Nouvelles associations

Bonjour

Si le "GIGN" du nucléaire se met en place, c'est qu'il va y avoir un sérieux problème d'alimentation électrique. Nous n'avons certainement pas toutes les informations.

Ceci dit on peut toujours s'amuser sur la mise en place du "GIGN" éolien.

On se souviendra que cet éolien est vraiment une vaste rigolade en période de crise.
Nous le répétons depuis longtemps, mais cette fois nous en avons la preuve : l'éolien est une vaste fumisterie. Sa totale inutilité sort au grand jour.

Répétons-le dès aujourd'hui.

On ne va pas se laisser faire dès maintenant et à la sortie de crise.

Bien cordialement

Hervé Texier
Président BNE


200321 GIGN Du Nucléaire

> > Électricité : comment éviter le black-out
> "La Force d'action rapide nucléaire est prête. Dans l'hypothèse où l'épidémie de coronavirus s'aggraverait, EDF l'a dotée de vivres, de lits de camp et de matériel de soins supplémentaires. Ses 300 agents, répartis sur cinq sites, sont prêts à intervenir, en hélicoptère, en barge, ou encore en camion tout-terrain. Formé d'agents très pointus, qui multiplient les exercices tout au long de l'année, ce GIGN du nucléaire peut prendre les commandes d'une centrale nucléaire avec une équipe réduite, en urgence. Ça n'est encore jamais arrivé. La Force d'action rapide nucléaire (Farn), créée au début des années 2000, n'est intervenue qu'une fois, pour une opération qui n'avait pas de lien avec le nucléaire. C'était à Saint-Martin, après le passage du cyclone Irma, en 2017. Mais EDF veille au grain. L'entreprise publique doit garantir la production d'électricité, quelle que soit l'étendue de l'épidémie."....
Bonjour,

C'est dès maintenant qu'il faut attaquer l'éolien, à tous les niveaux, avec l'argument comparatif du gouffre financier de l'éolien au manque hospitalier actuel.

Tous les Français y seront très sensibles, même les préfets.
Amicalement

Hervé Texier
Président BNE

N.D.L.R. : Je soutiens cette campagne anti-éolienne. Il est temps d'arrêter cette farce si coûteuse pour tous les abonnés d'EdF et qui produit si peu de résultats positifs pour le pays !
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 30 mars 2020 14:56
À : p.cahart ; Hugues Hourdin ; jacques.brochard ; x.de-thieulloy ; Guillaume Gendraud
Cc : vdcenpb@yahoo.fr <vdcenpb@yahoo.fr>
Objet : TR: Eolien. Tarifs garantis, l'argent de la honte?

Excellent ! Il a des couilles, le camarade Michel FAURE !

PPF

____________________________________________________________________________

De : Fédération Environnement Durable <contact@environnementdurable.net>
Envoyé : lundi 30 mars 2020 14:24
À : Penadomf <penadomf@msn.com>
Objet : Eolien. Tarifs garantis, l'argent de la honte?


(Fin de citation)
Je relaie et invite à signer cette pétition :

[début de citation]

L’éolien industriel accapare l’argent de la Santé ! Halte au scandale ! !

Cette pétition est automatiquement adressée par mail au Président de la République, Emmanuel Macron avec copie à Monsieur Edouard-Philippe, Premier Ministre, et Madame Elisabeth Borne, ministre de la transition écologique et solidaire!

Monsieur le Président,
Lors de l’une de vos récentes intervention télévisée, vous avez déclaré que notre pays était en guerre contre le coronavirus.
Dans le même temps, votre premier ministre, Monsieur Edouard Philippe et votre ministre de l’économie nous ont expliqué que cette crise sanitaire allait coûter des centaines de milliards d’euros à la nation pour à la fois, doter le secteur de la Santé des moyens qui lui font défaut depuis des années, aider les entreprises pour permettre le redémarrage de notre économie, réindustrialiser notre pays en s’affranchissant d’une mondialisation excessive mettant en péril notre souveraineté.
Alors qu’un effort sans précédent est demandé à la nation, nous ne comprenons pas que rien ne soit fait au sein du gouvernement pour faire cesser le scandale financier des subventions de tous ordres accordées aux promoteurs éoliens , scandale qui s’aggrave de jour en jour.
Par ailleurs, le très net ralentissement de l’activité économique qui engendre la baisse de la demande en électricité rend actuellement complètement inutile les quelques pourcents de la production électrique éolienne déjà largement excédentaire, et pourrait même faire courir un risque dans la stabilité de nos réseaux.
La Fédération environnement durable vous demande de prendre dans l’urgence les mesures suivantes :
Mesure n°1
En votre qualité de Président de la République donner instruction à la ministre de la Transition écologique et solidaire de transférer au ministère de la Santé les crédits et subventions versés quotidiennement à la filière industrielle éolienne.
Comme vous le savez parfaitement, la Cour des comptes en 2013 et 2018 puis la commission d’enquête parlementaire en 2019 ont conclu que cette filière avait pénalisé en 2019 la France de 7 milliards d’euros par des taxes alors qu’après 15 ans elle n’avait fourni que 5% de l’électricité française, et avait renchéri les tarifs de l’électricité de 35%.
Ce montant de 7 milliards d’euros transféré au ministère de la Santé permettrait d’augmenter de 9% le budget des hôpitaux actuellement de 80 milliards d’euros et de renforcer leurs effectifs pour faire face à la crise sanitaire.
Mesure n° 2
Stopper immédiatement toutes les subventions à la filière éolienne, tous les avantages financiers accordés, notamment les tarifs d’obligation d’achat et mécanismes compensatoires de prix.
Aligner les tarifs de rachat de l’électricité éolienne sur le marché.
Mesure n°3
Ordonner aux gestionnaires des réseaux le délestage obligatoire de l’éolien dès que la production électrique globale devient excédentaire.
Cela aura pour effet d’éviter l’export de Mwh à des prix négatifs, et permettra d’échapper à la mise en danger des centrales à flux continus, seuls équipements capables d’assurer la sécurité en énergie du pays en cette période de crise, et plus tard dans une programmation pilotée de notre relocalisation industrielle.
L’ensemble de ces mesures pourrait être pris très rapidement par un ensemble de décrets comme vient de le faire votre gouvernement dans le domaine de la santé, de l’économie, et de l’ordre public.

