Menuiserie

(Début de citation)

De :(...)architecte@gmail.com
Envoyé : vendredi 12 juin 2020 15:58
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>; LEBOISNE Ebénisterie <leboisne0564@orange.fr>
Objet : AVANCEMENT- Fabrication menuiserie

Bonjour,

Les 7 lucarnes sont en cours de réalisation.
La quincaillerie a été reçue hier.
Peinture : d'ici 3/4 jours calendrier précisé.
Verre en cours de livraison.

Bien cordialement,

(...)
Architecte DPLG - Architecte du Patrimoine

(Fin de citation)

En début de semaine, lors d'un de mes allers-retours à Pontorson, je me suis arrêté chez Sébastien et j'ai constaté que la fabrication de ces lucarnes venait juste de commencer :

8 juin 2020.

8 juin 2020.

8 juin 2020.

0
Christian est de retour :

16 juin 2020.

Avec de la pâte à bois, il a reconstitué un haut de panne vermoulu. C'était gênant car le manque aurait été visible à partir de la dernière travée de l'escalier à mettre en place, selon les plans d'Arnaud PAQUIN, pour accéder à la "chambre des tourtereaux". Le résultat me satisfait :

16 juin 2020.

Il va bientôt falloir qu'il échafaude pour aller plus haut, vers le faitage, afin de pouvoir finir de lambrisser les trois premières travées du versant Ouest :

16 juin 2020.

16 juin 2020.

Christian a posé une rustine sur la porte H.S. d'accès au 1er étage de la tour Louis XIII. De la sorte, les oiseaux ne pourront plus entrer faire leurs cochoncetés. En espérant qu'un jour cette porte soit enfin remplacée (ce n'est pas faute pour moi de le réclamer depuis longtemps) :

16 juin 2020.


Dans les écuries et à la suite de la dernière visite de l'architecte du patrimoine, il a étayé un linçoir pourri d'une extrémité et qui, dans sa chute, pourrait entraîner les tableaux en garde-meubles au-dessus :

16 juin 2020.

16 juin 2020.

0
Etat du chantier sous les combles des écuries, côté Ouest...

16 juin 2020.

... et côté Est :

16 juin 2020.


Aidé par Francis, Christian a translaté les échafaudages vers le faitage :

16 juin 2020.

16 juin 2020.

16 juin 2020.

16 juin 2020.

16 juin 2020.

Tout ceci, bien sûr, sous le contrôle assidu du loïde :

16 juin 2020.


Quant à moi, en redescendant de là-haut, je me demandais une nouvelle fois comment l'administraaaâââtion a pu, dans les années 1950, autoriser un escalier aussi débile :

16 juin 2020.

Je n'en reviens toujours pas.

P.S. (à 21 h 30) : Voici l'état du chantier, tel qu'il était en fin de journée de travail :

16 juin 2020.

16 juin 2020.

16 juin 2020.

Coup de fil de l'architecte du patrimoine cette après-midi. Réagissant à la réponse du bureau d'études, elle voulait m'informer du rythme de ses prestations. J'espère l'avoir rassurée en lui confirmant ne pas me sentir contraint d'avancer vite dans mes travaux, d'autant que mon intérêt serait de ne pas dilapider davantage mes "déficits fonciers reportables".

En tout état de cause, nous avons deux tranches de la "mission EXE" à faire passer dans les prochains mois, la "tranche 0" de 7 lucarnes du bâtiment Ouest et la "tranche 1" des menuiseries extérieures du logis, plus le début de la restauration des enduits de la cage d'escalier du logis (dès qu'on pourra poser ses radiateurs). Donc largement de quoi faire en 2020 avec ces coups partis qui, à eux seuls, m'empêcheront, cette année encore, d'écluser le moindre bout de ces "déficits fonciers reportables".

Quant à la "tranche 2" des menuiseries extérieures du logis, je ne vois pas comment nous pourrions en lancer en entier la réalisation tant est mal rédigé, selon les termes choisis par mon "officier traitant" à la D.R.A.C., l'arrêté de subvention, compte tenu de l'extrême rigidité qu'il a affichée, le 7 février dernier, pour mettre ce texte en application. Cette difficulté aura à être aplanie, d'une manière ou d'une autre, le moment venu.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 17 juin 2020 18:51
À : (...)architecte@gmail.com
Objet : RE: MANOIR DE LA CHASLERIE - Demande liste des autorisations administratives

Madame,

Comme déjà indiqué, vous avez tout cela ici (onglet à vocation synthétique) et plus particulièrement à https://www.chaslerie.fr/blog/message/48835.

