Journal du chantier

Je viens de remplir ma "Déclaration CVO 2019 - Contribution interprofessionnelle obligatoire" à l'"Interprofession nationale France Bois Forêt". J'ai indiqué que mes ventes de bois en 2018 étaient inexistantes.

Encore des cocos qui ne perdent pas de temps pour traquer la matière imposable.

Si je n'avais pas rempli ce formulaire, on me prévenait qu'en application des articles L.632-1 à L.632-11 du Code rural, je pouvais faire l'objet de tout un tas d'enquiquinements.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 2 Avril 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis
0
Comme on le sait, le mur Nord-Ouest du rez-de-chaussée de la tour Nord-Est est humide. Cela tient au fait que le mur du manoir au fournil est adossé à la tour à cet endroit. De ce fait, l'eau de pluie qui tombe sur ce mur, y compris en provenance de la poivrière de ladite tour, est particulièrement abondante. Les murs de notre manoir favori ayant été montés à la terre sont perméables à ce martèlement.

On s'était aperçu de ce phénomène avant même que l'enduit intérieur de la tour, en ciment bien entendu (cf travaux idiots des années 50), ne soit retiré car ce mur présentait une fissure importante sur son côté droit.

Depuis que l'enduit de ciment a été retiré, ledit mur a séché. D'autant que des vitres de cette pièce ont été cassées lors de ces travaux et non remplacées depuis lors.

Il demeure qu'à l'occasion d'un examen du problème par le dernier architecte du patrimoine intervenu sur notre manoir favori, la difficulté d'opposer un obstacle efficace à cette eau de pluie avait été constatée. L'idée avait donc été émise de se borner à doubler le mur humide d'un placo à l'intérieur de la pièce, en veillant à bien ventiler l'air pris en sandwich.

En voyant Igor travailler hier, j'ai compris que les quelques 7 centimètres d'emprise du placo casseraient la pureté du cercle des fondations en cours d'exhaussement.

Les travaux du jour ont donc eu deux objets :
- utiliser l'arrivée d'air de l'ancien évier pour renouveler l'air pris en sandwich ; un "T" de PVC a ainsi été introduit dans le dispositif, l'une des branches desservant le sandwich, l'autre concourant à la ventilation du sol ;
- tricher un peu sur l'arrondi des fondations de manière à ce que le placo puisse tangenter extérieurement le cercle intérieur bidouillé de manière à rendre imperceptible cette réduction du rayon de 7 centimètres au droit de ce mur.

D'où les photos suivantes des travaux du jour :

2 avril 2019.

2 avril 2019.

2 avril 2019.

2 avril 2019.

2 avril 2019.

Il est prévu que, demain, Igor, qui est en rupture de stock utile, aille s'approvisionner en dalles de grès à l'un des endroits où nous les conservons depuis une dizaine d'années.
En fin d'après-midi, j'ai reçu de Sébastien DUVAL un S.M.S. ainsi libellé : "Bonsoir nous serons à la Chaslerie vers 13 h désolé du retard à demain".

Sébastien n'étant pas encore, à ma connaissance, adepte du pluriel de majesté, j'en déduis qu'il aura un aide pour reprendre demain les travaux intérieurs du logis confiés à l'entreprise BODIN mais interrompus depuis plusieurs mois.

J'envisage prioritairement :
- d'achever l'exhaussement du linteau du passage entre mon ancienne chambre, au 1er étage du logis, et l'ex et future salle de bains attenante, au 1er étage de la tour Nord-Est ;
- de reconstituer à la résine, ainsi que Sébastien sait si bien le faire, les angles des embrasures de la fenêtre Est de l'ex et future salle-à-manger.

Au-delà de ces, somme toute, petites interventions, il est fort possible que je suspende de nouveau le travail de l'entreprise BODIN dans notre manoir favori. Car il serait urgent que je ne perde pas cette fois encore l'opportunité d'écluser quelques "déficits fonciers reportables" en jachère dans mes comptes.
En deux journées, lundi de la semaine dernière et aujourd'hui, Francis FORTIN a, me semble-t-il, abattu plus de travail que les deux précédents intervenants en deux ans.

2 avril 2019.

2 avril 2019.


Je ne devrais donc plus avoir de souci à me faire pour la bonne application du P.S.G. (qui n'en finit pas de cheminer, pour approbation, dans quelque administraaaâââtion aussi obscure que toute puissante) ni pour l'épanouissement de mes boisements.

