Lobbying

Bonjour,

Vous trouverez ci-joint le courrier expédié au président Macron dont BNE est signataire à côté d'autres fédérations françaises.

Le lieu de notre Assemblée Générale Ordinaire a été modifié. Nous nous retrouverons à Echauffour (Orne) et non plus à Trémont (Orne).

Vous allez recevoir ces jours prochains le programme de cette journée orientée principalement vers :
- la création d'un moratoire éolien normand
- un rassemblement à Echauffour.

Pour ceux qui ne l'ont pas encore fait, nous vous invitons à renouveler votre adhésion 2020 (association ou particulier). Bulletin ci-joint. Notre force est notre unité dans la solidarité.

Bien cordialement

Hervé Texier
Président BNE

N.D.L.R. : Je soutiens !
0
(Début de citation)

De : hervé texier <vdcenpb@yahoo.fr>
Envoyé : mercredi 18 mars 2020 18:54
À : (...)
Objet : Fw: Quand le juge préserve le patrimoine littéraire et la vocation touristique de notre pays

En espérant que les juges qui vont juger nos affaires sauront aussi bien tourner leur plume pour défendre la beauté de nos paysages.

Hervé Texier
Président BNE

----- Message transmis -----
De : Cabinet Monamy <f.monamy@monamy-avocats.fr>
Envoyé : mardi 17 mars 2020 à 09:30:23 UTC+1
Objet : Quand le juge préserve le patrimoine littéraire et la vocation touristique de notre pays

Chères mesdames, chers messieurs,

Les deux jugements que je vous fais suivre (pièce 1 et pièce 2) présentent la particularité de confirmer des refus opposés par le préfet de l’Indre à un promoteur éolien au motif que les éoliennes porteraient atteinte aux paysages décrits par George Sand et à la vocation touristique des lieux en question.

On aimerait lire plus souvent que « les éléments naturels et bâtis du terrain d’assiette du projet s’inscrivent harmonieusement dans un territoire rural qui souffrirait de l’intrusion brutale et antinomique d’éléments de grande hauteur, laquelle emporterait une banalisation des paysages, préjudiciable, notamment, à la vocation touristique de ce territoire ».

Il me semble qu’il s’agit là d’une excellente description des effets du développement éolien dans notre pays.

Les parcs éoliens ne se résument-ils pas en effet à la « souffrance » de nos campagnes à raison de « l’intrusion brutale et antinomique d’éléments de grande hauteur » ?

Veuillez croire, chères mesdames, chers messieurs, à l’assurance de mes sentiments dévoués.

Francis MONAMY
Avocat à la Cour
144, rue de Courcelles
75017 Paris
Tel.: 01.82.28.74.80 Fax: 01.82.28.74.89
francismonamy.com

(Fin de citation)
Bonjour

Si le "GIGN" du nucléaire se met en place, c'est qu'il va y avoir un sérieux problème d'alimentation électrique. Nous n'avons certainement pas toutes les informations.

Ceci dit on peut toujours s'amuser sur la mise en place du "GIGN" éolien.

On se souviendra que cet éolien est vraiment une vaste rigolade en période de crise.
Nous le répétons depuis longtemps, mais cette fois nous en avons la preuve : l'éolien est une vaste fumisterie. Sa totale inutilité sort au grand jour.

Répétons-le dès aujourd'hui.

On ne va pas se laisser faire dès maintenant et à la sortie de crise.

Bien cordialement

Hervé Texier
Président BNE


200321 GIGN Du Nucléaire

> > Électricité : comment éviter le black-out
> "La Force d'action rapide nucléaire est prête. Dans l'hypothèse où l'épidémie de coronavirus s'aggraverait, EDF l'a dotée de vivres, de lits de camp et de matériel de soins supplémentaires. Ses 300 agents, répartis sur cinq sites, sont prêts à intervenir, en hélicoptère, en barge, ou encore en camion tout-terrain. Formé d'agents très pointus, qui multiplient les exercices tout au long de l'année, ce GIGN du nucléaire peut prendre les commandes d'une centrale nucléaire avec une équipe réduite, en urgence. Ça n'est encore jamais arrivé. La Force d'action rapide nucléaire (Farn), créée au début des années 2000, n'est intervenue qu'une fois, pour une opération qui n'avait pas de lien avec le nucléaire. C'était à Saint-Martin, après le passage du cyclone Irma, en 2017. Mais EDF veille au grain. L'entreprise publique doit garantir la production d'électricité, quelle que soit l'étendue de l'épidémie."....
Bonjour,

C'est dès maintenant qu'il faut attaquer l'éolien, à tous les niveaux, avec l'argument comparatif du gouffre financier de l'éolien au manque hospitalier actuel.

