Maçonnerie-carrelage

Alors que je m'escrime à essayer de rallumer le chauffage dans le bâtiment Nord, Carole est arrivée hier soir de Paris en prévision de la venue prochaine, pendant les vacances scolaires, des enfants et de leurs familles. Nous vivrons ainsi à douze, pendant une semaine, dans 65 m2 ou peu s'en faut. Carole m'a d'ailleurs suggéré d'aller coucher à l'hôtel pendant cette invasion, ce qui ne me semble pas une mauvaise idée. On sait en effet que je n'aime pas beaucoup que ma chambrette monacale soit traversée par des pieds, grands ou petits, pendant que j'y somnole ou y travaille. Or l'accès à la seule douche du bazar nécessite de traverser le cœur-même de ma thébaïde...

Ce matin, Carole m'entreprend de nouveau sur un autre sujet, celui de la livraison enfin d'une cuisine aménagée et dont elle puisse aisément entretenir le sol, actuellement provisoire en ciment, ceci depuis des lustres.

Cette fois-ci, j'accueille cette suggestion de façon constructive car je me dis que le jeune architecte du patrimoine que la SVAADE a contacté pourrait, parallèlement au chantier principal dont l'association sera le maître d'ouvrage, prendre en mains le chantier de cette cuisine, voire du cabinet de toilettes jouxtant le "petit salon" (M. PARCIANY n'ayant pas répondu à mes dernières sollicitations).

Donc l'idée de Carole est de ne pas attendre que soit mis en route le chauffage par aquathermie que l'on sait mais de substituer à la vieille chaudière au fioul qui n'en peut mais dans l'arrière-cuisine un chauffage par aérothermie dont les superstructures seraient dissimulées aux regards dans un édicule à construire dans l'arrière-cour. Cette idée me paraît brillante à ce stade de mes élucubrations diverses et variées. Et d'autant plus opportune que le jeune architecte du patrimoine en question m'a l'air écolo à beaucoup d'égards (pas les pires, j'espère).

Donc c'est topé pour moi. D'un point de vue administratif, ce jeune homme assurerait deux maîtrises d'ouvrage à la Chaslerie :
- l'une au titre d'une partie du "grand programme" de restauration de la SVAADE (il n'est pas encore habilité à intervenir sur les parties classées) ; pour celui-ci, la SVAADE serait le maître d'ouvrage ;
- l'autre, sur le bâtiment Nord voire sur le fournil du manoir, pour doter ces volumes d'un minimum de confort dans l'air du temps ; pour ce "petit programme", c'est moi qui continuerai à tenir mon rôle favori (si je puis dire), je veux dire celui de maître d'ouvrage.