Message #52678

Hier après-midi, je me suis rendu successivement à l'atelier de Sébastien LEBOISNE puis au cabinet d'Edouard GRISEL. Puisque une bonne part, sinon l'essentiel, des travaux que la SVAADE devrait réaliser les prochaines années devrait porter sur la restauration des menuiseries extérieures des bâtiments sur cour, je souhaitais que nous ayons un langage commun pour désigner ces ouvertures. A partir des dessins (peu lisibles en format A4) inclus par Benoît MAFFRE dans son étude préalable de 2015, j'ai inscrit, à côté de chaque ouverture principale à traiter (c'est-à-dire hors meurtrières), le nom que nous lui donnerions dans nos échanges à venir.

Ainsi, par exemple, sur le 1er dessin ci-après, "WS11" désigne, sur l'aile Ouest et sa façade Sud, au 1er étage, la 1ère ouverture (par la numérotation) à traiter et "EE06", sur l'aile Est (le logis) et sa façade Est, au rez-de-chaussée, la 6ème (par la numérotation) ouverture à traiter. Sur ces bases, seules à ce jour ont été restaurées :
- convenablement, la porte EE04 et les lucarnes EE13, WS31, WE31 et WE32,
- mal, du fait d'une erreur imputable à l'architecte précédente (celle qui a démissionné fin juillet 2021), les lucarnes WE23, WE24, WE25 et WE26 ; sur ces quatre dernières lucarnes, il y a lieu de changer les battants afin que les vitres soient de bonnes dimensions.

Façade Sud.

Façade sur cour du logis.

Façade Est du logis.

Façade sur cour du bâtiment Ouest.

Façade Ouest du bâtiment Ouest.

Façade Nord.


Sur la base de ces dessins, il reste :
- sur la façade Nord (1er dessin), 2 fenêtres à traiter,
- sur la façade sur cour du logis (2ème dessin), 1 porte (EW04) et 12 fenêtres à traiter,
- sur la façade Est du logis (3ème dessin), 10 fenêtres à traiter (EE13 et EE04 l'ont déjà été de façon satisfaisante),
- sur la façade sur cour du bâtiment Ouest (4ème dessin), 4 portes et 12 fenêtres à traiter, plus les 4 battants de lucarne cités plus haut, à reprendre ;
- sur la façade Ouest du bâtiment Ouest (5ème dessin), il y aurait 11 fenêtres et 1 lucarne à traiter, plus 4 lucarnes à créer en substitution aux horribles "casts" dus à une précédente architecte du patrimoine ;
- sur la façade Nord (6ème et dernier dessin de la série), 2 portes à traiter.

Au total, et sans tenir compte des nombreuses meurtrières (trop petites pour être visibles sur les dessins précédents ; de mémoire, il doit y en avoir 16 en tout), qu'il y aurait lieu de doter de menuiseries métalliques, il y a donc, sauf erreur de ma part, à traiter 7 portes, 47 fenêtres et 6 lucarnes, plus 4 battants de lucarne à refaire. Si je ne me suis pas trompé dans mon recensement, cela fait 76 ouvertures où tout est à faire et 4 dont les battants sont à reprendre.

S'agissant de la façade Ouest du bâtiment Ouest (le 5ème dessin), il est supposé que nous obtiendrons l'autorisation de la D.R.A.C. pour reboucher une horrible porte agricole antérieure à 1950, percer trois nouvelles ouvertures (newWW02 à newWW04) et en agrandir une autre (newWW05), plus substituer quatre lucarnes aux horribles "casts" actuels.

Ne sont pas prévues ici les petites lucarnes dont j'aimerais doter de nouveau les combles du logis, sur le modèle antérieur à l'incendie de 1884, et à propos desquelles il faudra d'autres autorisations particulières.

Si la SVAADE connaît le plus grand succès dans sa quête de subventions à venir, la réalisation d'un tel programme devrait, en l'état de mes moyens résiduels, durer au moins trois ans. J'écris "au moins" car toutes mes prévisions antérieures, notamment celles relatées sur le site favori, ont péché par excès d'optimisme. Et il me paraît clair que les demandes d'autorisations à présenter à la D.R.A.C. supposeront beaucoup de qualités de persévérance et de persuasion.

Commentaires