La SVAADE (animations et visites)

(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : vendredi 10 novembre 2023 22:48
À : Bernard Soul <bernard.soul@orange.fr>
Cc : MEUNIER Catherine <Catherine.MEUNIER@normandie.fr> ; Chantal Jourdan <chantal.jourdan@assemblee-nationale.fr>; Jérôme Nury <jerome.nury@wanadoo.fr>; Membres du bureau de "La SVAADE" ; AUBIN Vincent <vincent.aubin@normandie.fr> ; CAILLET Florence <caillet-baraniak.florence@orne.fr>
Objet : (1) "Projet MORIN" - Demande d'accès au dossier (2) Demande de contacts

Monsieur le maire,

Comme vous le savez, j'ai l'honneur d'œuvrer très activement depuis bientôt trente-trois ans au "développement du tourisme médiéval domfrontais". Je le fais notamment à travers un monument historique basé sur le territoire communal et constamment ouvert au public depuis l'été 1991. Vous êtes témoin du fait que ces efforts, désormais très activement relayés par l'association "La SVAADE" que j'ai contribué à fonder, rencontrent l'intérêt de plus en plus large du public et participent au rayonnement culturel et touristique du territoire grâce à un programme soutenu de concerts de qualité proposés au public à des prix statutairement maintenus bas, bientôt pour la cinquième année consécutive. A ce propos, la subvention de 1 500 € attribuée chaque année depuis deux ans par votre municipalité permet de couvrir une partie du déficit d'exploitation de cette activité d'animations culturelles et je crois pouvoir me faire le relais du bureau de "La SVAADE" pour vous dire avec gratitude que nous vous en sommes tous très reconnaissants, de même que du prêt de chaises et du soutien de l'office de tourisme en matière de billetterie. Mais, en vérité, "La SVAADE" peine beaucoup à trouver d'autres sources de financement, notamment au niveau du département de l'Orne et de la Région Normandie. A ce sujet, tout contact utile que vous pourriez nous communiquer (de même que les élus et agents de collectivités territoriales que j'ai mis en copie) nous serait des plus précieux.

Par ailleurs, en ma qualité d'électeur communal, je vous prie de bien vouloir me communiquer les pièces du "projet MORIN" (quelle que soit sa dénomination actuelle), en particulier les traces écrites - au-delà des revues de presse - des échanges entre la Région Normandie et la commune de Domfront-en-Poiraie ainsi que les pièces attestant de l'activité de la commune pour mettre en œuvre cet ambitieux et remarquable projet. Bien entendu, ce sujet intéressant également au premier chef "La SVAADE", j'ai également mis en copie, par souci de transparence, les membres de son bureau.

D'avance je vous remercie pour vos réponses à ces deux demandes. J'imagine que "La SVAADE" vous fera part, de son côté et le moment venu, de ses propres vues et réflexions à ces sujets.

Bien cordialement,

PPF

(Fin de citation)
Tirant parti du schéma légendé que vient de nous transmettre le toujours très serviable Jean THUAUDET, je viens de modifier à ma façon, toujours charmante pour quelques rares individus, quels qu'ils puissent être, le début du texte relatif à la "Visite" du manoir favori, tel que mis en ligne sur le site du même métal.

Beaucoup plus important, j'en ai profité pour mettre à jour le laïus suivant afin qu'il soit en phase avec les dernières et très remarquables interprétations architecturales et historiques d'Arnaud PAQUIN, efficacement aidé en cela par Xavier MEYER et sa fille Anne-Sophie.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 21 Novembre 2023
Vie des associations - La SVAADE - La SVAADE (animations et visites) - Animation, fêtes, visites
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 21 novembre 2023 11:58
À : Sinikka Gallois
Cc : Stéphane Rousse ; Jean-Luc Tissier ; Xavier MEYER
Objet : RE: Visite scolaire à la Chaslerie ?

Chère Sinikka,

Soyez persuadée que vos jeunes invités et les autres destinataires que moi de votre courriel seront accueillis à la Chaslerie avec un enthousiasme partagé.

