Journal du chantier

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 17 Novembre 2022
Journal du chantier - Arboriculture-horticulture - Abords, Avenue, terrasse
1
Voir tous ces arbres qui, pour avoir subi la canicule et la sécheresse de cet été, perdent leurs feuilles prématurément me donne le bourdon, qu'il s'agisse de sycomores-érables...

17 novembre 2022.

17 novembre 2022.

17 novembre 2022.

17 novembre 2022.

17 novembre 2022.

... de hêtres...

17 novembre 2022.

17 novembre 2022.

... ou de tilleuls (dont ceux plantés l'an dernier à la suite d'une première alerte) :

17 novembre 2022.

17 novembre 2022.

Igor, désormais de plus en plus pris par d'autres chantiers, sera absent une bonne dizaine de jours.

Franck LIEGEAS, qui devait enfin revenir aujourd'hui poser des bardeaux de châtaignier afin, pour commencer, de protéger les dépendances de la cave, est une nouvelle fois injoignable.

En revanche, Adrien DURAND-LERAY, de "Bocasilva", commencera ce matin à élaguer les chênes sur les parcelles qui en ont le plus besoin. Il tâchera à son tour d'enseigner comment procéder à Francis et, s'il réapparaît dans les parages, à Didier.

Du côté de l'"allée principale", les fortes pluies des derniers jours ont fait du bien en compactant le tout-venant. Je me suis laissé dire fortuitement vendredi dernier que la commission ad-hoc aurait donné son feu vert au dossier que j'avais présenté il y a environ six mois, de sorte que je pourrais recevoir prochainement la confirmation officielle de cette bonne nouvelle.

Il existe donc des correspondants qui savent encore tenir parole. Qu'ils en soient remerciés !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 22 Novembre 2022
Journal du chantier - Plomberie-chauffage - Bâtiment Nord - Désultoirement vôtre ! - Anecdotes - Météo
0
Grâce aux moteurs de recherche dont je dispose, je retrouve sur le site favori les dates auxquelles la vieille chaudière au fuel du bâtiment Nord avait dû être rallumée :
- en 2013 : le 20 novembre,
- en 2016 : le 2 novembre,
- en 2018 : le 25 octobre,
- en 2020 : le 28 septembre
- et en 2021 : le 23 octobre.

En ce 22 novembre 2022, je diffère encore l'opération. La météo attendue pour les deux prochaines semaines devrait me permettre de pulvériser mon record.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 23 Novembre 2022
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Plomberie-chauffage - Cave
0
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mercredi 23 novembre 2022 09:50
À : Jérôme Chapelle <normandiefoyerdemasse@gmail.com>
Cc : Xavier MEYER ; Arnaud PAQUIN ; C F.
Objet : RE: Information - Poêle de masse
 
Monsieur,

Merci pour cette intéressante documentation.

Comme je vous l'ai indiqué, je veille à la restauration d'un monument historique à Domfront-en-Poiraie (61700) où plusieurs poêles de masse pourraient être installés.

Dans l'immédiat, les efforts vont porter sur une dépendance rustique, la "cave", dotée d'un conduit de cheminée dans la salle de séjour. Les plans joints vous donneront une idée de l'état actuel et de l'état projeté de ce bâtiment. Pour ce qui est de l'ambiance générale, voir notamment ceci.

Une association d'intérêt général, "La SVAADE", est la locataire de cette dépendance et c'est sans doute elle qui interviendrait comme maître d'ouvrage déléguée. Elle aurait grand besoin de se faire conseiller pour optimiser les aides, y compris de l'"ADEME".

L'installation devrait idéalement être calibrée de manière à chauffer, si possible, les deux niveaux du bâtiment qui ne sont à ce jour reliés que par la future cage d'escalier. La trémie de cette dernière devrait être rapidement agrandie de manière à permettre la pose de l'escalier projeté selon les plans ci-dessus.

J'ajoute que l'idée jusqu'ici privilégiée était que le chauffage se fasse par les sols. Les installations auxquelles vous procédez sont-elles compatibles avec une telle contrainte ?

