Références culturelles

Aux fins d'archivage, voici des extraits du programme distribué hier à l'occasion des concerts de l'"Ensemble Correspondances" à la Chaslerie :


Quant à moi, je retiens plus particulièrement les noms des artistes et ceux des instruments entendus pour la première fois à la Chaslerie, du moins sous l'égide de "La SVAADE" : un lirone, un archiluth (je croyais qu'il s'agissait plutôt d'un théorbe) et, si je ne me trompe sur la novation, un virginal.

5 mai 2024.


Je retiens également l'idée d'assister, l'été prochain, au festival des Promenades Musicales du Pays d'Auge que dirige également Sébastien.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 6 mai 2024 18:33
À : FRANCOIS Emmanuelle <Emmanuelle.FRANCOIS@ouest-france.fr>
Cc : Membres du bureau de "La SVAADE"
Objet : RE: Bienvenue !

Madame,

J'ignorais cette information et vous confirme la déplorer car elle me paraît très regrettable.

Les concerts de "La SVAADE" avaient bénéficié d'une couverture bienvenue dans vos colonnes jusqu'à ces tout derniers temps, ce qui paraissait aller dans le sens des missions d'intérêt général d'un quotidien de qualité tel que le vôtre.

Bien cordialement,

PPF

__________________________________________________________________________________________________

De : FRANCOIS Emmanuelle <Emmanuelle.FRANCOIS@ouest-france.fr>
Envoyé : lundi 6 mai 2024 18:21
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : RE: Bienvenue !

Monsieur,

Je pense que ce courriel, qui concerne les décisions rédactionnelles, m'est plutôt destiné.

Nous ne couvrons pas, généralement, les concerts et autres festivités ; nous préférons les annoncer pour que les lecteurs puissent y prendre part plutôt que de relater ce qu'ils ont manqué. Ainsi, et pour reprendre vos termes, nous encourageons les organisateurs de tels événements culturels en en détaillant le programme et les participants.
Cela n'est pas une nouveauté et date de notre dernier changement de charte, qui a eu lieu bien avant mon embauche à Ouest-France. Il me semble d'ailleurs que cette information ne vous est pas inconnue et que notre ancien correspondant Jean-Pierre Lamarre vous en a fait part plus d'une fois.

Bien cordialement,
Emmanuelle François

__________________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 6 mai 2024 14:33
À : FRANCOIS Emmanuelle <Emmanuelle.FRANCOIS@ouest-france.fr>
Cc : Membres du bureau de "La SVAADE"
Objet : TR: Bienvenue !

Madame,

Je suis informé que mon courriel à votre collègue démarcheuse ne lui est pas arrivé.

Je vous serais reconnaissant de bien vouloir le transférer à qui de droit.

Je n'ai pas mis votre nouveau correspondant local en copie. Uniquement les membres du bureau de "La SVAADE", très désolés comme moi si cette rumeur était fondée.

Bien cordialement,

PPF

__________________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 6 mai 2024 14:29
À : info.campagnes-ouest-france@ouest-france.fr <info.campagnes-ouest-france@ouest-france.fr>
Cc : FRANCOIS Emmanuelle <Emmanuelle.FRANCOIS@ouest-france.fr>; Membres du bureau de "La SVAADE"
Objet : RE: Bienvenue !

Madame,

J'ai entendu dire que "Ouest-France" refuse désormais de rendre compte des concerts organisés sur le territoire, par décision prise par vos bureaux d'Alençon.

Est-ce exact ?

Le fait est que votre correspondant local était absent lors des deux concerts organisés hier après-midi au manoir de la Chaslerie avec l'"ensemble Correspondances" de Sébastien DAUCE.

Si cette rumeur est exacte, "Ouest-France" commet une grave erreur, de nature à décourager les organisateurs de tels événements culturels bienvenus dans notre partie parfois dite reculée du territoire.

J'apprécierais que vous nous rassuriez.

Cordialement,

PPF

__________________________________________________________________________________________________

De : Ouest-France <ouest-france@nle.ouest-france.fr>
Envoyé : dimanche 5 mai 2024 10:04
À : penadomf@msn.com <penadomf@msn.com>
Objet : Bienvenue !


Restez informé(e) avec Ouest-France !

Voir en ligne
Ouest France

Merci d'avoir choisi Ouest-France pour vous informer.

