Journal du chantier

J'avais espéré qu'Arnaud PAQUIN resterait assez longtemps au colloque de Cerisy pour que nous puissions échanger sur toutes les questions qui sont en suspens de son fait, certaines depuis des mois.

Mais il n'y a fait qu'un passage-éclair samedi matin...

6 octobre 2018.

... de sorte que, las d'attendre, je demande à Christian de me bricoler une séparation étanche au froid entre la salle-à-manger du logis et la "cuisine-provisoire-qui-ne durera-pas" du bâtiment Nord.
Voici ce qu'est devenu notre chantier favori après mes deux jours ouvrés et demi d'absence :

- "les PICAULT" ont provisoirement quitté les lieux :

8 octobre 2018.

8 octobre 2018.

- le chantier sous les combles du colombier n'a que très faiblement progressé :

8 octobre 2018.

8 octobre 2018.

- les abondantes pluies du week-end n'ont pas provoqué un 13ème dégât des eaux de l'année dans l'ex-"salon de l'aile de la belle-mère", ce qui est d'autant plus heureux que, d'une part, je reste en attente du rapport demandé à Arnaud PAQUIN à ce sujet depuis des mois et que, d'autre part, malgré mes demandes réitérées, le mobilier provisoirement stocké là (provenant de l'ex-"cuisine-provisoire-qui-dure") n'a toujours pas bougé d'un poil :

8 octobre 2018.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 8 octobre 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Plomberie-chauffage - Bâtiment Nord
0
En cette fin de journée, on peut presque prétendre que Carole disposera d'une cuisine dans le bâtiment Nord la prochaine fois qu'elle réapparaîtra par ici :

8 octobre 2018.

8 octobre 2018.

8 octobre 2018.

Preuve de confort moderne, la buanderie est renvoyée dans l'arrière-cuisine...

8 octobre 2018.

... et se trouve ainsi disposée sur une trappe en béton dont émanent certaines odeurs que nous dirons de campagne :

8 octobre 2018.

Bientôt, l'ex-"salon de l'aile de la belle-mère" pourra être inondé sans grand risque cette fois pour le mobilier :

8 octobre 2018.

Sous les combles, le chantier a également progressé :

8 octobre 2018.

A noter que, par ailleurs, "Enedis" me relance pour que je cède à leur racket en vue d'installer un nouveau transfo apte à supporter l'installation de géothermie profonde.

Il va falloir que je me décide à plonger...

Or, point nouveau, le plombier de Falaise, à qui j'ai suggéré de me faire crédit, y serait prêt si je réussis à mettre en place des garanties. Voici qui serait utile pour moi sur le plan fiscal. Ainsi, on progresse mais on bute toujours sur le même problème.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 9 octobre 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Ferronnerie - Menuiserie - Logis
0
Sur ma route de retour de Nantes, j'ai fait étape à l'atelier de Sébastien LEBOISNE à Virey.

Sébastien m'a dit qu'il n'est pas convaincu de la qualité de la gamme "Fermanoir" et qu'il trouve ce fournisseur très cher pour la réalité de son travail.

Il m'informe qu'il va sans doute contacter Arnaud PAQUIN pour lui suggérer un autre fournisseur. Je demande à être associé à la visite.

Je demande également à Sébastien de relancer l'architecte pour qu'il nous fournisse enfin les plans des portes intérieures et des fenêtres de lucarne que l'on sait, tous attendus depuis des mois.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 9 octobre 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Menuiserie - Bâtiment Nord
0
En rentrant à notre manoir favori, j'ai vu que Christian avait pensé à couper une branche qui gênait le passage. Très bien.

Il n'a pas travaillé aujourd'hui au doublage de l'isolation thermique des combles du colombier. Mais il a continué à déménager dans la "cuisine-provisoire-qui-ne-durera-pas" les affaires dont Carole ne sait pas se passer :

9 octobre 2018.

9 octobre 2018.


Surtout, il a bricolé, à partir de matériaux de récupération, une porte entre la salle-à-manger du logis et le bâtiment Nord. Je constate que cette porte fonctionne très bien...

9 octobre 2018.

... et considère qu'elle devrait me permettre de ne plus me geler la nuit dans ma "chambrette monacalo-monastique".

Donc un grand merci à lui ! Je devrais ainsi pouvoir patienter un peu plus longtemps face à l'architecte, au moins pour cette question-ci.
Rendez-vous ce matin, à la mairie de Domfront-en-Poiraie, avec Bernard SOUL, le maire, et Bernard DAVY, son adjoint en charge de la répartition de la manne régionale en faveur du tourisme médiéval domfrontais :

10 octobre 2018.

Comme toujours, j'ai apprécié leur écoute et la sympathie de leur accueil. Je leur ai présenté le projet de mise en place d'un dispositif d'illuminations extérieures de notre manoir favori. J'ai également dit un mot de l'insuffisance du fléchage routier des principaux sites et monuments du secteur. J'ai rappelé mon désir de favoriser la fréquentation touristique de notre manoir favori, y compris en cette période de chantier intérieur.