Journal du chantier

Réunion de chantier, ce matin, consacrée, dans le prolongement de la précédente, à la compréhension de l'histoire de la construction de la Chaslerie.

Nous sommes partis du jeu de plans apportés par Arnaud PAQUIN, un pour chaque période de construction (chacun reprenant l'état immédiatement antérieur de nos réflexions communes), et nous nous sommes transportés au pied des murs pour poursuivre notre enquête :


Sur cette base et à ce stade de nos réflexions, l'hypothèse de la présence d'une troupe à la Chaslerie qui aurait campé sur le "Pournouët", prête à venir à la rescousse du seigneur de la Chaslerie, prend du poids. Après la construction du logis et de son aile en retour en 1598, une deuxième vague de travaux aurait apporté la chapelle et le grand mur de terrasse, celui-ci de douve à douve. Il se serait agi de défendre la place contre les incursions des Protestants. Il nous faudra toutefois vérifier si les fonctions officielles du LEDIN de cette époque justifiaient une telle troupe.

Puis fut bâti le pavillon Louis XIII.

Puis le mur Sud de la cour et, simultanément, un mur Ouest de la cour venant fermer celle-ci en s'appuyant contre la tour Louis XIII. Peut-être une tour à l'emplacement actuel du colombier qui, lui, ne serait pas antérieur au XVIIIème siècle, de sorte que mon extrapolation, à 1000 pour le colombier, des trous de colombe du second étage serait infondée. J'ai rappelé que, lorsque j'ai percé le "passage PAQUIN" entre le colombier et les écuries, je n'avais trouvé, sur le parement intérieur du rez-de-chaussée dudit colombier nulle trace d'un remaniement destiné à faire disparaître les trous de colombe qui auraient été implantés au rez-de-chaussée.

La thèse de deux bâtiments initiaux au fond de la cour actuelle paraît très vraisemblable. Le renflement du mur Nord de la cour correspondrait à la cicatrice laissée par l'arrachement du pignon Est du bâtiment accolé à la tour Louis XIII, qui aurait également été le pignon Ouest de l'aile en retour supposée disparue vers 1720 (date à étayer, par exemple si j'arrive à me replonger dans des inventaires après décès que m'avait communiqués l'archiviste du patrimoine mandaté en 2017).

A l'époque de la construction du mur Sud de la cour, ainsi supposé dater du règne de Louis XIV, la porte principale du logis aurait vu son tympan exhaussé tandis que les linteaux des portes palières du logis auraient été surélevés de même, la hauteur initiale de toutes ces portes ayant été de l'ordre de 1,80 mètre. On avait déjà vu la preuve, sur les parements intérieurs, de l'exhaussement du tympan :

15 novembre 2023.

Ce matin, Arnaud PAQUIN a trouvé des indices qui paraissent imparables du relèvement des linteaux des portes palières. En fait, cela tient à de légères différences du bouchardage des granits ou, plus clairement, à des discontinuités dans les moulures. Je précise que ce sont là des détails que je n'avais jamais perçus en plus de 32 ans de présence sur les lieux :

A l'entrée dans la salle-à-manger du logis - 15 novembre 2023.

A l'entrée dans le salon du logis - 15 novembre 2023.

A l'entrée dans la chambre Nord à l'étage du logis - 15 novembre 2023.

A l'entrée dans la chambre Nord à l'étage du logis - 15 novembre 2023.

Traces d'une surélévation ancienne à l'angle Nord-Ouest de la chambre Sud de l'étage du logis - 15 novembre 2023.


Les enlèvements des meneaux des fenêtres seraient contemporains de ces exhaussements.

On s'est interrogés sur l'appui de la fenêtre Sud-Ouest du salon :

15 novembre 2023.

Sous l'appui de droite qui a perdu sa belle moulure lors d'un remaniement tardif, les pierres ont alors été remontées au ciment, ce qui donne à penser qu'il y a eu là, auparavant, une porte qui aurait été créée lorsque le logis du Bien National Chaslerie a été vendu à deux acheteurs différents. Cette vente justifie le plan cadastral immédiatement postérieur qui, sur ce point, est très bizarre :

Quelle curieuse idée en effet de tronçonner le logis en deux lots, l'un des acheteurs ayant reçu la porte principale du logis et l'autre ayant dû, si l'on ne se trompe, en percer une nouvelle pour pouvoir entrer chez lui. A ce sujet, il faudrait que je retrouve des photos anciennes car je crois avoir gardé le souvenir que la porte nouvelle était à l'emplacement de l'autre fenêtre...

