Menuiserie

Aujourd'hui, je compte me remettre à la préparation de la lettre à l'architecte du patrimoine à propos de son projet de contrat pour la "mission n°2".

A la réflexion, je me dis qu'il faut évoquer à cette occasion, au niveau du préambule :
- l'état d'avancement de la mission "Exe" (d'exécution des menuiseries extérieures) puisque du retard a été pris sur la préparation des diverses portes en jeu, notamment mais pas exclusivement celles qui s'effritent sur la tour Louis XIII,
- l'articulation entre la mission "Exe" et la "mission n°2".

Il me semble également nécessaire de souligner que la "mission n°2" consiste à "purger le dossier" de toutes ses contraintes d'autorisations ou de permis, indépendamment de l'exécution des travaux, je veux dire en amont absolu de ceux-ci. En d'autres termes, le dossier doit donc s'entendre du projet dans son ensemble et certainement pas de la seule partie Nord du logis ou du colombier ; cette "mission n°2" doit au contraire couvrir et traiter comme un seul bloc tout le logis, y compris sa partie Sud, et toute l'aile Ouest, y compris les écuries et la tour Louis XIII.

P.S. (à 20 heures) : Le moins que je puisse dire est que je n'ai guère été performant aujourd'hui. J'ai toutefois classé les pièces du dossier afin de pouvoir les travailler avec méthode. Ma chambrette se trouve pour l'heure à peu près en ordre, disons que c'est un bon début.

A la relecture de ce message, tel que je l'ai mis en ligne ce matin, je m'aperçois que je vais devoir faire œuvre de pédagogie dans ce préambule, pour expliciter mes choix et les justifier, c'est-à-dire être clair et convaincant comme je le souhaite.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 5 Mai 2021
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Menuiserie - Aile "de la belle-mère"
0
Absent depuis jeudi dernier, Fabrice a terminé ce mercredi son travail entre les solives des écuries :

5 mai 2021.


Carole me dit qu'il va falloir fêter ça. Le fait est que, lorsque je nous ai lancés dans cette entreprise, en octobre 2018,...

2 octobre 2018.

... il était loin d'être assuré que nous la mènerions à bout.

Quatre intervenants se sont succédé, Fabrice étant celui qui a travaillé le plus finement. Près de trente mois au total sur l'ouvrage : à la Chaslerie, on sait ne pas être pressés mais on essaye toujours de ne pas en rabattre sur la qualité...
Fabrice s'apprête à jointoyer, dans les combles des écuries, le mur Sud de la tour Louis XIII, à l'instar de ce qu'Igor avait fait au premier étage du colombier :

6 mai 2021.

Je lui ai demandé de restaurer au passage une meurtrière et de faire réapparaître, s'il en trouve, les trous d'ope :

6 mai 2021.

6 mai 2021.

Il hésite toutefois entre poursuivre sa tâche sur cette maçonnerie ou donner la priorité à l'habillage intérieur des lucarnes :

6 mai 2021.

Fortiche Mr Fabrice ! Le résultat final sera magnifique.
J. Degouys
Ancien domfrontais (d’origine, lui !! ) mais «émigré» en Bretagne pour raison prof. (chercheur universitaire, bien que retraité), visiteur régulier de ma ville natale et parfois du manoir favori et, surtout, lecteur assidu et admiratif du site.

N.D.L.R. : Merci. Je transmets vos félicitations à Fabrice !

Je crois que vous avez bien mérité d'être appelé "le Luky Luke du site favori" puisque vous commentez plus vite que je ne mets en ligne !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 10 Mai 2021
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Menuiserie - Tour Louis XIII
0
Je demande à Fabrice d'intervenir sur les portes extérieures de la tour Louis XIII...

10 mai 2021.

10 mai 2021.

10 mai 2021.

... en espérant que ses rafistolages (car, à ce stade de décrépitude, il ne pourra s'agir que de ceci) permettront à ces portes vermoulues ou pourries de tenir tant qu'elles ne seront pas enfin remplacées, si possible dans le cadre de la "mission Exe".
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 10 Mai 2021
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Menuiserie - Tour Louis XIII
0
Voici, ce soir, le bricolage de Fabrice sur la porte extérieure du premier étage de la tour Louis XIII :

10 mai 2021.


