Message #43275

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 14 Janvier 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administration - Maçonnerie-carrelage - Ferronnerie - Menuiserie - Logis
Comme je l'essaye aussi avec la D.R.A.C., je réclame à mon aîné, depuis trois semaines dans son cas, la communication des pièces administratives du dossier de restauration de la 1ère tranche des menuiseries extérieures du logis. J'aimerais aussi qu'il me communique les informations techniques (épaisseur, efficacité, coût) qu'il a pu recueillir, grâce à son épouse, sur l'isolation thermique.

Cela ne m'empêche pas d'avancer dans ma réflexion sur la consistance de ce qui pourrait être mon programme prioritaire.

A ce stade, je considère que la réduction de mon bureau-bibliothèque est tout à fait envisageable sans que j'y perde trop :
- je conserverais l'emplacement qui me paraît optimal, avec vue sur la cour et accès par l'entrée du bâtiment Nord ;
- compte tenu du plan imaginé par Pascal BRESSON (il recommandait de ne pas mettre de rayonnages du côté Sud mais seulement mon bureau), je perdrais peu d'étagères ;
- le principal défaut de cette modalité serait de réduire de moitié la surface de cette pièce au sol, donc d'empêcher que je transfère là la grande table de travail du 1er étage de la tour Louis XIII. Or, l'idée de disposer d'une table et de chaises pour pouvoir réunir là quelques personnes est importante pour moi. Mais je pense qu'il y aurait une place suffisante pour une table ronde d'un certain diamètre (comme celle, très belle, en verre et bronze de ma mère dans son appartement). A vérifier.

Quant à l'espace envisageable pour la cuisine, j'aurai à en discuter rapidement avec Carole. Elle m'a dit qu'elle préférerait le rez-de-chaussée de la tour Nord-Est alors qu'il me semblerait plus judicieux de l'installer dans un espace plus vaste (la travée et demie au-delà de mon bureau) en conservant un rôle de petite salle-à-manger pour la pièce de la tour.

P.S. : J'ai gribouillé un plan approximatif pour illustrer de quoi je parle :

Le bâtiment Nord est en haut du plan, du moins sa partie à l'Est de son entrée.

On a là un volume d'environ 9,60 mètres de long, (1), (1 bis), (2), (2 bis) et (3), que ma belle-fille voulait consacrer en entier à sa cuisine alors que mon souhait initial était d'affecter à mon bureau les volumes (1), (1 bis) et (2), à la cuisine l'espace (4) et à une arrière-cuisine les espaces (3) et (3 bis) en perçant un passage entre (3 bis) et (4). La cote (1 bis) correspond à une poutre laide au plafond, sachant que la hauteur sous plafond de (1) est inférieure d'une dizaine de centimètres à celle de (2) :

15 janvier 2018.

15 janvier 2018.

Dans (3), il y a le cul du four de la salle-à-manger du logis ; l'espace (3 bis) est actuellement occupé par la chaudière au fuel dont les fumées, bien qu'évacuées pour l'essentiel par le conduit de la cheminée Nord du logis, maculent les volumes (3) et (3 bis), les rendant actuellement inhospitaliers.

J'ai indiqué les ouvertures extérieures :
- au Nord, vers l'arrière-cour, deux fenêtres, (b) et (c) et un fenestrou, (d), ainsi qu'une porte, (e) ;
- au Sud, un petit fenestrou et une fenêtre (a), en plus d'un passage (f) vers la salle-à-manger du logis.

Mon idée actuelle est représentée sur le croquis suivant :

Ainsi :
- la double difficulté tenant à la différence de hauteur des plafonds des espaces (1) et (2) ainsi qu'à la présence de la poutre (1 bis) serait gérée dans le cadre du bureau-bibliothèque dont j'ai figuré les rayonnages sur trois côtés, ainsi que mon bureau en (a) et une table ronde au milieu de la pièce ;
- pour ce qui concerne la cuisine, on aurait le choix entre deux possibilités :
. soit, conformément au souhait de Carole, l'installer en (B) et, si je comprends bien, utiliser (A) comme arrière-cuisine ; je me demande si, alors, on ne devrait pas préférer affecter (A) à une salle de jeux pour les petits-enfants ;
. soit, installer la cuisine en (A) et utiliser (B) comme petite salle-à-manger, ainsi que cela me paraitrait judicieux.
Dans les deux cas, (C) ouvrirait sur l'arrière-cour grâce à une porte à partie haute vitrée (comme la porte d'accès au bâtiment Nord ou bien celle du fournil de la ferme) ; ceci fournirait un éclairage naturel bienvenu pour ce passage ; une autre possibilité serait de percer le plafond en béton du passage (tel qu'il existe déjà) afin d'y encastrer un dôme vitré (ceci ne se verrait que du ciel), donc de conserver vers l'arrière-cour une solide porte opaque.
Bien entendu, le percement du passage entre (B) et (C) nécessiterait le déménagement de la chaudière à un autre endroit (j'ai proposé le rez-de-chaussée de la tour Sud-Ouest mais Carole a vivement tiqué).

Je soumets ces idées au débat familial. Le fan-club est également invité à réagir.

Commentaires