(P.S. du 16 novembre 2023 à 2 heures : Voici la photo à laquelle je pensais qui montre hélas qu'une porte existait là au début du XXème siècle (du moins peu après l'incendie de 1884 puisque la couverture du logis y est encore neuve, contrairement à celle du dôme en piteux état) mais à la place de la fenêtre qui a gardé sa belle moulure. Vraiment bizarre, cette histoire :


Fin du P.S.)

Dans la chambre Sud du logis, Arnaud PAQUIN a constaté qu'il reste la trace des corbeaux d'une cheminée ancienne, nettement plus large que celle qui lui fut substituée au XVIIIème siècle. Son examen de l'ancien âtre lui a fait déclarer qu'il ne devrait pas y avoir de difficulté à ce que le plancher (ou le carrelage) de la pièce, une fois restaurée, soit compatible avec un tel âtre :

15 novembre 2023.

A ce propos, il faudrait que j'inclue dans mon laïus du "diagnostic sanitaire" le plan de l'altimétrie du sol de cette chambre Sud (que j'appelle généralement la "salle dévastée").

(P.S. 2 (du 16 novembre 2023 à 2 heures 10) : Grâce à ma "seconde tour de contrôle", j'ai retrouvé sans difficulté ce plan altimétrique qui date de septembre 2019...

... et dont dont j'extrais ceci :


Fin du P.S. 2)

Aux deux étages des écuries, nous avons recherché, sans la trouver, la preuve d'un ancien mur Ouest de la cour, tel qu'imaginé par Arnaud PAQUIN :

15 novembre 2023.


Au rez-de-chaussée des écuries, j'ai montré les preuves que le mur de séparation avec l"aile de la belle-mère" que j'ai fait tomber avait été maçonné dans les années 1950 sans prévoir le moindre lien avec les murs de façade (autrement dit, pour employer mon vocabulaire, du travail de merde). J'ai également montré, sur les parements intérieurs du rez-de-chaussée des écuries les cicatrices d'ouvertures anciennes. J'ai aussi prouvé la très médiocre qualité de réalisation de la porte Ouest des écuries ; Arnaud PAQUIN entend toutefois la conserver pour que, dans l'intérêt de "La SVAADE", la restauration de cette aile soit compatible avec les normes de sécurité régissant les "établissements recevant du public (E.R.P.)".

P.S. 3 (du 16 novembre 2023 à 2 heures 20) : Voilà, je crois que j'aurai dit l'essentiel quand j'aurai mis en ligne les plans de l'aile Nord, tels que dressés au laser 3-D de compétition :

J'observe que ce premier plan est à corriger au niveau du cul du four de la salle-à-manger.


Curieux que le dessin de la façade Nord semble avoir été oublié. Je trouve de plus que le coup de sabre de la façade Sud du bâtiment Nord devrait être plus net que sur ce dessin.

Ceci dit, le plus important, selon moi, à retenir de ce stade de nos constats et réflexions est que l'on s'éloigne de l'idée d'un ancrage nettement médiéval de la Chaslerie mais que l'on met désormais en avant deux périodes essentielles pour la construction du monument :
- les années 1598 à 1614, dans le contexte hostile des combats entre Catholiques et Protestants dans le Domfrontais,
- les années 1720 à 1750, voire antérieures, qui ont correspondu ici à une grande période de réécriture du style de la Chaslerie.

Tout cela est encore dans les limbes et à parfaire mais Xavier MEYER, Arnaud PAQUIN et moi trouvons tous cette recherche tout à fait passionnante.

