Livre d'or

Cambérabero
rédigé le 13 Juin 2020
Livre d'or
1
Bonjour,
Je fréquente peut-être trop souvent le site internet : j'ai rêvé de vous en cette fin de nuit !
Voyageant entre Paris-Montparnasse et Avranches en train, j'étais descendu inopinément à l'unique halte du trajet, à Domfront, et avais rejoint le manoir à pied. En arrivant en bas du chemin d'accès qui descend de la D22, j'ai découvert que vous aviez construit à droite entre l'entrée et la chapelle, un parking bitumé en graviers roses avec huit emplacements délimités par des bandes blanches peintes. Sur le côté, un local poubelles, 1m50 de haut, en parpaings bruts et toiture en tôles de résine imitation tuiles rouges (oui je fais des rêves plutôt précis). Vous étiez très heureux du résultat et étonné que je ne semblasse pas partager votre enthousiasme. Vous m'avez ensuite expliqué que, lassé de devoir ramasser toutes les feuilles mortes à l'automne, vous aviez fait abattre vos 60 000 arbres, aussitôt remplacés par autant de thuyas.
Je me suis réveillé là. C'est grave docteur ?

N.D.L.R. : Vous pensez bien que jamais je n'aurais entrepris de tels travaux sans solliciter et obtenir le permis de construire requis par la réglementaaaâââtion applicable dans le cas d'espèce et dans les circonstances de la cause. Donc ce ne pouvait être qu'un mauvais cauchemar, à oublier immédiatement en tant que tel...
Cambérabéro
rédigé le 23 Juin 2020
Livre d'or - Désultoirement vôtre ! - Nature (hors géologie)
0
Bonjour,

Les "miens" sont nés en même temps que les vôtres. Et bien nourris, comme vous pouvez le voir. Les photos datent de la semaine dernière :


Amicalement,

N.D.L.R. : Bravo pour avoir réussi à photographier un parent. Les miens sont trop rapides pour mes réflexes de vieux (de la catégorie)...

Donc faucon crécerelle !
Bonjour,

Pas loin de chez nous, le château de Vigny, abandonné pendant des dizaines d'années puis à nouveau délaissé par des propriétaires japonais, semble enfin en voie d'être sauvé de la ruine. A condition que les projets deviennent réalité.

La construction d'origine date du 16ème siècle, mais fortement remanié au 19ème dans le style de Viollet-le-Duc. Sans doute pas à votre goût, mais il vaut le détour quand même.

Les photos de l'article ne sont pas très valorisantes. Mais il y en a plein sur Google.

N.D.L.R. : Parmi les anciens propriétaires, il y a ceux, actuels, du château du Repas qui, lui, serait tout à fait à mon goût. Dommage, selon moi, que ceux-ci se montrent si rétifs à l'ouverture au public.
Daisy, Lucien et Cyril LEROY (par S.M.S.)
rédigé le 24 Juin 2020
Livre d'or
0
Bonsoir M. Fourcade.
Merci à vous et à votre épouse d'avoir pris le temps de nous accueillir à la Chaslerie. Nous en garderons un excellent souvenir.
Et surtout, tenez bon, ne renoncez pas, ce serait tellement dommage pour le monument...
Bien cordialement.

N.D.L.R. : Merci pour votre visite et pour ce message. C'est toujours réconfortant pour moi de découvrir des membres du fan-club pleins d'empathie. Vous m'avez confirmé que le "Journal du chantier" est un point fort du site favori. Ne passez quand même pas trop de temps à lire mes propos désultorisants et volontiers décoiffants (les épouses n'aiment pas toujours ça, m'a-t-il parfois semblé).
Hervé DUVAL
rédigé le 8 Juillet 2020
Livre d'or - Vie de l'association - Animation, fêtes, visites
0
Bonjour Monsieur Fourcade,
J'ai eu de plaisir de faire votre connaissance cette après-midi, mais vous deviez partir pour la bonheur de vos petits-enfants. Merci pour votre autorisation de redécouvrir les abords de ce magnifique écrin.
Qui sait l'an prochain pour finir la visite ?
Cordialement,

N.D.L.R. : Bien volontiers. N'hésitez pas à revenir !
Bonsoir M. Fourcade,

Ayant visité aujourd'hui l'exposition temporaire du musée du château de Flers ("Où sont les femmes?"), je suis tombé sur cette représentation du "manoir favori" :

Je ne sais pas si vous la connaissez, c'est pourquoi je vous l'envoie.

Bien à vous,

N.D.L.R. : Merci beaucoup. Oui, je la connaissais. Mais il est bon de la répertorier à toutes fins utiles sur le site favori.

Cette aquarelle date de 17 ans ans après l'incendie qui ravagea le logis. Elle nous montre qu'il n'y avait plus de menuiseries à la porte charretière de la cour et - si elle est fidèle - que l'axe d'une ancienne girouette n'avait pas encore été planté au sommet du dôme d'entrée. La charpente du logis avait été abaissée d'une soixantaine de centimètres lors de sa reconstruction avec les mauvais matériaux que l'on sait. On croit pouvoir relever également qu'après cet incendie, il n'y avait plus de menuiserie de porte d'entrée sur le logis, à part l'imposte semble-t-il. J'irai vérifier ce dernier point au musée de Flers car il est important pour la poursuite de mes travaux.

Cette dernière information contredirait en effet la thèse de Benoît MAFFRE à ce sujet, selon laquelle une certaine porte Transition, que j'ai connue sur l'aile Ouest, aurait résisté au feu à cette place-là du logis qui serait donc légitime. Hélas cette thèse d'un architecte au statut blindé par un monopole public, comme je ne le sais, pour ma part, que trop bien, a prospéré à ce jour dans des services administraaaâââtifs que je pense incapables ou non désireux de contrôler les éventuels excès et approximations hasardeuses de cet intervenant, désormais grassement et doublement doté par ailleurs par la Mission-BERN-de-mes-deux.

On voit également la hauteur des arbres dans l'arrière-cour et sur le "Pournouët".

Mais nulle trace en revanche de la mare dont l'existence, avérée seulement durant une partie de la première moitié du XXème siècle (voir la "Photothèque" du site favori), aurait pu, si tel n'avait pas été le cas, me valoir des tracas supplémentaires de la part du service régional d'archéologie. Or l'on a compris que l'interposition de ce dernier par la D.R.A.C., depuis le 7 février dernier, bloque, à elle seule, la poursuite de la restauration ordonnée du manoir favori.

Quant à Amédée HEDIN, l'auteur de cette aquarelle, il paraît avoir été porteur de peaux d'âne supposées crédibiliser ses observations.

Donc merci beaucoup, vraiment, pour votre message et pour ces photos qui, sous réserve de la vérification sur place que j'ai dite, me paraitraient de nature à confirmer mes propres thèses. Ceci devrait, si du moins le Monde était bien fait, contribuer à renvoyer dans leurs buts et à leurs chères études les prétendus experts que l'on sait.
Un grand jour en perspective !
Quand Sébastien Daucé et son ensemble "Correspondances" se produisent au théâtre de Caen, celui-ci affiche complet.
Idem pour leurs concerts parisiens...
La gendarmerie de Domfront va être sur les dents...
Je ferai mon possible pour en être.
Cordialement

N.D.L.R. : Et en plus il est très sympathique.