Ce dernier message a été complété, au cours de sa rédaction, par le suivant : https://www.chaslerie.fr/blog/message/48836.

Ces deux messages sont encore dans la rédaction provisoire de documents de travail. Ils pourraient également être complétés pour faire état de quelques dernières trouvailles évoquées par ailleurs (notamment sous l'onglet "Archives, histoire, documentation"), voire des redécouvertes à venir ; mais ces ajouts ne me semblent pouvoir être, à ce stade, que marginaux.

En effet, si je me suis concentré prioritairement sur les demandes d'autorisations ou de permis présentées formellement, au moins à mes yeux, il n'en demeure pas moins que le "corpus" que j'ai parcouru, pour préparer ces deux messages de synthèse, est beaucoup plus vaste que cela puisque mes archives recensent au moins tous les courriers ou courriels échangés à un titre ou à un autre, très souvent en rapport avec ces demandes, avec l'un ou l'autre de mes interlocuteurs.

Je pense qu'il faut également que je rappelle que certaines parties de la Chaslerie sont classées depuis 1995 seulement alors que je suis, avec mon épouse, le propriétaire du manoir depuis 1991, la réglementation applicable aux travaux ou son interprétation et son application ayant varié depuis 30 ans. Or je vous avoue ne pas avoir gardé la mémoire de tous ces perfectionnements (à supposer que je les aie toujours perçus ou compris aux époques où ils sont apparus), de sorte que la rédaction actuelle de mes messages peut comporter, à ce titre aussi, des erreurs que je rectifierais dès qu'elles me seraient signalées. J'espère que vous saurez replacer, si nécessaire, toutes ces informations dans les bonnes cases des classifications pertinentes.

Enfin, si ma façon de présenter les choses via mon blog vous semble nécessiter trop de travail de lecture de votre part, j'en suis désolé mais j'imagine que, via la documentation internet à laquelle vous avez accès par ailleurs, vous trouveriez tout cela sous une forme qui vous paraîtrait plus adaptée à vos besoins et, je le suppose, plus exhaustive encore.

Vous savez que, de mon côté, la préparation des deux messages en question, pour imparfaits qu'ils soient, tant dans le fond que dans la forme, a représenté un énorme travail que je n'ai pu mener à bien que parce que le confinement de deux mois que nous avons subi m'offrait exceptionnellement le temps de toutes ces recherches. Je crains de ne pas savoir ou pouvoir faire beaucoup mieux.

Bien cordialement,

PPF

________________________________________________________________________________

De : (...)architecte@gmail.com
Envoyé : mercredi 17 juin 2020 16:29
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : MANOIR DE LA CHASLERIE - Demande liste des autorisations administratives

Bonjour,

Ne pouvant pas chercher les informations sur votre blog,
Je réitère ma demande de me lister les autorisations administratives que vous avez demandés auprès de l'Etat depuis l'achat de votre Monument historique classé.
Les informations demandés:
Titre de la demande/des travaux
Architecte déposeur de la demande
Date d'autorisation administrative.

Bien cordialement,

(...)
Architecte DPLG - Architecte du Patrimoine

(Fin de citation)
0
Christian est revenu travailler ce matin :

18 juin 2020.

18 juin 2020.

18 juin 2020.

18 juin 2020.


Je pense que, lorsque toute la couverture des écuries aura été traitée de la sorte, cela aura très belle allure. Espérons que tant de beauté encourage la classe montante à relayer.

Vous me direz : mais pourquoi diantre ne donnez-vous pas la priorité aux travaux ajoutant de l'habitabilité au manoir ? Ne pensez-vous pas que ce serait le moyen le plus pertinent pour développer chez vos jeunes l'envie de vous relayer ?

En théorie oui, sans aucun doute. Mais en pratique, je suis entravé par tant de contraintes (souvent débiles, comme les réglementaires) que, dès que je perçois une possibilité d'avancer dans la bonne direction (en donnant toujours la priorité à ce que j'appelle "l'intérêt du monument"), je m'engouffre.

Ici, la disponibilité de Christian, le fait que j'arrive encore à financer son intervention, le souci de lancer le paquebot dans la bonne direction avant d'en céder la barre, le constat tant de fois réitéré que, sans un chantier qui avance encore un peu malgré les obstacles, je ne suis rien, etc...

