Livre d'or

Sébastien WEIL
rédigé le Mardi 11 Aout 2009
Livre d'or
0
Bonjour M. Fourcade,

Notre visite impromptue avec mon Amie a été un ravissement et une découverte inattendue.

Votre domaine est magnifique. Votre entreprise est d'intérêt public tant le manoir de la Chaslerie appartient à l'histoire du bocage domfrontais.

Dans le cadre de mon master 2 sur la société rurale du Domfrontais sous l'Ancien régime (sous la direction de JM Moriceau, le spécialiste français de l'histoire rurale dont on peut se féliciter de l'avoir à Caen) je fais faire l'inventaire des archives présentes aux archives départementales de l'Orne. Il y a effectivement sous la côte 80J7 un "inventaire des titres des fiefs et terres de la Chaslerie appartenant à Pierre François de Lesdain, chevalier, seigneur et patron de la Chaslerie, la Haute-Chapelle, Clecy la Landelle, St Rémy, La Vilette et autres seigneuries (...)" rédigé en 1760. Cet inventaire est sommaire. On peut se demander où sont entreposés (pour la meilleure des situations !) les documents originaux...

Mon travail porte sur l'agriculture (exploitation de la terre, entretien de l'espace, mutations paysagères...), mais je ne manquerai pas de noter des informations susceptibles de vous intéresser ainsi que les visiteurs de votre site.

Peut-être que l'un d'entr'eux saura nous renseigner sur ces papiers qui vous manquent tant...

Longue vie à votre site!

Bien à vous

SW

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 11 Aout 2009
Livre d'or
0
@ Sébastien Weil :

Moi aussi, j'ai été très heureux de vous rencontrer et de constater déjà vos talents (et la qualité de votre équipement) de cyclotouriste.

Nous avons plusieurs points communs :
- j'ai assisté à la première séance du conseil municipal de Domfront où, jeune élu, vous siégiez pour la première fois : j'étais dans le public, attentif ;
- j'ai aussi été l'élève de M. Moriceau à Caen ; malgré un "carton" en T.D. sur le "denier carolingien" (largement grâce à Jean-Philippe Cormier qui m'avait prêté de la doc et, surtout, une pièce de sa collection), je n'ai cependant pas persévéré dans cette voie ; actuellement, j'étudie à Caen l'informatique mais je m'y considère très médiocrement doué ; d'où la présence, ces jours-ci à la Chaslerie, de mon jeune camarade d'études Thomas Talbot que j'ai eu le plaisir de vous présenter, et qui est assurément une graine de webmaster d'élite ;
- comme vous, j'ai essayé d'explorer les archives de l'Orne, qui semblent riches mais largement inexploitées, du moins en ce qui concerne les Ledin ; il est sûr qu'il y aurait là beaucoup à faire et j'encourage de tout coeur les amateurs.

En tout cas, merci pour votre très aimable message et pour votre prompte réactivité.

A bientôt, j'espère !

Jacques LAURENSOU
rédigé le Mercredi 26 Aout 2009
Livre d'or
0
Cher Pierre-Paul,

Très sincères félicitations pour cet excellent site. La navigation est agréable, les photos sont splendides et un parcours sur le site permet vraiment d'apprécier la beauté de cet ensemble manorial et la somme d'efforts déployés pour mobiliser les énergies nécessaires à une restauration en tout point remarquable.

Il est éminemment souhaitable que le syndicat d'initiative de Domfront relaie les informations de ce site.

Félicitations aux webmasters.

Bien cordialement.

Sébastien WEIL
rédigé le Samedi 29 Aout 2009
Livre d'or
0
Depuis la Corrèze où nous sommes en vacances, j"admire votre travail pour la préservation de notre patrimoine souvent méconnu. Votre site est bien fait et facile de navigation.

