Journal du chantier

Selon les données collationnées par Arnaud PAQUIN, la restauration des menuiseries extérieures du logis devrait coûter 354 130,30 € H.T., soit, si l'on tient compte des honoraires d'architecte au taux de 11%, d'une T.V.A. de 10 % et d'aléas de chantier de 5%, un total de 454 012,70 € T.T.C.
Si l'on inclut dans ce programme la "problématique des poutres pourries" et le chemisage intérieur de la cheminée Nord, ces montants passent respectivement à 369 158,85 € H.T. et 473 280,10 € T.T.C.

Il ne me reste plus qu'à être excellent pour trouver des subventions.
Le moment paraît venu d'essayer de faire valoir "l'usine à gaz" que l'on sait.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 15 Aout 2022
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Menuiserie - Terrassement - Charretterie
0
Ce soir, les menuiseries de l'auge de droite ont été démontées...

15 août 2022.

... de même que plus de la moitié de ses maçonneries :

15 août 2022.


Igor m'explique qu'il a trouvé des bouts de bois verticaux ailleurs que là où j'en ai vus, par exemple le long de cette auge :

15 août 2022.


Quant au sondage au pied du pignon Ouest, il montre qu'il faudra sans doute adosser la fondation à un petit muret de béton (sur le modèle de ce que Claude MARTIN avait réalisé dans la ferme) :

15 août 2022.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 16 Aout 2022
Journal du chantier - Plomberie-chauffage - Bâtiment Nord
0
Régis FOUILLEUL est de retour aujourd'hui pour faire disparaître un maximum de tuyaux de l'arrière-cuisine.

Voici le chantier avant son intervention :

16 août 2022.

16 août 2022.

16 août 2022.

16 août 2022.

16 août 2022.

16 août 2022.

16 août 2022.

16 août 2022.

16 août 2022.

16 août 2022.


P. S. (à 18 heures) : Le travail n'est pas encore spectaculaire mais ça avance...
Au sol du passage vers l'arrière-cour, je remarque de minuscules crottes :

16 août 2022.


Serait-ce encore la signature de chauves-souris ?

Je lève la tête et constate que le terrain serait propice :

16 août 2022.


J'appelle Igor pour lui demander de reboucher ce bazar.

Beaucoup plus perspicace que moi et doté de bien meilleurs yeux, il remarque, dans une anfractuosité du linteau, quelque chose qu'il photographie avec son téléphone (dont, contrairement à moi, il sait faire fonctionner le flash) :

16 août 2022.


Imaginons la tête de Carole lorsqu'elle découvrira sous quoi je l'oblige, en l'état du chantier, à passer pour accéder à l'arrière-cuisine ou à l'arrière-cour...

Resterait à savoir comment cet animal a réussi à se jucher à cette hauteur.

En vérité, tout fout l'camp et on n'est même plus tranquilles chez soi !

P.S. (du 17 août 2022) : Ce matin, le monstre n'est plus visible. A-t-il quitté son repaire ou bien s'y est-il enfoncé plus profondément ? Mystère !

Il y a peut-être, dans un mur ou ailleurs, un tel monstre tapi dans l'ombre et prêt à se jeter sur une proie...
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé hier
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Terrassement - Charretterie
0
Voici le type de renfort de fondation que suggère Igor contre le pignon Ouest de la future chaufferie, de manière à mieux résister à la pression de la terre qui surplombe à l'extérieur :

17 août 2022.


Il ne s'agit pas d'une reprise en sous-œuvre mais d'un contrefort.

Cela me semble suffisant mais on va prendre le temps d'y réfléchir.

Dans l'immédiat, Igor a de quoi s'occuper avec les joints intérieurs et autres reprises de maçonnerie à l'intérieur du quart Ouest de la charretterie :

17 août 2022.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé hier
Journal du chantier - Plomberie-chauffage - Bâtiment Nord
0
Dans l'arrière-cuisine, la simplification de la plomberie est toujours en cours :

17 août 2022.


L'idée est de rationaliser les circuits et de rapprocher au maximum leur écheveau du plafond. Il y sera dissimulé aux regards, le moment venu, par un sous-plafond amovible approprié.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé hier
Journal du chantier - Maçonnerie-carrelage - Terrassement - Charretterie
0
Il n'y a plus de doute à avoir : quand il pleut beaucoup, comme ce matin, l'eau entre vite, par capillarité, dans la future chaufferie :

17 août 2022.


Nous aurons donc à résoudre ce problème d'une manière aussi efficace et élégante que possible.
Régis FOUILLEUL me rappelle que le tuyau bleu qui passe au plafond de la cuisine et derrière une trappe murale de mon dressing sert à alimenter en eau le cabinet de toilettes qui se trouve sous l'escalier du logis.

Je voulais le supprimer, le moment n'est donc pas encore venu.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé aujourd'hui
Journal du chantier - Menuiserie - Bâtiment Nord
0
La précédente architecte du patrimoine aura eu deux bonnes idées pendant la période où nous avons été amenés à collaborer :
- la meilleure sans aucun doute aura été de me balancer sa démission, à mon grand soulagement ; c'était il y a un an ;
- l'autre était de prévoir un fenestrou au fond de la cuisine, de manière à y faciliter la contemplation, dans l'arrière-cuisine, du cul du four.