J'ai beaucoup de mal à le faire comprendre à mes proches, à l'architecte du patrimoine qui m'en parlait encore il y a trois jours, à l'administraaaâââtion si experte, à défaut d'autre chose, à mettre des bâtons dans les roues (pour cette dernière, j'ai renoncé à lui faire adopter une attitude sensée, la cause étant désespérée, cf la réunion du 7 février dernier...).
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 24 juin 2020 21:19
À : T.F.
Cc : (...)architecte@gmail.com ; C.F.
Objet : TR: Chaslerie - Taille des vitres des lucarnes des écuries

T.,

Nous avons eu une conversation très utile ce soir avec Mme (...).

En fait, la taille des vitres qui sera choisie pour les lucarnes des écuries vaudra également pour le rez-de-chaussée de ce bâtiment (étant entendu que (1) pour le colombier, on a d'ores et déjà choisi des petites vitres, (2) pour la tour Louis XIII, l'idée a toujours été de garder des petites vitres, même s'il y a eu des dessins d'étude de M. MAFFRE dans l'autre sens).

Or, pour ce qui concerne l'usage futur des écuries, il y a eu deux projets :
- le vôtre, à ton épouse et toi, lorsque vous envisagiez de me relayer en transformant l'aile Ouest en votre résidence secondaire, avec cuisine, salon, salle à vivre au RC et chambres à l'étage, plus escalier central ; il me semble que vous aviez alors privilégié les grandes vitres ;
- celui d'Arnaud PAQUIN, consistant à décentrer un bel escalier-en-facteur-commun, de manière à dégager de la place pour deux grandes salles de réception. C'est ce projet sur lequel je fonde les travaux à venir car il me semble "dans l'intérêt du monument" alors que je n'ai pas de certitude sur tes intentions de me relayer ou pas.

Dans la mesure où le choix de petites vitres, qui aurait ma préférence même si je ne suis pas nécessairement fermé à l'autre, constituerait un préalable pour toi si tu me relayais avec l'idée d'une résidence secondaire dans l'aile Ouest, il nous paraît utile de connaître ton opinion sur ce choix.

Peux-tu nous la donner ?

Je joins à ce texte deux dessins de M. MAFFRE qui donnent une idée de l'aile Ouest dans les deux hypothèses (étant entendu que la cheminée des écuries a sauté et que les lucarnes de ce bâtiment sont équiréparties sur le brisis Est en question) :


A te lire, un avis circonstancié nous serait utile, étant entendu que Mme (...) se propose de réfléchir, ensuite et éventuellement, à la meilleure combinaison de petits carreaux pour ces lucarnes.

Le Dad

______________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : mercredi 24 juin 2020 20:46
À : (...)architecte@gmail.com
Cc : C.F. ; T.F.
Objet : Chaslerie - Taille des vitres des lucarnes des écuries

Madame,

Suite à notre conversation sur les lucarnes des écuries, voici quelques documents utiles (j'indique en gras souligné ceux qui me semblent les plus importants pour notre sujet) :
- le plan de 1883 (un an avant l'incendie du logis) ;
- les plans des années 1950 ;
- l'étude préalable de septembre 2006 de M. RONSSERAY sur la "Restauration des couvertures des écuries et du pavillon du colombier" (petites vitres sur l'état des lieux) ;
- le permis de construire obtenu le 18 avril 2013 par Lucyna GAUTIER pour l'aménagement de l'aile Ouest (petites vitres sur le projet) ; voir aussi ceci ;
- un document d'étude de M. MAFFRE en août 2015 (toutes ouvertures de l'aile Ouest traitées à grandes vitres) ;
- l'étude préalable de septembre 2015 de M. MAFFRE sur l'ensemble des menuiseries extérieures (deux hypothèses étaient examinées, l'une avec grandes vitres sur les écuries et le colombier, l'autre avec de petits carreaux partout) ;
- les observations de l'Etat, en date du 30 mars 2016, sur l'étude préalable de M. MAFFRE ;
- l'esquisse de M. MAFFRE en juin 2016 (ouvertures des seules écuries à grandes vitres) ;
- l'autorisation de travaux du 21 mars 2017.

