Idées de travaux à venir

Quatrième (et je suppose avant-dernier) message de cette série. Je poursuis ma lecture de l'avant-projet d'"étude de diagnostic d'ensemble" que l'on sait. J'en suis rendu au "Projet", c'est-à-dire aux pages 145 à 178 de cet exceptionnel document. Voici mes remarques ou demandes d'amendements au titre de cette partie :

Pages 146 et 147
229 - Recaler les marges du texte.

Page 146 (moitié gauche)
230 - Après "A - Le logis" :
(a) premier alinéa actuel : "rez-de-chaussée", pas RDC.
(b) Indiquer en fin de premier alinéa que "Préalablement, des radiateurs devront avoir été installés dans toute la cage d'escalier et les circuits de fluides avoir été entièrement refaits dans tout le logis, notamment pour mise aux normes."
231 - Après "1. Les travaux du rez-de-chaussée", ajouter un alinéa ainsi rédigé : "Les travaux dans le bâtiment devront être précédés du percement de la façade sur cour de manière à permettre l'arrivée des fluides, y compris d'eau chaude en provenance de la chaufferie centrale à installer dans la charretterie" et d'électricité en provenance du rez-de-chaussée du colombier. C'est dire que la "problématique de la cour" devra avoir été réglée avant que le moindre chantier intérieur soit lancé sur le logis."
232 - Après "a) Le salon" :
(a) Il est inexact d'écrire que seul le salon recevra du public. C'est en réalité tout le rez-de-chaussée du logis qui devra être mis à même de continuer à le faire, c'est-à-dire y compris la salle-à-manger et l'entrée avec le cabinet-de-toilettes comme actuellement, et le rez-de-chaussée des tours dès que possible. Cette information devrait figurer juste après "1. Les travaux du rez-de-chaussée".
(b) Ne garder du premier alinéa que les mots : "Cette salle continuera à abriter les spectacles pour une jauge de l'ordre de 50 spectateurs."
(c) Ajouter un nouvel alinéa pour préciser que, si elles sont gardées, les boiseries devront être restaurées et un dispositif approprié devra être installé en appui des fenêtres.
233 - Après "b) La salle-à-manger",
(a) en fin du 2ème alinéa : ajouter une virgule après "XXè siècle".
(b) Préciser que le plafond de cette pièce devra être restauré de manière à être conforme aux standards des "plafonds à la française".
234 - Après "c) Les tours Nord-Est et Sud-Ouest" :
(a) ajouter un premier alinéa ainsi rédigé : "Le rez-de-chaussée de la tour Sud-Ouest" devra pouvoir accueillir des loges d'artistes et être aisément accessible du salon."
(b) Préciser que tout le solivage des plafonds devra être restauré de même que les corbeaux de granit qui le soutiennent.
235 - Après "d) La cage d'escalier", second alinéa, enlever "du RDC" et "des douves".

Page 146 (moitié droite)
236 - Après "2. Les travaux du premier étage", remplacer l'alinéa par "L'étage devra pouvoir abriter des chambres équipées pour des résidences d'artistes".
237 - Après "b) La chambre Nord" :
(a) Au premier alinéa, supprimer les phrases "Des solives seront ajoutées en vide pour plein. Un badigeon sera posé sur les solives".
(b) Ajouter des légendes sous les photos. Pour celle de gauche : "L'ancienne cheminée de Mebzon avant sa dépose". Pour celle de droite : "La cheminée de la Julinière, avec sa niche latérale, avant sa dépose de son lieu d'origine".

Page 147 (moitié gauche)
238 - Ajouter en légende sous la photo : "Les désordres autour de la fenêtre Est de la chambre Nord".
239 - Après "3. Les travaux des combles" :
(a) Ajouter un nouveau premier alinéa ainsi rédigé : "Les combles doivent pouvoir supporter le poids d'un garde-meubles.
(b) en fin de premier alinéa actuel, on ne comprend pas de quel lambrissage il peut s'agir, étant entendu qu'à l'alinéa suivant il est question d'une "cloison de planches de bois".
(c) En deuxième alinéa actuel, enlever "en option".