Je mets en copie le président de "La SVAADE" à toutes fins utiles puisque cette association est la locataire de l'essentiel de la Chaslerie.

Bien amicalement,

PPF

______________________________________________________________________________________

De : Sinikka Gallois
Envoyé : mardi 21 novembre 2023 11:40
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : Stéphane Rousse ; Jean-Luc Tissier
Objet : Visite scolaire à la Chaslerie ?

Bonjour Pierre Paul,

Comme vous le savez certainement, les VMF organisent tous les ans un concours pour les scolaires. L'objectif est de sensibiliser les enfants au patrimoine bâti près de chez eux (voir le site enseignants.vmfpatrimoine.org).

Cette année, les élèves doivent compléter une nouvelle policière dont l'action/dénouement...se déroule dans un monument local. Le correspondant éducation de l'Orne, en copie, pense que les enfants du Domfrontais seraient très intéressés par cette opération s'ils avaient la possibilité de visiter un monument propice au déroulement de "l'enquête".

J'ai pensé que la Chaslerie conviendrait parfaitement.

Vous serait-il possible d'accueillir un ou deux classes pour une visite guidée gratuite ? Je l'ai fait à la maison il y a deux ans, les jeunes étaient très enthousiastes.

Bien amicalement,

Sinikka

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 22 novembre 2023 10:48
À : Arnaud PAQUIN <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Cc :Xavier MEYER
Objet : RE: Les LEDIN et la Ligue

Cher Monsieur,

Intéressant !

Est-ce qu'à ce titre le mur en question vous paraîtrait toujours d'un intérêt architectural régional voire national ?

Bien cordialement,

PPF

______________________________________________________________________________________

De : Arnaud PAQUIN <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Envoyé : mercredi 22 novembre 2023 10:34
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : Xavier MEYER
Objet : Re: Les LEDIN et la Ligue

bonjour Messieurs,

Je pense qu'il faut donc parler non plus de la Ligue mais, comme nous sommes sous la régence de Marie de Médicis du parti des dévots,
le parti dévot a toujours voulu servir le roi et favoriser la religion catholique. Ce parti est tout à fait plausible ici.

Bien cordialement,

Arnaud Paquin

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 22 novembre 2023 15:13
À : Xavier MEYER
Cc : Arnaud PAQUIN
Objet : RE: LA CHASLERIE. Mur de défense.

Cher Xavier,

Merci pour ce recentrage du débat.

Je revois là toutes vos qualités d'historien et d'archiviste.

Quant aux fadaises que vous évoquez, tout me donne à penser que ce ne sera bientôt plus qu'un souvenir s'estompant dans le lointain, contrairement à la puissance de l'enracinement domfrontais du manoir favori, témoin et parfois acteur de l'histoire de notre pays, y compris à des heures très critiques.

Amicalement,

PPF

______________________________________________________________________________________

De : Xavier MEYER
Envoyé : mercredi 22 novembre 2023 14:33
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>; Arnaud Paquin
Objet : LA CHASLERIE. Mur de défense.

