Logis

Xavier HUET a livré ce matin le stock de bois, contemporain de la Chaslerie, qu'il a pu récupérer en démontant la Julinière :

28 août 2018.

28 août 2018.

28 août 2018.

J'ai chargé Christian de trier et de mettre à l'abri ces pièces de bois qui pourront nous servir lors de prochains travaux, par exemple pour achever la restauration du plancher des combles de la charretterie.

Xavier a également livré quelques granits supplémentaires, dont une auge dont il reste à déterminer où nous l'installerons. Carole pense au centre d'un futur potager.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 28 Aout 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis
0
Ce n'est pas spectaculaire mais Sébastien aura passé l'essentiel de son temps aujourd'hui à poinçonner les pierres...

28 août 2018.

28 août 2018.

... destinées à remplacer l'abominable bricolage de bois qui, depuis les années 1950, sert de linteau à la porte entre la cage d'escalier du logis et mon ancienne chambre :

28 août 2018.

28 août 2018.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 29 Aout 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis
0
Sébastien à commencé à estomper les pointillés de la cheminée de la salle-à-manger du logis. Comme la lumière n'est pas bonne ce matin (temps couvert), il attend cette après-midi pour continuer.

29 août 2018.

Dans l'immédiat, je lui ai suggéré de sculpter l'écu des LEDIN là où il s'impose, ce qui va d'abord nécessiter qu'il comble à la résine la rigole antérieure, faute de quoi l'écu serait trop petit.

P.S. : A la réflexion, je me dis qu'une fois les pointillés estompés, cet écu serait trop décentré en hauteur. Plutôt que de le rehausser à la résine, Sébastien me propose une greffe du linteau. Ceci me paraît nous entraîner trop loin. Donc, deuxième idée de ma part, peindre l'écu une fois sculpté et le surmonter de ma devise personnelle : "Arissou arissat, castagne lusente" (que l'on pourrait traduire du béarnais par "plein de piquants à l'extérieur, brillant à l'intérieur" ou, si l'on préfère, "gagne à être connu" ; tout moi, quoi).

Après tout, je peux m'accorder un petit plaisir de temps en temps...
Un article intéressant : "Eolien et solaire : déclin rapide programmé."

N.D.L.R. : Et dire que j'envisage une production locale photo-voltaïque à la Chaslerie pour couvrir les frais d'alimentation électrique du chauffage par géothermie profonde que je me propose d'installer...
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 29 Aout 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis
0
Pour le 1er étage du logis, dans mon ancienne chambre, ...

29 août 2018.

29 août 2018.

... le travail avance petit à petit.

A noter que le granit du centre de la photo suivante a déjà connu deux usages, d'abord comme avaloir d'une cheminée, puis, ainsi qu'en témoigne son usure, comme seuil d'une porte extérieure (autant dire qu'il ne date pas d'hier) :

29 août 2018.

Ce sera donc ici, après poinçonnage, son troisième usage, cette fois comme linteau d'une porte intérieure.

29 août 2018.

J'ai dû faire intervenir un plombier aujourd'hui pour arrêter deux fuites d'eau, l'une (signalée par Sébastien et qui abîmait le cul du four récemment restauré) au-dessous de la douche du bâtiment Nord, l'autre au dessous du lavabo des w.-c. sous l'escalier du logis. Carole en a profité pour faire remettre en état de marche le lavabo du fournil du manoir (qu'un plombier incompétent n'avait pas su traiter l'hiver dernier) ainsi que pour demander comment relancer la chaudière au fuel du bâtiment Nord et comment y arrêter l'eau.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 31 Aout 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis
0
Hier matin, Sébastien en était toujours à peaufiner ses linteaux dans la cour :

30 août 2018.

30 août 2018.

Hier soir, ils avaient disparu de la cour...

30 août 2018.

... et été posés à leur emplacement suivant :

30 août 2018.

30 août 2018.

Ceci dit, j'ai remarqué plusieurs défauts que je signalerai à Sébastien dès son retour.

Pour ce qui concerne les prochaines semaines, nous ne savons toujours pas combien de temps Sébastien pourra rester sur notre chantier favori. Cédrick m'a laissé entendre que son client suivant est dans les "starting-blocks", ce qui ne fait pas mes affaires.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le 31 Aout 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis
0
Ma copine Loukoum m'attendait ce matin devant la porte :

31 août 2018.

Je vous le demande, comment pourrais-je résister à une aussi bonne bouille ?

31 août 2018.

Du coup, son maître, Sébastien a pu m'expliquer qu'il n'avait pas encore achevé la pose des linteaux...

31 août 2018.

... de sorte que mes critiques étaient prématurées.

P.S. : En d'autres termes :

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 3 Septembre 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis
0
Sébastien finit de maçonner le dessus de la porte entre mon ancienne chambre et la cage d'escalier :

3 septembre 2019.

Il m'informe que, vendredi dernier, il a continué à estomper les pointillés de la cheminée (je ne l'avais pas vu) et qu'il continuera cet après-midi, par lumière favorable :

3 septembre 2019.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 4 Septembre 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis
0
L'artiste devant son œuvre :

4 septembre 2018.