Pages 148 à 178
240 - Je suppose que tous les plans de ces pages ont été corrigés pour tenir compte de mes remarques précédentes (notamment au titre du "diagnostic sanitaire"). Je ne réitérerai donc pas celles-ci.

Page 148
241 - Des pointillés indiquant "Jambages et granits à réparer) doivent figurer aux deux fenêtres Ouest et pas seulement à celle le plus au Nord.
242 - Le passage le plus bas entre l'entrée et la salle-à-manger doit être clos de manière à abriter rangements et appareillages techniques.
243 - Sans doute faut-il prévoir des portes à l'intérieur de la salle-à-manger pour accéder tant à la cuisine du bâtiment Nord qu'au rez-de-chaussée de la tour Nord-Est.
244 - La restauration des boiseries du salon doit couvrir également l'appui des fenêtres (avec disparition des trucs bizarres en contreplaqué peint).
245 - Prévoir la restauration des granits détériorés lors du changement de la poutraison du salon consécutive à l'incendie de 1884. Ceci vaut particulièrement pour les deux fenêtres Ouest.
246 - La restauration des maçonneries et poutraisons des plafond de la moitié Nord et de la tour Sud-Ouest doit être prévue.
247 - Puisque le rez-de-chaussée de la tour Sud-Ouest est destiné à servir de loge d'artistes, il serait judicieux d'installer un coin toilettes dans l'alcôve de cette pièce.
248 - Des menuiseries métalliques de qualité et, si possible, ouvrantes, sont demandées aux meurtrières des deux tours.

Page 149
249 - Même demande qu'en 248.
250 - Dans la tour Sud-Ouest, l'aspect de "lanterne magique" devra être recherché dans l'occultation des trous d'ope.
251 - Dans les deux tours, prévoir l'aménagement en salle-de-bains avec w.-c.
252 - Prévoir une porte entre la chambre Nord et la tour Nord-Est.
253 - Prévoir la restauration de granits sur le jambage Nord de la fenêtre Est de la chambre Sud.
254 - Dans la chambre Nord, prévoir la pose de la niche de la cheminée de la Julinière.

Page 150
255 - Les deux combles devront être dotés de portes de séparation d'avec la cage d'escalier. Côté Nord, le passage devra être suffisamment large pour les meubles à entreposer là.
256 - Le mur d'échiffre devra être restauré au niveau des combles.
257 - Au-dessus de la troisième travée de l'escalier, le plafond devra être harmonieux et solide.

Page 151
258 - Dans le texte, remplacer "a disposé" par "a été disposée".

Page 152
259 - Les deux poutres soutenant le plancher de la chambre Nord sont à changer par des poutres de dimensions appropriées.
260 - La pose d'un parquet de grenier en lames de sapin dans les combles de la tour Sud-Ouest ne paraît pas judicieuse s'agissant d'un volume inaccessible (sauf à y prévoir par exemple un ballon d'eau chaude). Idem je suppose dans l'autre tour.
261 - Prévoir la restauration du haut du mur d'échiffre.

Page 154
262 - Dans le titre de la page, remplacer "Les écuries" par "L'aile Ouest".
263 - Dans le premier alinéa, enlever "est la partie qui".
264 - Après "1. Les travaux du rez-de-chaussée" :
(a) Dans le premier alinéa, en première ligne, remplacer "sera consacrée" par "servira à la restauration ainsi qu'à des expositions temporaires".
(b) Dans le premier alinéa, RDC = horreur !
(c) A la fin du deuxième alinéa, écrire : "De ce fait, des radiateurs devront être installés au rez-de-chaussée de la tour Louis XIII."
(d) A la fin du troisième alinéa, écrire : "et complété au milieu du XXè siècle".
(d) Ajouter à la fin du quatrième alinéa : "La porte Ouest des écuries, actuellement laide et fragile, devra faire l'objet d'un soin tout particulier."
265 - Après "2. Les travaux du premier étage" :
(a) A la fin du 2ème alinéa, ajouter : "ainsi qu'avec la pose de radiateurs."
(b) A la fin du 3ème alinéa, ajouter : "Des boiseries seront installées sur les murs et la cheminée. Le plafond devra être restauré, tant sur ses poutres que sur ses solives et entrevous."

