Message #18883

M. MAFFRE m'a transmis hier la version définitive de son étude préalable sur les menuiseries extérieures de la Chaslerie.

J'ai déjà dit tout le bien que je pensais de son avant-projet. Cela ne me rend que plus attentif à voir si l'architecte a suffisamment tenu compte des remarques que j'ai pris la peine de formuler.

A première vue, tel ne semble pas le cas. En particulier, le respect du caractère de maison-forte m'apparaît insuffisant en raison, principalement, des grilles dessinées sur la façade Ouest des écuries, sous-calibrées à mon goût. Je regarderai cela plus précisément au cours de la nuit prochaine.

J'aurai, je l'espère, l'occasion de faire valoir mes vues lors de l'instruction du dossier.

Voici néanmoins ce document, dont j'ai toutefois retiré les six dernières pages, qui donnent des informations sur le coût des travaux recommandés.

Commentaires

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 26 Septembre 2015
Je viens de vérifier si mes remarques ont été convenablement prises en compte. A dire vrai, ce n'est pas le cas sur des points significatifs comme les linteaux de fenêtre du 1er étage du logis ou bien le fronton de la lucarne sur cour de la tour Louis XIII. En revanche, M. MAFFRE a eu raison, je pense, de maintenir que la porte sur cour du logis a dû être posée là vers 1975 et non vers 1960 (la photo du bouquin de DESGRIPPES est éclairante, surtout pour qui se souvient que la femme de mon vendeur était brocanteuse).

Quoi qu'il en soit, les principales questions qui méritent encore débat concernent le nombre de fenêtres des écuries sur la façade Ouest et leur traitement, tant en termes de grilles (celles présentées sur les dessins de M. MAFFRE me paraissent insuffisantes) que de taille des vitres.