Tous les Français y seront très sensibles, même les préfets.
Amicalement

Hervé Texier
Président BNE

N.D.L.R. : Je soutiens cette campagne anti-éolienne. Il est temps d'arrêter cette farce si coûteuse pour tous les abonnés d'EdF et qui produit si peu de résultats positifs pour le pays !
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 30 mars 2020 14:56
À : p.cahart ; Hugues Hourdin ; jacques.brochard ; x.de-thieulloy ; Guillaume Gendraud
Cc : vdcenpb@yahoo.fr <vdcenpb@yahoo.fr>
Objet : TR: Eolien. Tarifs garantis, l'argent de la honte?

Excellent ! Il a des couilles, le camarade Michel FAURE !

PPF

____________________________________________________________________________

De : Fédération Environnement Durable <contact@environnementdurable.net>
Envoyé : lundi 30 mars 2020 14:24
À : Penadomf <penadomf@msn.com>
Objet : Eolien. Tarifs garantis, l'argent de la honte?


(Fin de citation)
Je relaie et invite à signer cette pétition :

[début de citation]

L’éolien industriel accapare l’argent de la Santé ! Halte au scandale ! !

Cette pétition est automatiquement adressée par mail au Président de la République, Emmanuel Macron avec copie à Monsieur Edouard-Philippe, Premier Ministre, et Madame Elisabeth Borne, ministre de la transition écologique et solidaire!

Monsieur le Président,
Lors de l’une de vos récentes intervention télévisée, vous avez déclaré que notre pays était en guerre contre le coronavirus.
Dans le même temps, votre premier ministre, Monsieur Edouard Philippe et votre ministre de l’économie nous ont expliqué que cette crise sanitaire allait coûter des centaines de milliards d’euros à la nation pour à la fois, doter le secteur de la Santé des moyens qui lui font défaut depuis des années, aider les entreprises pour permettre le redémarrage de notre économie, réindustrialiser notre pays en s’affranchissant d’une mondialisation excessive mettant en péril notre souveraineté.
Alors qu’un effort sans précédent est demandé à la nation, nous ne comprenons pas que rien ne soit fait au sein du gouvernement pour faire cesser le scandale financier des subventions de tous ordres accordées aux promoteurs éoliens , scandale qui s’aggrave de jour en jour.
Par ailleurs, le très net ralentissement de l’activité économique qui engendre la baisse de la demande en électricité rend actuellement complètement inutile les quelques pourcents de la production électrique éolienne déjà largement excédentaire, et pourrait même faire courir un risque dans la stabilité de nos réseaux.
La Fédération environnement durable vous demande de prendre dans l’urgence les mesures suivantes :
Mesure n°1
En votre qualité de Président de la République donner instruction à la ministre de la Transition écologique et solidaire de transférer au ministère de la Santé les crédits et subventions versés quotidiennement à la filière industrielle éolienne.
Comme vous le savez parfaitement, la Cour des comptes en 2013 et 2018 puis la commission d’enquête parlementaire en 2019 ont conclu que cette filière avait pénalisé en 2019 la France de 7 milliards d’euros par des taxes alors qu’après 15 ans elle n’avait fourni que 5% de l’électricité française, et avait renchéri les tarifs de l’électricité de 35%.
Ce montant de 7 milliards d’euros transféré au ministère de la Santé permettrait d’augmenter de 9% le budget des hôpitaux actuellement de 80 milliards d’euros et de renforcer leurs effectifs pour faire face à la crise sanitaire.
Mesure n° 2
Stopper immédiatement toutes les subventions à la filière éolienne, tous les avantages financiers accordés, notamment les tarifs d’obligation d’achat et mécanismes compensatoires de prix.
Aligner les tarifs de rachat de l’électricité éolienne sur le marché.
Mesure n°3
Ordonner aux gestionnaires des réseaux le délestage obligatoire de l’éolien dès que la production électrique globale devient excédentaire.
Cela aura pour effet d’éviter l’export de Mwh à des prix négatifs, et permettra d’échapper à la mise en danger des centrales à flux continus, seuls équipements capables d’assurer la sécurité en énergie du pays en cette période de crise, et plus tard dans une programmation pilotée de notre relocalisation industrielle.
L’ensemble de ces mesures pourrait être pris très rapidement par un ensemble de décrets comme vient de le faire votre gouvernement dans le domaine de la santé, de l’économie, et de l’ordre public.

[Fin de citation]