Il faudra que j'explique à mes proches que ce travail est fragile et qu'il vaudrait mieux ne plus salir ce linteau avec la suie de feux de cheminée (cette cheminée, installée là dans les années 1950, tire mal en effet). Un nettoyage au kärcher emporterait ce maquillage, comme la peinture du blason (et de ma devise en gascon) dont j'ai chargé Sébastien de décorer ce linteau.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 4 Septembre 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis
0
Ces corbeaux de cheminée, trouvés près de Condé-sur-Noireau, sont à vendre. Pas cher et, en plus, livrés. Ils ont la bonne couleur de granit, 25 cm de largeur et 35 de hauteur.

4 septembre 2018.

4 septembre 2018.


Il faudra que je demande à Sébastien :
- si la largeur est suffisante pour remplacer des corbeaux, soutenant des poutres, bousillés par l'incendie de 1884 ;
- s'il pense pouvoir en tailler une autre paire sur la longueur de ces corbeaux sans compromettre leur enfoncement nécessaire dans la maçonnerie (malheureusement, je n'ai pas noté cette longueur) ;
- à défaut, si, dans mes stocks il peut trouver une paire très semblable (car j'aurais besoin de deux paires par pièce où j'envisage de les changer).

P.S. (du 5 septembre 2018) : Sébastien me dit qu'il faut prévoir 2/3 de la longueur du corbeau dans l'épaisseur du mur. Donc il n'y aura pas de possibilité de diviser ceux-ci. Mais, en raison de leur prix, je les prends quand même.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 5 Septembre 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis
0

5 septembre 2018.

5 septembre 2018.

Je m'interroge sur le rôle qu'a pu avoir, dans le temps, la porte désormais murée à gauche de ce passage. Et si c'était l'entrée d'une échauguette ? Après tout, il y en avait bien une à l'angle Nord-Est de la tour Louis XIII. Alors, pourquoi pas son pendant ici ? Bien sûr, je parle d'un temps antérieur à la construction du bâtiment Nord, c'est-à-dire de l'époque où le logis était "en L", donc antérieurement à la mi-XVIIIème siècle où cette aile en retour a disparu, peut-être à l'occasion d'un premier (?) incendie. Le fait est que le haut de cette ancienne ouverture-ci est bizarre, avec sa partie haute plus étroite que le dessous.
(début de citation)

De : (...)@ORNE.fr
Envoyé : jeudi 6 septembre 2018 08:44
À : 'Pierre-Paul Fourcade'
Cc : (...)@culture.gouv.fr; arnaudpaquin architecte; thibaud.fourcade@(...)
Objet : RE: Manoir de la Chaslerie - Restauration des menuiseries extérieures du logis (2ème des 3 tranches)

Bonjour,

Bien sûr, nous vous accompagnerons encore selon les conditions que vous indiquez. (...)

Nos modalités d’intervention ne changent pas et ne sont pas appelées à évoluer.

Bien amicalement,

_________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade [mailto:penadomf@msn.com]
Envoyé : mercredi 5 septembre 2018 23:38
À : (...)@ORNE.fr
Cc : (...)@culture.gouv.fr; arnaudpaquin architecte ; thibaud.fourcade@yahoo.fr
Objet : Manoir de la Chaslerie - Restauration des menuiseries extérieures du logis (2ème des 3 tranches)

Chère (...),

La DRAC me demande de lui transmettre avant le 12 septembre prochain ma demande formelle de subvention pour la 2ème des 3 tranches envisagées pour la restauration des menuiseries extérieures du logis.

Le formulaire à remplir comporte le plan de financement prévisionnel. Il est prévu une subvention de l'Etat (celle de la 1ère tranche était au taux de 35 %).

Puis-je indiquer que le Conseil Départemental de l'Orne subventionnera cette 2ème tranche comme il l'a fait l'an dernier pour la 1ère ? Les modalités du CD61 sont-elles toujours de subventionner ce type d'opérations au taux de 20 % et dans la limite de 75 k€ de travaux ?

Je précise que cette 2ème tranche, qui devrait être réalisée en 2019, consistera, pour l'essentiel, à restaurer les trois fenêtres de la salle-à-manger du logis de la Chaslerie et les trois de la chambre située au dessus. L'architecte sera M. Arnaud PAQUIN, architecte du patrimoine, qui intervient en ce moment au titre de la 1ère tranche.

J'ajoute que, pour terminer ce programme-ci, il est prévu une 3ème tranche de montant comparable en 2020, au titre de laquelle je solliciterai le moment venu les mêmes subventions.

Bien amicalement,

PPF

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 6 Septembre 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis
0
Avant de surélever le linteau du passage, Sébastien me dit qu'il doit retirer les pierres qui le surmontent :

6 septembre 2018.

6 septembre 2018.

6 septembre 2018.

Dans la maçonnerie qu'il retire et qui date des premiers travaux postérieurs à l'incendie de 1884 (y compris le linteau de béton), il découvre des morceaux de tomettes anciennes (d'un modèle basique) :

6 septembre 2018.

A l'évidence, ces tomettes ont d'abord été trouvées dans les décombres de cet incendie. Nous disposons ainsi d'une information précieuse sur les dimensions et le style des tomettes qui recouvraient le sol de cet étage avant la Révolution, tomettes dont l'existence nous était au demeurant connue grâce aux "inventaires révolutionnaires".