La prochaine réunion avec Arnaud PAQUIN est fixée au mardi 28 novembre à 14 heures.
Exchange "WhatsApp" avec Jean THUAUDET, vice-président de "La SVAADE" :

Lui (hier à 19 heures 17) : Bonsoir Pierre-Paul. Pour répondre à la remarque de "Cambérabéro", voici ci-dessous ce qui pourrait servir de "plan simplifié". A votre disposition pour toute correction. Jean


Moi (ce jour à 0 heure 50) : Cher Jean, merci beaucoup pour cette utile et didactique contribution qui me donne en outre une idée de la qualité de vos lectures.
Je vais mettre ce dessin en exergue du "diagnostic sanitaire" à tout le moins. Je n'aurais rien à y corriger, seulement des compléments. Vous serait-il en effet possible, afin de coller au plan du laïus, de flécher également l'allée principale, le colombier, la cour, la terrasse, le "Pournouët" et la douve Nord ?
Le cas échéant, si ce n'est pas compliqué, d'élargir le champ de l'image afin de mieux voir les douves (jusqu'au bief aval, si possible, qui serait alors à flécher) ?
Si possible, d'indiquer le Nord ?
Si possible, d'homogénéiser l'emploi des articles (en mettre partout ou nulle part) ?
Je vous appelerai demain pour prendre de vos nouvelles.
Amicalement,
PPF

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 16 Novembre 2023
Journal du chantier - Plomberie-chauffage - Bâtiment Nord - Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
J'ai fait repasser hier Régis FOUILLEUL à la Chaslerie. Je souhaitais qu'il mette fin à l'humidité de canalisations autour du nouveau ballon et chauffe-eau. Il m'a expliqué qu'il n'y avait là rien de grave car c'est dû à de la condensation.

A l'étage du bâtiment Nord, je lui ai demandé de changer un joint pour que la douchette ne fuie plus.

16 novembre 2023.


Surtout, je l'ai chargé de refixer solidement dans le mur l'attache du clapet de la douchette afin qu'elle cesse de branler dès qu'on y touche, ce qui arrive au moins deux fois par jour quand Carole est là. En effet, elle utilise toujours cette douchette pour ses ablutions et moi, exclusivement, le dispositif principal de la douche. Et je ne parle pas des interventions régulières des femmes ou de l'homme de ménage, les deux premières n'étant pas vraiment ce qu'on peut appeler des demi-portions.

16 novembre 2023.


Régis m'a montré que l'axe de fixation au mur de ce clapet n'a pas supporté ces mœurs contradictoires et quelque peu incompatibles puisque son filetage, ayant fini par casser, est devenu irréparable. Il va voir s'il peut s'en procurer un nouveau, ce qui ne paraît pas assuré mais nous éviterait de devoir changer tout le dispositif.
Discutant hier avec des voisins Domfrontais, je me suis aperçu que je ne suis pas le seul contribuable de la commune à trouver que le maire signe n'importe quoi dans le cadre de ses attributions de président de "Domfront-Tinchebray Interco". Je fais ici allusion à des décisions relatives aux systèmes d'évacuation d'eaux usées.

Comme ce personnage n'a pas daigné répondre à mon courriel relatif à la procédure suivie dans ce domaine et qu'il crée, par sa seule signature et dans des conditions très contestables, des entraves qui paraissent excessives à la libre disposition d'actifs fonciers, je vais devoir renouveler ma demande en des termes beaucoup plus formels.

Il en va de même, même si ma première demande écrite à ce sujet est encore très récente, de son absence de réponse - ne serait-ce qu'un simple accusé de réception - à ma demande de communication de documents administratifs sur le "projet MORIN", documents qui sont nécessairement signés de lui.

Je comprends qu'être maire d'une commune de 4 000 habitants n'est pas toujours une position confortable ni facile pour quelqu'un, même s'il a des qualités humaines certaines et appréciées à des titres divers, qui n'avait guère, avant d'être élu, la moindre expérience de la gestion des affaires publiques et qui ne dispose toujours pas, un mandat et demi plus tard, de compétences sur lesquelles s'appuyer en ce domaine de plus en plus écrasé de normes souvent absurdes et absconses, surtout quand un tel responsable (ou supposé tel) entretient, vraisemblablement, une relation qui semble de plus en plus relâchée avec certains des devoirs de la charge qu'il a sollicitée et obtenue des électeurs.

Mais je pense qu'il ne faudrait pas, en faisant preuve du même type de laisser-aller que le sien, lui laisser penser qu'il pourrait impunément continuer de gérer en catimini les affaires de la commune ou de la communauté de communes ou encore dilapider en futilités ou absurdités les mannes, importantes et décisives, qu'il a eu le talent ou la chance d'orienter, du moins dans le principe, vers le territoire dont il a encore la charge.

