Lobbying

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 21 Mars 2022
Vie de l'association - Lobbying - Autres nouvelles associations
0
Depuis bientôt sept ans, nous menons - je mène, aidé de nombreux et précieux alliés - un combat déterminé car lucide contre l'absurdité éolienne.

Dans l'affaire des éoliennes de Ger et de Saint-Georges-de-Rouelley, Me Denis de la BURGADE vient de nous informer que le rapporteur public (M. AGNOUX) s’apprête à conclure à l’annulation de l’arrêt attaqué et au renvoi de l’affaire devant la cour administrative d’appel de Nantes.

Hugues HOURDIN, consulté, précise : "C’est (...) une bonne nouvelle !
Le fait que l’affaire soit inscrite à l’audience du mercredi après-midi montre qu’elle est soumise à l’appréciation de deux chambres réunies, signe qu’il y a un problème de droit sérieux à trancher.
Le rapporteur public est suivi dans l’immense majorité des cas.
Pour ce qui est du renvoi devant la CAA, difficile de présager ce qui se passera devant cette cour le moment venu : tout dépend du motif de la cassation.
"
Bonjour,

Afin de pallier une lacune du rapport « futurs énergétiques 2050 » de RTE, qui n’a retenu que des scénarios plafonnant la part de l’électricité nucléaire à 50%, le Cérémé (Cercle d’étude réalités écologiques et mix énergétique) a publié en décembre dernier son propre scénario d’évolution du mix électrique à horizon 2050, fondé sur une relance ambitieuse du nucléaire civil.

Ce scénario repose sur un mix électrique composé, d’ici 2050, de 80% d’électricité d’origine nucléaire (contre 70% aujourd’hui), complété par de l’hydraulique et du solaire, sans nouveau développement de l’éolien à terre ou en mer. La mise en œuvre de ce scénario nécessiterait de mettre en service, d’ici 2050, 24 EPR2 et de réaliser les investissements nécessaires à la prolongation du parc actuel jusqu’à 70 ans, tout en améliorant son taux de disponibilité.

Le cabinet Roland Berger a étudié, à la demande du Cérémé, la viabilité de ce scénario. Dans un rapport dévoilé la semaine dernière, et dont vous trouverez le résumé exécutif en pièce jointe, le cabinet Roland Berger a montré que la mise en œuvre du scénario proposé par le Cérémé permettrait d’accélérer la transition de la France vers la neutralité carbone, de réduire les coûts d’investissements cumulés (591Mds€ pour le scénario du Cérémé contre 745Mds€ pour le scénario N03 de RTE et 912Mds€ pour le scénario « Belfort ») tout en répondant à l’électrification des usages et en garantissant l’indépendance énergétique et la sécurité d’approvisionnement de la France.

En outre, le Cérémé soumet aux candidats à l’élection présidentielle, plusieurs propositions de mesures que le futur vainqueur pourrait utilement mettre en œuvre lors de la première année de son mandat pour engager véritablement la France sur la voie de la neutralité carbone.

Vous trouverez en pièces jointes plusieurs documents :
- Une présentation du rapport Roland Berger
- Le communiqué de presse et le résumé exécutif du rapport Roland Berger
- Les propositions législatives et réglementaires soumises par le Cérémé aux candidats à l’élection présidentielle

Nous restons à disposition pour toute précision,

L'équipe Cérémé

N.D.L.R. : Très remarquable travail, bravo !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 23 Mars 2022
Vie de l'association - Lobbying - Autres nouvelles associations
0
A propos du projet d'éoliennes de Ger et Saint-Georges-de-Rouelley que nous contestons et comme convenu, Me Denis de la BURGADE est revenu vers nous à l’issue de l’audience de ce jour. Je le cite :

"La formation de jugement des 6ème et 5ème chambres réunies était présidée par Mme Maugüé, présidente adjointe de la section du contentieux.

A l’appel de l’affaire, M. Agnoux, rapporteur public, a prononcé ses conclusions. Comme annoncé, il a proposé d’annuler l’arrêt attaqué et de renvoyer l’affaire devant la cour administrative d’appel de Nantes.

