Message #43277

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 15 Janvier 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administration - Maçonnerie-carrelage - Ferronnerie - Menuiserie - Logis
(Début de citation)

De : (...)@culture.gouv.fr>
Envoyé : lundi 15 janvier 2018 16:25
À : Pierre-Paul Fourcade
Cc : T. F. ; (...)@culture.gouv.fr>
Objet : Re: Chaslerie - 1ère tranche de restauration des menuiseries du logis - Problèmes soulevés par les deux contrats successifs d'architecte.

Monsieur Fourcade,

J'ai lu attentivement vos observations sur le contrat de maîtrise d’œuvre passé entre votre fils et M. Maffre, mais il n'appartient pas aux services de la DRAC de s'immiscer dans cette relation contractuelle dès lors que les missions de l'architecte remplissent les exigences du Code du patrimoine.

Sur cet aspect, je laisse donc le soin à votre fils de prendre l'attache de M. Maffre s'il l'estime pertinent.

Bien cordialement

(...)

_________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 15 janvier 2018 15:36
À : (...)@culture.gouv.fr
Cc : T.F.
Objet : RE: Chaslerie - 1ère tranche de restauration des menuiseries du logis - Problèmes soulevés par les deux contrats successifs d'architecte.

Cher Monsieur,

J'ai commis plusieurs erreurs de calcul dans mon courriel de la nuit dernière.

La réalité n'est pas aussi dramatique que je l'écrivais mais elle demeure pour le moins préoccupante.

En effet :

1 - Pour ce qui concerne les rendez-vous de chantier :
- le contrat signé par mon fils stipule, pour la 1ère tranche, 5 RV de chantier à 1 200 € H.T. chacun, plus 800 € H.T. pour la réception et "DOE", soit un total de 6 800 € H.T. pour les RV ;
- mon contrat stipulait 1 RV de préparation et coordination pour 800 € H.T. puis, pour chacune des trois tranches programmées, 2 RV pour un total de 1 600 € H.T., plus 945 € H.T. de RV de suivi, plus 800 € H.T. pour la réception, soit un total de 4 145 € H.T. pour la 1ère tranche.

La "dérive" au titre des RV est donc de 64,1 % en un an.

2 - Pour ce qui concerne la mise au point des contrats :
- il y a, dans le cas de mon fils, deux postes relatifs aux contrats, pour un total de 1 350 € H.T. ;
- le montant correspondant était de 1 260 € H.T. l'an dernier, dans mon cas, applicables dans le cas de la seule 1ère tranche.

La "dérive" au titre de la mise au point des contrats est donc de 7,1 % en un an.

Il faut cependant savoir qu'avec les artisans en question, il y a pour moi une relation ancienne et de confiance qui, de mon point de vue, rend ce poste inutile. J'avais néanmoins accepté la présence de ce poste sur mon contrat suite à l'insistance de l'architecte.

3 - Pour ce qui concerne les frais et assurances :
- le montant pertinent est de 550 € H.T. dans le cas de mon fils, pour cette seule première tranche ;
- il était, l'an dernier, dans mon cas, de 450 € H.T. pour 3 ans, soit 150 € H.T. pour la seule première tranche.

La "dérive" au titre des frais et assurances est donc de 267 % en un an.

Je serais très curieux d'apprendre à quelle réalité économique justifiable une dérive aussi importante peut correspondre.

4 - Au total, pour cette seule 1ère tranche de travaux de restauration des menuiseries extérieures du logis de la Chaslerie :
- le montant pour mon fils est donc de 6 800 + 1 350 + 550 = 8 700 € H.T.
- alors que, dans mon cas il y a un an, il était de 4 145 + 1 260 + 150 = 5 555 € H.T.

Sauf nouvelle erreur de calcul de ma part, la "dérive" totale est donc de 56,6 %.

Une telle augmentation en un an me semble d'une importance qui soulève de légitimes interrogations. Elle me paraît d'autant plus difficile à justifier qu'il s'agit, avec cette 1ère tranche de restauration des menuiseries extérieures du logis, de choses tout à fait comparables d'une ouverture à l'autre (à la porte principale près). Une fois qu'un "specimen" a été calé, je ne vois aucune raison pour que des artisans sérieux et chevronnés comme MM. LEBOISNE, COOS ou FORNARI, qui avaient été retenus par mon fils en liaison avec l'architecte, se mettent à divaguer.