Cher Pierre-Paul
J'ai pris connaissance du document concernant la famille LEDIN et mis sur le site.
Je ne partage pas du tout votre assertion que ce document "ruine" les hypothèses avancées pour le mur.
Au contraire, il appert de manière éclatante, que cette famille, d'administratrice d'une partie du temporel de l'abbaye de ND du Désert, est devenue une famille de militaires à côté de ses fonctions de gouvernement de la ville. Ils ont participé au siège contre MONTGOMMERY, ils eurent des fonctions et des actions de défense et de réparations de la ville, dans ces temps troublés où les bandes des deux camps écumaient le bocage ; ils se virent même attribuer une commission de capitaine avec une centaine d'hommes (1616), ils furent actifs contre Jehan de La Ferrière et Jean Malard de La Motte, ligueurs rançonnant les campagnes et le Passais (1589) - la ligue ne fut créée officiellement qu'à partir de 1576. En 1590, LEDIN a, notamment secouru le gouverneur de Domfront dont la cavalerie était en mauvaise posture vers Saint-Mars-d'Egrenne. ... et ainsi de suite, même bien après l'Edit de Nantes de 1598. Un certain sieur de la Pallu, suite à sa soumission à Henri IV, fut autorisé à fortifier sa propriété où une garnison royale avait été mise. Georges LASSEUR indique que "cet exemple montre que les gentilhommières du Bocage, généralement fortifiées par des fossés pleins d'eau et des murailles crénelées, avaient été occupées militairement et confisquées aussitôt après la prise de Domfront par les troupes royales, lorsque leurs propriétaires paraissaient animés d'un loyalisme douteux". Pour créer des points d'appui contre les rebelles, n'en a-t-il pas été de même dans la propriété d'un loyaliste aux fonctions éminentes quant au gouvernement de la ville ?
Je n'ai pas fini de parcourir le livre de Georges LASSEUR et, occupé par diverses fadaises, je n'ai pu soigner la présente rédaction suite à l'avancement actuel de ma lecture.
Pour moi, rien n'autorise à exclure les hypothèses avancées. La chapelle, édifiée semble t-il entre 1614 et 1620, a pu l'être sur le mur, mais un peu plus tardivement, celui-ci ayant pu l'être fin XVIème, et non forcément en même temps.
Amicalement.
X. MEYER

(Fin de citation)
Bonsoir

Lecteur assidu du "site favori", j'ai effectué à tout hasard une recherche sur le site geneanet. Site qui m'a permis de démêler d'importants sacs de nœuds et de mettre en évidence des détails sur lesquels j'avais négligemment fait l'impasse lors de travaux de généalogie.
Voici donc ce que j'ai trouvé sur les Ledin
Il y a également des travaux sur les Lévêque.
En espérant que cela puisse vous apporter quelque chose.
Cordialement
Emmanuel S

N.D.L.R. : Merci pour votre intérêt pour ce site et pour les renseignements communiqués.

S'agissant des LEDIN, la source des infos de "Geneanet" est un ouvrage consacré aux LEDIN par Patrick DELAUNAY. Ouvrage dont Eric YVARD m'a communiqué une photocopie sur sa clé USB et que je pourrais mettre en ligne.

Patrick DELAUNAY, que j'ai perdu de vue, est (ou était) un cadre parisien de la banque Paribas, féru de généalogie et qui, pour des raisons de cousinage, s'était intéressé aux LEDIN en passant de très nombreuses heures aux Archives de l'Orne. Il était intervenu spontanément et gratuitement mais en amateur à ce sujet.

Eric YVARD est un archiviste du patrimoine professionnel, basé à Bellême, et qui fait payer ses recherches. Je l'avais mandaté en 2017 pour m'éclairer sur des questions qui me paraissaient obscures, dont les origines des LEDIN ou "la problématique GOUPIL". Pour le moment, j'essaye d'exploiter les infos contenues sur sa clé USB. On a vu que, sur la "problématique GOUPIL", il a fait du très bon travail. Je vais poursuivre mon examen des infos qu'il fournit sur les LEDIN. Ensuite je pourrai relire les travaux de Patrick.

S'agissant des LEDIN, j'ai déjà pu éclairer leurs relations avec la Ligue ou le parti des dévots, ce qui, à ce stade des trouvailles et interprétations architecturales de l'excellent Arnaud PAQUIN, est au cœur de nos préoccupations pour bien axer l'"étude de diagnostic d'ensemble". Xavier Meyer et sa fille Anne-Sophie sont mobilisés sur ce front. J'essaye de les aider.

S'agissant des LEVÊQUE, un très récent message du site favori a fait le point à leur sujet, d'une façon qui me paraît suffisamment complète pour les besoins d'Arnaud PAQUIN.
Coup de fil très aimable d'une dame qui m'informe qu'elle devrait signaler notre manoir favori sur la prochaine édition du "Petit Futé".

Elle m'interroge longuement sur l'accès au manoir à partir de la voie publique.

J'essaye de lui expliquer comment s'y prendre pour arriver par l'allée principale. Je déclare à cette occasion que cela ne fait jamais plus d'une trentaine d'années que je réclame aux pouvoirs publics une signalisation routière appropriée, sans le moindre résultat à ce jour.

