Journal du chantier

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 19 Avril 2021
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Menuiserie - Aile "de la belle-mère"
0
Je m'aperçois qu'au niveau de la 8ème travée, Fabrice à oublié ma consigne de ne pas mettre de lattes à un endroit où serait implantée une lucarne :

19 avril 2021.


Je ne sais si cette rectification sera opérée un jour. Il y faudrait en toute rigueur une autorisation de la D.R.A.C. Tout cela pour gommer une erreur manifeste d'une précédente architecte du patrimoine mal contrôlée.

"Faire et défaire, c'est toujours travailler", et aux frais de qui, je vous le demande ?
Kroumirat, quand tu nous tiens...
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Jeudi 22 Avril 2021
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Peinture - Aile "de la belle-mère"
0
"Mr SPOON" est revenu gratter et repeindre (1ère couche) les lucarnes de l'"aile de la belle-mère" :

22 avril 2021.

22 avril 2021.


Nous avons commencé à évoquer les décors futurs de certains plafonds du manoir favori.

A ce sujet, il faudrait que je retrouve dans mon vrac de messages les photos mises en ligne de plafonds qui me plaisent.
1
Au premier étage du bâtiment Nord, le radiateur du dressing fuit, comme me l'a signalé Joffrey hier.

Régis FOUILLEUL est passé cette après-midi voir le problème. Il m'a demandé de lui indiquer la marque et le modèle de ce radiateur pour qu'il puisse commander le joint idoine. En clair, de remettre la main sur sa facture.

Grâce au site favori, je retrouve assez facilement la date de l'installation de cet équipement : le 31 mai 2011. Et mes dossiers fiscaux sont suffisamment bien tenus pour que je puisse, sans difficulté, exhumer demain matin ladite relique. Ce soir, j'ai la flemme de monter dans les combles de la tour Louis XIII où est archivée toute cette paperasserie.

P.S. (du 23 avril 2021 à 9 heures) : J'ai retrouvé la facture. Le plombier de l'époque - une sale type, affublé d'un compagnon incompétent - n'hésitait pas à se faire payer six mois à l'avance alors qu'il fallait toujours courir après lui pour le faire intervenir :

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 23 Avril 2021
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Peinture - Bâtiment Nord - Aile "de la belle-mère"
0
"Mr SPOON" a passé une seconde couche de peinture grise sur les lucarnes de l'aile de la belle-mère :

23 avril 2021.

La nouvelle couleur est celle qu'on voit en haut de la lucarne suivante ; il paraît qu'elle va foncer en séchant :

23 avril 2021.


Il a également repeint une tablette dans le cabinet de toilettes de l'étage du bâtiment Nord ; les produits de beauté ou d'entretien de Carole avaient détérioré la peinture précédente :

23 avril 2021.

23 avril 2021.

23 avril 2021.


Enfin, il a passé une première couche d'entretien de rouge sang de bœuf sur certaines ouvertures de la face Nord du bâtiment Nord :

23 avril 2021.

23 avril 2021.

23 avril 2021.


Tout cela me paraît fort bien réalisé. "Mr SPOON" est un as.
0

23 avril 2021.

23 avril 2021.

23 avril 2021.


Voici l'essentiel de ce qui restera à traiter la semaine prochaine :

23 avril 2021.


Fabrice se propose de me soumettre un projet pour les finitions intérieures des lucarnes...

23 avril 2021.

... et des maudits casts :

23 avril 2021.

Pourquoi pas ?

Le fait est que Sébastien LEBOISNE a fourni beaucoup plus de lattes de chêne que nécessaire pour cette aile. Il faut que je leur trouve un usage :

23 avril 2021.

23 avril 2021.


Justement, lundi prochain, Franck LIEGEAS doit passer me voir pour que nous évoquions différents sujets d'intérêt commun. Je compte lui demander s'il se sent capable de modifier la couverture de la cave pour y introduire une couche de "Skytech", à l'instar de ce que Roland BOUSSIN avait réalisé sur l'"aile de la belle-mère" et, de mémoire (point à vérifier), sur le fournil de la ferme. Si oui, on pourrait utiliser ce stock de planches entre les chevrons de la cave.

Je compte également demander à Franck combien il m'en coûterait de lui faire enlever les casts des écuries et d'implanter quatre lucarnes du même modèle que sur la cour. S'il est intéressé par ce travail, il sera inutile que je demande à Fabrice de dissimuler le "Skytech" encore visible aux emplacements de ces nouvelles lucarnes :

23 avril 2021.


P.S. (du 24 avril 2021 à 2 heures) : Vérification faite, je ne suis pas sûr que nous ayons posé du "Skytech" sur le fournil de la ferme. Peut-être nous étions-nous contentés de matériaux moins efficaces pour lutter contre les déperditions thermiques ?

C'était en juillet 2011. Il faudra que je remonte dans la tour Louis XIII afin de retrouver la facture donc, je l'espère, les références de ces matériaux. Si la facture est imprécise sur ce point, j'interrogerai Franck LIEGEAS sur ses souvenirs.

