd sondage ainsi que les 10 mètres de plus sur le 3ème forage (70 mètres de profondeur)

Bien cordialement
David BREBANT

_______________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : Jeu 13/12/2018, 14:27
À : David Brébant
Objet : RE : RE : RE: RE : RE : RE : RE : Forages du jour et suites.

S'agissant du dernier devis, cela aboutit à combien de mètres facturables ?

_______________________________________________________________

De : David Brébant <brebant.forage@icloud.com>
Envoyé : jeudi 13 décembre 2018 13:58:52
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : RE : RE : RE: RE : RE : RE : Forages du jour et suites.

Ça ne change rien même avec 2T 130 car on passe de 10 à 12 m³ heures

Envoyé de mon iPhone

_______________________________________________________________

De : "Pierre-Paul Fourcade" <penadomf@msn.com>
Envoyé : 13 décembre 2018 à 13:44 (GMT +01:00)
À : "- M- BREBANT DAVID" <brebant.forage@orange.fr>
Objet : RE: RE : RE: RE : RE : Forages du jour et suites.

Pouvez-vous répondre avec la bonne PAC ?

________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade
À : David Brébant
Jeu 13/12/2018, 10:01
Objet : RE: RE : RE: RE : Forages du jour et suites.

Je vous l'enverrai des mon retour.

________________________________________________________________

De : - M- BREBANT DAVID <brebant.forage@orange.fr>
Envoyé : jeudi 13 décembre 2018 09:16:52
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : RE : RE: RE : Forages du jour et suites.

désolé je n'ai pas reçu de devis signé.

merci

________________________________________________________________

Le : 13 décembre 2018 à 09:11 (GMT +01:00)
De : "Pierre-Paul Fourcade" <penadomf@msn.com>
À : "- M- BREBANT DAVID" <brebant.forage@orange.fr>
Objet : RE: RE : Forages du jour et suites.

Vu. Ce sont des T130. Prière de corriger.
Je suis à Paris donc mal équipe pour répondre.
J'ai deja donné mon accord au devis par courriel.
Bien cordialement, PPF

________________________________________________________________

De : - M- BREBANT DAVID <brebant.forage@orange.fr>
Envoyé : jeudi 13 décembre 2018 09:02:37
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : RE : Forages du jour et suites.

Bonjour Monsieur Fourcade,

Comme je vous l'ai dit hier, le plus important est que le forage de pompage fournit entre 30 et 35 m3/heure ce qui couvre amplement les besoins de chauffage du château et annexes. Le débit est suffisant pour le fonctionnement du chauffage.

Comme déjà évoqué ensemble, le pompage doit débiter le double du besoin des PAC et le rejet doit avoir un minimum d'eau.

Ludovic Antoine m'a évoqué hier le besoin de 2 T98 soit un besoin global en eau de 2 x 5 = 10 m3/heure.

Nous avons eu la mauvaise surprise de ne pas trouver d'eau sur le second forage, c'est pourquoi nous avons réaliser un troisième forage qui débite 5.5 m3/heure. Un débit inférieur au premier forage, certainement que le premier forage est situé au milieu de la nappe et le troisième forage est situé en périphérie de celle-ci.

Les deux forages étant artésiens, nous savons que le rejet intégral sera difficile.

Je vous ai expliqué hier qu'il faut réaliser une tranchée drainante sur chaque forage vers la douve pour le trop plein de la nappe. Nous avons pu maitriser, grâce aux bride étanche le débordement du forage mais l'eau arrive à ressortir du premier forage entre le terrain et la cimentation ( j'avais évoqué hier cette éventualité qu'une partie de l'eau ressortirait du forage)

Je vous remercie de bien me renvoyer le devis des 2 forages signés qui correspond aux travaux réalisés.

Restant à votre disposition pour tous renseignements complémentaires.

Bien cordialement

David BREBANT

BREBANT FORAGE
ZA 8 Rue du Courtil
50510 CERENCES
TEL : 02.33.61.61.19
MOBIL : 06.78.64.09.96
Mail : brebant.forage@orange.fr
Site : www.brebant-forage.fr

(Fin de citation)

Les messages suivants permettront de mieux comprendre ce qui s'est passé hier.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 14 décembre 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Plomberie-chauffage - Terrassement - Abords, Avenue, terrasse
0
L'équipe de Brébant-Forage est réapparue sur notre chantier favori ce jeudi matin. Elle était composée de David BREBANT, accompagné de Christophe PRUDENCE et d'un certain Yves. Florian avait été affecté à un autre forage.