Pour ce faire, il a d’emblée indiqué qu’un seul moyen justifiait, à ses yeux, la cassation de l’arrêt attaqué et qu’il permettait au Conseil d’Etat de se positionner sur la valeur normative de la charte des parcs naturels régionaux (8ème moyen au fond). Il n’a donc pas abordé les autres moyens.

Il a d’abord rappelé le cadre législatif et la solution adoptée par la cour, qui avait déclaré inopérant le moyen tiré de la méconnaissance de la charte, dans le prolongement de la jurisprudence de 2004.

Il a ensuite exposé l’évolution jurisprudentielle depuis 2004, principalement avec la décision de section du 8 février 2012 (n° 321219) aux conclusions de M. Roger-Lacan (actuellement assesseur de la 6ème chambre) conduisant à considérer que la charte revêtait un effet contraignant dès lors qu’elle contient l’accord formel de tous les acteurs sur un projet de territoire à long terme. De sorte que la charte doit pouvoir être invocable, en particulier dans le cas d’autorisations d’éoliennes, et le projet doit être compatible avec les objectifs de qualité paysagère de la charte. Il a donc retenu que l’arrêt attaqué procédait d’une erreur de droit.

Il a enfin invité la formation de jugement à préciser, dans sa décision à venir, les conditions d’invocabilité de la charte (ne pas réserver aux seules dispositions précises ; limiter cette invocabilité au rapport, aux plans et annexes de la charte [et non aux actes dérivés de la charte] ; promouvoir une obligation de cohérence, suivant une approche souple, globale et dynamique).

Au final, le rapporteur public a conclu à l’annulation de l’arrêt attaqué, au renvoi de l’affaire et l’allocation aux demandeurs au pourvoi d’une somme de 3000 euros au titre des frais de procédure.
"

Me de la BURGADE a terminé son courriel en précisant : "En l’état de ces conclusions, je m’en suis tenu à mes écritures. Mon contradicteur a annoncé une note en délibéré. L’affaire a alors été mise en délibéré. Le Conseil d’Etat devrait se prononcer d’ici 2 à 3 semaines."
Fédération Environnement Durable
rédigé le Lundi 28 Mars 2022
Lobbying - Autres nouvelles associations - Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Vie de l'association
0

Le Conseil d’Administration de la Fédération Environnement Durable avait rédigé un questionnaire en 12 points destiné à tous les candidats concernant les éoliennes terrestres et en mer. Ce document leur avait été adressé par tous les moyens permettant de les contacter (Lettres avec ARC, emails, formulaires de contact, rencontres personnelles etc…). La grande majorité d’entre eux a répondu et nous les en remercions.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 9 avril 2022 09:11
À : (...)
Objet : TR: L'Allemagne prévoit des boosts éoliens terrestres et offshore dans le paquet de Pâques | Énergie éolienne mensuelle

Des fous furieux...

Il est temps de sortir de ces cauchemars.

Votez bien !

PPF

___________________________________________________________________________________________________

De : Bertrand de REVIERS <bdereviersdemauny@gmail.com>
Envoyé : vendredi 8 avril 2022 20:44
À : Association BNE <asso.bne@gmail.com>
Cc : (...)
Objet : L'Allemagne prévoit des boosts éoliens terrestres et offshore dans le paquet de Pâques | Énergie éolienne mensuelle

Allemagne
L'Allemagne prévoit des boosts éoliens terrestres et offshore dans le paquet de Pâques
6 avril 2022 par Craig Richard

Le cabinet fédéral approuve des mesures visant à rationaliser l'octroi de permis, à augmenter les volumes d'appels d'offres et à renforcer les objectifs éoliens

Le ministre de l'Énergie, Robert Habeck, a déclaré que le paquet de Pâques contribuerait à renforcer la sécurité énergétique de l'Allemagne et à faire face à la crise climatique (crédit photo : Bundesministerium für Wirtschaft und Klimaschutz)

Reddit

L'Allemagne va de l'avant avec des plans visant à renforcer ses objectifs éoliens terrestres et offshore, en donnant la priorité aux énergies renouvelables par rapport à d'autres intérêts dans le but de renforcer la sécurité énergétique nationale.