Page 155
266 - Pouvez-vous me rappeler ce que signifient ces ronds rouges en pointillés ?
267 - Dans la pièce centrale des sanitaires, j'installerais plutôt des urinoirs suspendus dans l'alcôve et les lavabos sur le mur d'en face.
268 - Ne pas oublier les radiateurs dans la tour Louis XIII.

Page 156
269 - Ecrire "Chambre du chapelain" à la place de "Chambre familiale".

Page 157
270 - Ecrire "Chambre des tourtereaux" à la place de "Chambre des mariés".

Page 159
271 - Après "1. La Chapelle" :
(a) Premier alinéa, première ligne, "intérieure" au singulier.
(b) Premier alinéa, troisième ligne", après "pose", ajouter "de".
(c) Second alinéa, après "défectueuses, ajouter une virgule.
(d) Ajouter un troisième alinéa ainsi libellé : "Les portes et les peintures murales seront restaurées. Le drainage extérieur sera vérifié voire changé. Les projecteurs d'angle seront alimentés en électricité et les tomettes les plus proches d'eux changées."
272 - Après "2. La charretterie" (avec deux "t") :
(a) Premier alinéa, première ligne : "charretterie".
(b) Second alinéa, au lieu de "aucune", écrire "qu'une".
273 - Après "3. La cave", au lieu de "La Maison de la Cave" :
(a) Premier alinéa, première ligne : "La cave", au lieu de "La Maison de la Cave".
(b) Deuxième alinéa, "bains" au pluriel.
(c) Idem (a).
274 - Après "4. La ferme" :
(a) Premier alinéa : comme 273 (a).
(b) Premier alinéa, deuxième ligne", ajouter "au rez-de-chaussée" après "gardera".
(c) Troisième alinéa : au lieu de "RDC", écrire "rez-de-chaussée" ; au lieu de "PMR", s'exprimer en français.

Page 161
275 - Sur le premier des trois croquis relatifs aux passe-corde, je ne comprends pas la tâche noire au dos de la première représentation.

Page 163
276 - Sur le premier schéma, je comprends que la bonne orthographe est "magnétique". Je ne comprends pas ce que veut dire "Panoplie EF". Les deux poutres verticales ont disparu, remplacée par un autre dispositif.
277 - Sur le plan principal, je suggère de faire partir les tuyaux non pas derrière la charretterie mais au plus court vers la porte charretière à travers l'une des deux portes Nord du bâtiment.
278 - Dans la cour, deux entrées de tuyaux me sembleraient à prévoir, de part et d'autre de la porte principale du logis.
278 - La légende principale devra m'être expliquée. Je rappelle que la mission porte sur tous fluides, y compris internet.

Page 165 à 168
279 - Dans la légende de bas de page, écrire "la maison dite "La Cave" au manoir de la Chaslerie" au lieu de "la "Maison de la Cave" du manoir de la Chaslerie".

Page 165
280 - A l'étage, dans la chambre, prévoir le bureau devant la lucarne Sud et la tête du lit contre le mur où est dessiné le bureau. Dans la salle-de-bains, prévoir une grande baignoire.
281 - Dans l'appentis, dessiner le matériel de chaufferie.

C'est tout pour mes remarques sur cette quatrième partie.

Je suggère que vous recaliez sur mes 281 remarques et suggestions d'amendements vos estimations des pages 179 à 232. Après quoi, je relirai en détail ces dernières pages.

S'agissant de la page 233, je rappelle que nous n'avons signé à ce jour de contrat que pour cette étude de diagnostic d'ensemble ainsi que pour la restauration des menuiseries extérieures du logis. Il n'y a donc pas de "contrat du 02/03/2022" applicable à cette page 233.

Il manque en tout état de cause à votre document une partie VI consacrée à vos recommandations en termes de programmation. Nous sommes d'ores et déjà d'accord sur le fait que, parmi les premières priorités figurera la restauration des intérieurs du logis. Je vous ai réclamé un contrat de maîtrise d’œuvre en votre faveur à cet effet.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : vendredi 15 décembre 2023 15:38
À : arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Cc : Xavier MEYER
Objet : "La Chaslerie" - "Etude de diagnostic d'ensemble" - Fin de la première salve de remarques et demandes d'amendements

Cher Monsieur,

Voici le résultat de ma fin de relecture à ce stade de ce passionnant document.