Certes nous savons que M. (...) n'a pas hésité à m'imposer un reniement unilatéral de sa signature du contrat qui le liait à moi. Il invoquait à l'époque ses difficultés économiques.

Celles-ci justifient-elles en équité une dérive totale de près des deux tiers en un an ?

J'en doute vivement et souhaiterais m'entretenir avec vous de cette analyse, ainsi corrigée avec toutes mes excuses pour mes erreurs de calcul de la nuit dernière.

Bien cordialement,

PPF

_________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 15 janvier 2018 01:39
À : (...)@culture.gouv.fr
Cc : T.F.
Objet : Chaslerie - 1ère tranche de restauration des menuiseries du logis - Problèmes soulevés par les deux contrats successifs d'architecte.

Cher Monsieur,

Je vous transmets, avec ses P.J., le texte du courriel que je viens d'adresser à mon aîné. Y sont joints :
- le contrat que celui-ci a signé fin 2017 avec un architecte du patrimoine,
- l'extrait du contrat signé un an plus tôt par le même architecte mais face à moi (je pourrai vous transmettre le reste du document ; ici, je ne joins que la partie la plus utile aux fins de comparaison).

J'estime nécessaire de vous signaler tout particulièrement ces documents.
Dans mon esprit, ce courriel-ci est cependant officieux.

Mais je pense qu'il serait opportun que je puisse être reçu rapidement à la conservation régionale pour voir comment résoudre la difficulté.

Je reste à votre écoute.

Bien cordialement,

PPF
06 12 96 01 34 (de préférence au fixe qui, chez moi, marche mal).

_______________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 15 janvier 2018 01:18
À : T. F.
Objet : RE: 2017-07-31 Chaslerie TX 2018 Devis Moe ind0.pdf

Je te remercie pour cette communication qui, bien que tardive de mon point de vue, me paraît parfaitement éclairante.

Ce contrat, comparé à celui que le même architecte avait signé face à moi pour la même mission, démontre que, à peine un an plus tard, il se croit fondé à appliquer une hausse de 50 % du prix de la visite de chantier (1 200 € H.T. au lieu de 800) et, comme si cela ne suffisait pas, à prévoir pas moins de 6 visites de chantier pour cette seule 1ère tranche alors qu'il s'était engagé, face à moi (cf P.J.) à 6 visites de chantier, certes, mais pour les 3 tranches prévisionnelles de travaux, ce qui correspond à 2 visites pour cette seule 1ère tranche. Donc, ici, pour le même travail, 3 fois plus de visites de chantier.

Ainsi, cet architecte du patrimoine n'a pas hésité à :
- signer un premier contrat face à moi en 2016
- le dénoncer unilatéralement en 2017 alors que je l'ai toujours payé rubis sur l'ongle et, même, sous forme d'acomptes,
- signer et te faire signer en 2017 un contrat 4,5 fois plus coûteux (!!!) pour la même prestation !

Tout cela s'ajoute à la goinfrerie déjà remarquée aux stades antérieurs de son intervention (étude préalable et demandes d'autorisation) pour les seules mêmes menuiseries.

Je pense que je ne peux que saisir la D.R.A.C. de ce comportement.

Cet architecte a certes des qualités professionnelles, du moins tant qu'il s'agit de technique et il sait les mettre en avant.

Mais, sur le plan de la fiabilité personnelle, il ne me semble pas exagéré de dire qu'il pose de très sérieux problèmes.

Donc, compte tenu de son comportement face à moi début 2017, où il avait choisi de me planter en m'empêchant de lui trouver un successeur, il me paraitrait souhaitable que la D.R.A.C. se penche sur le problème et fasse en sorte que, cette fois-ci, un successeur puisse lui être rapidement désigné pour suivre les travaux de la Chaslerie. J'avais eu, au milieu de 2017, de très bons contacts téléphoniques avec plusieurs autres architectes du patrimoine, "a priori" partants, mais qui, les uns après les autres, avaient renoncé à poursuivre dans des conditions qui m'étaient apparues pour le moins curieuses, la répétition de ces faux bonds donnant une impression blessante pour moi de concertation avec l'architecte défaillant.

_______________________________________________________

De : T. F.
Envoyé : dimanche 14 janvier 2018 21:20
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : 2017-07-31 Chaslerie TX 2018 Devis Moe ind0.pdf

Bonsoir,
La convention avec (...) en pj.
Je cherche les autres documents.

(Fin de citation)

Commentaires