Message #45088

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 14 décembre 2018
Journal du chantier - Architecture-M.O. - Administraaaâââtion - Plomberie-chauffage - Terrassement - Abords, Avenue, terrasse
L'équipe de Brébant-Forage est réapparue sur notre chantier favori ce jeudi matin. Elle était composée de David BREBANT, accompagné du chef d'équipe déjà intervenu ici et d'un compagnon. L'apprenti avait en effet été affecté à un autre forage.

David BREBANT m'a expliqué que les questions à régler sur le premier puits étaient de savoir si le collage allait se faire comme il faut (je n'ai pas compris de quel collage il s'agissait) et si l'on montait beaucoup en pression. S'il y avait trop de pression, cela rendrait impossible le rejet dans un tel puits, sachant que la pompe à chaleur accepte, pour sa part, une pression de 3 à 3,5 bars au maximum. Il avait téléphoné ces derniers jours à ses collègues chez les trois plus grands foreurs de l'Hexagone et avait ainsi appris qu'en Bretagne, au bord de la mer, l'un d'entre eux avait trouvé un puits artésien d'un débit de 100 m3/h à la pression de 3,9 bars ; les deux autres avaient été obligés de reboucher des forages ayant mis à jour des puits artésiens, ce que David BREBANT n'avait jamais fait pour sa part. Il a ajouté qu'en Basse-Normandie, les forages faisaient découvrir en moyenne de l'eau au débit de 6 m3/h et à la profondeur de 40 mètres.

Voici deux photos du matériel fraîchement débarqué de la camionnette de cette équipe, un manomètre à fixer en haut du puits artésien mis à jour lors de la précédente intervention...

12 décembre 2018 à 9 h 10.

... et un ciment spécial pour les puits de forage :

12 décembre 2018 à 9 h 21.

Mais place au spectacle :

12 décembre 2018 à 9 h 22.

12 décembre 2018 à 9 h 22.

12 décembre 2018 à 9 h 24.

Voici donc la bête à dompter dans un premier temps :

12 décembre 2018 à 9 h 25.

Vu de dessus, on dirait l’œil d'un immense poisson qui nous fixe et nous nargue :

12 décembre 2018 à 9 h 25.

Impressionnant, n'est-ce pas ?

Commentaires