Je transmets à Xavier MEYER mon tirage-papier en format "A3" de ces 233 pages de magnifique travail, afin de faciliter sa prise de connaissance de leur contenu.

Bien cordialement,

PPF

(Fin de citation)
La quatrième partie de l'"étude de diagnostic d'ensemble" est consacrée au "Projet dans l'intérêt de "La SVAADE"". Voici, pour rappel, les pages correspondantes, dans la deuxième version de ce texte :
- Projet (logis et aile Ouest).
- Projet (dépendances).

Et voici mes remarques et suggestions au sujet de cette quatrième partie.

J'en ai ainsi fini avec ce que je peux faire à ce stade sur cette deuxième version.
Pour me permettre de poursuivre ma part du travail, j'aurais besoin que M. PAQUIN recale à tout le moins la partie "V-Estimation" dont je n'ai jamais pris connaissance des détails déjà fournis.
Et il conviendrait de fixer une nouvelle réunion dès que l'ultime partie "VI - Programmation" aura été rédigée.
J'ai passé la journée à pointer les estimations de l'"étude de diagnostic d'ensemble" relatives au seul logis.

Il y a fort à faire.

Ce travail est un préalable à la réflexion à mener sur la "programmation des travaux", question qui fera l'objet de la sixième et dernière partie (à rédiger) de ladite étude.
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 25 mars 2024 07:11
À : arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Cc : Xavier MEYER
Objet : Chaslerie - Etude de diagnostic d'ensemble - Tableau à compléter par l'architecte

Cher Monsieur,

Ci-joint le tableau à compléter par vos soins (ce qui nécessitera que vous repreniez l'attache du cabinet "Bee +"), de manière à permettre la réflexion préalable à la rédaction de la partie "VI - Programmation".

Bien cordialement,

PPF
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 27 mai 2024 12:19
À : Philippe Durand (FR) <philippe.durand@avocats.pwc.com>
Cc : Xavier MEYER ; arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>; Lucile Bourdin <lbourdin.apaquinarchitecte@gmail.com>
Objet : RE: Taux de T.V.A. applicable aux travaux à la Chaslerie

Cher Philippe,

C'est bien ce que je disais, c'est un invraisemblable micmac.

Afin d'éviter de nous arracher plus longtemps les cheveux, je prie l'Atelier PAQUIN de retenir pour l'ensemble le taux de 10 %.

En effet :
- d'une part, ni La SVAADE, ni moi n'avons renoncé à l'exonération de la T.V.A. des droits d'entrée.
Pourriez-vous néanmoins, Philippe, m'indiquer les conséquences qu'aurait une telle renonciation, et sur quoi porteraient ces conséquences ?
- d'autre part, nous paraissons à première vue relever des dispositions du 210-II-2-b de ce BOFIP, du moins dès lors que l'on entre dans les arcanes de son troisième tiret et de ses deux derniers alinéas.

On pourra l'indiquer dans un paragraphe de l'introduction de la partie "V-Evaluation" de l'"étude de diagnostic d'ensemble".

Amicalement,

PPF
______________________________________________________________________________________

De : Philippe Durand (FR) <philippe.durand@avocats.pwc.com>
Envoyé : lundi 27 mai 2024 10:58
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Cc : Xavier MEYER ; arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>; Lucile Bourdin <lbourdin.apaquinarchitecte@gmail.com>
Objet : RE: Taux de T.V.A. applicable aux travaux à la Chaslerie

Cher Pierre-Paul,

Ci-joint l'extrait pertinent du BOFIP BOI-TVA-LIQ 30-20-90-10.
Les hypothèses sont multiples. Je vous laisse commencer à essayer de vous y retrouver.
A la lecture, on a le sentiment qu'il est quand même assez aisé de cocher la bonne case.