David BREBANT m'a expliqué que les questions à régler sur le premier puits étaient de savoir si le collage allait se faire comme il faut (je n'ai pas compris de quel collage il s'agissait) et si l'on montait beaucoup en pression. S'il y avait trop de pression, cela rendrait impossible le rejet dans un tel puits, sachant que la pompe à chaleur accepte, pour sa part, une pression de 3 à 3,5 bars au maximum. Il avait téléphoné ces derniers jours à ses collègues chez les trois plus grands foreurs de l'Hexagone et avait ainsi appris qu'en Bretagne, au bord de la mer, l'un d'entre eux avait trouvé un puits artésien d'un débit de 100 m3/h à la pression de 3,9 bars ; les deux autres avaient été obligés de reboucher des forages ayant mis à jour des puits artésiens, ce que David BREBANT n'avait jamais fait pour sa part. Il a ajouté qu'en Basse-Normandie, les forages faisaient découvrir en moyenne de l'eau au débit de 6 m3/h et à la profondeur de 40 mètres.

Voici deux photos du matériel fraîchement débarqué de la camionnette de cette équipe, un manomètre à fixer en haut du puits artésien mis à jour lors de la précédente intervention...

12 décembre 2018 à 9 h 10.

... et un ciment spécial pour les puits de forage :

12 décembre 2018 à 9 h 21.

Mais place au spectacle :

12 décembre 2018 à 9 h 22.

12 décembre 2018 à 9 h 22.

12 décembre 2018 à 9 h 24.

Voici donc la bête à dompter dans un premier temps :

12 décembre 2018 à 9 h 25.

Vu de dessus, on dirait l’œil d'un immense poisson qui nous fixe et nous nargue :

12 décembre 2018 à 9 h 25.

Impressionnant, n'est-ce pas ?
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 14 décembre 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Plomberie-chauffage - Terrassement - Abords, Avenue, terrasse
0
Installation du manomètre en tête du puits du premier forage :

12 décembre 2018 à 10 h 13.

12 décembre 2018 à 10 h 14.

On tourne un robinet de manière à bloquer la sortie de l'eau vers le tuyau noir de dérivation et on observe le résultat : seulement 100 grammes de pression !

12 décembre 2018 à 10 h 19.

Je lis une certaine déception sur les visages, il faudra une pompe immergée pour amener l'eau à la chaufferie mais on me dit qu'on ne devrait pas avoir de problème pour le rejet :

12 décembre 2018 à 10 h 22.

L'eau a en outre l'inconvénient d'être ferrugineuse puisque la tôle ondulée utilisée quelques jours seulement a déjà rouillé :

12 décembre 2018 à 10 h 54.

Il est temps de se déplacer vers l'endroit du deuxième forage, à 20 mètres à l'Ouest du premier, légèrement en aplomb. Il est en effet prévu à ce moment-là que l'eau sera pompée du 2ème puits pour être rejetée dans le 1er :

12 décembre 2018 à 11 h 24.

Je note au passage la température de l'eau du 1er puits : 11° C, ce qui est moins que ce que nous avions pensé au toucher :

12 décembre 2018 à 11 h 22.

On me déclare que le 1er puits débite 32 m3/h d'eau et que le caractère ferrugineux de celle-ci, dont je m'inquiète, ne devrait pas poser de problème dans la mesure où elle circulera en circuit fermé, sans contact avec l'air ; il faudra cependant, par précaution, installer sur les puits des pompes en inox.

On m'explique enfin que le fort débit et la petite pression caractérisent le fait qu'on a atteint une rivière souterraine. Tout cela me semble bien mystérieux.
0
Le début du deuxième forage a commencé à 11 h 30 :

12 décembre 2018 à 11 h 29.

12 décembre 2018 à 11 h 30.

12 décembre 2018 à 11 h 31.

12 décembre 2018 à 11 h 33.

12 décembre 2018 à 11 h 34.

12 décembre 2018 à 11 h 34.

On a rencontré les eaux de surface sur la roche vers 12 mètres de profondeur :

12 décembre 2018 à 11 h 36.

Remontée du gros trépan :

12 décembre 2018 à 11 h 37.

Installation du petit, qui est neuf :

12 décembre 2018 à 11 h 52.