[Fin de citation]
Je suppose que l'individu qui a refusé, le 1er avril dernier, de signer le contrat de travail que je lui avais préparé s'en mordra bientôt les doigts. Pour le moment, il reste buté, ce qui ne m'étonne guère. Il est probable qu'il n'ait même pas compris qu'il avait outrepassé les bornes.

De mon côté, le chantier s'en trouve ralenti. Je change à la fois d'horizon et de braquet. Priorité désormais à la conformité des paperasses, suite à la pénible réunion du 7 février dernier, c'est-à-dire aux productions attendues de l'architecte du patrimoine. Après tout, cela fait 29 ans que je supporte seul l'essentiel de la charge des travaux, du moins de mon point de vue. Je peux considérer que tout ce qui adviendra ici de mon fait sera du bonus pour le monument. A l'âge de 68 ans, je m'affranchis donc des objectifs que je m'étais fixés en la matière : à Dieu vaille et inch Allah !

P.S. (le 15 avril 2020 à 1 h 30) : Rigolo. Hier, une relation locale m'a téléphoné, soi-disant pour prendre de mes nouvelles, en réalité pour essayer de me tirer les vers du nez sur cette mésaventure. Quand il connaîtra, de la bouche de l'individu en question, le niveau insensé de ses exigences et pratiques actuelles, nul doute qu'il fuira en levant les bras au ciel. Je lui laisse en faire l'expérience si ça l'amuse !
Un membre du fan-club, que je ne crois pas avoir rencontré dans la "vie réelle" et dont le nom (que je déduis de son adresse mail) ne m'évoque personne que je connaisse, a fait part ce matin de sa "tristesse" devant l'un de mes écrits.

Pourquoi devrais-je toujours tout expliciter ? En l'espèce, je pense en avoir dit suffisamment. Je préfère parfois laisser les morts enterrer les morts.

(Ce qui n'empêche pas les résurrections, paraît-il...).

P.S. (à 21 heures) : Ma mère, toujours accro à notre site favori, m'a envoyé un S.M.S. pour me manifester qu'elle croit au retour de l'individu en question.
Pas moi. En tout cas, pas avant qu'il n'atterrisse car il me paraît clair qu'il n'a, en particulier, toujours pas pris la mesure de ce qui nous est tombé dessus.

P.S. 2 (le 15 avril 2020 à 1 h 45 et afin que nul n'en ignore) : Rigolo. Hier, une relation locale m'a téléphoné, soi-disant pour prendre de mes nouvelles, en réalité pour essayer de me tirer les vers du nez sur cette mésaventure. Quand il connaîtra, de la bouche de l'individu en question, le niveau insensé de ses exigences et pratiques actuelles, nul doute qu'il fuira en levant les bras au ciel. Je lui laisse en faire l'expérience si ça l'amuse !

Et je ne dis rien de plus que, notamment, ce que j'ai pu écrire sous le choc à propos de l'effroyable manque d'empathie de cet individu dans des circonstances qui peuvent nous arriver à tous, hélas, par les temps qui courent, ce qui n'est à souhaiter à personne.
Chers amis,

Veuillez trouver avec quelques retards vu les circonstances les chroniques 607 de Vent de Colère.

Prenez soin de vous.

Bien cordialement.