(Début de citation)

De : Arnaud PAQUIN <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Envoyé : samedi 18 novembre 2023 12:52
À : Meyer Xavier
Cc : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: LEDIN …

merci, plaisir partagé !

Arnaud Paquin

______________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 18 novembre 2023 11:36
À : Arnaud PAQUIN <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>; Meyer Xavier
Objet : RE: LEDIN …

Cher Monsieur,

C'est toujours une grande joie de travailler avec vous, ainsi que je ne cesse de m'en faire l'écho sur le site favori. Je sais qu'au titre de "La SVAADE", Me MEYER partage le même enthousiasme !

Bien cordialement,

PPF

______________________________________________________________________________________

De : Arnaud PAQUIN <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Envoyé : samedi 18 novembre 2023 11:27
À : Meyer Xavier <axmeyer@hotmail.com>
Cc : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: LEDIN …

bonjour Maître, bonjour M. Fourcade,

Formidable ! L'hypothèse de Mercredi se confirme donc et comme je l'évoquais à votre arrivée, il faut donc prendre l'hypothèse inverse de l'hypothèse huguenote et la date précoce de la construction de la chapelle années 1610 annonce bien la couleur du camp adopté. je l'ai compris dès que la date d'autorisation a été retrouvée.
La position de la chapelle vers le camp de garnison (hypothèse très vraisemblable) est aussi très judicieuse : un camp retranché catholique et la chapelle flanquée sur la muraille. D'ailleurs si le village s'appelle la "Haute Chapelle" n'est-ce pas corrélativement à une basse chapelle qui serait celle de la Chaslerie, la chapelle Sainte Anne, dont le vocable reste aussi à "creuser", qui pourrait avoir elle aussi sa notoriété et pour ne pas confondre avec cette dernière.

C'est vraiment intéressant : une place fortifiée de la Ligue !
(...)

En tout cas, cela donne au manoir de la Chaslerie une épaisseur historique tout à fait singulière qui était complètement passée dans l'oubli et peut vraiment le faire rayonner à l'échelle de l'histoire régionale voir Royale (nationale serait un anachronisme, les nations étant les régions du royaume à l'époque).
C'est très enthousiasmant et nous devons vraiment axer sur le volet historique dans le diagnostic.

Merci pour ce concours précieux de votre fille Me. Meyer et bien à vous,

Arnaud Paquin

_______________________________________________________________________________________

De : Meyer Xavier
Envoyé : samedi 18 novembre 2023 09:41
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: LEDIN …

Cher Pierre-Paul
En fait, si j’ai bien compris, ce serait pour compulser les documents d’origine, d’époque, pour les confronter avec ceux des inventaires des XVIIIème et XIXème. Ma fille m’a indiqué que pour des raisons matérielles de l’époque, de sécurité et d’autosatisfaction, la manie de recopier était répandue et systématique, d’où des erreurs volontaires et involontaires.
Dans quelques temps, j’insisterai pour que ma fille vous contacte directement sur votre fixe ou votre adresse internet, si vous en êtes d’accord.
Amicalement.

Xavier Meyer

_______________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 18 novembre 2023 06:20
À : Meyer Xavier <axmeyer@hotmail.com>
Cc : Arnaud PAQUIN <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Objet : RE: LEDIN …

Sous le même onglet, je retrouve que le 1er étage de la tour Louis XIII a longtemps servi de logement au chatelain attaché à la Chaslerie... J'avais dû trouver cette info à une endroit précis à rechercher...

______________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 18 novembre 2023 06:01
À : Meyer Xavier
Cc : Arnaud PAQUIN <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Objet : RE: LEDIN …

Sous l'onglet "Visite" du site favori, je retrouve ce texte :

"Entre les quatre fenêtres de gauche du logis, côté cour, une pierre sculptée a été rapportée lors de ces travaux ; elle porte également la date de 1598 sous un écu commémorant l’union en 1586 de René Ledin (1568-1619) et de Madeleine Cormier (fille de Guy Cormier, vicomte de Domfront, qui s’était compromis avec Montgomery mais avait été amnistié ; les Cormier portaient « de gueules au chevron d’or accompagné de trois croissants posés 2 et 1 » ; ce seraient eux qui auraient édifié le manoir voisin de la Guyardière)."