Ouest-France, ce sont 1 500 collaborateurs dont plus de 700 journalistes et plus de 2 000 correspondants qui se mobilisent au quotidien, à travers le monde et au plus près de vous sur nos territoires, pour délivrer une information de qualité et complète dans le respect des valeurs humanistes qui ont fondé notre journal il y a près de 80 ans.

Bonne lecture et à très vite.


Héloïse Ducoin
Responsable de l'expérience clients

Profitez de notre offre découverte :

Nous vous offrons
un abonnement numérique d’une durée de 2 mois


Profitez gratuitement de toute la richesse des contenus numériques Ouest-France : l'accès au journal numérique dès 5h et à tous les articles du site et de l’application, l’édition du soir, les archives et profitez des avantages de LaPlace, le site réservé aux abonnés (événements, cadeaux, rencontres avec la rédaction…)

J'en profite

C’est 100% gratuit, sans engagement et sans prise de moyen de paiement.

(Fin de citation)
L'Objet d'Art (via "Facebook")
rédigé le Dimanche 19 Mai 2024
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
MUSÉES & PATRIMOINE | Le faste retrouvé de l’appartement de parade du château de Carrouges
👉 https://bit.ly/Carrouges
Paré de briques, de granite et d’ardoises, le château de Carrouges dans l’Orne est l’un des joyaux de la Normandie. Deux années de travaux et 5,9 millions d’euros ont été nécessaires au Centre des monuments nationaux (CMN) pour mener à bien la restauration et le remeublement de son appartement de parade ; ses précieuses boiseries et décors peints de la première moitié du XVIIe siècle sont désormais accessibles pour la première fois au public.
C’est probablement à Jean IV de Carrouges que l’on doit l’édification du donjon, partie la plus ancienne du château, durant la seconde moitié du XIVe siècle. Ce chevalier, qui fit ses armes sous les ordres de Bertrand du Guesclin, est entré dans l’histoire pour son implication dans l’ultime duel judiciaire de France qui eut lieu à Paris, en pleine guerre de Cent Ans, le 29 décembre 1386…
✒️ Par Olivier Paze-Mazzi

👀 Château de Carrouges
3 route du Château
61320 Carrouges


N.D.L.R. : Une idée de promenade avec les petits croûtons.

Ceci dit, 5,9 M€ de budget, ça laisse le Bon-Papa quelque peu rêveur.
Anthologie de la répartie (via "X")
rédigé le Dimanche 19 Mai 2024
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Références culturelles
0
En Angleterre, tout est permis sauf ce qui est interdit.
En Allemagne, tout est interdit sauf ce qui est permis.
En France, tout est permis même ce qui est interdit.
En Russie, tout est interdit même ce qui est permis.

Winston Churchill


N.D.L.R. : Pas mal non plus.
Promenade à Carrouges avec deux garçons assez turbulents.

Nous avons été accueillis par un allié des LEDIN (n'en déplaise au rustre complexé et fausse valeur que l'on sait) :

19 mai 2024.

19 mai 2024.


La visite commence, sous les combles, par la chambre d'apparat récemment restaurée :

19 mai 2024.

19 mai 2024.

19 mai 2024.

19 mai 2024.

19 mai 2024.


Un joli garde-fou :

19 mai 2024.


Les appartements déjà connus :

19 mai 2024.

19 mai 2024.


Le plus beau plafond :

19 mai 2024.

19 mai 2024.

19 mai 2024.

19 mai 2024.

19 mai 2024.

19 mai 2024.

19 mai 2024.

19 mai 2024.

19 mai 2024.


Quelques pensées pour Roland FORNARI, restaurateur de ces magnifiques grilles :

19 mai 2024.

19 mai 2024.

19 mai 2024.

19 mai 2024.

19 mai 2024.

19 mai 2024.

19 mai 2024.


Des murs qui ont beaucoup vécu et qui en portent les stigmates :

19 mai 2024.

19 mai 2024.

19 mai 2024.


Des murs de douves qu'il conviendrait de débarrasser sans trop attendre des plantes parasites qui les sapent :

19 mai 2024.

19 mai 2024.

19 mai 2024.

19 mai 2024.


Au total, un monument public manifestement restauré avec beaucoup de cœur, ce qui mérite d'être remarqué.
A propos de Carrouges et de fil en aiguille, j'apprends que la famille LE VENEUR, alliée au maréchal de BASSOMPIERRE, comptait un représentant, prénommé François, qui fut l’aumônier de Gaston d'ORLEANS.