N.D.L.R. : Tout cela n'est guère réjouissant. L'Etat continue à jeter l'argent par la fenêtre avec ces maudites éoliennes. Le discours de début d'année de MACRON n'était qu'un coup de com de plus. Ce type n'est qu'un pantin. Pauvre pays qui a élu un tel président !
Fédération Environnement Durable
rédigé le 29 Avril 2020
Vie de l'association - Lobbying - Nouvelles associations - Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Lettre de la Fédération Environnement Durable
mercredi 29 avril 2020 17:55

Aux adhérents de la FED

Le scandale de la signature du décret de la Programmation Pluriannuelle de l'Energie (PPE) par Mme la Ministre Borne

Analyse effectuée par :
Luc Fontaine président de l’AHTI, (Association des Hébergeurs Touristiques de l’Indre et des Départements Limitrophes).
Pascal Vrignat (maître de conférences à l'Université d'Orléans, docteur en Sciences et Technologies)
( Adhérents de la FED)
« Planet of the Humans », la diatribe de Michael Moore contre les énergies « vertes »

Centrales à biomasse, panneaux solaires, voitures électriques... Dans « Planet of humans », dont il est producteur, le cinéaste engagé Michael Moore déboulonne le mythe des énergies vertes.

L’énergie verte ne nous sauvera pas, explique le film. « Au contraire, argumente le coproducteur Ozzie Zehner, elle repose sur les procédés industriels les plus toxiques qui soient. » L’enquête montre que les panneaux solaires, les éoliennes géantes, les voitures électriques se révèlent très décevants en matière d’efficacité, de rentabilité, de durabilité, et surtout, du fait des désastres qu’engendrent leur processus de fabrication : destruction de milieux naturels, forte consommation d’énergies extractives, utilisation de matières premières rares et polluantes à extraire. Et, au terme de leur fonctionnement, panneaux, éoliennes et batteries sont difficilement recyclables et difficiles à traiter une fois mis au rebut.

L’équipe du film a répondu aux critiques en vidéo.

« Mettre en doute les énergies “vertes” ne veut pas dire qu’on défend les autres, extractives ou nucléaire », explique-t-elle. « Il faut qu’on puisse discuter librement des solutions entre personnes qui croient au changement climatique. Les énergies vertes ne répondent pas à l’urgence des extinctions animales dues principalement à la déforestation et à la réduction des espaces naturels. »
«La folie des éoliennes s’accélère encore: la situation de la France exige de l’arrêter!»

EXCLUSIF - Le gouvernement vient de décider de doubler la puissance installée de l’éolien terrestre dans les huit ans qui viennent, s’alarment Stéphane Bern, Jean-Claude Casanova et Michel Pébereau, Françoise Chandernagor, Patrice Cahart ainsi que les dix-sept autres signataires dans une tribune collective au Figaro :

N.D.L.R. : Puisse un président cynique, sans foi ni loi et avant tout préoccupé de com (et de sa réélection) entendre enfin cet appel du bon sens !

N.D.L.R. 2 (du 7 mai 2020 à 1 heure 30) : Oui, sans foi ni loi. Et il semble que je ne sois pas le seul à l'avoir compris.
Fédération Environnement Durable
rédigé le 12 Juin 2020
Vie de l'association - Lobbying - Nouvelles associations - Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
0
Lettre de la Fédération Environnement Durable
vendredi 12 juin 2020 18:24

A tous les membres de la Fédération Environnement Durable

Electricité. La sécurité nationale désormais en danger

En lisant les déclaration de Mme Borne et le communiqué de presse du réseau de transport de l'électricité, je ne peux en tant que président de la Fédération Environnement durable qu'exprimer ma colère.

Mme Borne avoue l'extraordinaire fragilité de la production française d'électricité destinée non seulement aux consommateurs mais aussi à toutes nos industries.

Elle planifie un programme de restrictions, de répartition des ressources électriques et elle n' exclut pas un risque de black-out total durant l'hiver prochain.

Comment aurait-on pu imaginer il y a quelques années que notre pays puisse un jour ne plus faire face à ses besoins électriques ?

Comment peut-on déclarer que la cause de ces difficultés est le Coronavirus pour faire accepter des futures coupures de courant, l’arrêt de secteurs industriels et des baisses de tension du réseau alors que toute l’économie future de la France est basée selon nos dirigeants sur une électricité abondante peu chère et fiable ?

Le plus inquiétant dans ce communiqué est le fait que le « scénario hivernal critique évoqué » ne mentionne qu'une température ponctuelle de 3°C à 7°C en-dessous des normales saisonnières, alors que personne ne peut exclure un hiver beaucoup plus froid comme la France en a connu dans les années 70 où les températures sont descendues en-dessous de -20°C

Alors pourquoi Mme Borne a-t-elle signé récemment en catimini le décret de la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) qui fragilise encore plus le système actuel de production électrique en France ?

Accepter que l’électricité, vecteur clé de la sécurité nationale, dépende maintenant du vent et de la température est aujourd’hui irresponsable.

Cette décision pourrait même devenir à l’avenir criminelle si un black-out avait lieu.

Cordialement
Jean-Louis Butré
Président
Fédération Environnement Durable
http://environnementdurable.net
contact@environnementdurable.net
tel 06 80 99 38 08