Références culturelles

Ensemble Correspondances - dir. Sébastien Daucé
rédigé le Samedi 21 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Aujourd'hui, nous vous proposons de vous remémorer notre passage au Boston Early Music Festival le 13 juin 2017 grâce à un enregistrement de la radio CRB Classical 📻
Vous trouverez aussi une interview de Sébastien Daucé sur le programme joué ce jour-là, les Litanies de la Vierge de Marc-Antoine Charpentier.
Bonne écoute ! 🎧


N.D.L.R. : Hautement manorial !
La culture générale (via "Facebook")
rédigé le Mardi 24 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - O'Gustin - Références culturelles
0
Vadodara, Gujarat, Inde ·
La plus grande statue du monde ! 😲

🇮🇳 D'une hauteur de 182 mètres, la "Statue de l'Unité" située au barrage Sardar Sarovar dans l'État de Gujarat en Inde, dépasse toutes ses concurrentes !
Érigée en 2018 en l'honneur de l'un des personnages-clés de l'indépendance et symbole des nationalistes hindous, Sardar Vallabhbhai Patel, elle est 2 fois plus haute que la statue de la liberté ! 🗽 L'édifice colossal a été façonné à partir de béton et de métal issu de la fonte d'outils agricoles donnés par les paysans indiens, puis finalement recouverte de bronze pour un poids total de 100 000 tonnes. 🔧
💸 Une "Statue de l'Unité" qui divise pourtant et crée la polémique ! L'ouvrage titanesque qui a mobilisé plus de 3 000 ouvriers sur le chantier, a coûté la bagatelle de 358 millions d'euros. L'impact environnemental est aussi montré du doigt par les communautés tribales locales. 🌱


N.D.L.R. : Quand on en aura fini avec la modélisation 3-D du manoir favori, il faudra penser à un truc comme ça.
Le choix du sujet va néanmoins être difficile.
Je propose le loïde !
Un loïde de 200 mètres de hauteur, bien sûr !
Association des amis du château du Mesnil Saint Denis (via "Facebook")
rédigé le Mercredi 25 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Portrait des enfants Habert de Montmort

En complément des tableaux des membres de la famille Habert de Montmort présents dans la montée de l'escalier d'honneur du château, il existe cette toile intitulée: "Les enfants Habert de Montmort".

Elle n'est certes pas visible au château mais elle est si proche de son histoire avec ce portrait des enfants de la première famille propriétaire des lieux qu'elle nous semble naturellement à sa place dans nos publications.

Nous devons cette huile sur toile à Philippe de Champaigne qui l'a peinte en 1649. Elle mesure 1.229 x 1.862 mètre et est conservée au musée des Beaux Arts de Reims.


N.D.L.R. : C'est très bien mais je préfère mes petits croutons.
Châteaux, manoirs de par le monde et petites histoires (via "Facebook")
rédigé le Samedi 28 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Château d'Eltz à Wierschem, Allemagne.
Il appartient toujours à une branche de la même famille qui vivait ici au 12 e siècle, il y a 33 générations. Les parties les plus anciennes remontent au 9 e siècle :

Château de Carrouges (via "Facebook")
rédigé le Samedi 28 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
📸 En juin dernier, vous avez pu découvrir le résultat du nettoyage de la grille d’honneur🔨. Et bien pas de jalouse❗️ Il en va bientôt de même pour la grille du midi😄 :


N.D.L.R. : Violent, vraiment très violent.
Mais beau quand même.
Châteaux, manoirs de par le monde et petites histoires (via "Facebook")
rédigé le Dimanche 29 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Le château du Rocher à Mézangers en Mayenne est une demeure des xiiie, xive, xve et xvie siècles. Située au bord d'un étang, elle est construite en granit, elle est éclairée de fenêtres hautes et cantonnée de tours à toits pointus. Une galerie de cinq arcades en anse de panier, animant la façade Renaissance, relie l'ancien corps de logis du xiiie siècle à la chapelle du château (xive siècle). Celui-ci est entouré de jardins à la française, et fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 13 août 1963.