En résumé :
- il y a eu un permis de construire en 2013 basé sur des petites vitres ;
- l'étude préalable de M. MAFFRE, telle qu'approuvée par l'Etat, renvoyait à plus tard le choix entre les deux hypothèses mais semblait indiquer une préférence pour les petites vitres ;
- l'autorisation de travaux de 2017 inclut-elle les lucarnes des écuries ? Pas clair...

Comme convenu, je vais me concerter avec mon aîné sur le choix à opérer pour la taille des vitres des lucarnes des écuries.

Bien cordialement,

PPF

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : jeudi 25 juin 2020 02:14
À : (...)architecte@gmail.com
Cc : C.F. ; T.F.
Objet : 10 ans après, les bras m'en tombent toujours...

https://www.chaslerie.fr/blog/message/1839

Bien cordialement,

PPF
J'ai également demandé à Carole de me donner son avis sur la taille des vitres à retenir pour les lucarnes des écuries.

Après avoir relu de mon côté tous les messages indiqués hier, j'avoue être moi-même de plus en plus indécis. Réflexion faite, les deux choix me paraissent possibles, le principal inconvénient de grandes vitres étant la cohabitation, le temps du chantier, des deux types de dimensions sur les écuries. A l'horizon du chantier favori, cette particularité ne me semble pas dirimante.

Si des membres du fan-club ont un avis, qu'ils n'hésitent pas à nous le dire, c'est le moment !
Au cours de ma conversation d'hier avec l'architecte du patrimoine qui désire conserver son anonymat sur ce site, je lui ai dit me sentir tenu de poser, par mes travaux et dossiers, des préalables tels à la poursuite du chantier que mes successeurs se sentent investis de la mission de maintenir le flambeau à mon niveau d'exigence. A ce sujet, je me considère et me déclare volontiers méfiant. Peut-être à tort dans les deux cas. Mais l'on sait que j'ai été sérieusement malmené il y a trente mois.

Elle m'a répondu de ne pas me faire de souci à ce propos, les architectes du patrimoine ayant pour mission de veiller à ce que les dérapages que je crains n'aient pas lieu.

J'avoue que cette idée ne m'était pas passée par la tête spontanément. On se demande bien pourquoi :

Or, plus je l'observe et dialogue avec elle, plus j'apprécie le sens de l'écoute et le calme de cette architecte-ci. Faire confiance à une personne de cette trempe pour encadrer l'avenir ne me semblerait pas impossible en effet. Je continue à observer et à réfléchir.
Plus je regarde les deux dessins de M. MAFFRE (étant entendu que la cheminée des écuries a sauté et que les lucarnes de ce bâtiment sont équiréparties sur le brisis Est en question)...

... et plus je me dis qu'il serait loin d'être absurde d'opter pour la version à grands carreaux pour les écuries.

J'ai ainsi fait un virage sur l'aile et même à 180° depuis 24 heures que je réfléchis à cette question sur la base de ces deux dessins.

P.S. : Ayant vu ce message, Carole me dit être d'accord avec moi pour choisir les grands carreaux sur les écuries. Comme moi, elle considère que, sinon, ça ferait trop d'ouvertures à petits carreaux sur cette aile indubitablement composite. Je pense que c'est là le bon argument. On rétablirait ainsi un échelonnement temporel justifié entre les trois bâtiments de cette aile. Quant à moi, je regretterai toujours que, malgré l'avis de Franck LIEGEAS (qui fut alors censuré par son beau-père, Roland BOUSSIN, sur intervention de Benoît MAFFRE, furieux qu'on puisse contester ses oracles) et mon intuition, le colombier n'ait pas retrouvé (selon nous) une couverture d'un élancement comparable à celui de la tour Louis XIII.

On n'attend plus que le point de vue de l'aîné (il est vrai qu'il bosse fort et que, la nuit, son petit dernier fait la bamboula et l'empêche de récupérer).
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : vendredi 26 juin 2020 11:41
À : T. F.
Cc : (...)architecte@gmail.com ; C.F.
Objet : Chaslerie - Taille des carreaux des lucarnes des écuries.

Tu m'as dit ce matin que tu t'interroges sur l'aspect de la cour, telle que vue du porche, si on choisit les grands carreaux. Tu m'as donc demandé de te communiquer le dessin de M. MAFFRE te permettant de te faire une idée sur cette question.

Du coup, je me suis demandé si la façade Ouest de l'aile Ouest, traitée à grands carreaux au niveau des écuries, ne choquerait pas.