Salué comme "le plus grand amendement de politique énergétique depuis des décennies", le cabinet fédéral a approuvé les mesures dans un soi-disant paquet de Pâques (Osterpaket), s'engageant à modifier les lois sur l'énergie pour accélérer et promouvoir les énergies renouvelables.

L' Allemagne souhaite que les énergies renouvelables satisfassent 80 % de la demande d'électricité d'ici 2030 , contre environ 42 % en 2021. Pour y parvenir, elle s'est fixé des objectifs d'au moins 115 GW d'éolien terrestre d'ici 2030 et d'au moins 30 GW d'éolien offshore, passant à 40 GW d'ici 2030. 2035 et 70 GW d'ici 2045 .

L'Allemagne dispose actuellement de 56,2 GW d'éolien terrestre et de 7,7 GW offshore, selon Windpower Intelligence , la division de recherche et de données de Windpower Monthly. Le nouvel objectif éolien terrestre nécessite à lui seul l'installation de 10 GW chaque année à partir de 2025.
Pour permettre cela, le cabinet affirme qu'il rationalisera le processus d'autorisation, augmentera les volumes d'appels d'offres et accélérera la construction de l'infrastructure de réseau et de transmission.

Les organismes de l'industrie ont salué le paquet, bien que l'association allemande de l'énergie éolienne BWE ait averti que le gouvernement devait maintenant tenir ses promesses dans les futurs amendements à la loi et aux paquets énergétiques.

Un paquet législatif supplémentaire pour résoudre les obstacles à l'éolien terrestre, y compris l'autorisation, est prévu pour cet été, a déclaré le cabinet fédéral.

Le ministre de l'Énergie, Robert Habeck, a déclaré que le paquet de Pâques contribuera à sevrer l'Allemagne des combustibles fossiles russes, à renforcer la sécurité énergétique du pays et à lutter contre la crise climatique.

Habeck a déclaré : « Le paquet de Pâques est l'accélérateur de l'expansion des énergies renouvelables. Nous allons presque doubler la part des énergies renouvelables dans la consommation brute d'électricité d'ici moins d'une décennie. Nous triplons la vitesse d'expansion des énergies renouvelables - sur l'eau, sur terre et sur le toit. »

Il a ajouté : « À l'avenir, les énergies renouvelables seront dans l'intérêt public et serviront la sécurité publique. C'est crucial pour accélérer le rythme. Dans l'ensemble, avec le paquet de Pâques, nous créons les conditions de la sécurité énergétique et de la souveraineté énergétique en Allemagne. En même temps, cela jette les bases pour que l'Allemagne devienne climatiquement neutre.

Le BWE a salué le paquet, mais le président Hermann Albers a déclaré : « Il est maintenant important - également dans le contexte du volume renouvelé d'appels d'offres et de l'augmentation plus rapide de la capacité installée - que les procédures d'approbation conformément à nos demandes pour le soi-disant "forfait d'été " être également accéléré."Albers a appelé le gouvernement allemand à aider à réduire les périodes d'approbation des permis d'une moyenne de six ans à six mois et à spécifier les zones de développement de l'énergie éolienne dans le prochain paquet de mesures d'été.

Pendant ce temps, le PDG de WindEurope, Giles Dickson, a salué la décision de l'Allemagne. « Le paquet de Pâques est un ensemble exceptionnel de mesures qui stimuleront l'expansion de l'énergie éolienne, à terre et en mer : gros volumes d'enchères ; un calendrier d'enchères clair à long terme ; et surtout, des étapes majeures pour simplifier l'autorisation des parcs éoliens - sans lesquelles les objectifs seraient purement académiques. C'est un excellent exemple pour le reste de l'Europe.

Le paquet de Pâques va maintenant être transmis au Bundestag allemand, qui doit l'approuver pour que les mesures deviennent loi.

