Nouvelles associations

Par partitions successives, l'"Association des amis du manoir de la Chaslerie" (devenue "Association pour la restauration, la défense et l'animation du manoir de la Chaslerie (ARDAMC)") a donné naissance, successivement, à :
- l'"Association pour le développement durable de l'Ouest Ornais et de ses environs (A.D.D.O.O.E.)"
- et à l' "Association pour l'insertion professionnelle de jeunes dans l'Ouest Ornais, le Sud Manche et le Nord Mayenne (APIJOMM)".

A Monsieur Hervé MORIN, Président de la Région Normandie

Je vous écris au nom de la fédération régionale normande : Belle Normandie Environnement.
Comme Xavier Bertrand (Hauts de France), Laurent Wauquiez (Auvergne - Rhône Alpes), nous vous demandons d'organiser un débat régional sur l'éolien pour que les victimes des nuisances des éoliennes soient entendues.
L'idéologie actuelle qui entraîne la France dans une catastrophe énergétique sans précédent a des opposants qui doivent pouvoir s'exprimer. Ce ne sont pas des éoliennes au fonctionnement intermittent et aléatoire qui pourront nous sauver d'un black-out tel que celui du 10 janvier dernier évité de justesse. Au contraire, elles en seraient responsables si les centrales thermiques et nucléaires venaient à manquer.
Au nom de toutes nos associations et de nos adhérents particuliers, j'espère Monsieur le Président être entendu.
Veuillez croire en mes meilleurs sentiments.
Le président H. Texier

N.D.L.R. : Très bien, je soutiens !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 21 janvier 2019
Vie de l'association - Nouvelles associations
0
Dans l'affaire des éoliennes de Ger et Saint-Georges-de-Rouelley (volet I.C.P.E.), nous avons enfin reçu ce soir le mémoire introductif d'appel de nos adversaires.

Signalons qu'il a été impossible de se procurer ce document, comme indiqué par L.R.A.R. du greffe de la C.A.A. de Nantes, à partir du site internet, de la mouvance du Conseil d'Etat, censé remplacer les transmissions sous forme papier. Pendant ce temps, les délais de réponse couraient à notre détriment.
Au courrier ce matin la lettre recommandée suivante :

Pour savoir à quelle sauce l'APIJOMM allait être croquée, j'ai essayé de joindre la M.S.A. puis "Atout-Services" où l'on tombe au mieux sur un disque. Heureusement, la toile m'a appris qu'il n'y a aucune conséquence pour cet employeur dont j'ai l'honneur de présider aux destinées.