Voici les dessins pertinents :

Les trois derniers dessins montrent la façade Ouest de l'aile Ouest avec des lucarnes pour remplacer les horribles casts dus à Lucyna GAUTIER (par cohérence avec la façade sur cour, il faudrait y prévoir 4 lucarnes au lieu de 3). Le premier de ces trois derniers dessins montre une fenêtre à petits carreaux dans l'ex salon de l'"aile de la belle-mère" ; cela pourrait ne pas être approprié si les autres fenêtres de la même pièce, celles sur cour, étaient à grands carreaux. Il faut voir des petits carreaux sur le colombier du dernier dessin et, je le suppose, sur les trois derniers dessins de la série, des grilles aux trois grandes fenêtres du rez-de-chaussée des écuries. Tout cela devient ainsi un peu compliqué à imaginer.

Alors, quel est néanmoins ton avis ?

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 1er Juillet 2020
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Menuiserie - Aile "de la belle-mère"
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : mercredi 1 juillet 2020 02:31
À : (...)architecte@gmail.com
Cc : C.F. ; T.F.
Objet : Chaslerie - Taille des carreaux des lucarnes des écuries

Madame,

Après en avoir parlé avec Carole et mon aîné, sur la base notamment des dessins de Benoît MAFFRE que vous connaissez, je vous informe que, pour les carreaux des lucarnes des écuries, notre choix commun est en faveur du grand modèle.

Nous sommes en outre tous d'accord pour qu'à l'avenir, le nombre et les dimensions des ouvertures de la maçonnerie de la façade Ouest des écuries soient limités autant que faire se pourra, afin que le monument conserve, vu de l'extérieur de la cour, l'aspect que je qualifie de maison-forte.

Il reste à ce jour entre nous un débat sur l'usage qui sera donné à terme aux écuries, mon aîné (qui n'a sans doute pas intégré dans ses réflexions la partie fermée de la charretterie) souhaitant disposer d"un espace pour pouvoir ranger des outils alors que mon épouse et moi sommes, d'ores et déjà, clairement en faveur de l'usage aux fins de réceptions tel que prévu sur l'"esquisse" d'Arnaud PAQUIN.

Bien cordialement,

PPF

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 1er Juillet 2020
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Menuiserie - Aile "de la belle-mère"
0
Sur le chemin de retour de Pontorson, j'ai fait étape à Virey, chez Sébastien LEBOISNE :
- la table destinée à mon aîné est restaurée, de même que deux chaises d'époque Louis XV :

1er juillet 2020.

1er juillet 2020.

1er juillet 2020.


- les menuiseries des lucarnes du colombier sont en attente de leurs vitres puis du peintre :

1er juillet 2020.

1er juillet 2020.


- les menuiseries des lucarnes des écuries ne sont pas encore assemblées ; et pour cause puisque, jusqu'à hier soir, il y avait débat sur la taille de leurs carreaux :

1er juillet 2020.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 5 Juillet 2020
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Menuiserie - Peinture - Aile "de la belle-mère"
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 4 juillet 2020 12:25
À : (...)architecte@gmail.com
Cc : C.F. ; T.F.
Objet : RE: Domfront-manoir: retard pose lucarnes

Il m'a prévenu hier. En fait, il est passé sur le billard il y a 3 jours. On lui souhaite un prompt rétablissement.

Ce retard ne pose pas de problème pour moi. Je dispose en effet de "déficits fonciers reportables" tels que mon programme de défiscalisation pour 2020 est déjà assuré. Il serait même logique que je freine les travaux pendant quelques mois pour des raisons fiscales. D'autant que, avec la non-vente de "Pontorson", ma trésorerie demeure tendue.

S'agissant des paiements à Sébastien LEBOISNE, je rappelle que je lui avais réglé d'avance 50 000 € fin 2017. Donc je ne lui dois rien pour encore un moment.

Bien cordialement,

PPF

________________________________________________________________________________

De : (...)architecte@gmail.com
Envoyé : samedi 4 juillet 2020 12:18
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Domfront-manoir: retard pose lucarnes

Bonjour,

M. (...) va subir une intervention chirurgicale. Il a un arrêt de 6 semaines. La pose prend donc du retard. Prévision courant septembre.
Ne payer personne en attendant. On fera une situation avancement pour M. Leboisne.
Bon week-end,
Bien cordialement,

(Fin de citation)