Ceci confirme, s'il en était besoin, que j'aurais dû me séparer beaucoup plus tôt des deux cossards en question.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mardi 2 Avril 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Menuiserie - Aile "de la belle-mère"
0
Dans le colombier, Gérald a maintenu son rythme. Il est vrai qu'il a dû, aujourd'hui, opérer dans des recoins où le précédent intervenant avait veillé à ne pas se fatiguer :

2 avril 2018.

2 avril 2018.

Le débat sur le meilleur endroit où se procurer des lattes a avancé. Puisque l'équipe BODIN en aura pour une bonne semaine pour achever son linteau, on piochera peut-être, prioritairement, dans le plancher des combles du colombier. Sébastien LEBOISNE a donc approvisionné le chantier en matériel de remplacement provisoire :

2 avril 2018.

Il a déposé son barda dans l'ancien "salon de l'aile de la belle-mère". Avec les murs poreux que l'on sait, il ne reste plus qu'à espérer qu'il ne pleuve pas trop avant l'installation de tout ceci là-haut.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 3 Avril 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Tour Louis XIII - Aile "de la belle-mère"
0
La tour de contrôle m'indique que, hier, un visiteur a consulté le message 44436. Il est possible que ce soit l'architecte avec qui j'ai rendez-vous le 15 avril prochain, qui préparerait ainsi notre premier contact.

Il faudrait que je regarde ces plans de plus près, maintenant que j'ai décidé d'installer le "bureau-bibliothèque-de-mes-rêves" au 1er étage du colombier.

Car, dans mon souvenir, une chambre à cet endroit se traduisait par des aménagements incommodes quelque part entre le colombier et la nouvelle cage d'escalier, telle que projetée sur ces plans.

P.S. : Je rappelle que ces plans ont été la seule contribution écrite utile du dernier architecte du patrimoine avec qui les circonstances m'ont mis en contact. J'ai réclamé de nombreuses fois, y compris par écrit, et encore récemment, une facture pour ce travail d'une réelle qualité (notamment par comparaison - tout est relatif - avec les trois projets antérieurs dus à deux autres architectes du patrimoine), facture dont je me serais, bien entendu, volontiers acquitté. Sans le moindre écho à ce jour, ce qui serait pour le moins bizarre si l'on avait la faiblesse d'entretenir le moindre espoir d'une relation professionnelle normale avec cet individu (au demeurant très sympathique à titre personnel - on ne me fera jamais dire le contraire).
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 3 Avril 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Menuiserie - Aile "de la belle-mère"
0
La D.R.A.C. m'informe de la prorogation de 4 ans de la date-limite d'utilisation d'un reste de subvention relative à la restauration de la charpente et de la couverture du colombier.

Je l'en remercie d'autant plus que je sais apprécier le considérant de cette décision : en l'état du dossier, je trouve qu'il ne manque pas d'un certain sel, plaisir de fins gourmets.
Igor a terminé dès ce soir sa première semaine de travail dans le cadre de son contrat avec l'APIJOMM. Il apprécie beaucoup de garder ainsi quatre jours par semaine disponibles pour lui.

Et devinez qui l'aide :

3 avril 2019.

3 avril 2019.

3 avril 2019.

3 avril 2019.

Voici où nous en sommes rendus ce soir :

3 avril 2019.

De mon côté, je réfléchis à la suite des opérations dans cette pièce du rez-de-chaussée de la tour Nord-Est. Compte tenu du placo à venir, il faudra modifier les corbeaux du plafond :

3 avril 2019.

Peut-être devrons-nous essayer de colmater la fissure due à une mauvaise reprise de maçonnerie (sans doute une connerie supplémentaire de l'intervenant des années 1950) :

3 avril 2019.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Mercredi 3 Avril 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis
0
L'équipe BODIN est arrivée dans l'après-midi. Sébastien DUVAL et Mickaël BELLENGER ont commencé par échafauder le passage...

3 avril 2019.

3 avril 2019.

... sous un contrôle attentif :

3 avril 2019.

3 avril 2019.

L'après-midi a ensuite été consacrée au tri de pierres, de sorte qu'il n'y a rien d'extraordinaire à montrer en fin de journée :

3 avril 2019.

3 avril 2019.

3 avril 2019.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 5 Avril 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Menuiserie - Aile "de la belle-mère"
0
Il est fort possible que Gérald ne revienne pas la semaine prochaine. Cela dépendra des intentions de Sébastien LEBOISNE dont je ne suis pas encore informé.

