Message #49584

Jérôme NURY (via "Facebook")
rédigé le Dimanche 2 Aout 2020
Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux
Deuxième lecture du Projet de loi bioéthique : j’ai voté CONTRE.
Nous avons terminé cette nuit, ou plutôt ce matin, l’examen en deuxième lecture de ce texte, ô combien important et aux conséquences immenses.
Quelle drôle d’idée de la part du Gouvernement de faire examiner fin juillet ce projet de loi, alors que la France entière est préoccupée par les conséquences du confinement. Et terrifiée à l’idée d’une reprise à grande ampleur de l’épidémie de COViD.
Il y avait certainement plus urgent...
Des amendements redoutables en Commission spéciale ont été ajoutés au projet initial : implantation possible d’ovocyte fécondée in vitro d’une conjointe vers une autre, PMA post-mortem, tri des embryons selon leurs caractéristiques chrosomiques... heureusement nous avons bataillé contre ces rajouts qui n’ont finalement pas été validés dans l’hémicycle.
Cette révision des lois bioéthiques, ne se résume pas à la PMA pour toutes. Elle prétend aussi répondre aux progrès de la science et aux évolutions de notre société. Sur ces sujets complexes, qui touchent à la fois à nos convictions, à notre intime, à nos histoire personnelles et à nos vies, il est prudent de bien réfléchir. De s’interroger. D’écouter les spécialistes, les scientifiques, les philosophes... La science évolue mais est-ce toujours un progrès ? Le techniquement possible est-il toujours humainement souhaitable ?
Parce que je suis vigilant sur ces sujets d’éthique qui engagent toute notre société et notre rapport à la vie.
Parce que je suis opposé à toute dérive sur les recherches embryonnaires associant des souches animales et humaines.
Parce que je ne cautionne pas le bricolage de notre État Civil et la modification de notre droit de la filiation.
Parce que que je ne suis pas favorable au droit à l’enfant mais au droit de l’enfant et que je crois qu’il est préférable pour un enfant d’être élevé par une mère et un père.
Parce que je crains que cette loi ouvre au nom de l’égalité, la GPA et la marchandisation du corps.
Comme lors de la première lecture, j’ai voté CONTRE ce texte.


N.D.L.R. : Merci pour ces idées de bon sens. Le Jupiter-de-mes-deux-transgressif-sans-foi-ni-loi n'a pas fini de nuire.

Commentaires