Murs divers

Guy HEDOUIN
rédigé le Vendredi 5 Juillet 2012
Journal du chantier - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Murs divers
0
Bonsoir,

Bel ouvrage, il faudra voir in-situ, pour se rendre vraiment compte. Cela devrait tenir la route un moment.

A quand la mise en eau ?

Bonne soirée.

N.D.L.R. : Tiens, vous êtes vous aussi insomniaque ? Bienvenue dans le club !
La mise en eau n'est pas prévue avant la restauration du mur d'escarpe et du bief aval, à tout le moins, donc pas avant 4 ou 5 ans au plus tôt. Et je me demande parfois si le plus dur ne sera pas d'obtenir les autorisations administratives et les subventions indispensables. On y travaille bravement en dépit de toutes les complications des procédures qu'il faut bien surmonter...

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 6 Juillet 2012
Journal du chantier - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Murs divers - Entretien du site
0
Excellente nouvelle ce matin : un courrier de la D.R.A.C. me confirmant "la participation du Ministère de la culture et de la communication à la restauration urgente du mur ouest de la douve nord du manoir de la Chaslerie (tranche unique)". Y était joint le fameux formulaire jaune paille que j'attendais depuis longtemps et que je vais m'empresser de remplir.

Dans la foulée, j'ai téléphoné à M. TIERCELIN qui accepte de me recevoir dès lundi prochain dans son bureau (je devais aller à Caen ce jour-là pour retrouver mon jeune webmaster et je pourrai ainsi faire d'une pierre deux coups). Je lui remettrai les pièces qu'il attend. Je suis heureux que nous sortions d'une procédure purement écrite et que, peut-être, on me crédite enfin d'un peu de crédibilité dans des services administratifs où, je le sais bien, on croule sous le boulot.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 7 Juillet 2012
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Terrassement - Abords, Avenue, terrasse - Murs divers
0
Au mur Ouest de la douve Nord, il reste à consolider la terre à la sortie de la chantepleure en bas à gauche du mur, côté Est :

5 juillet 2012, la chantepleure à consolider.

Il faut attendre que le bas du parement Est sèche (si cela arrive un jour) avant de pouvoir terminer les joints à cet endroit. Par ailleurs, il reste à terminer un petit bout du dos d'âne...

5 juillet 2012, le bout de dos d'âne à terminer.

... et à finir de jointoyer le parement Ouest :

5 juillet 2012, le parement Ouest du mur Ouest de la douve Nord.

Mais ce qui prendra le plus de temps, ce sont les terrassements des quelques 2 000 m2 environ qui ont été labourés depuis plusieurs mois par les roues et les chenilles des engins de chantier.

5 juillet 2012, une remise en ordre s'impose.

Il faudra également faire disparaître les tas d'argile ou de pierres qui n'ont plus rien à faire dans ces parages.

5 juillet 2012, avant les derniers travaux de terrassement.

J'estime qu'il reste ainsi une bonne semaine de travail. Donc mes prévisions étaient correctes. Ceci étant, nous ne procéderons peut-être pas à ces terrassements tout de suite car le chantier a désormais d'autres priorités.

Le dossier de demande de subvention de l'Etat pour la restauration du mur Ouest de la douve Nord est désormais réputé complet. Il ne me reste plus qu'à attendre l'arrêté de subvention.

Pour la cage d'escalier du logis, le dossier de subvention sera, me dit-on à la D.R.A.C., complet dès que le S.D.A.P. recevra le courrier où j'explicite en quoi consistera l'intervention d'Igor et Jonathan.

Les prochains dossiers que je vais devoir compléter en liaison avec Lucyna GAUTIER sont relatifs au mur d'escarpe (le grand mur de la douve Est). Il s'agit, d'une part, d'obtenir l'autorisation de commencer le démontage du mur actuel en vue d'en récupérer les pierres et, d'autre part, d'obtenir une subvention pour le "diagnostic" puis, dans la foulée d'obtenir l'autorisation et la subvention pour une première tranche de travaux. A ce stade, je pense qu'il nous faudra 4 ans de travaux pour venir à bout de la restauration de ce mur ; un compte à rebours est donc enclenché avec ma date de départ en retraite, "a priori" début 2017.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 18 Juillet 2012
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Murs divers
0
Ce matin, Igor et Jonathan sont retournés au chantier du mur Ouest de la douve Nord. Ils achèvent d'en jointoyer la paroi Est...

18 juillet 2012, on suppose que le secteur des chantepleures ne sera pas sec avant longtemps.