Ce n'est certes pas une œuvre d'art mais sam'suffit, en attendant que soit enfin envoyée au feu, comme elle le mérite, cette médiocre relique des années 1970. Dans l'immédiat, les oiseaux ne pourront plus entrer dans mon ancien bureau et y laisser des souvenirs envahissants et corrosifs sur le mobilier, c'est déjà ça !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 11 Mai 2021
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Menuiserie - Tour Louis XIII
0
Fabrice a réussi à prolonger un peu la durée de vie de la porte du rez-de-chaussée de la tour Louis XIII :

11 mai 2021.

11 mai 2021.

11 mai 2021.

Au moins, dans l'immédiat, on peut de nouveau la fermer sans qu'elle frotte contre le sol, au risque de se démantibuler.

Il m'apprend que cette porte n'est pas en résineux, comme je le pensais, mais en chêne ou en châtaignier.

A dire vrai, l'architecte du patrimoine m'avait déjà fait la remarque quand je lui avais montré cette autre épave des années 1970 mais je ne l'avais pas crue.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 18 Mai 2021
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Menuiserie - Aile "de la belle-mère"
0
Fabrice m'a montré son projet pour habiller les joues des "casts". La difficulté tient au non-centrage desdites horreurs entre les solives :

18 mai 2021.

Elle est moindre que celles surmontées sur les lucarnes (il en a traité deux à ce jour).

P.S. (à 11 heures 30) : En plus, les longueurs de ce maudit "cast" ne sont même pas parallèles aux solives (qui elles respectent la verticale) mais ont été posés légèrement de guingois. Je me mets d'accord avec Fabrice pour qu'il introduise ce que, dans les "business schools", on appelle un "fudge factor" :

18 mai 2021.

Du coup, il m'indique qu'il en faudra un autre pour l'habillage de la deuxième lucarne qu'il a traitée.

Considérons que c'est le rôle des finitions, comme ces travaux de menuiserie fine, de dissimuler ces petits défauts.

P.S. 2 (à 16 heures 30) : Fabrice est passé au 2ème "cast". Voici ce premier terminé :

18 mai 2021.

Ce travail me satisfait. Il ne restera plus qu'à poser le système d'ouverture de ce "cast", encore un truc de type orthopédique.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 18 Mai 2021
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Menuiserie - Aile "de la belle-mère"
0
Avec Fabrice, nous évoquons le travail de menuiserie qui lui restera à effectuer dans le colombier une fois qu'il en aura fini avec les combles des écuries.

Il me signale que, parmi les premières planchettes posées il y a une trentaine de mois, certaines, qui avaient été seulement collées, se détachent :

18 mai 2021.

Voici qui nous imposera une révision plus large. Le fait est que le mode opératoire a varié avant que nous ne décidions de clouer chacune des planchettes. En plus, les intervenants étaient inégalement consciencieux et l'un d'eux faussement compétent ; nous en étions déjà convaincus et cet incident le confirme. Bien que ce soit embêtant, ceci ne suffit pas à me faire renoncer à ma préférence pour les travaux en régie, lorsque c'est possible en l'état de mes troupes.

Pour ce qui concerne les lucarnes du colombier, Igor avait calé devant le problème. Fabrice devra réfléchir aux meilleurs moyens d'achever ce travail, ainsi qu'à des solutions pour que n'apparaisse plus, si possible, le contreplaqué des joues :

18 mai 2021.

18 mai 2021.

18 mai 2021.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 19 Mai 2021
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Menuiserie - Aile "de la belle-mère"
0
État du chantier ce soir ; les deux lignes que l'on sait (où le "Skytech" était resté apparent, dans l'attente hypothétique d'une lucarne) ont reçu leur quota de lattes :

19 mai 2021.


Le troisième "cast" (en partant du Nord) pourra être traité demain...

19 mai 2021.

... et peut-être, également, le quatrième et dernier.
Je vais vous faire une confidence : il me semble qu'avec ces finitions que Fabrice a su apporter aux maudits "casts", leur vue devient tout à fait supportable, du moins à l'intérieur du bâtiment.

Certes, il restera la vue extérieure sur ces horreurs, notamment lorsqu'on descend de la D 22 par la petite allée actuelle.

Je me dis qu'il suffirait de restaurer l'"allée historique" et d'emprunter plus systématiquement cette ancienne voie d'accès au manoir favori pour que ces trucs orthopédiques finissent, petit à petit, par s'oublier...

Mettons la question en délibéré !