ARTICLES LIÉS
Les gouvernements se joignent à l'engagement d'accélérer l'éolien offshore
Les prix baissent dans l'appel d'offres éolien terrestre allemand de plus de 1 GW
L'Allemagne prévoit d'augmenter les volumes d'appels d'offres renouvelables
Le nouveau gouvernement allemand fixe des objectifs offshore ambitieux
https://www.windpowermonthly.com/article/1752288/germany-plans-onshore-offshore-wind-boosts-easter-package

(Fin de citation)
Fédération Environnement Durable
rédigé le Mercredi 13 Avril 2022
Vie de l'association - Lobbying - Autres nouvelles associations - Désultoirement vôtre ! - Pouvoirs publics, élus locaux - Economie
1
Décidément le culot des promoteurs de l’éolien ne connaît pas de limite !

Dans un article des Echos du 13 avril, les syndicats des promoteurs éoliens nous expliquent que si les prix de l'électricité se maintiennent à 220 euros le mégawattheure (MWh) en moyenne attendus pour 2022, l'éolien devrait rapporter 3,7 milliards d'euros de recettes à l'Etat et c’est le meilleur investissement énergétique qu'a fait l'Etat !

Il convient donc ici de rappeler quelques faits :

Le prix moyen de l’électricité en France a été de 45,00 €/MWh en 2017, de 50,20 €/MWh en 2018, de 39,45 €/MWh en 2019, de 32,40 €/MWh en 2020 et dans le premier semestre 2021 de 58,35 €/MWh en moyenne ; cela fait un prix moyen de 50 €/MWh sur une période qui va de 2017 à mi 2021.
Depuis 9 mois, se sont succédés une série d’évènements désastreux tant pour la production nationale que pour le marché européen de l’électricité :
L’été 2021 a été absolument pourri en Allemagne or ce pays est très dépendant de l’éolien et du solaire ; pendant 3 mois, ce pays a dû tirer sur ses stocks de gaz russe, stocks qui font cruellement défaut maintenant.

Fin d’année 2021, EDF a dû mettre à l’arrêt en urgence pour maintenance près d’un tiers de son parc électronucléaire, parc qui souffre de sous-investissement depuis des années.

Enfin depuis le début de l’année 2022, le conflit Russo- Ukrainien a fait exploser le prix des énergies fossiles d’origine russe, énergie dont dépend fortement l’Allemagne ; ces énergies fossiles servent à pallier les intermittences de ses filières solaires et éoliennes.

En conclusion de cette série catastrophique, nous avons assisté à une multiplication par 4,5 du prix du MWh sur le marché français et on table, hélas, sur un prix moyen de 220 €/MWh.

C’est évidemment un désastre pour les ménages français.

Depuis 10 ans environ, les nouvelles règles du marché européen de l’électricité, font que la France ne maîtrise plus du tout son prix d’électricité et que ce prix dépend de facteurs exogènes comme le prix des combustibles fossiles importés de Russie par les Allemands. C’est d’autant plus paradoxal qu’en 2021, notre électricité aura été décarbonée à plus de 92% !

A cause de cette politique tarifaire, nous subissons maintenant de plein fouet, les errements de l’Allemagne et de sa dépendance au gaz russe.

Donc, les annonces du lobby éolien saluant comme une bonne nouvelle un prix d’électricité de 220 €/MWH et annonçant ainsi pour les Français un retour de pouvoir d’achat, manquent totalement de décence et c’est véritablement se moquer des gens !

Contacts presse
Fédération Environnement Durable
Jean-Louis Butré
06 80 99 38 08

Michel Faure
06 07 41 68 55

http://environnementdurable.org
contact@environnementdurable.net

N.D.L.R. : Tout cela était attendu.

Il est ahurissant que si peu de gens comprennent la situation et le gouffre ouvert devant nous. Qu'attendent-ils pour se réveiller enfin ? (...)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 21 Avril 2022
Vie de l'association - Lobbying - Autres nouvelles associations
0
Dans l'affaire des éoliennes de Ger et Saint-Georges-de-Rouelley, le Conseil d'Etat vient de rendre son arrêt. Il nous est favorable. Traitant d'une question inédite relative aux parcs naturels régionaux, il fera jurisprudence et devrait donner lieu à publication et commentaires dans les revues spécialisées.

Concrètement, l'affaire est renvoyée pour réexamen devant la cour administrative d'appel de Nantes (devant une autre chambre et avec d'autres magistrats).