P.S. 2 (du 24 avril 2021 à 8 heures) : La facture du 29 septembre 2011 de Roland BOUSSIN (que j'avais dû régler en 2012 car elle était classée dans mon dossier fiscal de 2012) me confirme qu'il s'agissait bien, sur le fournil de la ferme, de "Skytech" :


A la réflexion, je me demande si Patrice ne pourrait pas travailler dans la cave sans qu'au préalable, j'aie fait déposer la couverture et les liteaux, installer le "Skytech", mettre de nouveaux liteaux puis reposer la couverture. Après tout, cette couverture est encore en bon état et l'époque où quelqu'un aura besoin que ce bâtiment soit habitable et soigneusement isolé contre les déperditions de chaleur reste, à ce jour, parfaitement indéfinie. Le risque serait que le vent repousse sous les tuiles une neige qui finisse par gâter les planches. Il me semble que ce ne sera pas demain la veille mais je demanderai son avis à Franck.
Début novembre, alors que j'avais la Covid (et perdu douze kilos en douze jours), Carole m'a proposé d'alléger ma charge de travail en préparant mes réponses à deux correspondants importants dont l'architecte du patrimoine avec qui nous sommes en relation. J'avais d'autant plus volontiers accepté cette offre inattendue que les tâches ainsi déléguées supposent principalement des compétences juridiques et, si possible, du calme.

Or, depuis cette date et malgré des circonstances spéciales comme le décès de ma mère, j'ai notamment mené à bien la vente de "Pontorson" et la location du duplex de Paris, ce qui n'était pas gagné d'avance.
Carole, de son côté, n'a toujours pas achevé l'une ou l'autre des tâches déléguées. Quand je l'interroge, elle multiplie avec agacement les justifications non convaincantes et les rendez-vous manqués. A ce degré d'inefficacité, il me paraît grand temps que je reprenne les rênes.

Je lui ai donc demandé ce soir de rassembler et de me restituer les dossiers en question, au moins celui du projet de "contrat n°2" de l'architecte du patrimoine, afin que j'essaye de les traiter avec un peu plus de diligence, ce qui ne paraît pas impossible quoi que je pense de ceux-ci au fond.

Bien entendu, cette nouvelle expérience ratée me conforte dans la conviction que moins de cinq ans après mon décès et avec de tels titulaires éventuels, je veux dire aussi incapables ou apathiques, mes dossiers iraient immanquablement à vau-l'eau, l'entretien de la Chaslerie en tête.

P.S. (du 25 avril 2021 à 8 heures 30) : Comme on peut s'en douter, Carole n'a pas aimé ce message.

Elle objecte qu'au départ, elle m'a proposé son aide et que ce n'est qu'au bout d'un moment que je lui ai demandé de préparer une note ; elle ajoute que je n'ai jamais été disponible pour qu'elle m'expose ses réflexions. Tout cela n'est pas faux.

Le fait est que je déteste devoir négocier un contrat face à un interlocuteur dont je me passerais volontiers et dont la présence face à moi résulte, pour l'essentiel, d'un monopole légal que j'estime mal contrôlé. Il est clair que mon caractère et mon expérience étant ce qu'ils sont, cet arrière-plan particulier ne me place pas dans les meilleures dispositions d'esprit pour faire preuve d'une patience ou d'une diplomatie que, dans le cas d'espèce, je peine à me résoudre à considérer comme nécessaires.
Carole m'a transmis hier soir le dossier relatif au projet de contrat de la "mission n°2" de l'architecte du patrimoine. Elle venait juste de boucler son projet de réponse contenant les amendements qu'elle suggère.

J'étudierai cela la semaine prochaine. Ce sera ma tâche prioritaire.
Tour des bâtiments ce matin avec Franck LIEGEAS. Il me conseille de ne pas chercher à faire crever les lichens sur les ardoises, contrairement aux mousses sur les tuiles :

26 avril 2021.


Il faudra refaire le solin de la tour Nord-Est (car un mauvais matériau avait été mis en œuvre, ce qui nécessitera sans doute de changer les plombs dudit solin) et, pour ceci, échafauder :

26 avril 2021.


Ailleurs, notamment pour remplacer des ardoises tombées du logis, de la tour Louis XIII et du clocheton de la chapelle, une nacelle sera utile, donc devra intervenir tant que le terrain demeure sec :

26 avril 2021.


Enfin, Franck me promet des devis :
- pour le remplacement d'un arbalétrier cassé sur la ferme et la modification de la couverture, de manière à redonner au bâtiment son ancienne forme de longère ; deux lucarnes "ad-hoc" devront donc être prévues sur la partie Sud de ce bâtiment, en lieu et place de deux actuelles fenêtres moches ;
- pour l'introduction de "Skytech" sur la cave et l'amélioration de l'intérieur des lucarnes, actuellement barré par des pannes trop basses ; l'intervention pourrait avoir lieu l'hiver prochain ; d'ici là, plus question de poser les planches en rab entre les chevrons dudit bâtiment, ceci pour éviter les coulures de tanin ;
- pour la substitution de lucarnes aux horribles casts des écuries.

S'agissant de la cave, je précise que me voyant désormais perclus de bobos divers (notamment dans le dos et aux pieds), je me dis qu'il est temps que j'aménage un nid de plain pied en prévision de mes vieux jours.