Amicalement

Philippe Durand
Associé
Avocat, Barreau des Hauts-de-Seine
PwC Société d’Avocats
Crystal Park – 61, rue de Villiers – 92208 Neuilly-sur-Seine Cedex – France
+33 (0) 6 32 64 92 69
philippe.durand@avocats.pwc.com
______________________________________________________________________________________

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 27 mai 2024 10:48
À : Philippe Durand <philippe.durand@avocats.pwc.com>
Cc : Xavier MEYER ; arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>; Lucile Bourdin <lbourdin.apaquinarchitecte@gmail.com>
Objet : Taux de T.V.A. applicable aux travaux à la Chaslerie

Cher Philippe,

Vous connaissez la Chaslerie, sa faible habitabilité réelle en l'état du chantier mais aussi les ambitieux projets de LA SVAADE en matière de travaux.

Dans le cadre de l'"étude de diagnostic d'ensemble" confiée à M. PAQUIN, il est fait état de taux de T.V.A. de 10 ou 20 % selon que les travaux portent sur des parties habitables ou pas. Il y aurait même un raffinement supplémentaire au cas où les travaux sur des parties habitables feraient intervenir plus de six corps de métier ou moins.

L'atelier PAQUIN m'affirme que telle est la réglementation actuelle. Pourtant, quand je mène mon enquête via "Google", il semble en ressortir que le critère pertinent porte sur l'ancienneté des bâtiments en travaux, avec un cliquet à deux ans. Vous connaissez en outre mes interrogations sur la notion fiscale d'habitabilité, du moins au sens de la taxe d'habitation.

Pourriez-vous me dire ce qu'il en est vraiment de cet invraisemblable micmac ?

Amicalement,

PPF

(Fin de citation)
Parmi les documents transmis à ce jour par l'Atelier PAQUIN figurent :
- en pages 1 à 56 d'un envoi du 22 avril dernier, le détail des estimations du coût du chantier, fournis par bâtiment, par pièces de chaque bâtiment, par corps de métier et pour chacun des postes d'intervention de ces corps de métier ;
- en page 222 de l'envoi du 22 mai dernier, les surfaces des différentes pièces du monument, indiquées bâtiment par bâtiment.

Avant de me livrer à une étude critique des ces données, je les ai regroupées de la manière suivante :


Ce premier tableau fournit, pour chacune des seize tranches de travaux que propose Arnaud PAQUIN, les données suivantes :
- son coût H.T. et hors honoraires d'architecte (je l'appelle "H.T.),
- son coût T.T.C. et y compris les honoraires d'architecte (je l'appelle "tout compris"),
- la surface des pièces prises en compte pour chacune des tranches
- et ce que j'appelle le "ratio PPF", obtenu en divisant, pour chacune des seize tranches en question, le "tout compris" par la surface concernée.

J'ai sorti de ce premier tableau les données relatives aux bâtiments qui, en l'état de l'étude, ne donneraient pas lieu à de nouveaux travaux, à savoir :
- les parties de l'Aile Nord autres que la cuisine et l'arrière-cuisine,
- les parties de la charretterie autres que la pièce où serait installée la chaufferie centrale,
- et les deux fournils.

(A suivre car Speedy Gonzales insiste beaucoup pour que je le sorte...).
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : lundi 27 mai 2024 17:36
À : Lucile Bourdin-Norgeot <lbourdin.apaquinarchitecte@gmail.com>; Xavier MEYER
Objet : RE: Diagnostic - Partie IV

C'est parfait. Je vous en remercie.

A vendredi !

Cordialement,

PPF

_______________________________________________________________________________________

De : Lucile Bourdin-Norgeot <lbourdin.apaquinarchitecte@gmail.com>
Envoyé : lundi 27 mai 2024 17:31
À : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>; Xavier MEYER
Objet : Diagnostic - Partie IV

Bonjour Monsieur Fourcade, Monsieur Meyer,

Veuillez trouver ci-joint une première ébauche rapide de la partie IV du diagnostic. J'ai fait au plus vite.
Je n'aurai certainement pas le temps de retravailler l'estimation avant vendredi. J'en suis désolée.

Vous souhaitant bonne réception.

