Références culturelles

N.D.L.R. : Dans un premier temps, je recenserai ici tous les messages comportant un hyperlien avec une musique. Dans un second temps, je tâcherai de rétablir les liens rompus.

Driss SALAMIMI (via "Facebook")
rédigé le mercredi 1 avril 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Appréciez, c'est juste magnifique !!! ❤️❤️❤️
Vous ne verrez ça dans aucun autre pays.

"Allahu Akbar", "Adonaï" et "Ave Maria" à l'unisson devant Sa majesté le Roi Mohammed VI et le Pape François. ☪️✡️✝️

Ce samedi 30 mars à Rabat, l’Orchestre philharmonique du Maroc (OPM) a interprété un arrangement un peu spécial. Des représentants des trois religions monothéistes ont communié en chœur devant Le roi Mohammed VI et le Pape François.

Le muezzin Smahi El Hadni, a prononcé l’appel à la prière musulman (“Allahu Akbar”), accompagné par la chanteuse Françoise Atlan, qui a entonné la prière juive (“Adonaï”) puis rejoint par la chanteuse Caroline Casadesus, fille du chef d’orchestre Jean-Claude Casadesus, qui a interprété l’“Ave Maria” de Caccini.
Ils ont conclu le concert main dans la main.

Cette œuvre fait partie d’une série d'événements lancés par l'Orchestre philharmonique du Maroc et baptisée “Les religions à l’unisson”.

N.D.L.R. : L'"Ave Maria" de CACCINI, je ne m'en lasse pas...
Amis de Michel Onfray (via "Facebook")
rédigé le mercredi 1 avril 2020
Aspects juridiques - Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie - Nature (hors géologie) - Références culturelles
0
MUST SEE : Redéfinition de la "nature des biens", philosophie politique, éthique et finance... Un économiste de pointe et... prêtre Jésuite (oui oui ^^ ) nous parle... Et c'est limpide et brillant.

N.D.L.R. : Une grosse tête. A écouter avec soin et à méditer, avec soin également.
Visiteuse facétieuse (via "Facebook")
rédigé le vendredi 3 avril 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
"Art" de Yasmina Reza - la pièce aux 2 Molières
A voir et à revoir !

N.D.L.R. : Merci. J'ai eu la chance, dans une vie antérieure et grâce au préfet CAMOUS, de rencontrer Alexandre REZA, bijoutier de la Place Vendôme ; j'aime imaginer que c'était le père de cet auteur mais n'en trouve pas la confirmation sur la toile. C'était un être fascinant.
Jean-Pierre ARBON
rédigé le vendredi 3 avril 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Le plateau vide de la balance
Publié le 3 avril 2020

En écho à mes chants d’oiseaux d’hier, une amie m’a envoyé ces mots du poète argentin Roberto Juarroz, « grand poète des instants absolus » selon Octavio Paz :

Aujourd’hui je n’ai rien fait.
Mais beaucoup de choses se sont faites en moi.

Des oiseaux qui n’existent pas
ont trouvé leur nid.
Des ombres qui peut-être existent
ont rencontré leurs corps.
Des paroles qui existent
ont recouvré leur silence.

Ne rien faire
sauve parfois l’équilibre du monde,
en obtenant que quelque chose aussi pèse
sur le plateau vide de la balance.


(Roberto Juarroz, Treizième poésie verticale. Traduction de Roger Munier. © José Corti, 1993.)

Je remercie du fond du cœur toutes celles et ceux qui se sont associés d’une manière ou d’une autre, par un message, un bref commentaire, un « like », ou tout simplement une pensée, au départ de Maman. Faute de cérémonie et de rassemblement physique, ils ont pesé sur le plateau vide de la balance, rétabli un instant l’équilibre du monde, et formé un cortège invisible que Maman aura été heureuse de contempler, avant de s’éclipser en souriant.

N.D.L.R. : L'élégance, toujours.