P.S. : Accessoirement, je note que cet arrêt devrait rester dans la littérature sous le titre "Association pour le Développement Durable de l'Ouest Ornais et de ses Environs" c/ "Société Vents d'Oc" et ministre de la transition écologique et solidaire ou quelque chose comme ceci.

Une belle reconnaissance pour notre A.D.D.O.O.E. !

Ça vaut presque le "bac d'Eloka" !

P.S. 2 (du 22 avril 2022 à 10 heures) : On a les plaisirs qu'on peut. En tout cas, je ne résiste pas à celui de citer le passage de l'arrêt du Conseil d'Etat où sont énumérés tous les arguments (les "moyens", comme il faut dire) que nous avions fait valoir :

"Ils soutiennent que l’arrêt de la cour administrative d’appel de Nantes qu’ils attaquent est entaché :

- d’une irrégularité en ce que le principe d’impartialité a été méconnu dès lors que la même chambre de la cour, composée des mêmes magistrats, a eu à connaitre successivement de la demande d’annulation du permis de construire et de celle portant sur l’autorisation d’exploiter le même parc éolien ;

- d’une méconnaissance du principe du caractère contradictoire de la procédure en ce que le mémoire présenté le 19 décembre 2019 et la note en délibéré présentée le 10 février 2020 par la société pétitionnaire ne leur ont pas été communiqués ;

- d’une dénaturation des pièces du dossier en ce qu’il estime que l’insuffisance de l’étude chiroptérologique n’a pas été de nature à nuire à l’information complète de la population ou à exercer une influence sur la décision de l’autorité administrative ;

- d’une dénaturation des pièces du dossier en ce qu’il estime que l’étude acoustique est suffisante ;

- d’une erreur de droit en ce qu’il juge sans incidence pour l’application des dispositions du règlement du plan local d’urbanisme à l’autorisation d’exploiter litigieuse la circonstance que le périmètre défini par le conseil municipal de Saint-Georges-de-Rouelley comme zone de développement de l’éolien par une délibération du même jour que celle adoptant le plan local d’urbanisme a été invalidée par le préfet en raison de l’intervention de la loi n° 2013-312 du 15 avril 2013 ;

- d’une erreur de droit en ce qu’il juge que l’article R. 512-6 du code de l’environnement, qui prévoit la consultation du propriétaire sur l’état dans lequel le site doit être remis lors de l’arrêt définitif de l’installation, n’exige pas que soit recueilli l’avis du propriétaire des parcelles sous lesquelles seront enfouis les câbles électriques reliés aux éoliennes et au poste de livraison ;

- de dénaturation des pièces du dossier en ce qu’il retient que les conditions irrégulières dans lesquelles les avis des communes de Rouellé, Ger, Saint-Clément-Rancoudray, Saint-Jean-du Corail, Lonlay-L’Abbaye, Saint-Roch-sur-Egrenne, La Haute-Chapelle et Tinchebraye-Bocage ont été adoptés n’ont ni eu une influence sur le principe ou le contenu de la décision en litige, ni privé quiconque d’une garantie ;

- d’une erreur de droit en ce qu’il juge qu’ils ne sont pas fondés à se prévaloir, par la voie de l’exception, de l’illégalité des dispositions de l’article 3 de l’arrêté du 26 août 2011 qui prévoient que la distance minimale d’éloignement des éoliennes des constructions est mesurée à partir de la base du mât de chaque aérogénérateur ;

- d’une dénaturation des pièces du dossier et d’une erreur de droit en ce qu’il juge que le préfet n’est pas tenu d’écarter, en raison de son illégalité, l’annexe I de l’arrêté du 26 août 2011 relatif à la remise en état et à la constitution des garanties financières pour les installations de production d’électricité utilisant l’énergie mécanique du vent ;

- d’une erreur de droit en ce qu’il écarte l’invocation de la charte du Parc national régional et de l’avis de son directeur au motif que la charte d’un parc naturel régional n’a, en tout état de cause, pas pour objet principal de déterminer les prévisions et règles touchant à l’affectation et à l’occupation des sols et ne peut contenir des règles, de fond ou de procédure, opposables aux tiers, alors que les dispositions de l’article L. 333-1 du code de l’environnement imposent à l’Etat et à ses services, dans l’exercice de leurs compétences, d’appliquer les orientations et les mesures de la charte ;