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : dimanche 19 novembre 2023 07:41
À : arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Cc : Xavier MEYER ; C.F.
Objet : La Chaslerie - Coup de sabre du bâtiment Nord

Cher Monsieur,

Je viens de retrouver dans mes archives les treize photos suivantes. Elles montrent que, lorsqu'en 2008, j'ai voulu percer le fenestrou qui se trouve à l'étage de la cage d'escalier du bâtiment Nord, mon employé de l'époque a mis à jour une ancienne ouverture d'un bâtiment disparu. Je ne suis pas sûr que les 10ème et 11ème photos de cette série aient quelque chose à voir avec cette ancienne ouverture (il me semble que non). A cette occasion, nous avons réduit la hauteur du coup de sabre, comme explicité par ces photos :

21 avril 2008.

21 avril 2008.

21 avril 2008.

21 avril 2008.

21 avril 2008.

21 avril 2008.

21 avril 2008.

22 avril 2008.

22 avril 2008.

22 avril 2008.

21 avril 2008.

21 avril 2008.

21 avril 2008.


J'espère que vous trouverez dans ces photos matière à préciser votre diagnostic sur ce coup de sabre.

Bien cordialement,

PPF

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : dimanche 19 novembre 2023 20:50
À : arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Cc : Xavier MEYER ; C. F.
Objet : La Chaslerie - Projet de "diagnostic sanitaire" (version de 309 pages)

Cher Monsieur,

Je vous prie de trouver ci-joint le dernier état de mon travail en objet :
- pages 1 à 103
- pages 104 à 206
- pages 207 à 309.

Par rapport à la précédente version, j'ai inclus un petit nombre de photos sur la tuyauterie et supprimé tout développement sur les allées non protégées car cela m'est apparu hors-sujet. Mais je bute sur le fait que ma photothèque est considérable et très difficile à explorer et à trier ; je ne peux donc l'utiliser pour des recherches systématiques ; il faut que je passe par ma "tour de contrôle n°2" ; or, si c'est possible, ce n'est pas du tout commode.

Aussi, je crains que ce soit ma dernière version avant que vous ne corrigiez mon texte.

Si cela peut vous être utile, je pourrais vous communiquer, sur une clé USB, les photos que j'ai utilisées pour cette version.

Bien cordialement,

PPF
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 20 novembre 2023 09:46
À : PERREAU Marie <Marie.PERREAU@normandie.fr>
Cc : arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com> ; Xavier MEYER ; C. F. ; (...)@culture.gouv.fr ; AUBIN Vincent <vincent.aubin@normandie.fr>
Objet : RE: Manoir de la Chaslerie - Restauration des menuiseries extérieures du logis - Demande de subvention auprès de la Région Normandie (troisième version)

Madame,

Je réponds oui à toutes vos questions.

Je pense être d'ores et déjà en position de vous informer que l'"étude de diagnostic d'ensemble" que prépare, avec l'aide attendue de la Région, M. Arnaud PAQUIN, l'excellent architecte du patrimoine mandaté, devrait être un modèle du genre. Je peux même vous indiquer qu'elle pourrait révéler, sur la période de la régence de Marie de Médicis (veuve d'Henri IV et mère de Louis XIII), un scoop architectural d'intérêt national.

Je ne vous cache pas que, de même que "La SVAADE", intéressée au premier chef et qui suit désormais le dossier pas à pas, tous les artisans concernés piaffent d'impatience en attendant le résultat des délibérations de la Région.

Cordialement,

PPF

______________________________________________________________________________________

De : PERREAU Marie <Marie.PERREAU@normandie.fr>
Envoyé : lundi 20 novembre 2023 09:09
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : RE: Manoir de la Chaslerie - Restauration des menuiseries extérieures du logis - Demande de subvention auprès de la Région Normandie (troisième version)

Bonjour Monsieur,

Pourriez-vous me préciser, vous demandez bien pour le diagnostic une aide de 9 905,06 € TTC pour un montant total des dépenses de 49 525,30 € TTC ? Pour les travaux vous demandez bien une aide de 148 134,20 € TTC pour un montant total des dépenses de 493 780,80 € TTC ?