12 décembre 2018 à 11 h 54.

A midi, le petit trépan a touché la roche :

12 décembre 2018 à midi.

A une profondeur de 15 mètres :

12 décembre 2018 à 12 h 03.

A la reprise du travail, vers 13 h 30 :

12 décembre 2018 à 13 h 39.

A une quarantaine de mètres de profondeur :

12 décembre 2018 à 13 h 51.

12 décembre 2018 à 13 h 55.

12 décembre 2018 à 13 h 56.

12 décembre 2018 à 14 h 11.

A une soixantaine de mètres de profondeur, toujours pas d'eau, rien que de la roche noire réduite en poudre par le trépan :

12 décembre 2018 à 14 h 12.

Les deux foreurs se concertent et décident d'arrêter le forage à une profondeur de 68 mètres :

12 décembre 2018 à 14 h 13.

La sortie du petit trépan :

12 décembre 2018 à 14 h 31.

Les tubes bleus à retirer :

12 décembre 2018 à 14 h 34.

12 décembre 2018 à 14 h 34.

12 décembre 2018 à 14 h 38.

12 décembre 2018 à 14 h 39.

Comme un œil mort :

12 décembre 2018 à 14 h 44.

Les foreurs ont remis dans le trou un maximum des matériaux qui en avaient été retirés...

12 décembre 2018 à 14 h 53.

... mais, après ce travail, environ la moitié de ces matériaux est restée en surface puisque le sable est moins dense que la pierre :

12 décembre 2018 à 14 h 54.

En résumé, deux heures de travail pour rien.

Donc un troisième forage au moins sera nécessaire. Direction le premier alignement de tilleuls, vers le deuxième tilleul en partant de la charretterie.
0
Après le premier forage, nous étions tous enthousiastes. Après le deuxième, j'étais devenu très perplexe et me mettais à douter de la possibilité de forer un puits convenable pour le rejet.

Le troisième forage a commencé vers 15 heures, à un endroit que j'avais fait niveler par le terrassier COURTEILLE de Domfront peu de temps après mon achat de la Chaslerie. Je n'ai donc pas été surpris qu'il y ait là très peu de bonne terre et qu'on arrive tout de suite sur de l'argile :

12 décembre 2018 à 14 h 55.

12 décembre 2018 à 14 h 55.

12 décembre 2018 à 14 h 56.

12 décembre 2018 à 14 h 58.

Avant même que le premier trépan soit complètement enfoncé, on a en effet trouvé de l'argile. Et, tout au long du forage, j'ai senti une nette odeur d'H2S dont je doute qu'elle soit porteuse de bonnes nouvelles pour la pérennité de l'installation :

12 décembre 2018 à 14 h 59.

12 décembre 2018 à 15 heures.

12 décembre 2018 à 15 h 02.

12 décembre 2018 à 15 h 04.

12 décembre 2018 à 15 h 05.

Voici l'eau de surface :

12 décembre 2018 à 15 h 08.

12 décembre 2018 à 15 h 12.

Le passage au petit trépan :

12 décembre 2018 à 15 h 12.

12 décembre 2018 à 15 h 13.

12 décembre 2018 à 15 h 13.

Le tubage des 12 premiers mètres de forage :

12 décembre 2018 à 15 h 14.

12 décembre 2018 à 15 h 15.

12 décembre 2018 à 15 h 15.

12 décembre 2018 à 15 h 18.

12 décembre 2018 à 15 h 19.

12 décembre 2018 à 15 h 20.

12 décembre 2018 à 15 h 21.

12 décembre 2018 à 15 h 23.

12 décembre 2018 à 15 h 25.

12 décembre 2018 à 15 h 25.

12 décembre 2018 à 15 h 27.

12 décembre 2018 à 15 h 27.

12 décembre 2018 à 15 h 42.

A une profondeur de 55 mètres, on a trouvé de l'eau en débit médiocre :

12 décembre 2018 à 15 h 44.

12 décembre 2018 à 15 h 51.

12 décembre 2018 à 16 heures.

12 décembre 2018 à 16 h 05.

12 décembre 2018à 16 h 15.

A 61 mètres de profondeur, le débit était de 4,5 m3/h :

12 décembre 2018 à 16 h 21.

12 décembre 2018 à 16 h 21.