Cette seconde idée a mûri dans mon esprit. Plutôt qu'un fenestrou fixe et qui prendrait trop de place, je préfère échanger la porte du fond de la pièce contre une porte un peu plus large (il est temps de penser aux fauteuils roulants) et à partie haute vitrée, sur le même modèle que celles de l'entrée du bâtiment Nord.

Sébastien LEBOISNE a pris les cotes de la nouvelle porte...

18 août 2022.

... puis, avec Carole, nous nous sommes transportés vers l'arrière-cuisine de manière à définir les aménagements intérieurs de sa première partie. En fait, j'ai laissé Carole décider des usages car je considère que c'est son domaine ; pour les matériaux, on verra dans les prochains jours :

18 août 2022.


Je n'avais pas prévu que Carole veuille poursuivre l'exercice dans la cuisine, c'est-à-dire, pour commencer, y changer rapidement et, à tout le moins, le réchaud et le réfrigérateur :

18 août 2022.


Bien sûr, j'objecte que toutes ces réflexions sont vivement compliquées par les entraves artificielles et stupides que nous subissons depuis trente mois avant de pouvoir installer le circuit de chauffage par le sol que l'on sait. Mais suis-je entendu ?

Une nouvelle fois, on va devoir slalomer entre les obstacles, l'essentiel à mes yeux étant de toujours garder le cap. On s'y emploie !

P.S. (à 18 heures 30) : Je m'aperçois que j'ai oublié de noter ma demande à Sébastien qu'il installe une porte entre les deux parties de l'arrière-cuisine, ceci afin d'éviter que des fumées de la vieille chaudière ne viennent polluer la première partie refaite à neuf. Je pensais à une porte vitrée du même modèle que les autres mais Sébastien m'a convaincu que, puisqu'on doit encore faire là dans le provisoire, une porte "cheap" suffirait.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé aujourd'hui
Journal du chantier - Plomberie-chauffage - Bâtiment Nord
0
Pendant que Régis FOUILLEUL effectue son travail de dentellière...

18 août 2022.

18 août 2022.

... nous discutons de la suite du chantier.

Je lui demande s'il ne lui paraîtrait pas judicieux de faire sauter le béton du sol de l'arrière-cuisine en vue d'y implanter d'ores et déjà un circuit de chauffage par le sol.

Dans ce cas, me répond-t-il, il faudra creuser la terre sous le béton car on aura besoin de 23 cm. Mais je me dis qu'on n'est pas clairs non plus sur le circuit de l'électricité, tant que l'électricien au look maori n'a pas fait le nécessaire pour équilibrer les phases. Or ce dernier ne pourra intervenir avant le début de l'année prochaine.

Régis me suggère alors un plancher provisoire, comme dans la cuisine.

Je trouve que ça fait trop de complications. Donc, dans un premier temps, Igor rebouchera les saignées et créera une trappe de visite de deux raccords de plomberie au-dessus de l'ancienne fosse condamnée. Puis Sébastien LEBOISNE pourra installer ses meubles, quitte à les enlever puis à les remettre quand il sera temps de nous occuper du sol définitif.
L'arrière-cuisine après l'intervention de Régis FOUILLEUL :

18 août 2022.

18 août 2022.

18 août 2022.

18 août 2022.

18 août 2022.

18 août 2022.

18 août 2022.

18 août 2022.

18 août 2022.

18 août 2022.

18 août 2022.

18 août 2022.


Ainsi :
- il reste quatre ou cinq fils électriques à déplacer, ce qui, je l'espère, pourra être fait très prochainement par "l'électricien au look maori", Julien LEMAIRE,
- il reste, dans la "seconde partie de l'arrière-cuisine", la chaudière au fuel et tous ses "impedimenta", jusqu'à ce qu'on arrive à les faire disparaître, l'une et les autres, c'est-à-dire à installer enfin le chauffage par le sol et par géothermie de mes rêves (il resterait toutefois un ballon d'eau chaude dans cet espace, sans doute orienté autrement pour être le moins visible possible) ;
- dans le coin Nord-Ouest de la "première partie de l'arrière-cuisine", il appartient désormais à Igor d'enduire le mur du fond avant que le plombier ne revienne finir son travail et, en particulier, installer un évier.

Enfin, pour ce qui concerne le sol, Régis insiste pour qu'on en fasse sauter le béton et y installe un plancher provisoire, comme dans la cuisine. Le risque serait en effet trop important, en procédant autrement, d'empêcher l'isolation thermique et la protection contre les chocs des tuyaux passant dans la saignée.

Soit, je me range à cet avis.

En fait, la principale prochaine difficulté sera donc de rouvrir ce plancher provisoire, partout où il a été ou sera posé, de manière à faire passer l'équipement électrique nécessaire pour le bon équilibrage des phases et la sécurité de l'installation.