Vous ne récupérez pas la TVA c’est bien cela ? Je prends donc les montants TTC ?

Il s’agit de la dernière ligne droite avant la présentation des dossiers au comité.

Merci par avance pour votre retour avant mardi 21 novembre 2023.

Marie Perreau

Région Normandie
Chargée de mission pour l’Eure et l’Orne
Service Patrimoine et Inventaire
Direction de la Culture et du Patrimoine
02 14 47 63 05
marie.perreau@normandie.fr

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 24 novembre 2023 05:46
À : Arnaud PAQUIN <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Cc : Xavier MEYER ; C.F.
Objet : RE: Chaslerie, Ligue, parti dévot et autres

Cher Monsieur,

Merci pour votre courriel.

Xavier MEYER, sa fille Anne-Sophie et moi-même, continuons à labourer le terrain de notre côté. Je crois que Xavier apprend par cœur "le LASSEUR", sa fille est plongée dans les archives de la cour des aides de Rouen et, de mon côté, j'essaye d'exploiter la clé USB transmises par Eric YVARD.

Je pense me faire l'interprète de ce petit groupe amical en vous disant que c'est toujours une grande joie pour nous de fournir ce travail, qui n'est pas mince, sous votre houlette car nous vous trouvons tous très sympathique et particulièrement compétent (sur ce dernier point, je pense pouvoir parler d'expérience...).

Bien cordialement,

PPF

______________________________________________________________________________________

De : Arnaud PAQUIN <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Envoyé : jeudi 23 novembre 2023 23:22
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : Xavier MEYER ; C. F.
Objet : Re: Chaslerie, Ligue, parti dévot et autres


Merci pour ces précisions qui nous sont précieuses Maître.
Tout cela prend corps et devient passionnant ; il me démange d'avoir plus de temps pour creuser l'affaire avec vous.

Très cordialement,

Arnaud Paquin

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 24 Novembre 2023
Journal du chantier - Terrassement - Ferme et son fournil
0
Francis a pris hier l'excellente initiative de récurer le terrain devant la ferme :

23 novembre 2023.

23 novembre 2023.

23 novembre 2023.


Dès que Philippe JARRY aura livré une mini-benne de tout-venant, on ne s'enfoncera plus dans la boue devant ce bâtiment. Du moins pour un temps.
Cette fois-ci, j'ai bien l'impression que le hêtre à côté du pilastre gauche (en arrivant) est en train de passer l'arme du même côté. Étant le plus exposé aux coups de soleil de l'après-midi car sans protection à l'Ouest, il avait été bien amoché l'an dernier. Cette année, avec les fortes pluies récentes, des champignons sont apparus et se développent vite sur la plaie :

24 novembre 2023.

24 novembre 2023.

Je suis frappé ce matin par la vitesse de croissance des champignons sur le hêtre blessé, près des pilastres :

28 novembre 2023.

28 novembre 2023.


Afin de limiter les risques de contamination de ses voisins, je demande à Francis de l'abattre. Et d'en faire autant pour le vieux pommier attaqué l"été dernier. Et, tant qu'on y est, de régler le sort d'une chêne étêté par les récentes tempêtes.
(Début de citation)

De : Lucile Bourdin-Norgeot <lbourdin.apaquinarchitecte@gmail.com>
Envoyé : mardi 28 novembre 2023 10:08
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Re: Manoir de la Chaslerie

Merci beaucoup !

Lucile Bourdin-Norgeot

__________________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 28 novembre 2023 09:31
À : Lucile Bourdin-Norgeot <lbourdin.apaquinarchitecte@gmail.com>
Cc : Xavier MEYER ; C.F.
Objet : RE: Manoir de la Chaslerie

Merci beaucoup !

Ces plans historiques sont fort bien présentés, fort bien documentés, tout à fait passionnants et me semblent très convaincants en l'état de nos recherches !

En particulier, je trouve très brillante l'intégration du pavement de la cour dans cette chronologie !