Fernand Braudel pouvait écrire que la France se nomme diversité ; cette diversité s"exprime visuellement à travers deux choses : les paysages et l"architecture. Cette pluralité s"affirme également à toutes les échelles : il n"est que de prendre sa voiture pour remarquer que le paysage, la forme des champs, l"habitat rural et les matériaux qui le composent changent. En écrivant cela je mesure combien nous sommes peu nombreux à s"en émerveiller encoreÂ…

On n"encouragera jamais assez celles et ceux qui participent à la préservation de notre passé. Je suis toujours attristé de remarquer à quelle vitesse l"Homme peut détruire ce que des générations ont contribué à réaliser, souvent dans les pires difficultés.

A l"époque de la standardisation, de la facilité, à l"époque aussi où nous vivons sur nos acquis et sur l"héritage du passé que nous gaspillons et ringardisons, bravo pour votre Âœuvre car elle est utile à la préservation de notre histoire et notre culture.

Sébastien

Hugues d'ORGLANDES
rédigé le Mardi 1er Septembre 2009
Livre d'or
0
Cher Monsieur,

Très admiratif de votre travail, il y a des leçons à prendre !

D'après La Chenaye-Desbois, il s 'agirait sur votre sablière de chapelle, d'une Anne d'Orglandes, épouse de Pierre II de Lesdain vers 1450 ?

Je suis aussi en travaux de toiture, mais il s'agit de restaurer du 19ème en plomb, zinc et ardoise, ce qui a moins d'allure.

Très amicalement.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 2 Septembre 2009
Livre d'or
0
@ Hugues d'ORGLANDES :

Pour votre information, je conserve quelques morceaux de l'ancienne voûte de la chapelle de la Chaslerie, ceux qu'on a retrouvés lorsqu'on a restauré cette dernière. Ils étaient alors dissimulés derrière du plâtre et il est heureux qu'ils ne soient pas partis avec les gravats. Ces merrains de châtaignier donnent une idée du décor de la voûte au 18ème siècle. Parmi ces merrains, l'un est distinctement peint, de façon très reconnaissable, aux armes de votre famille.

Si, un jour, vous passiez par ici, je vous le montrerais bien volontiers. Ayez alors l'amabilité de me prévenir pour que je le recherche car, ici, avec tous mes travaux de dérestauration et autres, c'est encore, pour quelques années, un vrai capharnaüm.

Jean-Philippe CORMIER
rédigé le Mercredi 2 Septembre 2009
Livre d'or
0
J'ai enfin visité le site. C'est très bien, bonne idée d'avoir mis des photos des travaux (cela peut même être complété), bonnes descriptions architecturales.

L'historien (hélas férocement rationaliste) continue à douter d'une noblesse des Ledin antérieure à la guerre de cent-ans, et même la nie. Certaines descriptions sont entachées : les diverses archères et meurtrières que l'on trouve à La Chaslerie ne semblent pas plus antérieures à la 2e moitié du XVe siècle, et ne prouvent nullement l'existence d'un manoir fortifié ancien (le lieu-dit existait par contre sans doute déjà).

Cela n'empêche pas le Manoir d'être bien intéressant avec sa variété de styles ; de même que son histoire. Comme on dit dans les guides : vaut le détour !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 2 Septembre 2009
Livre d'or
0
@ Jean-Philippe CORMIER

En tant que propriétaire actuel du manoir, je suis naturellement enclin à défendre mes prédécesseurs, notamment quand, comme avec les LEDIN, leur famille est (à ma connaissance) éteinte, donc réduite au silence.

Je comprends bien vos scrupules d'historien et votre point de vue restrictif quant à l'ancienneté de la noblesse de cette famille. J'ai d'ailleurs essayé de faire preuve d'objectivité en rédigeant le laïus du site internet.