Il faut en effet leur laisser le temps de la réaction.

A ce propos, je vais essayer de joindre mon interlocuteur habituel dans les services de la Région pour lui demander où en est l'avancement de l'instruction de mes demandes de subventions pour l'"étude de diagnostic d'ensemble" et la "restauration des menuiseries extérieures du logis".

P.S. (à 14 heures) : Ce dernier vient de me répondre qu'une "première réunion d'examen des dossiers pour 2024" est programmée avec un vice-président de la région pour le 9 janvier prochain. Il ajoute que l'"avis technique" des services à propos de mes demandes est "favorable". Je l'ai remercié pour cette réponse.
(Début de citation)

De : Philippe Durand (FR) <philippe.durand@avocats.pwc.com>
Envoyé : mardi 12 décembre 2023 18:25
À : Bureau de "La SVAADE"
Cc :Pierre-Paul FOURCADE ; C. F.
Objet : RE: Bêtisier (suite et certainement pas fin)

Monsieur le Président,

Je reviens vers vous sur la question du refus de l'ODIA de subventionner des manifestations organisées dans des bâtiments privés.

Dans le courriel joint, j'avais cru pouvoir citer un passage de la charte déontologique de l'ODIA Normandie. Or la restriction à l'espace public que j'avais cru pouvoir citer n'était pas pertinente puisqu'elle ne concerne que les "arts de la rue", ce qui n'est pas le cas des spectacles de la SVAADE (du moins jusqu'à présent...).

Je suis allé regarder dans la convention d'objectif pluriannuelle qui lie l'ODIA aux collectivités territoriales ainsi que dans le modèle de convention d'aide en aménagement de salle que je joins. Ces documents ne sont certes pas déterminants par rapport à la question posée mais aucun ne mentionne une telle exclusion.

On y voit que l'ODIA doit contribuer au développement des manifestations culturelles en zone rurale, que des personnes privées peuvent bénéficier de subvention et que la localisation du projet ne doit pas constituer un obstacle (dans la convention concernant l'aide en aménagement de salle).

On ne voit donc nulle part une phrase qui pourrait fonder juridiquement le refus d'une subvention au motif que la manifestation se déroulerait dans un lieu privé, alors que, selon la convention pluriannuelle, les décisions de refus doivent être motivées (par des motifs dont on peut supposer qu'ils doivent être valables et pertinents).

Par ailleurs, l'objectif de favoriser le développement en zone rurale rend ce refus d'autant plus anormal qu'il s'agit en l'occurrence de spectacles qui ne sont pas organisés dans des locaux leur appartenant par les collectivités locales des environs.

Enfin, Les manifestations de la SVAADE sont organisées avec des prix d'entrée extrêmement modiques et elles apportent au lieu dans lequel ils sont organisés des contraintes mais aucune "plus-value" en dehors d'une petite notoriété éventuelle. Le lieu étant par ailleurs un monument classé, il est accessible au public, ce qui caractérise son caractère privé. Il est peu douteux que si les spectacles de la SVAADE devaient être organisés dans des salles communales, il faudrait payer un loyer qui obligerait à pratiquer des prix sensiblement plus élevés.

En d'autres termes, le refus de subvention ne repose sur aucun motif juridique et rationnel recevable.

Ayant dit cela, je suis conscient qu'il suffirait que l'ODIA introduise une telle exclusion dans ses conventions pour nous priver de l'argument juridique.

Avec mes amitiés
Philippe Durand
Associé
Avocat, Barreau des Hauts-de-Seine
PwC Société d’Avocats
Crystal Park – 61, rue de Villiers – 92208 Neuilly-sur-Seine Cedex – France
+33 (0) 6 32 64 92 69
philippe.durand@avocats.pwc.com

__________________________________________________________________________________________________

De : Philippe Durand (FR) <philippe.durand@avocats.pwc.com>
Envoyé : vendredi 13 octobre 2023 13:05
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>; Bureau de "La SVAADE"
Cc : C. F.
Objet : RE: Bêtisier (suite et certainement pas fin)

Ne parvenant pas à comprendre l'exclusion par l'ODIA des manifestations organisées dans un espace public, je suis allé consulter leur Charte dont une copie est jointe.