Bien cordialement,

PPF

__________________________________________________________________________________________________

De : Lucile Bourdin-Norgeot <lbourdin.apaquinarchitecte@gmail.com>
Envoyé : mardi 28 novembre 2023 09:28
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Objet : Manoir de la Chaslerie

Bonjour Monsieur Fourcade

Vous trouverez ci-joints les plans de chronologie relative mis à jour avec les nouvelles données :


Monsieur Paquin vous les transmettra en version papier cet après-midi. Il vous apportera également votre clé USB sur laquelle j'ai ajouté la partie écrite de l'historique mise à jour. Elle n'est pas exhaustive bien sûr et évoluera encore suite à votre rendez-vous, j'en suis persuadée.
J'ai commencé également à refaire la mise en page du diagnostic sanitaire. Les deux premiers envois sont assemblés, j'espère finir aujourd'hui. Ayez bien conscience que les mises en page que j'effectue sont des mises en page types telles que nous avons l'habitude de les envoyer lorsque nous fournissons des diagnostics. Les images peuvent vous sembler petites ou écrasées, mais cette taille suffit à argumenter le propos et à ne pas "exploser" le nombre de pages.

Vous souhaitant un bon rendez-vous

Cordialement

Lucile Bourdin-Norgeot

Atelier PAQUIN architecte D.P.L.G.
architecte du Patrimoine DSA Chaillot.
2, rue du Collège 50300 AVRANCHES
Tél. 02 50 26 01 32
atelierpaquin.architecte@gmail.com
lbourdin.apaquinarchitecte@gmail.com

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 28 Novembre 2023
Journal du chantier - Arboriculture-horticulture - Abords, Avenue, terrasse - Désultoirement vôtre ! - Anecdotes
0
Voilà, c'en était fini pour le hêtre...

28 novembre 2023.

... juste au moment où Carole réapparaissait à l'horizon du manoir favori :

28 novembre 2023.


Dans l'immédiat, l'arrivée sur la Chaslerie par cet endroit dangereux se trouve déséquilibrée puisque, avant les pilastres, il n'y a plus que le hêtre de droite.

On va réfléchir à la meilleure façon d'améliorer tout cela.
Lors de la réunion avec Arnaud PAQUIN et Xavier MEYER qui nous a pris une bonne partie de l'après-midi, Arnaud PAQUIN a continué à nous présenter ses conclusions provisoires sur l'histoire des bâtiments et murs de la Chaslerie. A ce propos, il nous a fait découvrir les merveilles que recèle en la matière le site "Géoportail".

De plus, nous avons rapidement évoqué la question du choix du critère à retenir pour classer les travaux envisagés par priorités.
Arnaud PAQUIN a confirmé qu'il lui paraît évident qu'il faut commencer par le logis.
Quant à moi, j'ai suggéré de calculer, pour chaque bâtiment, le nombre de m2 habitables que ferait gagner un même montant de travaux, net de subventions. La priorité serait donnée aux bâtiments où il est le plus facile d'accroître la "bulle d'habitation" dans l'intérêt de "La SVAADE".
Puisque l'essentiel du coût de la restauration du logis paraît lié à la restauration des menuiseries extérieures, j'ai exprimé l'idée que, en l'état des dossiers de subvention (et malgré les lenteurs constatées pour boucler certains d'entre eux), c'est par le logis en effet qu'il paraîtrait judicieux de commencer. En espérant qu'il reste des crédits pour les subventions sans lesquelles le chantier ne pourrait tourner autrement qu'au grand ralenti, du moins tant que j'en resterais le maître d'ouvrage.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade
Envoyé : mercredi 29 novembre 2023 08:19
À : arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com> ; Xavier MEYER ; (...)@culture.gouv.fr ; (...)@culture.gouv.fr ; AUBIN Vincent <vincent.aubin@normandie.fr>; CAILLET Florence <caillet-baraniak.florence@orne.fr>
Cc : C. F.
Objet : Manoir de la Chaslerie - "La SVAADE" - "Etude de diagnostic d'ensemble" - Réunion d'hier avec M. PAQUIN, architecte du patrimoine

Madame, Messieurs,

Pour info :
https://www.chaslerie.fr/blog/message/57998
https://www.chaslerie.fr/blog/message/57992

Tout cela me paraît en tous points passionnant.
Je pense que nous nous dirigeons vers une étude de diagnostic qui sera un modèle du genre !