Ceci étant, mes ouvriers et moi sommes témoins qu'il existait des pierres sculptées très anciennes dissimulées dans la maçonnerie du mur allant de la chapelle au manoir. Ces granits étaient, en particulier, des morceaux de meneaux comportant des traces de fermetures de menuiseries. J'en ai pris des photos en 2008 lors de leur découverte, que j'ai alors adressées, pour info, à l'A.C.M.H. De mémoire, celui-ci a confirmé que tout donnait à penser que cette découverte confirmait l'existence, ici, d'un manoir antérieur au début de la guerre de cent-ans, en limite du terrain appelé le Pournouët. Je pense que mes employés n'ont pas réutilisé ces pierres et qu'ils les ont mises de côté, de sorte qu'elles pourraient vous être montrées à l'occasion. Le fait que vous n'ayez pas trouvé trace d'une utilisation du manoir par les Anglais lors de la guerre de cent-ans ne me paraît donc pas nécessairement incompatible avec l'idée que, par exemple, un manoir ancien aurait été rasé au début de leur occupation du secteur, c'est-à-dire dès le début de cette guerre.

Je vous indique cependant que mon camarade Jean MESQUI (nous avons usé nos fonds de culotte ensemble en classe de 1ère et en terminale, il y a plus de 40 ans, ce qui ne nous rajeunit pas), http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Mesqui, qui a visité la Chaslerie lorsqu'il présidait aux destinées des autoroutes normandes, a émis oralement les mêmes doutes que vous sur l'ancienneté des meurtrières du manoir (du moins, celles du mur Sud de la cour et celles du mur de la chapelle au manoir). On peut néanmoins estimer que ceci ne clôt pas le débat.

Par ailleurs, derrière le bâtiment Nord, dans l'arrière-cour du manoir, nous avons, à l'occasion de nos travaux de 2008 également, retrouvé dans le sol un autre granit sculpté, sans doute un morceau de linteau de lucarne. Il est fort possible que cette pierre ait été enterrée là à la suite de l'incendie de 1884, donc qu'elle remonte à 1598. Bien entendu, savoir quelle était la forme des couvertures au 18è siècle ou antérieurement serait intéressant en vue de restaurations futures. Or, la plus ancienne représentation du manoir à ma disposition date du milieu du 19è. Elle m'a d'ailleurs été fournie à la suite de la découverte du site internet par M. Sébastien WEIL (comme les pages de ce Livre d'Or de début août 2009 en ont gardé la trace).

La Chaslerie conserve sans doute d'autres mystères encore. En fait, en créant ce site internet, j'ai fait le pari que je pourrais intéresser au manoir des "sachants", garder la trace de leurs contributions et rendre ces dernières immédiatement publiques à toutes fins utiles.

Merci à vous d'avoir confirmé par votre intervention l'utilité d'un tel canal.

J'espère qu'on vous verra à l'AG de l'"association pour la restauration et l'animation du manoir de la Chaslerie", dimanche prochain à 15 h au manoir !

Jean-Aimable LENEGRE
rédigé le Lundi 7 Septembre 2009
Livre d'or
0
Merci pour votre charmant accueil. Encore bravo pour la mise en valeur du manoir et du site.

Le nom de l'artiste domfrontais qui a fait de nombreuses gravures sur la région n'est pas AUGIER mais AUGER.

Amicalement

Margaret & Michael VYSE
rédigé le Lundi 14 Septembre 2009
Livre d'or
0
Having witnessed the gradual restoration of the manoir, this website adds a fascinating new dimension to the entire project.

Brigitte POUJADE
rédigé le Mardi 22 Septembre 2009
Livre d'or
0
Lors d'une sortie de la SAHM (société d'archéologie et d'histoire de la Mayenne), M. et Mme Le Bigot m'ont communiqué votre site : il est tout simplement remarquable ; vous donnez là un bel exemple de restauration réussie que l'on souhaiterait rencontrer plus souvent.

Félicitations !

Betty BEILSTEIN
rédigé le Jeudi 8 Octobre 2009
Livre d'or
0
It was unbelievable! History coming to life! And, the "lord" of the manor, Pierre-Paul Fourcade, was a most gracious host in sharing his love for Normandie and his beautiful manoir.

Betty Beilstein
Salem, Oregon (USA)

Nancy GILLE
rédigé le Jeudi 8 Octobre 2009
Livre d'or
0
Both DELIGHTFUL and EDUCATIONAL was my visit to La Chaslerie. The manor house, set in the verdant green rolling hills/ woodlands near La Haute Chapelle, is a HISTORIC AND CULTURAL TREASURE. It is being LOVINGLY RESTORED by its very charming owner, Pierre-Paul Fourcade, who is a gracious host and a wealth of information about the La Chaslerie's history, the surrounding area in Normandy and France in general.