Il serait assez intéressant de savoir comment les LEDIN sont entrés en relation avec de si illustres personnages, au point de faire partie d'une certaine parentèle.
Il faudrait pour cela un travail d'historien, pas un remugle supplémentaire d'un histrion en proie de passions tristes.

Je fais écho ici aux propos scandaleux assénés lors d'une assemblée générale d'une association dont j'étais encore membre.
Anthologie de la répartie (via "X")
rédigé le Dimanche 26 Mai 2024
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Références culturelles
0
Visite inopinée de Clemenceau au ministère de l'Intérieur. Les trois premiers bureaux sont vides. Dans le quatrième, il trouve un fonctionnaire complètement endormi. Son adjoint s'apprête à le réveiller mais le Tigre l'en empêche :

- Ne le réveillez surtout pas, il s'en irait.

Les photos où je me trouve à côté de Carole sont suffisamment rares pour que je mette en ligne celle-ci, prise à la Sainte-Chapelle le 26 septembre dernier lors d'un concert en l'honneur des mécènes du "Centre des monuments nationaux" (dont la famille DASSAULT au grand complet) et de ceux de l'"Ensemble Correspondances de Sébastien DAUCE" :

26 septembre 2023.


J'ai reçu cette photo aujourd'hui, de même qu'un appel à mon soutien comme mécène en vue du concert dirigé par Sébastien le 10 octobre prochain au même endroit :

Un message de "Facebook" est illustré par les photos suivantes du palais COLONNA à Rome :


Il y a quelque chose comme 45 ans, j'ai côtoyé un prince COLONNA. J'étais alors en poste à la direction du Trésor et lui à la Société Générale, tentant de vendre une expertise en matière de montage d'euro-crédits.

Je ne sais ce qu'il est devenu.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 2 Juin 2024
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Promenade hier après-midi, entre Mortagne et Bellême, avec les V.M.F. de l'Orne.
Trois étapes :

- à Saint-Denis-sur Huisne :

1er juin 2024.

1er juin 2024.

1er juin 2024.

1er juin 2024.

1er juin 2024.

1er juin 2024.

1er juin 2024.


- à la Pellonnière, au Pin-la-Garenne, chantier très actif depuis six ans :

1er juin 2024.

1er juin 2024.

1er juin 2024.

1er juin 2024.

1er juin 2024.

1er juin 2024.

1er juin 2024.

1er juin 2024.


- enfin, à Loisail :

1er juin 2024.

1er juin 2024.

1er juin 2024.

1er juin 2024.


Je suis particulièrement admiratif devant ces importants chantiers en bonne voie d'être achevés en un temps record. Rien à voir, donc, avec le manoir favori...
Alexandre Jules DECAUX (via "Facebook")
rédigé le Mardi 4 Juin 2024
Désultoirement vôtre ! - Références culturelles
0
Très belle exposition les chevaux de Géricault :


N.D.L.R. : Je me suis laissé dire que le nom de Géricault témoignerait du fait que la famille de ce peintre est originaire de Ger.

Ger et Saint-Georges de Rouelley, dont il est question dans la notice Wikipedia du peintre, sont deux communes voisines du manoir favori et où devaient être implantées des éoliennes, perspective contre laquelle un certain nombre de riverains s'est battu.
Anthologie de la répartie (via "X")
rédigé le Mercredi 5 Juin 2024
Désultoirement vôtre ! - Références culturelles
0
En 1931, Albert Einstein rencontre Charlie Chaplin à Hollywood et lui confie, admiratif :

- Vous ne dites pas un mot et pourtant le monde entier vous comprend.

- Votre gloire est plus grande encore : le monde entier vous admire alors que personne ne vous comprend.


N.D.L.R. : Connu mais toujours plaisant à relire. Quel talent !
Anthologie de la répartie (via "X")
rédigé le Lundi 10 Juin 2024
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Références culturelles
0
Commentaire de Patrick Devedjian après la dissolution de l'Assemblée nationale en 1997 :
- On était dans un appartement avec une fuite de gaz. Chirac a craqué une allumette pour y voir clair.


N.D.L.R. : Il me souvient que Lionel JOSPIN avait qualifié la dissolution de 97 d'"expérimentation hasardeuse".

Cette fois-ci, quel qualificatif sera retenu ?