Les foreurs ont alors décidé de descendre à 70 mètres.
A 16 h 35, Christophe m'a dit que le débit avait progressé à 5,5 m3/h.
La remontée du trépan a commencé à 16 h 40. En attendant, Yves alignait sur le sol les tubes destinés à être enfilés dans le puits :

12 décembre 2018 à 16 h 48.

A 17 h, Christophe m'a déclaré que ce troisième forage s'est également traduit par un puits artésien. Sentant que je doutais du caractère suffisant du débit de ce puits, il a ajouté que "le débit va se développer, comme pour le premier forage où il est passé de 25 à 50 m3/h". D'où sortait-il ce chiffre ? Je l'ignore et devrai le demander à David BREBANT. En tout cas, toutes ces histoires de circulation de l'eau dans le sol m'apparaissent de plus en plus mystérieuses :

12 décembre 2018 à 17 h 14.

12 décembre 2018 à 17 h 17.

12 décembre 2018 à 17 h 21.

12 décembre 2018 à 17 h 30.

12 décembre 2018 à 17 h 32.

12 décembre 2018 à 17 h 32.

Le travail s'est poursuivi à l'éclairage électrique :

12 décembre 2018 à 17 h 41.

12 décembre 2018 à 17 h 45.

Voici Yves en train de faire couler de petites billes d'un produit blanc dans l'espace entre le tube bleu et la terre forée ; il ne travaillait que d'un côté du tube et j'ai alors exprimé mon doute sur le fait que les billes puissent ainsi se répandre en quantité suffisante tout autour de ce dernier :

12 décembre 2018 à 17 h 49.

12 décembre 2018 à 17 h 49.

En fin de journée, je me retrouvais ainsi avec un résultat très différent de celui encore espéré le matin-même. J'étais resté toute la journée debout dehors, le moral n'était pas terrible. D'où mon courriel d'interrogations à David BREBANT et la ribambelle d'échanges qui ont suivi à ce stade mais que je vais prolonger ce matin.
0
Les foreurs sont revenus avant-hier, pendant que je me trouvais à Paris.

Hier, j'ai vu qu'ils avaient disposé des tuyaux pour déverser l'eau excédentaire des puits artésiens :

14 décembre 2018.

14 décembre 2018.

Ces tuyaux sont posés en travers de l'allée historique sur laquelle ils empêchent par conséquent toute circulation. Il va donc falloir que, très rapidement, je fasse à tout le moins enfouir ces tuyaux, ce qui va défoncer l'empierrement de l'allée.

14 décembre 2018.

Pas mal d'eau continue ainsi à être canalisée vers les douves...

14 décembre 2018.

... et j'observe que les chantepleures ont repris du service...

14 décembre 2018.

... ce qui me paraît corroborer l'information, donnée par un courriel de David BREBANT, que la cimentation du premier puits fuit.

Il va falloir évaluer la situation. Je me propose donc, dans un premier temps, d'interroger de nouveau David BREBANT puis de demander son avis à Thierry BURIN des ROZIERS.
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
A : David Brébant
Objet : Chaslerie - Forages
Sam 15/12/2018, 09:08

Cher Monsieur,

Après avoir relu vos derniers courriels et mis en ligne mes comptes rendus des deuxième et troisième forages, j'ai encore une série de questions à vous poser :

1- De quel "collage" m'avez-vous parlé le 12 en arrivant ?
2 - Quel est finalement le débit du 1er puits ? Est-il vrai que, comme me l'a prétendu Christophe, "le débit se développe" ?
3 - N'y a-t-il rien à craindre de la nette odeur d'H2S rencontrée tout au long du 3ème forage ? Il ne faudrait pas que vos tubes bleus ou d'autres matériels risquent d'être corrodés par de l'acide sulfurique issu de cet H2S.
4 - Que pensez-vous des fuites d'eau dont vous m'avez fait part, si j'ai bien compris, au niveau de la cimentation du premier puits ? J'ai, pour ma part, constaté que les chantepleures du mur derrière la chapelle avaient recommencé à couler.
5 - N'y aurait-il pas également des fuites à la cimentation du 3ème puits, finalement destiné à être le puits de rejet ?
6 - Vous m'indiquez qu'il faudra prévoir des tranchées drainantes du trop-plein (si je puis m'exprimer ainsi) des deux puits vers la douve Sud. Interviendrez-vous pour la réalisation de ces tranchées qui nécessiteront, en tout état de cause, une modification de vos têtes de puits ?

Bien cordialement,

PPF