Aujourd'hui, il a dû s'adapter à un chevron particulièrement tordu, ce qui l'a freiné :

5 avril 2019.

5 avril 2019.

En fin de journée, il a récupéré son matériel :

5 avril 2019.


P.S. : Sébastien LEBOISNE m'indique ce soir que Gérald ne reviendra pas la semaine prochaine. Il doit me préciser le coût de l'intervention de son compagnon, à la lumière de cette première expérience d'une semaine, ce qui devrait être la durée de ses prochaines vacations ici.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 5 Avril 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis
0
L'équipe BODIN était en forme aujourd'hui et elle a bien avancé :

5 avril 2019.

5 avril 2019.

5 avril 2019.

5 avril 2019.

5 avril 2019.

Ne pouvant me faufiler sous l'échafaudage, j'ai demandé à Sébastien de photographier l'état d'avancement du chantier, vu de l'intérieur de la tour :

5 avril 2019.

5 avril 2019.

5 avril 2019.

On conviendra que tout cela est fort proprement maçonné. En fait, Mickaël s'est chargé de l'arc côté chambre et Sébastien de son pendant côté tour. De plus, Sébastien a réalisé le remplissage entre ces deux arcs, en montant deux autres arcs, intermédiaires. Comme l'accès sous la poutraison n'est pas large, il doit, à ce stade, faire preuve de qualités de yogi :

5 avril 2019.

5 avril 2019.

5 avril 2019.

5 avril 2019.

Il pense en avoir fini là mardi prochain. Dans la foulée, il devrait descendre au rez-de-chaussée pour s'y s'atteler à la restauration des granits de la fenêtre Est de la salle-à-manger. Puis, à la réflexion, il me semblerait utile qu'il restitue l'âtre de la cheminée de cette pièce, de manière à ce qu'Igor puisse enchaîner avec la dalle du sol, y compris dans la pièce attenante, au rez-de-chaussée de la tour Nord-Est.

Quant à la cheminée de la chambre du 1er étage de la moitié Nord du logis où l'équipe BODIN intervient ces jours-ci, je vais attendre d'y voir plus clair avant de la restaurer. A ce stade, deux hypothèses sont envisagées :
- soit je fais poser là la cheminée de la Julinière ; mais de bons esprits m'ont fait remarquer que la couleur de son granit n'est pas optimale, ce qui me fait hésiter en dépit des assurances que Sébastien DUVAL saurait régler ce problème ;
- soit je bouscule mon projet en prévoyant des boiseries dans cette chambre dont, en tout état de cause, le plafond dépendra du règlement préalable du problème posé par les poutres pourries.

J'ouvre donc la boîte à idées à ce propos. Je serai particulièrement attentif aux points de vue, d'une part, de mes proches (qui, si mes souvenirs sont bons, penchent pour des boiseries), d'autre part, de l'architecte "normal(e)"que je dois rencontrer sur place le 15 avril prochain.

Car inutile d'ajouter que le dernier architecte du patrimoine que les circonstances ont placé sur mon chemin reste muet comme une carpe : ni oui, ni merde, ni rien.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Vendredi 5 Avril 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis
0
Il est très tentant pour moi de savoir si mon hypothèse d'une échauguette au Nord du 1er étage du logis tient la route ou non. Dès que l'équipe BODIN en aura fini avec le linteau du passage vers la tour, je demanderai à Igor d'aller sonder davantage le truc bizarre, entre la cheminée (ou plutôt ce qui en reste) et ledit passage.

Je pense que ce serait bien qu'on sache de quoi il retourne avant le 15 avril prochain.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Samedi 6 Avril 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis
0
Si je ne devais pas faire poser la cheminée de la Julinière dans la moitié Nord du logis, deux affectations seraient envisageables pour elle dans la moitié Sud de ce bâtiment :
- soit au rez-de-chaussée, c'est-à-dire dans le salon ;
- soit au 1er étage, dans la "pièce dévastée".

A ce stade de mes réflexions, ce 1er étage me semblerait préférable car cette cheminée Renaissance serait en phase avec le grand lit à baldaquin que j'ai stocké, démonté, en prévision de jours meilleurs.

