Généalogie et sagas familiales

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 21 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Pouvoirs publics, élus locaux - Anecdotes
0
De retour à notre manoir favori : tout est bon dans l'cochon !

Un très grand merci au conseil départemental de l'Orne pour sa précieuse vigilance !


Un grand merci également au service de chirurgie ambulatoire de l'hôpital de Flers, au docteur LEFRANCOIS et à ses équipes !

Mon voisin de chambre n'aura pas eu la même chance que moi, il devra repasser sur le billard en janvier...

P.S. (du 22 décembre 2018 à 18h) : Je note qu’aucun de mes fils ne m’a contacté à l’occasion de cet événement dont je les avais préalablement informés, sans leur en dissimuler les risques. Si je suis un peu déçu, je n’en suis guère étonné.

Dans le même temps, leur mère a été parfaite en tous points. Il serait donc logique de se demander d’où vient la mauvaise graine.

P.S.2 (du 23 décembre 2018 à 3 heures du matin) : Il semble que je doive retourner à Flers au lieu de participer à une fête familiale à Maisons-Laffitte, comme c’était prévu...

P.S. 3 (du 26 décembre 2018 à 4 heures du matin) : Puisque l'on m'accuse d'un "dénigrement injustifié et habituel", je viens de sortir des pages "Privé" le message 45012 auquel j'ai fait allusion ci-dessus.

Bien sûr le "on" est toujours la même personne qui me dénie de surcroît le droit de prodiguer des compliments à son endroit, via le site favori. S'il ne s'agit que de cela, c'est promis, on ne m'y reprendra pas.
Dominique Thiébaut LEMAIRE
rédigé le mardi 25 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Premières lectures, dent de lait, chagrin de Noël
Posted on 21 décembre 2018 par Libres Feuillets

Dans ses livres d’enfant où le vocabulaire
A l’image est couplée l’exercice lui plaît
A cinq ans et demi Sacha se met à lire
Comme pour un début de bibliophilie

Il nous dit sa fierté quand sa maman déclare
« Je suis impressionnée » ou quand un chocolat
Lui enlève une dent (de lait) nous fait conclure
Que sa première enfance est bientôt révolue

La boule du sapin – il en a le cœur lourd –
Sur laquelle est inscrit son nom de petit loup
S’est cassée en tombant malgré son soin jaloux
On croit le consoler mais le chagrin redouble

A quelque chose est bon cet enfantin malheur
Qui rend un bref instant ton regard ténébreux
Ne cherche pas Sacha le secret d’être heureux
Dans les objets de rien dont notre esprit se meuble



En tant qu’adulte ayant dépassé depuis longtemps l’âge de raison, je crois avoir raison de dire à Sacha : « Ne cherche pas le bonheur dans des objets de rien, et ne te crois pas malheureux s’ils te manquent ». Mais sa Mamie me dit à juste titre que j’ai tort, et que je devrais le savoir en tant qu’ancien enfant, car le charme et la magie du jeune âge consistent dans les petits malheurs et dans les petits bonheurs causés par ces riens. Une autre magie est d’apprendre à lire et à écrire, et de faire des progrès en grandissant, même s’il faut accepter pour cela de perdre ses premières dents et de s’éloigner peu à peu de la première enfance.

Dominique Thiébaut Lemaire
Donc j'ai arrêté de tenir deux blogs, comme cela, un beau matin de mai dernier. Ou peut-être un soir. Et personne ne s'en est plaint, du moins à moi. De temps à autre, j'ai regardé si le message d'un tiers y avait été déposé, en attente de publication. Mais jamais rien.

Certes, je pourrais toujours les redémarrer si l'envie m'en prenait. Mais à quoi bon ?
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 31 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Anecdotes
0
Depuis qu'elle est réapparue dans notre manoir favori, Carole a entrepris de tout briquer dans le bâtiment Nord, sans manquer de m'associer à l'effort autant que faire se peut, ce qui n'est pas le plus facile à obtenir.

Cette après-midi, c'était le tour de ma chambrette monacalo-monastique, autrement dit de mon dernier refuge dans ce monde de brutes. Les toiles d'araignée aux plafonds et les moutons dans les recoins ont prestement disparu, aspirés ou balayés. La couette a été changée. J'ai même aidé en classant les papiers de ma mère que j'entassais dans un coin.

(Les papiers, pas ma mère.)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 31 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Il y a 67 ans déjà que je suis né. Le 31 décembre 1951 à 12 h 30 précisément, à temps pour passer à table, ajoute ma mère, même si, pour des raisons administraaaâââtives déjà, je n'ai été déclaré que le lendemain. Il paraît que mon premier geste fut de pisser d'abondance sur le médecin-accoucheur. Donc déjà rebelle...

Voici qui ne nous rajeunit pas...
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 31 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Carole m'a fêté mon anniversaire ce soir :

31 décembre 2018.

J'en ai profité pour accéder à la mémoire de son appareil photo de manière à m'envoyer une photo de mon second petit-fils. A quelques jours de son premier anniversaire, il m'a l'air très mignon :

22 décembre 2018.