- de dénaturation des pièces du dossier en ce qu’il estime que le projet ne porte pas une atteinte significative au paysage et à la conservation des sites et des monuments.
"

Comme on le voit, l'A.D.D.O.O.E. a, depuis sept ans et avec l'aide de ses alliés dont la cohésion et la résolution sans faille méritent d'être saluées, ferraillé sans relâche et fourni un énorme travail pour que ne soit pas gâchée bêtement, par des engins ineptes, la ligne de crête Domfront-Mortain. J'exprime une reconnaissance toute particulière, au sein de cette équipe, à mon ami Patrice CAHART qui, avec la finesse, la puissance de travail et l’opiniâtreté que nous lui connaissons, a su, dans l'énorme dossier que nous devions éplucher, trouver l'argument-qui-plie-le-match. Merci également à nos avocats, Me Francis MONAMY, en première instance et en appel, et Me Denis de la BURGADE, devant le Conseil d'Etat ; ils ont été impeccables et nous n'en attendions pas moins d'eux.

Donc avec le parc naturel régional Normandie-Maine, hip, hip, hip, hourra !
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 22 avril 2022 13:13
À : (...)
Objet : RE: RE: Dossier SPPEF & AUTRES c/ PREFET DE LA MANCHE - demande n° 442953 - 015490 - DLB / TT

Ci-joint, l'article paru dans le "Ouest-France" du jour :


Manifestement inspiré par les services de l'Etat qui essayent de cantonner l'incendie.

Une erreur néanmoins : "notre" dossier ne se situe pas "près d'un parc naturel" ou "à proximité du PNR Normandie-Maine" mais carrément en plein dedans !
Et une autre : on ne se bat pas depuis 2018 mais depuis 2015. Et ce n'est pas fini, faites-nous confiance !

On voit bien qu'on essayera encore de nous fourguer de ces maudits engins dans les parties des PNR qui ne sont pas des "paysages identitaires" ou dans la "zone centrale du parc".

Gageons que les vrais tenants d'une politique énergétique rationnelle - celle qui reconnaît que, en raison de l'intermittence de leur production, les éoliennes ne sauraient fonctionner sans nécessiter la construction de centrales thermiques très polluantes - ne se laisseront pas rouler dans la farine par la propagande éhontée des promoteurs éoliens et de leurs nervis de tous niveaux !

PPF

(Fin de citation)

P.S. (du 23 avril 2022 à 1 h 40) : "Chef-nervi-des-promoteurs-éoliens", ce sobriquet manquait à ma galerie d'amabilités à destination de Foutriquet. Cet oubli est donc réparé.
Chers responsables d'associations,

Le Cercle d’Études Réalités Écologiques et Mix Énergétique (Cérémé) a dévoilé récemment les résultats d’un sondage sur « la perception des éoliennes par les ruraux », réalisé à sa demande par l’institut OpinionWay. Il démontre que les Français vivant en milieu rural, qui sont les premiers concernés par les effets négatifs des éoliennes, sont conscients et inquiets de leurs conséquences sur la biodiversité, les paysages et le patrimoine. Une grande majorité d’entre eux réclame davantage de démocratie locale en la matière et l’arrêt, ou au moins la limitation, du déploiement des éoliennes.

Ce sondage montre ainsi que :

· Près de 60 % des Français vivant en milieu rural souhaitent l’arrêt ou la limitation du développement de l’éolien.

· 90 % des sondés considèrent que les conseils municipaux des communes concernées devraient être en mesure de s’opposer aux projets éoliens.

· 84 % des personnes interrogées souhaitent que les riverains disposent également de ce droit d’opposition.

· 88 % des sondés demandent que les parcs éoliens soient éloignés de sites protégés comme les Parcs Nationaux et Régionaux, les Monuments historiques ou les sites inscrits au Patrimoine Mondial de l’Unesco, et 78% des lieux de mémoire.

· 74 % des habitants des zones rurales estiment que les éoliennes sont nuisibles aux oiseaux, et 68 % qu’elles sont nuisibles aux chauves-souris.