Thank you for a wonderful introduction to Basse-Normandie!!!

Nancy Gille
San Francisco, CA (USA)

Clément Douté
rédigé le Vendredi 9 Octobre 2009
Livre d'or
0
Très beau château, très grand et bien rénové à l'extérieur !

Christi... CHA...
rédigé le Mercredi 21 Octobre 2009
Livre d'or
0
Très belle demeure mais beaucoup de temps pour restaurer.

Je rénove moi aussi une vieille maison, en moins grand bien sûr mais dans le même style.

Bon courage !

Gérard CHASLERIES
rédigé le Jeudi 22 Octobre 2009
Livre d'or
0
Bonjour !

J'ai pris connaissance de votre site vraiment par hasard, je recherchais des information sur le nom Chasleries qui est le mien. Mon épouse fait l'arbre généalogique et nous sommes remontés assez loin dans le temps, vers 1530 du côté de Beaugé, le Viel Beaugé en Anjou

Je suis amateur d'histoire, entre autres le Moyen Age et l'histoire de ma commune qui a un long et passionnant passé.
Voila en quelques mots comment j'ai trouvé votre site.

Sinon, je vous felicite pour le travail accompli. Entretenir et renover une demeure, c'est faire revivre le passé dans le présent pour le futur.

Amicalement !

Christelle BRISSOT
rédigé le Jeudi 19 Novembre 2009
Livre d'or
0
BRAVO

Votre site est très intéressant !

Je suis tombée dessus par hasard et cela me donne envie aussi de créer quelque chose pour le château de Ruffey que nous sommes en train de restaurer depuis 2 ans (actuellement vous pouvez le voir sur le site de PASSION CHATEAUX) ; je suis aussi en photo à côté d"une girouette que nous installons.
Â…
Concernant le chauffage nous avons opté pour l'"aérothermie.

Une très bonne continuation à vous et COURAGE et PATIENCE !

Nicolas et Lucyna GAUTIER
rédigé le Samedi 6 Février 2010
Livre d'or
0
Cher Pierre-Paul,

C'est avec un grand plaisir et beaucoup d'émotions que Lucyna et moi nous sommes plongés dans la passionnante lecture de votre site et des travaux qui sont réalisés à la Chaslerie grâce à votre bel enthousiasme.

Toutes nos cordiales amitiés ainsi que nos meilleurs voeux pour cette nouvelle année à partager en famille.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Dimanche 7 Février 2010
Livre d'or
0
@ Nicolas et Lucyna GAUTIER :

Merci pour votre si aimable message. N'hésitez pas à l'occasion à revenir constater sur place ce que devient ce chantier auquel vous avez su tant apporter.

Bien cordialement,

Pierre-Paul

(je précise à l'intention des tiers que Nicolas GAUTIER était, jusqu'à une période récente, l'architecte des bâtiments de France en charge du service départemental d'architecture de l'Orne ; il était intervenu en qualité de maître d'oeuvre sur la restauration de diverses dépendances de la Chaslerie, comme la chapelle, la cave, la charretterie ou le fournil du manoir ; son épouse, la jolie Lucyna, également architecte, avait pris son relais pour la ferme ; bien que leur contribution date déjà de plusieurs années, nous en sommes encore, à la Chaslerie, à poursuivre la restauration de la charretterie ; mon fils Thibaud est en train de prendre mon relais pour rendre habitable la cave ; quant à mon autre fils, Walter, à qui je destine la ferme, il n'a pas encore décidé d'en assumer la charge de la restauration).

Philippe CHASLERIES
rédigé le Mercredi 21 Avril 2010
Livre d'or
0
he ben bravo pour le boulot tout çà c pas du repos vous etes un exemple de ténacité et de courage félicitation pour le travail accompli je suis ébahi !!

peut etre un jour je m arreterai vous saluer

bon courage pour la suite