... et ils ont placé une pierre pour limiter l'érosion au sortir de la chantepleure la plus problématique :

18 juillet 2013, la chantepleure en bas à gauche ne devrait plus éroder autant le talus voisin.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 18 Juillet 2012
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Terrassement - Murs divers
0
Voici où nous en sommes rendus, ce soir, du mur Ouest de la douve Nord :

18 juillet 2012, le parement Ouest.

Il reste donc à jointoyer la moitié de la partie verticale du parement Ouest. Quant aux terrassements du secteur, nous les entreprendrons dans quelques semaines, je pense, car, d'ici là, nous aurons d'autres priorités.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 20 Juillet 2012
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Logis - Cave - Murs divers - Nature (hors géologie)
0
Ce matin, Igor et Jonathan ont fini de brosser les joints du parement Ouest du mur Ouest de la douve Nord :

20 juillet 2012, la fin du jointoiement du mur Oust de la douve Nord.

Puis ils ont repris des joints au pied des murs du logis :

20 juillet 2012, les reprises de joints au pied de la tour Nord-Est avant brossage.

Cet après-midi, je leur ai demandé de commencer à poser du torchis sur l'appentis de la cave :

20 juillet 2012, le début de la pose du torchis sur l'appentis de la cave.

Tapie dans le foin utilisé pour le torchis, une famille de couleuvres a été dérangée par Igor et Jonathan. Igor a prélevé un petit pour me le montrer :

20 décembre 2012, un bébé couleuvre.

LA DEMOISELLE à L'éCHARPE BLANCHE
rédigé le 26 Juillet 2012
Maçonnerie-carrelage - Charpente-couverture - Murs divers - Vie du site - Entretien du site - Transmission du patrimoine
0
Bonjour,

Félicitations pour ce travail titanesque de mise en ligne de diaporamas. Je n'ai pas encore eu le temps d'en faire le tour mais ce que j'ai pu découvrir ce matin à travers la série sur la restauration du dôme d'entrée est vraiment très impressionnant. J'ai juste remarqué un petit bug dans une photo postée deux fois avec un commentaire qui ne me semble pas approprié sur la réfection du mur et le nettoyage des joints.
Merci encore pour cette jolie parenthèse, avant cette dernière journée de travail en Corée !
A très bientôt !

N.D.L.R. : Merci pour ce très gentil message. Dernière journée de travail en Corée : ouf, on va vite pouvoir te retrouver ! Pour le bug, tu as raison et je vais le corriger rapidement. Je suis allé dîner hier soir chez des amis (à qui j'ai fait découvrir les très succulentes glaces BIDARD de Lonlay, dont tu me diras bientôt des nouvelles) et je n'ai pas eu le temps de me relire ; ils m'ont d'ailleurs fait des compliments extraordinaires sur la restauration de la Chaslerie, ce qui m'a surpris car j'y suis peu habitué (comme tu le sais en partie) et, surtout, parce que je trouve ces compliments très exagérés, trop conscient que je suis des imperfections (et des lenteurs...) de la danseuse en question dont je suis responsable.

Il me tarde de te revoir et aussi - je profite de ce message pour te le dire - de recueillir ton avis sur un point précis : hier, dans le fournil de la ferme, j'ai eu l'idée, en raison des largeurs différentes (dues à mon souci de casser toute symétrie) des ouvertures prévues pour deux portes intérieures, d'intervertir le futur cabinet de toilettes et le futur coin cuisine ; cela permettrait d'économiser la porte de la cuisine (ce qui ne serait pas mal venu, compte tenu du niveau stratosphérique de la facture que je viens de recevoir d'un menuisier intervenu là pour des châssis de fenêtres) ; le seul problème serait celui de la circulation entre le futur coin cuisine et le futur coin living, en raison de la présence du futur lit dans l'intervalle. Comme ce fournil de la ferme pourrait être rendu habitable relativement facilement (et pourrait en particulier abriter certains tourtereaux l'hiver quand ils viendraient inspecter certains travaux), j'ai pensé que ton avis serait le bienvenu.

A vite donc !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 26 Juillet 2012
Journal du chantier - Administraaaâââtion - Terrassement - Abords, Avenue, terrasse - Murs divers
0
Philippe JARRY a commencé cet après-midi à creuser le nouveau fossé destiné à détourner, autant que faire se peut, l'eau des douves de la Chaslerie.