Bien cordialement,

PPF

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : samedi 2 décembre 2023 09:22
À : DOS SANTOS CLARO Sandrine <sandrine.dossantosclaro@normandie.fr>
Cc : GOMANT Jean-Sebastien - DDT 61/SET/DR <jean-sebastien.gomant@orne.gouv.fr>; Xavier MEYER ; PASQUIER Philippe <Philippe.PASQUIER@normandie.fr>; PICHARD Pierre Florentin <PierreFlorentin.PICHARD@normandie.fr>
Objet : RE: Région Normandie - Soutien à la desserte forestière - Dossier RBNO040322DT0610004

Madame,

Depuis le 11 juillet dernier, vous êtes saisie de ma demande de paiement de la seconde tranche de subventions au titre de la desserte forestière de la Chaslerie.

N'ayant alors aucun écho utile de votre part, je vous ai téléphoné le 9 octobre dernier. Vous m'avez répondu que votre collaborateur M. PICHARD (l'homme qui demande si un chantier a commencé quand il a été formellement avisé qu'il est terminé) instruit les dossiers. Vous m'avez précisé qu'il en avait encore deux à traiter avant le mien et que "je devais comprendre qu'il les traite dans l'ordre où ils lui arrivent" (sic).

Puis-je vous demander si Monsieur PICHARD a eu le temps de traiter ces deux dossiers depuis deux mois ou si le mien doit encore attendre ? Attendre je ne sais quoi d'ailleurs, peut-être que les poules aient des dents, sait-on jamais ?

Ou bien dois-je comprendre qu'avec les six niveaux hiérarchiques de ses services (sans compter ceux des élus), soit autant que dans les services centraux du ministère des finances à Paris, la Région Normandie manque encore de bras pour faire son travail d'une façon un tantinet plus efficace ?

Ou bien trouvez-vous que les impôts locaux ne sont toujours pas assez élevés pour lui permettre de faire face à ses engagements, même quand elle sert de simple boîte aux lettres à l'Europe (non sans imposer son logo, bien entendu) ?

Je serais très intéressé d'obtenir des réponses à ces questions.

J'espère que ce dossier avancera enfin. En tout cas, j'attends toujours la moindre trace de vie de vos services, si du moins ils sont toujours en charge du dossier.

Bien cordialement,

PPF

__________________________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 9 octobre 2023 16:20
À : DOS SANTOS CLARO Sandrine <sandrine.dossantosclaro@normandie.fr>
Cc : GOMANT Jean-Sebastien - DDT 61/SET/DR <jean-sebastien.gomant@orne.gouv.fr>; Xavier MEYER ; PASQUIER Philippe <Philippe.PASQUIER@normandie.fr>; PICHARD Pierre Florentin <PierreFlorentin.PICHARD@normandie.fr>
Objet : RE: Région Normandie - Soutien à la desserte forestière - Dossier RBNO040322DT0610004

Madame,

Merci pour cette confirmation.

J'attends donc à ce stade que M. PICHARD prenne rendez-vous avec moi, qui exploite directement mes plantations, pour procéder aux vérifications dont vous m'avez dit qu'il est en charge. J'espère que cela ne tardera plus.

Bien cordialement,

PPF

__________________________________________________________________________________________________

De : DOS SANTOS CLARO Sandrine <sandrine.dossantosclaro@normandie.fr>
Envoyé : lundi 9 octobre 2023 15:14
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : GOMANT Jean-Sebastien - DDT 61/SET/DR <jean-sebastien.gomant@orne.gouv.fr>; Xavier MEYER ; PASQUIER Philippe <Philippe.PASQUIER@normandie.fr>; PICHARD Pierre Florentin <PierreFlorentin.PICHARD@normandie.fr>
Objet : RE: Région Normandie - Soutien à la desserte forestière - Dossier RBNO040322DT0610004

Monsieur,

Suite à notre échange téléphonique, je vous confirme que l’ASP indique avoir fait le versement jeudi 5 octobre. Le délai pour l’arrivée effective des sommes sur le compte du bénéficiaire est d’ordinaire de 2 à 3 jours. Tenant compte du samedi et dimanche, le versement devrait arriver d’ici demain.

Bien cordialement

Sandrine Dos Santos Claro
Chef du service économie équine et forêt-bois
Direction de l’Agriculture et des Ressources Marines
Région Normandie
Abbaye-aux-Dames – Place Reine Mathilde
14 000 Caen
02 31 06 95 17
06 24 77 18 50

(Fin de citation)