Aujourd'hui le château appartient à la famille de Chavagnac :


N.D.L.R. : Je pense que c'est une erreur que les menuiseries extérieures soient peintes en blanc.
Châteaux, Manoirs et Gentilhommières (via "Facebook")
rédigé le Dimanche 29 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Tour de France par département, 43 HAUTE LOIRE, Auvergne.
BOUZOLS à Arsac en Velay, entre Brives-Charensac et Coubon.
Imposant château rocher emblématique du Velay médiéval. Une des principales forteresses du pays auvergnat, c’est le premier château de la vallée de la Loire. Origine du 11e siècle, théâtre au 16e siècle de nombreux affrontements entre protestants et catholiques puis entre royalistes et ligueurs. Abandonné au 18ème siècle par ses possesseurs qui vivaient à la Cour du Roi, vendu à la Révolution, les ruines seront restaurées à la fin du 19 e siècle.
Propriété privée , ouverte à la visite :


N.D.L.R. : Lors du dernier voyage organisé pour des membres de la "Demeure Historique" (pour visiter des jardins en Toscane), j'avais sympathisé avec le propriétaire de ce château, un ancien officier de la Légion étrangère qui, après une blessure, avait passé le concours d'entrée à l'E.N.A. puis mené une belle carrière au sein du parquet de la Cour des comptes. Un homme très bienveillant à qui j'avais raconté mon histoire :

Jean-Louis BEAUD de BRIVE.

nationalgeographic.fr
rédigé le Lundi 30 Novembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
1
La Galerie des glaces, connue auparavant sous le nom de Grande Galerie, est une des plus célèbres salles du château de Versailles. Les courtisans l'utilisaient comme lieu de passage et de rencontre, tandis que le roi empruntait chaque jour la galerie de 240 mètres de long pour se rendre à la chapelle :


Le Roi Soleil a fait édifier ce luxueux palais le long d'un axe est-ouest afin de suivre la course du soleil levant :


Le superbe Salon de Mercure recouvert de damas cramoisi était à l'origine la chambre principale du Grand Appartement avant que le lit ne soit remplacé par diverses tables de jeu. L’un des rares cas où le salon a retrouvé son usage d’origine fut la présentation du corps de Louis XIV au public :


Bien qu'il ait fallu 20 ans pour imaginer la structure de l'Opéra royal, il a fallu moins de deux ans pour le construire. La pression était forte pour terminer la construction de l'édifice avant le mariage entre le futur Louis XVI et Marie-Antoinette. La somptueuse salle n'a été utilisée qu'une quarantaine de fois avant la Révolution, en partie à cause des coûts d'utilisation élevés : 3 000 bougies étaient nécessaires pour éclairer l'auditorium pendant une nuit :


Le plus grand de tous les salons du palais, le salon d'Hercule aux murs de marbre rouge et vert, a accueilli divers bals et banquets, dont celui donné en l’honneur de la fille aînée de Louis XV. À cause de la foule très nombreuse et des milliers de bougies éclairant la pièce cette nuit-là, il fallut casser les fenêtres pour que les invités puissent supporter la chaleur :


Les décisions les plus importantes pour la nation entre 1682 et 1789 ont été prises dans la Salle du Conseil. Seul le roi était assis dans le fauteuil de velours tandis que les autres membres du conseil étaient assis sur des tabourets pliants. Au cours de ces discussions, un huissier se tenait devant les portes pour repousser les curieux :


Formée d'une galerie centrale de 150 mètres de long et d'une façade orientée vers le sud, l'orangerie, comme son nom l'indique, abritent de très nombreux orangers acheminés de France, d'Italie, d'Espagne et du Portugal. Ces arbres fruitiers sont surveillés par une statue de Louis XIV. Selon Saint-Simon, la fleur d’oranger était le parfum préféré du roi soleil :


Des milliers d'orangers, de citronniers et de grenadiers à Versailles - dont certains ont plus de 200 ans - sont mis à l'abri dans l'Orangerie pendant l'hiver et disposés selon des motifs géométriques dans le parterre, ou jardin d'ornement, en été. Les courtisans offraient souvent à Louis XIV leurs orangers pour faire montre de leur dévotion :