26 juillet 2012, la pelle à chenilles en action en limite d'une prairie que je loue au G.A.E.C. du Nord.

J'en ai profité pour prendre une photo de la couleur de l'argile que l'on trouve là, sous moins de 10 centimètres de bonne terre. Cette photo illustrera prochainement un dossier que je prépare pour la D.R.A.C. afin d'obtenir toutes les autorisations nécessaires pour commencer le démontage du mur d'escarpe...

26 juillet 2012, la bonne argile de la Chaslerie.

... ainsi que la future restauration du bief amont, c'est-à-dire des maçonneries disloquées ci-après, qui sont classées parmi les monuments historiques :

26 juillet 2012, le bief amont (ou plutôt ce qui en reste).

A proximité du bief amont, j'ai pris au télé-objectif cette photo du manoir :

26 juillet 2012, la Chaslerie sous un soleil de plomb.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 27 Juillet 2012
Journal du chantier - Terrassement - Abords, Avenue, terrasse - Murs divers
0
L'entreprise de Philippe JARRY a commencé hier après-midi et continué ce matin à terrasser les abords des douves à plusieurs endroits. Des schémas vous feront, je l'espère, comprendre où nous sommes intervenus.

Un premier schéma a pour objet de vous rappeler les noms et les emplacements des principaux fossés et murs du circuit des douves ; pour l'essentiel, l'eau part du Choisel et y revient :

27 juillet 2012, le

Sur ce premier schéma est indiqué le "nouveau fossé" destiné à shunter le circuit des douves, donc à permettre son assèchement avant que ne puissent commencer la restauration du mur d'escarpe et celle du bief aval ; il a été creusé hier après-midi en terrassant du point bas sur le Choisel (au Nord) vers le point haut sur le canal d'arrivée de l'eau dans les douves (au Sud) :

27 juillet 2012, le

Un second schéma rappelle les arrivées secondaires de l'eau dont il faut assurer également la sortie sans compromettre l'assèchement de la douve Est :
- à travers le mur Ouest de la douve Sud ;
- à travers le mur Ouest de la douve Nord ;
- et, au Sud, par un fossé qui descend de l'Avenue.

27 juillet 2012, le

Le chantier du mur d'escarpe nécessitera deux rampes d'accès, à proximité de chacune des deux extrémités du mur :
- la "rampe d'accès n°1" prévue à l'extrémité Est de la douve Sud, c'est-à-dire à l'endroit où, au 19ème siècle, passait le "canal d'arrivée d'eau dans les douves" (que j'ai déporté à l'Ouest en 1991, de manière à lui redonner son implantation du 18ème siècle) ; il y avait eu là un lavoir, encore visible, paraît-il, il y a quelques décennies ; pour accéder à la "rampe d'accès n°1", je prévois de construire un "futur pont" à l'endroit où, d'après les plus anciens plans disponibles, il y en avait un autrefois ; ce pont permettra ultérieurement aux visiteurs de faire un grand tour des douves en bénéficiant, selon moi, de très belles vues sur le manoir avec, au premier plan, son mur d'escarpe restauré ;
- la "rampe d'accès n°2" prévue à côté du "bief aval".

Enfin, il y a lieu de préciser que, pour permettre la construction du "nouveau pont", il faut que la fin du "canal d'arrivée d'eau dans les douves" soit sèche, d'où la nécessité d'un barrage destiné à aiguiller vers le "nouveau fossé" les eaux arrivant notamment du fossé longeant l'Avenue à partir de son extrémité Sud.

Ces précisions étant données, Philippe JARRY a creusé ce matin la "rampe d'accès n°1". Voici le paysage au début de cette partie des travaux...

27 juillet 2012, l'angle entre la douve Sud et la douve Est, vu du coin Sud-Est du

... et le voici une heure plus tard :

27 juillet 2012, la

Lors de ce terrassement-ci, Philippe JARRY a retrouvé de vieilles ferrailles qui doivent être des restes de lessiveuses...

27 juillet 2012, des morceaux de lessiveuses ou bien des vestiges de bouillotte ? Mystère !

... et il a mis de côté les belles pierres qui formaient une passerelle :

27 juillet 2012, les vestiges d'une ancienne passerelle dont Igor et Jonathan devront trier les pierres.

Nous nous sommes ensuite déplacés du côté du confluent entre le "canal d'arrivée d'eau dans les douves" et la douve Sud. Voici quel était le paysage à cet endroit en début de matinée...

27 juillet 2012, la barrière de la végétation, vue vers l'Est.