Je crois pouvoir en déduire qu'ils soutiennent des manifestations organisées dans l'espace public (" 5ème bullet point" du paragraphe "recevabilité". Mais cette condition n'est pas systématique lorsque les tarifs leur sont communiqués. Autrement dit, la condition de l'espace public semble contournable.

Cela étant, la liste des conditions est longue et l'une d'elles concerne notamment la licence d'organisateur de spectacle pour la structure de diffusion.

En tout cas, l'étude de ce document n'est pas inutile, bien qu'il soit plutôt rébarbatif, si l'on veut voir si le parcours du combattant nécessaire à l'obtention d'une aide est néanmoins réalisable pour la SVAADE.

Cordialement

Philippe Durand
Associé
Avocat, Barreau des Hauts-de-Seine
PwC Société d’Avocats
Crystal Park – 61, rue de Villiers – 92208 Neuilly-sur-Seine Cedex – France
+33 (0) 6 32 64 92 69
philippe.durand@avocats.pwc.com

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 16 décembre 2023 02:45
À : Xavier MEYER
Objet : RE: Autorisation de chasse

Cher Xavier,

Bien que cela ne concerne pas le bail qui nous lie, "La SVAADE", Carole et moi, auriez-vous des idées à propos des autorisations de chasser sur les terres de la Chaslerie que je suis en train de négocier ?

Amicalement,

PPF

__________________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 16 décembre 2023 02:35
À : (...)
Cc : C. F. ; Me Trisha CLOSTERMANN <t.clostermann@notaires.fr>
Objet : RE: Autorisation de chasse

Monsieur,

Ce document me semble des plus succincts. Il ne comporte aucune indication sur, notamment :
1) les coordonnées des titulaires (j'aurais besoin d'une photocopie des pièces d'identité et des permis de chasse, de justificatifs récents de domicile, de coordonnées comme les adresses de courriel et les numéros de portable),
2) la période durant laquelle cette "autorisation de chasser" serait accordée,
3) les modalités selon lesquelles je serais prévenu de la venue des titulaires,
4) les parcelles sur lesquelles s'exercerait cette "autorisation de chasser",
5) les gibiers en cause,
6) les questions d'assurances et de responsabilité,
7) le prix.

Je vais préparer un contrat qui m'apparaisse un peu plus complet, comme cela semble utile.

Pour cela, j'aurais besoin de vos réponses aux questions relatives aux points 1, 5 et 6. Notre seconde rencontre a permis, me semble-t-il, de connaître vos réponses aux questions 2 et 7. Pour la 4, je vais me plonger dans les documents du cadastre et préparer une photo aérienne des parcelles en cause.

Vous pourrez commencer dès que vous m'aurez fourni les réponses attendues et donné l'accord des titulaires (au sens du 1) sur le contrat que je compte vous envoyer dans la journée.

Cordialement,

Pierre-Paul FOURCADE
06 12 96 01 34

__________________________________________________________________________________________________

De : (...)
Envoyé : vendredi 15 décembre 2023 22:22
À : penadomf@msn.com <penadomf@msn.com>
Objet : Fwd: Autorisation de chasse

Bonsoir Mr Fourcade,

Comme convenu, ci-joint en PJ un modèle d'attestation de chasse :


Si possible merci de préparer les documents nécessaires & de me dire quand nous pourrons commencer.
La personne qui sera avec moi se prénomme (...).

Bonne soirée à vous

Bien cordialement

(...)

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Xavier MEYER
Envoyé : vendredi 5 janvier 2024 18:25
À : Céline Portes <celine@ensemblecorrespondances.com>
Objet : Concerts de l'Ensemble Correspondances au manoir de "La Chaslerie" en mai 2024.

