Généalogie et sagas familiales

Depuis un an, on sait que je rame pour tâcher de rééquilibrer le programme de travaux en le fondant sur de bonnes bases (comme la priorité au chauffage central) et en l'adaptant à mes moyens. Je m'appuie, pour ce faire, sur divers interlocuteurs, dont un architecte du patrimoine et des artisans avec qui j'espère poursuivre des relations de travail apaisées et confiantes. Il en va de même pour mes contacts avec la D.R.A.C.

Je ne puis, à l'inverse, me laisser pourrir la vie par des intervenants qui adopteraient face à moi un comportement dont j'estimerais sereinement qu'il dépasse les bornes.

Je me rappelle l'avoir expliqué à mon cadet il y a quelques mois, alors qu'il m'exhortait à renouer avec un architecte du patrimoine au comportement incorrect (de même que "Salvador Dali = Avida Dollars", cet individu était apparu digne du sobriquet "Ferme à bifton").

Ces jours-ci, je me trouve devant le même type de choix à propos d'un salarié pour le moins rétif.
Tout bien pesé de mon côté, je suis prêt à tirer toutes conséquences de son attitude si, comme il ne me l'a déjà que trop souvent affirmé, il persiste à refuser de s'amender.

En particulier, que quiconque soit bien convaincu qu'il ne sera pas dit qu'à mon âge, je serais prêt à entamer une carrière de pétochard face au chantage, quel qu'en soit l'objet.

A bon entendeur, salut !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 9 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
(Début de citation)

Pierre-Paul Fourcade
Dim 09/12/2018, 09:59

J'ai peut-être une meilleure idée.

J'ai pris RV à 11 h 30...

La suite sera peut-être sur le site favori...

___________________________________________________________________

De : Jacqueline X.
Envoyé : dimanche 9 décembre 2018 09:56
À : Pierre-Paul Fourcade
Objet : NOEL

Bonjour,

En attendant de vrais voraces ...

Bon dimanche

Cordialement

(Fin de citation)
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 10 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Nature (hors géologie)
0
Lors de mon dernier passage à Alençon, ma mère a émis le vœu d'acheter un animal de compagnie. En fait, elle conserve un tel souvenir de mon Ercule qu'elle rêve d'être accompagnée par un bouledogue français.


Hier soir, j'ai rendu visite au seul éleveur ornais de cette race. Cette après-midi, je compte emmener ma mère faire la connaissance des portées disponibles chez un éleveur de la Sarthe.

Je suis conscient du fait que ma mère ne pourra pas garder constamment ce jeune malabar auprès d'elle. Je cherche donc également une pension de confiance d'où je pourrais le retirer de temps à autre pour des séjours à Alençon (ou, ne le dissimulons pas, à notre manoir favori lorsque j'y recevrai mes petits-enfants).

P.S. : L'achat d'un chiot n'était pas une bonne idée. Ma mère est hors d'état de le sortir comme il conviendrait...

... et Domitys n'hésite pas à réclamer plus de 28 €/h pour un tel service.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 13 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Tout en se préparant, mon aîné m'a donné des nouvelles de son travail. Il vient de faire l'objet d'une "évaluation à 360° " comme on le dit dans les "business schools". Bref, ces nouvelles sont excellentes à tous égards et je l'en félicite.

Qualité FOURCADE, quand tu nous tiens !
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 14 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
J'assiste, comme interdit, à ma décrépitude rapide :

13 décembre 2018 à 18 h 16.

Ainsi hier, face à Carole, impossible de retrouver le nom de voisins normands. Puis, lui expliquant que je passais beaucoup de temps sur "Netflix", j'ai précisé que j'en étais à ma troisième série d'affilée, tant ce type de récréation est addictif. Mais impossible d'en donner les noms, il m'en manquait toujours un. Il a fini par me revenir la nuit dernière lors d'une insomnie.

Tout cela ne présage rien de bon.
Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 21 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales - Pouvoirs publics, élus locaux - Anecdotes
0
De retour à notre manoir favori : tout est bon dans l'cochon !

Un très grand merci au conseil départemental de l'Orne pour sa précieuse vigilance !


Un grand merci également au service de chirurgie ambulatoire de l'hôpital de Flers, au docteur LEFRANCOIS et à ses équipes !

Mon voisin de chambre n'aura pas eu la même chance que moi, il devra repasser sur le billard en janvier...

P.S. (du 22 décembre 2018 à 18h) : Je note qu’aucun de mes fils ne m’a contacté à l’occasion de cet événement dont je les avais préalablement informés, sans leur en dissimuler les risques. Si je suis un peu déçu, je n’en suis guère étonné.

Dans le même temps, leur mère a été parfaite en tous points. Il serait donc logique de se demander d’où vient la mauvaise graine.

P.S.2 (du 23 décembre 2018 à 3 heures du matin) : Il semble que je doive retourner à Flers au lieu de participer à une fête familiale à Maisons-Laffitte, comme c’était prévu...

P.S. 3 (du 26 décembre 2018 à 4 heures du matin) : Puisque l'on m'accuse d'un "dénigrement injustifié et habituel", je viens de sortir des pages "Privé" le message 45012 auquel j'ai fait allusion ci-dessus.

Bien sûr le "on" est toujours la même personne qui me dénie de surcroît le droit de prodiguer des compliments à son endroit, via le site favori. S'il ne s'agit que de cela, c'est promis, on ne m'y reprendra pas.
Dominique Thiébaut LEMAIRE
rédigé le mardi 25 décembre 2018
Désultoirement vôtre ! - Généalogie et sagas familiales
0
Premières lectures, dent de lait, chagrin de Noël
Posted on 21 décembre 2018 par Libres Feuillets

Dans ses livres d’enfant où le vocabulaire
A l’image est couplée l’exercice lui plaît
A cinq ans et demi Sacha se met à lire
Comme pour un début de bibliophilie

Il nous dit sa fierté quand sa maman déclare
« Je suis impressionnée » ou quand un chocolat
Lui enlève une dent (de lait) nous fait conclure
Que sa première enfance est bientôt révolue

La boule du sapin – il en a le cœur lourd –
Sur laquelle est inscrit son nom de petit loup
S’est cassée en tombant malgré son soin jaloux
On croit le consoler mais le chagrin redouble

A quelque chose est bon cet enfantin malheur
Qui rend un bref instant ton regard ténébreux
Ne cherche pas Sacha le secret d’être heureux
Dans les objets de rien dont notre esprit se meuble



En tant qu’adulte ayant dépassé depuis longtemps l’âge de raison, je crois avoir raison de dire à Sacha : « Ne cherche pas le bonheur dans des objets de rien, et ne te crois pas malheureux s’ils te manquent ». Mais sa Mamie me dit à juste titre que j’ai tort, et que je devrais le savoir en tant qu’ancien enfant, car le charme et la magie du jeune âge consistent dans les petits malheurs et dans les petits bonheurs causés par ces riens. Une autre magie est d’apprendre à lire et à écrire, et de faire des progrès en grandissant, même s’il faut accepter pour cela de perdre ses premières dents et de s’éloigner peu à peu de la première enfance.

Dominique Thiébaut Lemaire