Me MEYER, vice-président de l'association en charge des travaux, que je mets en copie, pourra répondre à vos questions éventuelles ou organiser votre visite sur place, si utile en ma présence.

Cordialement,

PPF
06 12 96 01 34

_______________________________________________________________________________________

De : Jérôme Chapelle <normandiefoyerdemasse@gmail.com>
Envoyé : mercredi 23 novembre 2022 08:59
À : FOURCADE <penadomf@msn.com>
Objet : Information - Poêle de masse
 

Bonjour M. Fourcade,Merci pour votre demande d'information de chauffage au poêle et cuisinière de masse sur mesure.Veuillez trouver ci-joint un document de présentation de mon activité et de quelques réalisations.Je ne fais que des ouvrages artisanaux in situ et sur mesure. Pouvez vous m'en dire plus sur votre problème ?Bien à vous.

Jérôme Chapelle
Artisan poêlier
06 30 55 48 94
https://foyerdemasse.fr/

_______________________________________________________________________________________

Le 11/11/2022 à 07:36, FOURCADE a écrit :
> FOURCADE Pierre-Paul
> penadomf@msn.com
> 0612960134
> 61700 Domfront-en-Poiraie
> Conseils voire plus
> Bonjour !
> Je restaure un monument historique. J'aurais besoin d'installer un chauffage au bois. Je remarque la photo d'une de vos réalisations dans une cage d'escalier. Pourriez-vous venir voir mon problème ?
> Cordialement,
> PPF
>
(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 24 Novembre 2022
Journal du chantier - Arboriculture-horticulture - Abords, Avenue, terrasse
0
Adrien DURAND-LERAY est chargé de faire comprendre à Francis et, quand il est là, à Didier comment sélectionner puis élaguer les arbres d'avenir :

24 novembre 2022.

Conformément aux dispositions du "plan simple de gestion", la densité de ceux-ci devrait, à ce stade, passer à 120 / ha.

Je rappelle qu'au moment de la plantation de ces chênes, dans la semaine précédant la tempête de 1999, la densité était de 2 000 pieds/ha.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 25 Novembre 2022
Journal du chantier - Arboriculture-horticulture - Abords, Avenue, terrasse
0
Adrien DURAND-LERAY élague les arbres d'avenir jusqu'à six mètres au-dessus du sol :

25 novembre 2022.


Il me rappelle qu'après cette intervention, il faudra ramener la densité de la plantation à 600 arbres/ha...

... de façon à favoriser le développement des arbres d'avenir, en veillant toutefois à éviter qu'en allant trop vite en besogne, on ne favorise l'apparition de trop de gourmands sur ceux-ci.

Il note également qu'il y a plus de beaux arbres dans les parties basses (par exemple près du manoir) que dans les parties hautes du terrain (comme en haut de l'allée principale). Et il trouve qu'il ne manque pas de très beaux sujets parmi les "vieilles plantations" (ayant sensiblement plus de 50 ans).
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : lundi 28 novembre 2022 15:44
À : PERREAU Marie ; Patrick GOMONT ; Edouard de LAMAZE ; Christel LEVERBE; AUBIN Vincent ; MEUNIER Catherine ; Hugues HOURDIN
Cc : Xavier MEYER ; Jean THUAUDET ; Philippe DURAND ; Jacques BROCHARD
Objet : Manoir de la Chaslerie - A l'attention de Mme LEVERBE
 
V. Ref. : dossier n° /D22-13264Madame,

Madame la directrice générale adjointe,

Votre lettre du 24 novembre dernier, reçue ce jour, entend répondre à "la demande de subvention" que j'ai présentée "par mail du 28 août dernier".