· S’agissant des éoliennes offshore, une majorité d’entre eux (56 %) estime qu’elles portent atteinte aux milieux marins.

· 67 % des Français considère que les éoliennes sont une source de nuisances pour les riverains et souhaite en conséquence accroître la distance minimale entre les éoliennes de 200 mètres de haut et les habitations.

Le Cérémé a proposé aux candidats à l’élection une série de mesures afin de répondre à ces préoccupations et de fortement encadrer le développement des éoliennes.

Bien cordialement,

L'équipe Cérémé

N.D.L.R. : Merci et encore bravo pour votre excellent travail !
Au courrier ce matin, cette lettre recommandée en provenance du Conseil d'Etat :


Etait agrafé à ce bordereau l'arrêt que nous connaissons.

Cet arrêt est donc officiellement dénommé "Association pour le Développement Durable de l'Ouest Ornais et de ses Environs c/ Ministère de la transition écologique". Qu'on se le dise dans les facs de droit où il figurera bientôt au programme !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 3 Mai 2022
Vie de l'association - Lobbying - Autres nouvelles associations
0
Au courrier ce matin la lettre recommandée suivante :


(...)

Je lui ai donné une suite que j'espère utile.

Pour autant - et à moins que l'un de mes alliés ne me succède à la présidence de l'A.D.D.O.O.E. le temps de ce dernier épisode judiciaire de la série -, cette association laissera les autres requérants assurer la liaison avec nos excellents avocats. Tous les moyens de fond pourront être repris devant la Cour administrative d'appel de Nantes, de sorte que je n'ai guère de doute sur le succès final.

Et que les autorités, notamment les préfectorales, n'imaginent surtout pas que j'abandonne le combat ! Estimant en effet avoir déjà beaucoup donné à cette cause depuis sept ans, je me mets seulement en roue libre le temps de cet épisode-ci qui devrait être bref. Aux jeunes de profiter de cet interlude pour se former en vue de mieux m'épauler lors des prochains combats anti-éoliens du secteur. Ceux-ci ne manqueront certainement pas, ne serait-ce qu'en raison de la politique énergétique contraire aux intérêts nationaux qu'après Foutriquet Ier, Foutriquet II a choisi de poursuivre !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 7 Mai 2022
Vie de l'association - Lobbying - Autres nouvelles associations
0
Dans l'affaire des éoliennes de Ger et Saint-Georges-de-Rouelley (Manche) :


Dans la foulée de ce courrier, j'ai même réussi à me connecter à "Télérecours citoyens" (on n'arrête pas le progrès...) :

Dialogue avec un vieux copain, sorti major de l'E.N.A. :

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : jeudi 19 mai 2022 07:38
À : Eric (...)
Objet : RE: [SAVE THE DATE] Conférence débat "Pour un nouveau mix électrique" le 31 mai 2022 à l'hôtel de l'Industrie

Tu y es le bienvenu quand tu veux !

On y organise des concerts, le prochain aura lieu le 26 juin à 17 heures : piano avec Dona SEVENE.

__________________________________________________________________________________________________

De : Eric (...)
Envoyé : jeudi 19 mai 2022 06:05
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: [SAVE THE DATE] Conférence débat "Pour un nouveau mix électrique" le 31 mai 2022 à l'hôtel de l'Industrie

C’est magnifique!
Noble tâche.
J’espère avoir l’occasion de découvrir un jour ce beau village.

Eric (...)

__________________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 18 mai 2022 23:02
À : Eric (...)
Objet : RE: [SAVE THE DATE] Conférence débat "Pour un nouveau mix électrique" le 31 mai 2022 à l'hôtel de l'Industrie

Bof...

Depuis 31 ans je restaure un monument historique. Je m'y consacre à temps plein depuis ma mise au placard en 98 (www.chaslerie.fr). Il est de pires sorts.

Je me heurte au parasitisme fondamental, entre autres, de l'administration des (...).

Et je n'arrive pas à obtenir de mon aîné qu'il me relaie, ce que je peux comprendre.

__________________________________________________________________________________________________

De : Eric (...)
Envoyé : mercredi 18 mai 2022 22:55
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: [SAVE THE DATE] Conférence débat "Pour un nouveau mix électrique" le 31 mai 2022 à l'hôtel de l'Industrie

Et toi !