Chère Madame
Tout d'abord, laissez-moi vous présenter pour l'année 2024 tous mes meilleurs vœux pour vous-même et les vôtres, mais aussi pour l'Ensemble Correspondances.
Je vous rappelle que nous avions arrêté que l'Ensemble Correspondances donnerait deux concerts au manoir de La Chaslerie les 4 ou (et) 5 mai 2024.
Je vous rappelle aussi que vous m'aviez indiqué que le déficit de ces concerts devait entrer dans la prise en charge par l'ODIA de Normandie, organisme que vous aviez contacté préalablement, mais que cet organisme nous a finalement opposé une fin de non-recevoir, au motif que les concerts auraient lieu dans un immeuble privé.
Comme nous en avions échangé ensemble, cette réponse nous a paru non seulement inattendue mais peu acceptable. J'ai pu depuis obtenir des documents régissant l'ODIA, où je n'ai rien trouvé pouvant justifier que l'on puisse nous exciper une telle exception, liée au caractère privé de l'immeuble où se déroulent les concerts. Cette fin de non-recevoir est d'autant plus inexplicable, que la musique est la même, indépendamment de la nature de l'immeuble, mais surtout qu'il s'agit de concerts ouverts au public à des tarifs accessibles à tous et organisés par une association, en l'occurrence la SVAADE, simple locataire des locaux !
Peut-être serait-il opportun de revenir auprès de cet organisme ? Je sollicite votre avis sur ce point.
Quoiqu'il en soit le Bureau de la SVAADE avait pris la décision d'organiser ces concerts en mai 2024, et pour lesquels nous nous étions mis d'accord dans le principe, sauf à préciser certains points, notamment les dates et heures exactes, les programmes, les coûts devant rester finalement à la charge de l'association, et l'organisation matérielle.
J'attends votre prochain contact à l'effet de parfaire ces éléments, et pouvoir ainsi se réjouir à l'avance de ces grands moments pour notre association et "La Chaslerie".
Je vous prie de croire, chère Madame, en l'expression de mes sentiments les meilleurs.

X. MEYER, Président de la SVAADE

(Fin de citation)
Dans le "Ouest-France" du jour, quelques annonces bienvenues...


... comme le lancement prochain des travaux de restauration de Notre-Dame sur l'Eau. Cela ne fait jamais que treize ans au moins qu'on l'attendait et l'on espère que le produit du legs de Jacques COUPPEL du LUDE (parent des LEDIN) a été placé convenablement pour éviter que l'inflation, depuis si longtemps, ne l'ait trop rogné.

On note que le président MORIN honorera de sa présence notre "petite cité de caractère" le 13 avril prochain.

Puisque nous en sommes à la période des vœux, formulons celui qu'il ait la possibilité de découvrir à cette occasion tous les hauts lieux du "tourisme médiéval domfrontais", notamment ceux qui lui auraient été cachés à ce stade d'élaboration de son fameux "projet MORIN" !
Voici la maquette du "flyer" que je me propose de mettre à la disposition du public afin de l'informer, comme il convient, de la très éminente contribution du manoir favori au "développement du tourisme médiéval domfrontais" :


P.S. (du 21 janvier 2024 à 0 heure) : Il semble qu'un érudit local auto-proclamé bien connu de nos services n'aime pas qu'on parle de "tourisme médiéval domfrontais" à propos du manoir favori alors que, si je l'ai bien compris (mais je ne demande qu'à être détrompé sur ce point), il laisserait cette expression rigolote s'appliquer à une "halle gourmande" calibrée, dans un beau bâtiment du début du XIXème siècle qui n'en demande pas tant, pour 150 000 visiteurs annuels attirés par un tel investissement.

P.S. 2 (du 23 janvier 2024 à 0 heure 20) : Il faut que je change la photo de ce "flyer", celle-ci a trop été altérée par mes essais maladroits d'en améliorer les couleurs ou la netteté.

Je modifierai le texte à cette occasion puisqu'il est apparu lors d'une récente A.G.O. et E. qu'un individu, à l'évidence un peu court en matière d'humour, n'ait pas perçu le clin d’œil, pourtant appuyé (peut-être même un peu trop), à la prétention à l'existence d'un "tourisme médiéval domfrontais" qui serait à développer sur la base d'études hors-sol.
La SVAADE
rédigé le Samedi 27 Janvier 2024
Vie des associations - La SVAADE - La SVAADE (animations et visites) - Annonces - A la Chaslerie
0
Madame, Monsieur,

"La SVAADE" vous présente ses meilleurs vœux pour la nouvelle année et vous souhaite, en particulier, de connaître à nouveau de belles émotions au manoir de la Chaslerie, au fil de sa cinquième saison musicale, dont voici un premier aperçu.