Cordialement,

Lucile Bourdin-Norgeot
Collaboratrice d'architecte

(Fin de citation)
(Début de citation)

De : Pierre-Paul Fourcade <penadomf@msn.com>
Envoyé : mardi 28 mai 2024 17:55
À : arnaudpaquin architecte <arnaudpaquin.architecte@gmail.com>
Cc : Xavier MEYER ; Lucile Bourdin <lbourdin.apaquinarchitecte@gmail.com>
Objet : La Chaslerie - Etude de diagnostic d'ensemble - Estimatif détaillé et fin de l'étude

Cher Monsieur,

Alors que je commence à réfléchir à ce que pourrait être une première rédaction de la partie "VI-Programmation" de votre étude, je m'aperçois que votre estimatif détaillé relatif aux menuiseries extérieures du logis, tel que vous me l'avez transmis le 22 avril dernier, c'est-à-dire d'un total de 380 k€ H.T., n'est toujours pas en phase avec la demande de subvention que j'ai présentée à la Région le 8 février dernier, où le total analogue était de 409 k€.
Je vous l'avais déjà signalé et vous m'aviez répondu que tous les chiffres avaient été repointés.
Or, même si l'écart est dû pour une très large part au comportement de la Région, il est probable qu'on ne puisse faire état, dans l'"étude de diagnostic d'ensemble" à venir, d'estimations en décalage avec un précédent document officiel.

En outre, pour la bonne compréhension de la partie "V - Estimations" de votre étude, une note méthodologique de votre part serait nécessaire, explicitant entre autres les barèmes que vous utilisez mais aussi l'option simplificatrice retenue pour la ferme, le choix du taux de 10 % pour la T.V.A., voire l'intervention (comme cela semble général dans votre partie V, aux menuiseries extérieures près) d'une correction de 5 % pour "aléas de chantier".

Enfin, je vous informe que les premiers calculs que j'ai effectués en vue de préparer la partie "VI - Programmation" sur la base des données que vous avez fournies à propos des coûts et des surfaces montrent que le ratio "coût d'une tranche / supplément de surface habitable concernée" (dit "ratio PPF") ne permet pas d'ordonner aisément la programmation comme je l'avais imaginé. On obtient en effet des ratios compris entre 284 €/m2 pour l'Aile Nord et 2 647 €/m2 pour l'Aile Ouest, soit près du simple au décuple (alors qu'éliminer les extrêmes n'améliore pas beaucoup le tableau), ce qui s'explique par le caractère clairement non comparable entre elles des 16 tranches que vous avez identifiées à ce stade, en faisant appel à votre expérience et au bon sens.

Donc nous devrons, je le crains, nous en tenir pour cette partie VI à un laïus littéraire, court et moins conclusif que je ne l'espérais, ce qui est sans doute dommage compte tenu de l'importance de l'effort fourni pour cette étude et de la qualité et de la tenue remarquables, pour ne pas dire exceptionnelles, des parties I à IV.
Et alors que ma famille et la DRAC n'ont jamais manqué de me tanner depuis des décennies en me disant ne pas comprendre dans quel ordre j'avais entrepris mes travaux, il est donc à craindre que l'"étude de diagnostic d'ensemble" n'éclairera pas, sur la même question, pourtant incontestablement légitime et normale, l'avenir de façon aussi déterminante que je l'avais escompté.
Ceci sans même évoquer la question, désormais fondamentale ici, des subventions, sujet sur lequel, depuis 33 ans, mon expérience personnelle demeure des plus décevantes, dans l'absolu comme comparativement à d'autres monuments. Espérons qu'en la matière La SVAADE, forte de ses succès dans le domaine de l'animation culturelle de notre secteur connu comme reculé, arrive à enclencher le turbo faute duquel l'avenir du monument m’apparaîtrait incertain !

Je me réjouis de pouvoir rencontrer ce vendredi votre collaboratrice Mme BOURDIN-NORGEOT. Je ne doute pas que, comme les deux fois précédentes, cela aidera aux corrections de détail. De mon point de vue, ce devrait pouvoir être les dernières pour les parties I à IV.

Bien cordialement,

PPF

(Fin de citation)