Le bassin de Latone a subi de nombreuses transformations pendant plus de 20 ans avant de devenir une fontaine dédiée à la mère d’Apollon et de Diane. Toutes les autres fontaines de la propriété dépendent du bassin de Latone pour leur approvisionnement en eau :


La chambre à coucher de la reine a été restaurée à l'identique de ce qu'étaient les appartements de Marie-Antoinette avant que celle-ci ne fuît Versailles en octobre 1789 par la porte dérobée de cette pièce. Les tentures murales en soie fleurie et la palette de couleurs claires - changées à chaque saison - reflètent la décoration estivale, même si sa fuite a eu lieu en automne :


Madame Victoire, l’une des huit filles de Louis XV, a vécu au palais jusqu’à la Révolution. Faisant autrefois partie des salles de bain de Louis XIV, cette chambre joliment meublée avec des rideaux en taffetas est devenue la chambre à coucher de la princesse en 1769 :


Cette double porte à couper le souffle menant au premier étage de la chapelle royale donnait un accès direct aux appartements du roi. Bien que des dignitaires et d'autres membres de la royauté aient assisté à des services dans les galeries latérales, la galerie principale faisant face à l'orgue et à l'autel était réservée aux membres de la famille royale :


De l’autre côté des appartements des favorites du roi, les chambres offrent une vue sur la cour des Chefs, une enceinte fortifiée où Louis XV a fait poser des sculptures de cerfs, rappels animaliers de sa passion pour la chasse :


Surnommé la « salle des applaudissements », le salon Diane avait auparavant en son centre une grande table de billard destinée au bon plaisir de Louis XIV, qui excellait au jeu et jouait tous les soirs après le dîner, sur l'ordre de son médecin :


Louis XIV et sa famille dînaient cérémonieusement dans cette salle tous les soirs à 22 heures, entourés de courtisans. Bien que la tradition ait progressivement disparu, Louis XVI et Marie-Antoinette l'ont rétablie avec des dîners hebdomadaires tenus le dimanche et égayés par des musiciens :


L'appartement de la marquise de Pompadour présente des tentures en soie verte et un mobilier très moderne pour l'époque, comme la table mécanique au centre de la pièce :


Cette élégante bibliothèque donnant sur la cour royale faisait partie des appartements des favorites. Madame du Barry, la dernière maîtresse de Louis XV, y gardait son perroquet dans cette cage à oiseaux ornée de fleurs en porcelaine et de ses armoiries :


Le décor complexe de la bibliothèque de la Reine dans les tons de vert et d'or jaune abrite la collection privée de Marie-Antoinette. Alors que les portes sont recouvertes de fausses fixations, les poignées de tiroir gravées sont ornées de l’emblème de la Maison d’Autriche :


Bien que Louis XV ait utilisé le pavillon du Parc-aux-cerfs comme « garçonnière », ses favorites vivaient généralement dans des pièces du palais accessibles par un escalier privé. Le grand cabinet de Madame de Pompadour était décoré de rose, une de ses couleurs préférées :


N.D.L.R. : Quelle décadence depuis cette époque !
European History (via "Facebook")
rédigé le Mardi 1er Décembre 2020
Désultoirement vôtre ! - Archives, histoire, documentation - Références culturelles
0
Le Portrait de Brigida Spinola Doria est une peinture à l'huile réalisée en 1606
par le peintre Pierre Paul Rubens.
La famille Doria est emblématique de Gênes.
Grand port de la côte ligure, ancienne cité commerçante prospère depuis l'époque médiévale, Gênes "la Superbe" a conservé de cette période où, sous la tutelle de la famille Doria, elle disputait à Venise et Pise la maîtrise des mers, un exceptionnel patrimoine de palais, églises et musées.
Depuis le XIVe siècle, les Doria eurent l’aigle impérial du Saint-Empire comme emblème :


N.D.L.R. : Contemporains de la Chaslerie.
Pierre-Paul, le prénom qui monte...