Généalogie et sagas familiales

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 18 avril 2019
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
N'arrivant pas à faire comprendre le dossier à une locataire débile ni, hélas, au conciliateur de justice qu'elle a appelé à la rescousse, j'ai demandé à Carole de m'assister.

Carole reconnaît que, d'un point de vue juridique comme d'un point de vue comptable, ma présentation est exacte mais elle l'estime trop compliquée. Ce reproche n'est pas nouveau, je sais que je pense et rédige alambiqué souvent.

Elle a suggéré de desserrer une contrainte pour trouver une issue et elle a trouvé quelle contrainte desserrer et de combien, pour qu'un accord raisonnable puisse se dégager lors de la réunion de conciliation de samedi prochain.

Je suis admiratif, bien qu'au départ dubitatif.

Il est probable qu'à différentes occasions de mon existence, ce type de soutien m'ait manqué. De sorte que je me suis enferré. Donc enterré. Tout seul, pourrait-on prétendre, sans doute de bonne foi.

P.S. (du 20 avril 2019) : Le conciliateur de justice a validé ce matin la solution proposée par Carole.

Pourvu que la mère de ma locataire ne vienne pas, une fois de plus, flanquer la pagaïe dans le dossier !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 26 avril 2019
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
En milieu de journée, visite de nos amis Dominique et Sophie LEBLANC, venus de Houlgate :

26 avril 2019.

26 avril 2019.

Dominique a été mon adjoint au Trésor, au bureau du mouvement des fonds, il y a fort longtemps, lorsque les Finances étaient encore rue de Rivoli. Il est le parrain, et le voisin à Boulogne, de mon cadet.
Afin de ne pas freiner davantage le chantier et de ne pas risquer de perdre les subventions pour la restauration des menuiseries extérieures, je viens de demander à mon aîné s'il accepterait de mandater un architecte du patrimoine.

Refus.

Pourquoi en suis-je encore à imaginer pouvoir espérer une aide de sa part ?
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 6 mai 2019
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Transmission du patrimoine
0
Les propos qu'a tenus mon aîné hier, pendant le déjeuner dominical, ont le mérite d'avoir été clairs donc de m'ôter un poids important. Pourquoi devrais-je continuer à me mettre martel en tête pour avancer, coûte que coûte, dans ce chantier de restauration qui me dépasse à l'évidence ?

De son côté aussi, il vaudrait mieux, pour ne dire que ça, que je finisse de me détacher complètement.