Eric (...)
________________________________________________________________________________________________

Le 18 mai 2022 à 22:54, Eric Giuily - CLAI <Eric.Giuily@clai2.com> a écrit :
>
>  Absolument car très convaincu par les causes que je defends
>
> Eric (...)

__________________________________________________________________________________________________

Le 18 mai 2022 à 22:05, Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com> a écrit :
>>
>>  Plaisir de te lire. Es-tu un homme heureux ?
>>
>> Envoyé de mon Galaxy A32 5G Orange
>> Obtenir Outlook pour Android
>>
__________________________________________________________________________________________________

From: Eric (...)
Sent: Wednesday, May 18, 2022 5:52:47 PM
To: Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>; Cérémé . <contact@cereme.fr>
Subject: RE: [SAVE THE DATE] Conférence débat "Pour un nouveau mix électrique" le 31 mai 2022 à l'hôtel de l'Industrie
>>
>> 12h.

>> Eric (...)
>> Gérant d’Holding (...)
>> Président de (...)

__________________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
>> Envoyé : mercredi 18 mai 2022 17:25
>> À : Cérémé . <contact@cereme.fr>
>> Objet : RE: [SAVE THE DATE] Conférence débat "Pour un nouveau mix électrique" le 31 mai 2022 à l'hôtel de l'Industrie
>>
>> Bonjour !
>>
>> Jusqu'à quelle heure cette conférence durera-t-elle ?
>>
>> Cordialement,
>>
>> PPF
>>
__________________________________________________________________________________________________

De : Cérémé . <contact@cereme.fr>
Envoyé : mercredi 18 mai 2022 17:21
Objet : [SAVE THE DATE] Conférence débat "Pour un nouveau mix électrique" le 31 mai 2022 à l'hôtel de l'Industrie

>> ÉNERGIE ET VERITÉ
>>
>> en partenariat avec le Cérémé
>>
>> organise une conférence-débat : « Pour un nouveau mix-électrique »,
>>
>> animée par Bernard de la Villardière
>>
>> Mardi 31 mai à 8H30 à l’Hôtel de l’Industrie, 4 Place Saint-Germain des Prés, 75006 Paris
>>
>> Avec la participation notamment de Bernard Accoyer, André Merlin, Fabien Bouglé, Xavier Moreno, Jean-Louis Butré, Denis de Kergorlay, Pierre Dumont, Christophe Normier, Michel Faure, Bruno Ladsous
>>
>> Les annonces récentes du Président de la République sur la construction de nouvelles centrales, la hausse de la demande et du prix de l’électricité, les tensions géopolitiques avec la Russie et les insuffisances ou problèmes liés à certaines énergies intermittentes incitent à réfléchir à un nouveau mix électrique.
>>
>> Sécurité d’approvisionnement, impact carbone, maîtrise des coûts de l’énergie : tous ces paramètres devront être pris en compte par la nouvelle Première ministre, Elisabeth Borne.
>>
>> La décarbonation de l'économie et la réindustrialisation annoncées vont soumettre le système électrique français à de fortes tensions qu’il ne sera pas à même de soutenir dans le cas d'une non-prolongation du parc nucléaire existant. Ni le nombre de nouveaux réacteurs, ni la construction accélérée d'un large parc d’énergies intermittentes annoncée par le Président de la République ne permettront de répondre à la demande et d’atteindre les objectifs mentionnés ci-dessus. Or, ainsi que l’a confirmé un récent rapport du cabinet Roland Berger, un autre scénario d’évolution du mix électrique est possible et souhaitable.
>>
>> C’est dans cet esprit qu’Energie et Vérité, en partenariat avec le Cérémé, propose une conférence consacrée à la présentation d’un nouveau mix électrique qui permettrait de sécuriser l’approvisionnement électrique et d’atteindre les objectifs de décarbonation.
>>
>>
>>
>> Pour vous inscrire à cette conférence, nous vous remercions de bien vouloir nous indiquer votre nom, prénom, date de naissance et email à l'adresse contact@cereme.fr

(Fin de citation)