Il faudrait donc savoir où caser la cheminée de bois installée, dans les années 1950, dans l'ex-"salon de l'aile de la belle-mère" et que j'ai fait démonter après les dégats des eaux que l'on sait :
- soit dans la chambre du 1er étage de la moitié Nord du logis, si devait prospérer l'idée de boiseries pour cette pièce ;
- soit dans le salon, ce qui était mon idée jusqu'à ce jour.

Pour m'aider dans ce type de choix, il ne serait pas inutile que je retrouve la hauteur de cette cheminée de bois. Je suppose que je l'ai notée dans un précédent message de notre site favori. Mais où ?

Si je ne retrouve pas cette info, je demanderai à Igor d'aller mesurer les morceaux de la bête.
Je profite de l'absence des menuisiers cette semaine pour demander à Igor d'élargir les ébrasements des fenêtres du 2ème étage du colombier. Mon idée est de permettre que les volets intérieurs soient fixés sur les montants de ces fenêtres et non sur leurs battants. C'est le parti inverse qui avait été retenu dans le bâtiment Nord par un architecte en chef des monuments historiques alcoolique et, à l'usage, je trouve ce choix gênant puisqu'il oblige à refermer d'abord les volets quand on veut ouvrir une fenêtre.

Alors que je suis très critique sur la forme extérieure des fenêtres du 2ème étage du colombier et sur leur positionnement au ras des sablières, je reconnais qu'elles apportent beaucoup à l'habitabilité de ce bâtiment. Donc, comme on le voit, je m'adapte.

8 avril 2019.

8 avril 2019.

8 avril 2019.

Voici la fenêtre Sud-Ouest, avant l'intervention d'Igor :

8 avril 2019.

8 avril 2019.

Voici la Nord-Ouest, sur laquelle Igor avait, à ma demande récente, remplacé des parpaings de béton par des pierres. Mes plans ayant changé, il va falloir trancher tout cela :

8 avril 2019.

8 avril 2019.

Voici la Nord-Est...

8 avril 2019.

8 avril 2019.

... qu'Igor attaque...

8 avril 2019.

8 avril 2019.

... sous le contrôle d'O'Gustin :

8 avril 2019.

Enfin voici de nouveau la Sud-Ouest :

8 avril 2019.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le Lundi 8 Avril 2019
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Maçonnerie-carrelage - Logis
0
Au premier étage du logis, l'exhaussement du linteau du passage vers la tour Nord-Est devrait être achevé demain. Le chantier avance sans être spectaculaire...

8 avril 2016.

8 avril 2016.

8 avril 2016.

8 avril 2016.

8 avril 2016.

8 avril 2016.

8 avril 2016.

8 avril 2016.

8 avril 2016.

8 avril 2016.

... mais il continue néanmoins à beaucoup intéresser qui vous savez, au point de salir sa robe déjà odoriférante m'a-t-il été signalé par des nez manifestement plus sensibles que le mien :

8 avril 2016.

8 avril 2016.

8 avril 2019.

8 avril 2016.

Voici, en fin de journée, l'état du chantier de maçonnerie au 2ème étage du colombier :
- au Sud-Est :

8 avril 2019.

- au Nord-Est :

8 avril 2019.

- au Sud-Ouest :

8 avril 2019.

- et au Nord-Ouest :

8 avril 2019.

Mais, comme ces photos sont ratées, en voici une seconde série :
- à l'Est :

8 avril 2019.

- à l'Ouest :

8 avril 2019.

- au Sud :

8 avril 2019.

- et au Nord :

8 avril 2019.

Mon intention serait, à ce stade, d'enduire de chaux les ébrasements de fenêtres et non de les traiter en pierres apparentes. Ce travail devra attendre qu'on y voie plus clair sur les menuiseries de fenêtres car il serait idiot de devoir casser l'enduit neuf quand on posera ces menuiseries.

Quant aux deux portes du mur Nord, il conviendra d'en retravailler les dimensions quand on saura plus précisément laquelle servira à entrer dans la pièce. D'après les derniers plans, ceux d'Arnaud PAQUIN, ce serait la porte de gauche dont il faudrait alors relever le linteau. On en profiterait sans doute pour mieux harmoniser les deux linteaux de portes.

Quoi qu'il en soit, Igor a prévu, pour demain, d'achever la découpe des fenêtres (c'est-à-dire de terminer ce travail sur la Sud-Ouest, où il reste peu à faire, et sur la Nord-Ouest, où la moitié gauche est à traiter). Après quoi, il évacuera les gravats.