En réalité, il me semble qu'il y a deux demandes dont la Région a été formellement saisie en stricte application de sa présente réglementation ; ces demandes émanent toutes deux, conjointement et simultanément, de l'association "La SVAADE" et de moi :
- celle du 28 août 2022, en effet, qui portait, à propos de la restauration des menuiseries extérieures du logis, sur un total d'environ le double de 223 503,27 € T.T.C. ; ce montant a ensuite été porté à 462 071,09 € T.T.C. pour tenir compte de dernières remarques de la D.R.A.C.;
- celle du 27 septembre 2022, relative à ce que nous appelons l'"étude préalable d'ensemble", dont le montant initial, de 43 750,30 € T.T.C., a été porté à 49 525,30 € T.T.C. ainsi que vos services en ont été informés par courriel du 28 octobre 2022.

Je comprends que votre lettre du 24 novembre dernier, qui se présente comme un recepisse, entend couvrir le champ de ces deux demandes actualisées.

Il est cependant fait état, dans votre lettre, de "deux points majeurs de blocage entraînant le sursis à statuer de (notre) demande". Il est ajouté que ceci se traduit par une "situation problématique eu égard aux critères d'éligibilité du dispositif MH de la Région". En fin de lettre, vous ré-évoquez des "points de blocage".

Or, comme j'ai déjà eu l'occasion de l'expliquer, y compris par écrit, à vos services :
- l'affirmation de "la mise en vente de (mon) bien sur les sites immobiliers" ne correspond à aucune réalité. Mais, comme vous l'invoquez par écrit et à l'indicatif présent, je vous prie formellement de bien vouloir me communiquer les références de ces "sites immobiliers" auxquels vous faites ainsi allusion, ceci afin que puissent être tirées toutes conséquences de telles affabulations ;
- l'affirmation de l'"absence d'autonomie de l'association vis à vis du propriétaire" me semble aller à l'encontre de la réalité que j'ai même qualifiée de "lumineuse", notamment par courriel à vos services du 17 novembre dernier. Toutefois, mon point de vue est celui d'un non-membre de l'association et, encore moins, d'un membre de son bureau.

Si je comprends bien, les divergences d'appréciation que vous exprimez seraient susceptibles d'entraîner des conséquences qui pourraient être préjudiciables à la pérennité des activités de l'association (chantier comme animations, les deux sujets étant liés).

Je pense donc convenable, à toutes fins utiles, de saisir par la présente le président de "La SVAADE", Me Hugues HOURDIN, Conseiller d'Etat honoraire et avocat, et de mettre en copie les membres de son bureau, Me Xavier MEYER, notaire honoraire, M. Jean THUAUDET et Me Philippe DURAND, avocat, ainsi que M. Jacques BROCHARD, président de l'antenne normande de l'O.N.G. "Pour un Sourire d'Enfant".

Ils pourront ainsi, s'ils l'estiment utile ou nécessaire, compléter mes protestations par leur propre témoignage.

Votre lettre du 24 novembre dernier n'évoque nulle part la question du choix du maître d'ouvrage qui vous semblerait préférable, entre l'association et moi. Or j'ai écrit à vos services être, pour ma part, disposé à ce que l'association se substitue à moi comme maître d'ouvrage si cela peut aider à lever les freins apparents à l'instruction du dossier. Le rôle très actif que joue depuis plus d'un an le bureau de l'association dans toutes les réunions et les échanges avec les professionnels et relatifs au chantier m'assure que le relais serait pris dans les meilleures conditions. Ceci vaudrait tant à propos des travaux de restauration que de l'"étude préalable d'ensemble", étant signalé que celle-ci est, en raison de sa nature-même, sur le "chemin critique" commun à l'association et à moi ainsi que, plus généralement, à tous les acteurs du dossier.

Enfin, vous indiquez que "le service Patrimoine et Inventaire est à (notre) disposition pour (nous) rencontrer (...) pour mieux appréhender ces points de blocage". Là aussi, nous avons déjà exprimé, l'association et moi, que nous étions à votre entière disposition : une date a même été réservée pour essayer de corriger sur place toute impression distordue de la réalité qui demeurerait après cette réponse, éventuellement complétée par celle de l'association.

Je vous prie d'agréer, Madame la directrice générale adjointe, l'expression de ma considération distinguée.

Pierre-Paul FOURCADE

(Fin de citation)