Le Printemps de la Chaslerie


Samedi 20 avril à 18 heures : Maria Mirante, mezzo-soprano, et Paul Beynet, piano, pour un « Voyage en Italie », du baroque au bel canto.

Dimanche 5 mai (horaires non encore définis) : deux concerts de musique baroque par L’Ensemble Correspondances de Sébastien Daucé, résident du Théâtre de Caen quand il n’est pas en tournée dans le monde entier.

Samedi 8 juin à 18 heures : Guillaume Gibert, guitare, dans un programme Bach, Vivaldi, etc.


Pour approcher autant que possible du nécessaire équilibre budgétaire, La SVAADE a pris la décision de fixer le prix des places à 22 euros. En dépend la qualité des artistes qu’elle invite, depuis 2020, à se produire dans ce monument hautement singulier du bocage domfrontais qu’est le manoir de la Chaslerie, où Carole et Pierre-Paul Fourcade réservent à leurs hôtes d’un après-midi un accueil particulièrement prévenant et chaleureux.

Il est à noter qu’en cette année 2024, Arnaud Paquin, architecte du patrimoine, achève une étude très approfondie du manoir, dont la connaissance historique et la compréhension architecturale se trouvent renouvelées. Pour ne citer qu’un exemple, les 120 mètres du mur percé de meurtrières qui flanque le logis apparaissent maintenant comme un « banc de tir » dont le caractère singulier, voire exceptionnel, nous donne à mesurer l’importance significative de la famille Ledin et de son manoir dans l’histoire du Domfrontais.

La SVAADE se réjouit de vous proposer ses spectacles au cœur vivant d’un monument inscrit ainsi davantage encore dans l’Histoire.

Avec l’expression de notre dévouement.

X. MEYER, Président.
J'ai passé une partie de l'après-midi à naviguer sur le site de mon doublement camarade et néanmoins ami Pierre de LAUZUN dont je n'ai jamais eu matière à douter de la constance ni de l'élévation de l'inspiration.

Ceci me rappelle, s'il en était besoin et par comparaison, le caractère très médiocrement terre-à-terre des préoccupations dont je n'arrive plus à m'extraire ni à me distraire, même pour dormir en laissant dire, comme je le devrais peut-être parfois.


En début d'après-midi, une jolie jeune femme et son fils aux beaux yeux bleus (véhicule immatriculé 31) paraissaient émerveillés en découvrant par hasard le manoir favori : mon action depuis 33 ans aurait-elle encore un peu de sens au milieu de tant de médiocrités qui me bouchent désormais tout l'horizon et me minent le moral ?
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 6 février 2024 07:29
À : Xavier MEYER
Cc : Membres du bureau de "La SVAADE"
Objet : Schubertiades à la Chaslerie

Cher Xavier,

Nous connaissons votre souci que les concerts à la Chaslerie se tiennent dans le salon du logis.

Ceci dit, dans l'hypothèse où les travaux de restauration des menuiseries extérieures du logis pourraient enfin être lancés, ce qu'ils auraient à être à la belle saison puisqu'il faudra que les baies soient débarrassées de leurs vieilleries actuelles, il se poserait un problème.

Il se trouve que, depuis quelques jours, je suis entré en contact avec de jeunes hommes toutes mains que je vais tester sur le terrain.

On pourrait donc, dès que la saison de bûcheronnage sera terminée (mi-mars je crois, à cause des petits oiseaux), ranger le bazar des écuries et y mener des travaux (électricité par un tiers qui coûtera cher et badigeonnage de chaux sur les murs). Dans la meilleure hypothèse, les écuries pourraient ainsi être rendues utilisables, y compris pour la troisième mi-temps en contre-bas, avec un peu de chance pour les premiers concerts de 2024.

Amicalement,

PPF

(Fin de citation)