... puis un peu plus tard...

27 juillet 2012, les aulnes et les saules ont été abattus.

... et voici l'allure de ce confluent après nos travaux de ce matin, vu du "Pounouët" et vers le Sud :

27 juillet 2012, l'emplacement du fitur

Bien sûr, les photos permettent mal de se rendre compte des dimensions de ces travaux (et notamment des profondeurs atteintes) mais je vous assure que c'est plutôt impressionnant.

Enfin, nous avons dressé le "barrage" nécessité par le souci d'assécher le terrain au pied du "futur pont".

Demain, le chantier reprendra avec, au programme, le percement du "petit fossé" et le creusement de la "rampe d'accès n°2".

Guy HEDOUIN
rédigé le 28 Juillet 2012
Murs divers - Vie du site - Entretien du site
0
Bonsoir,

Vous avez un pb de "frainage" sur le diaporama du Mur Ouest de la Douve Nord, cherchez l'erreur mon capitaine........... Tant que je vous écris, pourriez-vous voir avec Madame un créneau, afin de venir nous voir ?

Bonne soirée !

N.D.L.R. : Je vais essayer de comptendre en quoi consiste ce problème. Mais dites-moi tout, ne seriez-vous pas en train de me parler de mes drainages de compétition ?

Vérification faite, tel était bien le cas !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 29 Juillet 2012
Journal du chantier - Terrassement - Abords, Avenue, terrasse - Murs divers
0
D'abord, une photo vous montrera que je n'exagérais pas, avant-hier, en évoquant les dimensions des terrassements :

28 juillet 2011, Philippe JARRY à l'emplacement prévu pour le

Aux commandes de sa pelle à chenilles, Philippe JARRY a creusé hier après-midi, le "petit fossé" (qui n'est pas vraiment petit) :

28 juillet 2012, Philippe JARRY creuse le

Bien qu'il ait fallu traverser le remblais qui longe la douve Est, moins de deux heures auront été nécessaires pour que ce fossé soit opérationnel :

28 juillet 2012, l'arrivée des flots dans le

Mon copain de promo de "London Business School" Ayodele Babatounde BALOGUN (un nom qui, en yoruba, signifie, paraît-il, que "dans la maison du chef de guerre, le père est de retour et la famille est en liesse"), venu avec son amie Keryn, était épaté et m'a déclaré qu'au Nigéria, le même travail serait effectué à la pelle et à la pioche et prendrait plusieurs semaines.

28 juillet 2012, Ayo n'était pas revenu à la Chaslerie depuis 2008.

Malheureusement, au terme de ce terrassement, Philippe m'a indiqué qu'il doutait que nous arrivions à assécher suffisamment les douves, notamment à l'angle entre la douve Sud et la douve Est, c'est-à-dire à proximité de la "rampe d'accès n°1" qui serait donc impraticable.

Nous avons donc décidé de laisser du temps au temps et de ne pas nous précipiter pour creuser la "rampe d'accès n°2" ni pour curer la douve Est. Il est loin d'être certain à ce stade que les assèchements recherchés soient au rendez-vous, ce qui pourrait compliquer très sensiblement la restauration du mur d'escarpe. En tout cas, Philippe exclut que les engins de chantier puissent rouler un jour au fond de la douve. Donc, si nous devions creuser des fondations, il faudrait pelleter du haut du "Pournouët". Plus embêtant, le démontage (que je projetais dès que possible) des vestiges du mur d'escarpe devrait se faire entièrement à la main et tous les mouvements à pied. Bien entendu, il devrait en aller de même, ensuite, pour approvisionner le chantier ultérieur éventuel en pierres, "colle", etc... Bref, tout semble indiquer à ce stade qu'on est plutôt mal barrés.

En tout cas, cela prouve que nous avons eu raison de terrasser en début d'été car nous allons pouvoir, au cours des prochains mois et avant d'engager des opérations plus coûteuses, observer comment la terre va réagir.

Guy HEDOUIN
rédigé le 30 Juillet 2012
Maçonnerie-carrelage - Charpente-couverture - Murs divers - Vie du site - Entretien du site
0
Bonjour,

Les diaporamas permettent de constater l'ampleur du travail accompli par le "Pharaon du Domfrontais....."

Bravo l'artiste, comme l'on dit dans les milieux autorisés.

Bonne journée !

N.D.L.R. : Ah bon, ce n'est pas dans les mieux autorisés qu'on parle du "Pharaon du Domfrontais" ? Je suis déçu...